Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Lien Delos / Hyperborée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Hyperborée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 002

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 17:23 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée Répondre en citant

La premiere source archaique qui lie Délos (petite iles des Cyclades)  et l' Hyperborée  fut Alcée de Métylène (630- 580 av Jc) qui mentionnait déjà les Cygnes sacrés qui transportent Apollon de Delos jusqu'au pays des hyperboréens.

Correctif:  qui transporte Apollon du pays des hyperboréens à Delphes. Le premier auteur a avoir mentionné un lien Hyperborée / Delos aurait
été Olen de Lycie (voir plus bas dans le sujet) 


Au moins un point ou quasiment toutes les sources antiques s'accordent concernant l' Hyperborée:  les Hyperboréens vénéraient Apollon comme leur Dieu principal.




Or mythologiquement et anciennement  l' Ile de Délos (bien que tres petite 3.5 KM2 de superficie) a été vu comme une terre sacrée et le sanctuaire d' Apollon 




Arrow   Zeus immobilisa cette île, jusque-là flottante, pour que LETO, poursuivie sur terre et sur mer par la jalousie d'Héra, trouvât enfin un asile où elle pût mettre au monde ses jumeaux APOLLON et ARTEMIS  (= Diane) . L'île était sacrée : il n'était pas permis aux femmes d'y accoucher ; on ne pouvait non plus y enterrer les morts


LETO que certaines traditions presentent également comme native d' Hyperborée.


Archeologiquement à Delos , pas moins de 4 temples dédiés à Apollon ont été identifiés , on y a retrouvé aussi des fragments d'uns statue colossale qui le representait.


C'etait un lieu de Pelerinnage dedié à Apollon. Les pelerins s' y rendaient avec des offrandes. 




Celui qui nous donne le plus d'information sur ce lien Délos / Hyperborée  est sans conteste Herodote.  Bien que sceptique sur la réalité historique de ces hyperboréens, il rapporte ce qu'en disaient les habitants de Delos 


Herodote Livre IV CHXXXIII











XXXIII. Les Déliens en parlent beaucoup plus amplement. Ils racontent que les offrandes des Hyperboréens leur venaient enveloppées dans de la paille de froment. Elles passaient chez les Scythes : transmises ensuite de peuple en peuple, elles étaient portées le plus loin possible vers l'occident, jusqu'à la mer Adriatique. De là, on les envoyait du côté du midi. Les Dodonéens étaient les premiers Grecs qui les recevaient. Elles descendaient de Dodone jusqu'au golfe Maliaque, d'où elles passaient en Eubée, et, de ville en ville, jusqu'à Caryste. De là, sans toucher à Andros, les Carystiens les portaient à Ténos, et les Téniens à Délos. Si l'on en croit les Déliens, ces offrandes parviennent de cette manière dans leur île. Ils ajoutent que, dans les premiers temps, les Hyperboréens envoyèrent ces offrandes par deux vierges, dont l'une, suivant eux, s'appelait Hypéroché, et l'autre Laodicé ; que, pour la sûreté de ces jeunes personnes, les Hyperboréens les firent accompagner par cinq de leurs citoyens, qu'on appelle actuellement Perphères, et à qui l'on rend de grands honneurs à Délos ; mais que, les Hyperboréens ne les voyant point revenir, et regardant comme une chose très fâcheuse leur arrivait de ne jamais revoir leurs députés, ils prirent le parti de porter sur leurs frontières leurs offrandes enveloppées dans de la paille de froment ; ils les remettaient ensuite à leurs voisins, les priant instamment de les accompagner jusqu'à une autre nation. Elles passent ainsi, disent les Déliens, de peuple en peuple, jusqu'à ce qu'enfin elles parviennent dans leur île. J'ai remarqué, parmi les femmes de Thrace et de Paeonie, un usage qui approche beaucoup de celui qu'observent les Hyperboréens relativement. à leurs offrandes. Elles ne sacrifient jamais à Diane la royale sans faire usage de paille de froment. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
XXXIV. Les jeunes Déliens de l'un et de l'autre sexe se coupent les cheveux en l'honneur de ces vierges hyperboréennes qui moururent à Délos. Les filles leur rendent ce devoir avant leur mariage. Elles prennent une boucle de leurs cheveux, l'entortillent autour d'un fuseau, et ta mettent sur le monument de ces vierges, qui est dans le lieu consacré à Diane, à main gauche en entrant. On voit sur ce tombeau un olivier qui y est venu de lui-même. Les jeunes Déliens entortillent leurs cheveux autour d'une certaine herbe, et les mettent aussi sur le tombeau des Hyperboréennes. Tels sont les honneurs que les habitants de Délos rendent à ces vierges. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
XXXV. Les Déliens disent aussi que, dans le même siècle où ces députés vinrent à Délos ; deux autres vierges hyperboréennes, dont une s'appelait Argé, et l'autre Opis, y étaient déjà venues avant Hypéroché et Laodicé. Celles-ci apportaient à Ilithye ( Lucine) le tribut qu'elles étaient chargées d'offrir pour le prompt et heureux accouchement des femmes de leur pays. Mais Argé et Opis étaient arrivées en la compagnie des dieux mêmes (Apollon et Diane). Aussi les Déliens leur rendent-ils d'autres honneurs. Leurs femmes quêtent pour elles, et célèbrent leurs noms dans un hymne qu'Olen de Lycie a composé en leur honneur. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les Déliens disent encore qu'ils ont appris aux insulaires et aux Ioniens à célébrer et à nommer dans leurs hymnes Opis et Argé, et à faire la quête pour elles. C'est cet Olen qui, étant venu de Lycie à Délos, a composé le reste des anciens hymnes qui se chantent en cette île. Les mêmes Déliens ajoutent qu'après avoir fait brûler sur l'autel les cuisses des victimes, on en répand la cendre sur le tombeau d'Opis et d'Argé, et qu'on l'emploie toute à cet usage. Ce tombeau est derrière le temple de Diane, à l'est, et près de la salle où les Céiens font leurs festins. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
XXXVI. En voilà assez sur les Hyperboréens. Je ne m'arrête pas en effet à ce qu'on conte d'Abaris, qui était, dit-on, Hyperboréen, et, qui, sans manger, voyagea par toute la terre, porté sur une flèche. Au reste, s'il y a des Hyperboréens , il doit y avoir aussi des Hypornotiens .  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Dernière édition par Mitra le Mar 1 Aoû - 15:45 (2017); édité 5 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Juil - 17:23 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 002

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 23:09 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée Répondre en citant

Callimaque dans ses Hymnes, Hymne à Delos (initialement nommée Astérie) en temoigne assez precisement egalement.

Tous les auteurs se réunissent pour rapporter comme un fait constant qu'anciennement, de jeunes filles, suivies de quelques jeunes gens du même pays qu'elles, étaient venues du fond des climats septentrionaux porter des offrandes à Délos, et à l'exception de quelque différence dans les noms qu'il donne à ces jeunes filles, Hérodote s'accorde avec Callimaque au sujet des honneurs que les Déliens rendirent à ces étrangères après leur mort, ainsi qu'aux jeunes gens qui les avaient accompagnées.

extraits:

Vaste univers qui renfermez tant de villes et tant de temples, continents fertiles et vous îles qui les entourez, je ne suis qu'une île aride ; toutefois c'est mon nom qu'Apollon portera, et jamais terre ne sera chérie de son dieu autant que moi.[..]

Dés lors tu fus nommée la plus sainte des îles, la nourrice d'Apollon. Jamais Bellone, jamais la mort, ni les coursiers de Mars n'ont approché de tes bords ; mais chaque année les nations t'envoient les prémices et la dîme de leurs fruits. Du couchant à l'aurore, du nord au midi, tous les peuples, jusqu'à ceux qui, les plus antiques de tous, habitent les climats hyperboréens, célèbrent des fêtes en ton honneur. Ceux-ci même sont les plus empressés à t'apporter leurs épis et leurs gerbes sacrées, présents nés dans un climat lointain et que les gardiens austères de l'urne fatidique reçoivent d'abord à Dodone pour les porter ensuite au séjour montueux et sacré des Méliens, qui, franchissant la mer, les transmettent aux Abantes [ancien nom des premiers habitants de l' Eubée], dans les plaines charmantes de Lélas, d'où le trajet est court jusqu'à toi, puisque les ports de l'Eubée sont voisins de tes côtes. Les filles de Borée, l'heureuse Hécaërge, Oupis et Loxo, suivies de jeunes hommes choisis sur toute leur nation, t'ont les premières apporté ces offrandes de la part des blonds Arimaspes*. Ni les unes ni les autres n'ont revu leur patrie ; mais leur destin fut heureux, mais leur gloire ne meurt point, puisque les jeunes Déliennes (dans ces jours où l'hymen et ses chants effarouchent les vierges) consacrent à ces hôtes du Nord les prémices de leurs chevelures, et que les jeunes Déliens leur offrent le premier duvet que le rasoir moissonne sur leurs joues.

-----

et Callimaque, Fragment 215 conservé par Scholiast sur Apollonios de Rhodes 4. 284) :
"Ils (les Hyperboréenns] envoyaient des offrandes à Apollon à Delos depuis les Montagne Rhipaion (Monts Rhipée)."

-----

* Arimaspes : Nation qui faisait partie des peuples septentrionaux compris sous la dénomination générale d'Hyperboréens.

Ce lien primitif semble reconnu invariablement ( même chez ceux qui "doutent" d el'existence réelle de shyperboréens ce qui est... paradoxal)
à la différence d ela localistion ou d ela perception de ces hyperboréens / Hyperborée qui a pu varier dans le temps.

Au point même où Les Perses semblent egalement "sanctuariser" Délos...:

Arrow Tous les peuples de l'Antiquité conservaient un si grand respect pour Délos que les Perses, même au temps de leur invasion dans la Grèce, où ils se firent un devoir de religion de renverser les temples et de briser les statues des dieux des Grecs, parce qu'ils ne les reconnaissaient point, engagèrent néanmoins les Déliens, que la crainte avait fait sortir de leur île, à y revenir, et qu'ils les laissèrent jouir de tous les avantages de la neutralité.


Dernière édition par Mitra le Dim 30 Juil - 00:18 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 002

MessagePosté le: Lun 10 Juil - 23:33 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée Répondre en citant

Idea Même eventuellement cet ancien nom de Délos "Astérie" peut eventuellement plaider au rattachement avec le monde hyperboréen

Comment les Grecs justifiaient ce premier nom de l'ile de délos ?

"Tu t'appelais d'abord Astérie, parce que jadis, telle qu'un astre rapide, tu (Astérie , soeur de Léto) t'étais élancée du ciel au fond de la mer pour échapper aux poursuites du dieu de l'Olympe ; et jusqu'au temps où l'aimable Latone se réfugia dans ton sein, tu n'avais point porté d'autre nom." (Callimaque)

Son nom semble lié à l' histoire d'un Astéroide... ( tout comme Phaeton dans ce cas...)

Selon Hésiode, Astérie fut aimée de Zeus, qui la poursuivit. Pour lui échapper, elle se transforma en caille et plongea dans la mer. À l'endroit de sa chute apparut l'île d'Astérie (ou Ortygie, du grec ancien ὄρτυξ / ortux, « caille » ; qui signifie l'« île aux Cailles »), qui sera plus tard nommée Délos. Sa sœur, Léto, viendra y accoucher d'Apollon et Artémis.



***

Autre étrangeté concernant Délos , cette tradition/ fable qui en fait une Ile "flottante" , qui pouvait "disparaitre" et se deplacer d'un endroit à l' autre

"Souvent le nocher qui, du port de Trézène faisait voile pour Ephyre , t'apercevait dans le golfe saronique ; et souvent il te cherchait vainement au retour : une course légère t'avait portée vers le détroit où mugissent les flots resserrés de l'Euripe ; d'où quelquefois, dans le même jour, dédaignant la mer de Chalcis, tu avais nagé soit jusqu'aux rochers de Sunium, soit jusqu'aux bords de Chio, soit enfin jusqu'aux bords de l'humide Parthénie, dans cette plage où les Nymphes de Mycale, du royaume d'Ancée, t'ont cent fois donné l'hospitalité. Mais après que toi seule eus reçu Phébus à sa naissance, les nautoniers te donnèrent le nom de Délos, parce que tu cessas de disparaître à leurs yeux et que tu fixas tes racines au milieu des flots égéens." (Callimarque).

Initialement les grecs l'imaginaient s' être détachée un jour de l' ile d' Eubée (la plus grand Ile du monde grec)


Dernière édition par Mitra le Jeu 13 Juil - 12:11 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 002

MessagePosté le: Mar 11 Juil - 18:05 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée Répondre en citant

Pour revenir sur le lien Delos / Hyperboréen et etre complet  , Pausanias nous indique egalement
que le premier a avoir parlé des hypeboréens aurait été un devin (encore un...)  / poete du Nom de Olen , que les antiques nomment "Olen de Lycie" 
mais dans ses ouevres celui ci affirmait son origine hyperboréenne , et aurait evoqué dans un "Hymne à Achae " ( a prioir nom  sans rapport avec Achéen) 
qui vint de chez les Hyperboréens à Délos. 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 002

MessagePosté le: Mar 1 Aoû - 14:38 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée Répondre en citant

Idea Elien dans la personnalité des animaux Livre 4.4

"Les louves ne sont pas facilement délivrées de leurs jeunes, seulement après douze jours et douze nuits, car les gens de Delos soutiennent que c'était la durée du temps qu Il a fallu à Leto pour se deplacer du pays des Hyperboreéns vers Delos.

Arrow Leto est assimlée , associé par les Deliens à une louve *
Arrow Seulement une douzaine de jour de voyage separait 'physiquement' L' Hyperborée de l' Ile de Delos.

* Dans le mythe c'est en effet en louve qu' arrive Leto à Delos ...
Zeus, alors, pour la protéger de la vengeance d' Hera , transforme Léto en louve qui trouvera sur l’île de Délos un refuge où donner naissance à ses deux enfants qui ne sont autre qu'Apollon et Artémis.

Evidemment une louve qui donne naissance à deux enfants jumeaux et les élèvent ... ca rapelle quelques autres mythes d efondation comme celui de Rome
avec la Louve et Remus et Romolus...
Non pas qu'il faille y voir une filiation entre Delos et Rome , mais plutot l'utilisation du même symbole pour les mythes fondateurs.
la louve s'avère toujours protectrice, nourricière, assurant non seulement la postérité, la poursuite possible ailleurs d'une histoire , la perpétuation de l'histoire, mais la transmission aussi. C'est le symbole de fondation par excellence.

Içi en l'occurence celle d'une colonie Hyperboréenne et / ou d'une branche de religion hyperboréenne qui va s'implanter à Delos .

Avec l'idée d'exposer ... diffuser sans doute un nouveau culte / savoir / religion dans le monde Grec.

En effet Léto signifie - Λητώ - caché, ce qui échappe à la connaissance quand Délos -Δῆλος - indique ce qui est visible, manifeste.

Délos " l'ile flottante et errante" devient "fixe" et "qu'on peut voir" avec le devoilement des dogmes par les hyperboréens à Delos d'une religion "cachée" "secrete"
(ou obscure pour les Grecs avant cela ).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:01 (2017)    Sujet du message: Lien Delos / Hyperborée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Hyperborée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo