Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Hyperborée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 15:38 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

Nous regroupons içi l'ensemble des citations antiques que nous avons retrouvé et etudié concernant l' Hyperborée et les Hyperboréens. 
Si toutefois nous en avions oublié , merci de nous les poster dans ce sujet  avec les references afin de completer ce Corpus.


****


CORPUS A  - regroupant l'ensemble des citations d'auteurs et fragments attribués à la Source HECATEE d' ABDERE 


CORPUS B  - Autres citations sur l' Hyperborée hors cet auteur 


****


Dernière édition par Mitra le Dim 16 Juil - 21:01 (2017); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 12 Juil - 15:38 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 15:48 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

Arrow Corpus A 
Hecatée D' Abdere est un historien et philosophe Grec , ayant ecrit (en autre) un ouvrage en plusieurs volumes intitulé " Sur les Hyperboréens" autour de 300 ans av JC
Oeuvre malheureusement perdue depuis mais de nombreux auteurs antiques en ont preservé des extraits en les citant, qui forme ce corpus A
 sur l' Hyperborée et les Hyperboréens.


-----

Details des extraits :

CORPUS A

A1 Diodore de Sicile (2.47)
Bibliothèque Livre 2 Asie CH 47


XLVII. Puisque nous sommes arrivés à parler des contrées septentrionales de l'Asie, il ne sera pas hors de propos de dire un mot des Hyperboréens. Parmi les historiens qui ont consigné dans leurs annales les traditions de l'antiquité, Hécaté * et quelques autres prétendent qu'il y a au delà de la Celtique*, dans l'Océan, une île qui n'est pas moins grande que la Sicile. Cette île, située au nord, est, disent-ils, habitée par les Hyperboréens, ainsi nommés parce qu'ils vivent au delà du point d'où souffle Borée. Le sol de cette île est excellent, et si remarquable par sa fertilité qu'il produit deux récoltes par an. C'est là, selon le même récit, le lieu de naissance de Latone, ce qui explique pourquoi les insulaires vénèrent particulièrement Apollon. Ils sont tous, pour ainsi dire, les prêtres de ce dieu : chaque jour ils chantent des hymnes en son honneur. On voit aussi dans cette île une vaste enceinte consacrée à Apollon, ainsi qu'un temple magnifique de forme ronde et orné de nombreuses offrandes ; la ville de ces insulaires est également dédiée à Apollon ; ses habitants sont pour la plupart des joueurs de cithare, qui célèbrent sans cesse, dans le temple, les louanges du dieu en accompagnant le chant des hymnes avec leurs instruments. Les Hyperboréens parlent une langue qui leur est propre ; ils se montrent très bienveillants envers les Grecs, et particulièrement envers les Athéniens et les Déliens ; et ces sentiments remontent à un temps très reculé. Ou prétend même que plusieurs Grecs sont venus visiter les Hyperboréens, qu'ils y ont laissé de riches offrandes chargées d'inscriptions grecques, et que réciproquement, Abaris, l'hyperboréen, avait jadis voyagé en Grèce pour renouveler avec les Déliens l'amitié qui existait entre les deux peuples. On ajoute encore que la lune, vue de cette île, paraît être à une très petite distance de la terre, et qu'on y observe distinctement des soulèvements de terrain. Apollon passe pour descendre dans cette île tous les dix-neuf ans. C'est aussi à la fin de cette période que les astres sont, après leur révolution, revenus à leur point de départ. Cette période de dix-neuf ans est désignée par les Grecs sous le nom de Grande année. On voit ce dieu, pendant son apparition, danser toutes les nuits en s'accompagnant de la cithare, depuis l'équinoxe du printemps jusqu'au lever des Pléiades, comme pour se réjouir des honneurs qu'on lui rend. Le gouvernement de cette ville et la garde du temple sont confiés à des rois appelés Boréades, les descendants et les successeurs de Borée.
XLVIII. Nous allons parler maintenant des autres contrées de l'Asie dont nous n'avons pas encore fait mention

* Hecaté D' Abdere (source primaire Ouevre perdue " Sur les Hyperboréens " (vers 300 BC)
*(traduction fausse) voir nos explications dans futur sujet d'identification

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A2 Strabon (7.3.6)
Strabon Geographie 7 3 Germanie Orientale


"Et des fictions des poètes passant à celles des historiens, Apollodore rappelle leur fameuse chaîne des Monts Riphées, leur mont Oryum, et ce qu'ils disent du séjour des Gorgones et de celui des Hespérides, et la Méropide de Théopompe, et la Kimmeris d'Hécatée, et la Panchaia d'Evhémère, voire ce qu'on lit dans Aristote au sujet de ces pierres [formées] de sables de rivière et qui fondent à la pluie, et de cette ville de Libye, de cette Dionysopolis, qu'un même voyageur ne peut pas retrouver, ne peut pas visiter deux fois. Il nous dénonce aussi parmi les historiens ceux qui placent dans les parages de la Sicile le théâtre de l'Odyssée d'Homère"

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A3 Pindare (OL 3.28.a)
Pindare 3 eme olympiade:


" Tous les hyperboréens prient Apollon. Ils doivent leur nom - comme Phanodemos l'indique- a certains athéniens , Hyperboreios- Mais Philostephanos dit que Hyperboreios etait un Thessalien. D'autres disent qu'ils s'appellent ainsi a cause d'un des enfants d' Hyperboreios , fils de Pelasgos et Perimida (fille) de Aiolos. Pherenikos dit qu'ils [les Hyperboréens] doivent etre de la progéniture des Titans, une autre explication est donnée par Hecateus (Hecaté)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A4 Appolonios de Rhodes ( 2.675.)

"Poseidonios dit que les Hyperboréens devait habiter dans les regions de l' Italie aux environs des Alpes. Museas , cependant, dit que aujourd'hui Les Delphiens sont appellés "Hyperboréens" . Hecaté dit que le peuple des Hyperboréens existait encore à son epoque. Ses Livres intitulés " SUR LES HYPERBOREENS" ont servecu jusqu' à maintenant. Les hyperboréens vouaient un culte à Apollon. Il ya trois peuples Hyperboréens :
Epizephyrioi, Epiknemidioi, Ozolai *

* Traduction inconnue

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A5 Stephane de Bizance ( Helixoia)
Fragment 11 (a + b) (Stephane de Byzance)
Eli coia + Karambu kai


11 a: Helixoia, une Ile dans le pays des Hyperboréens, pas plus petite que la Sicile , au dela de la riviere Karambykas. Hecataeus d'f Abdera dit que les habitants tirent leur Karambykai. du fait de cette rivière.

11b: Karambykai, Un peuple Hyperboréen de la riviere Karambykas, comme Hecataeus d' Abdera dit.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A6 Elien (De la Nature des animaux. 11.1)

La race des hyperboreens et les honneurs là-bas payés à Apollon sont chantés par des poètes et sont célébrés par des historiens parmi lesquels Hécateeus quin'est pas de Milet mais d'Abdera. Les nombreuses autres questions importantes qu'il raconte, je pense qu'il n'y a pas besoin de l'introduire maintenant, et en fait, je reporterai le récit complet à une autre occasion, quand cela sera plus agréable pour moi et plus pratique pour mes auditeurs. Ceux que le récit m'invite à rapporter sont les suivants. Ce dieu a comme prêtres les fils de Boreas et Chione, trois en nombre, frères de naissance, et six coudées de hauteur*. Donc, lorsque, au moment coutumier, ils accomplissent le rituel établi du dieu sus dit, descendent de ce qu'on appelle les montagnes de Rhipaean, les cygnes dans les nuages, la numérotation passée, et après qu'ils ont encerclé autour du temple, comme s'ils le purifiaient par leur vol , Ils descendent dans l' enceinte du temple, un domaine de Taille immense et de Superbe la beauté. À présent Chaque fois que les chanteurs chantent leurs hymnes au dieu et que les harpes accompagnent le chœur avec leur musique harmonieuse, alors les cygnes se joignent aussi au chant et jamais 'ils ne chantent une note discordante ou en désaccord, mais comme ils avaient reçu la clé du chef d'orchestre, ils chantent à l'unisson avec les indigènes habiles dans les mélodies sacrées. Puis, lorsque l'hymne a terminé les choristes ailés susmentionnés, ils les appellent après leur service habituel en l'honneur du dieu et après avoir chanté et célébré ses louanges tout au long du jour, partent.

*( 2.7 5 mètres)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A7 Anonyme (Periple Ponti Euxini 49.6)

From the Maiotes there follows immediately the same-named Lake Maiotis where the river Tanais begins. The river Araxas bathes the river Tanais. So says it Hecataeus of Teos, but Ephorus, however, says that this river emanates from a certain lake which borders can not be determined.

(nous l'incluons dans le Corpus A mais n'apporte pas grand chose. si ce n'ets peut etre une explication ou une nouvelle confusion sur la localisation eronnée du fleuve Araxe)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A8 Pline ( Hist. Nat. Livre 4. XXVII)

Il faut maintenant sortir du Pont, pour exposer l'extérieur de l'Europe; il faut, après avoir traversé les monts Riphées, suivre à gauche les rivages de l'Océan septentrional jusqu'à ce que nous arrivions à Cadix. On parle d'un grand nombre d'îles sans nom situées dans ces parages; de ce nombre est, en face de la Scythie dite Raunonienne, une île qui, d'après Timée, est éloignée d'une journée de navigation, et où, dans le printemps, l'ambre est rejeté par les flots.
La renommée n'a que des renseignements incertains sur le reste de ces rivages. Océan Septentrional : Hécatée l'appelle, à partir du fleuve Paropamise, mer Amalchienne là où il baigne la Scythie, ce nom signifiant congelé dans le langage de ces peuples. Philémon prétend qu'elle est appelée par les Cimbres Morimaruse, c’est-à-dire mer morte, jusqu'au promontoire Rubéas

FIN CORPUS A @HistoireSecrete


Dernière édition par Mitra le Jeu 13 Juil - 02:32 (2017); édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mer 12 Juil - 16:03 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

Arrow  Corpus B  ( Hors mention du travail d' Hecatée d' Abdere, mentionnant Hyperborée et/ou Hyperboréen) 


B 1  Hesiode, Catalogues des Femmes Fragment 40a
B 2      Hesiode - catalogue des femmes - Chant III : " La race des hyperboréens aux beaux chevaux "  (V. 21)


B 3   Alcée de Méthylène - extrait à vérifier -  


B 4   HERODOTE XXXVI  - mentionnat Abaris


B 5   HERODOTE  Histoire IV. 13.1
  
B 6   HERODOTE  Histoire IV  32 à 36

B  7  PINDARE  Pindar, Olympian Ode 3. 12                       

B   8 PINDARE Pindar Pythian Ode 10. 27

B   9  PINDARE - mentionnant Abaris  


B 10   OLEN de LYCIE  "Hymne à Achae" 


B 11   APPOLONIOS DE RHODES Argonautiques  2. 674 


B 12  APPOLONIOS DE RHODES  Argonautiques  4.594

B  13 CALLIMAQUE - HYMNE A DELOS  (Voir sujet Lien Hyperborée/ Delos)


B  14  CALLIMAQUE - fragment 187  et 217 ( conservés par Clement / pindare / Appolonios de Rhodes)


B 15   DIODORE DE SICILE - Histoire 3.59.6


B 16   DIODORE DE SICILE - Histoire  4-51 1 à 4


B 17   Aeschylus, Libation Bearers 372


B 18    Platon Charmides  158 C


B  19  Pline Histoire Naturelle LIV VI 657  - LIV VI 634

B  20   Pseudo Appolodore Bibliotheque 1.27


B  21   Pseudo Appolodore Bibliothèque 2  114 / 119


B  22  Strabon geographie  VII. 3. 1

B  23  Strabon Geographie XI 6 - La Mer Caspienne


B  24   Aristée de Proconnèse - "ARISMAPEE"  (Oeuvres perdues mais citée par Herodote / Pausanias , Pline ,Thucydide et Tzézes)

B  25   AELIEN  nat; Animale. 4.4


B  26   AELIEN Aelian, Historical Miscellany 2. 26   (sur l'initiation de Pythagore à l' Apollon Hyperboréen)


B  27   PAUSANIAS Description de la Grèce -   1.18.5 / 1.31.2 / 3.12.2 / 5.7 6 à 9 / 10 5. 7-9 / 1.4.4


B  28  HYMNE HOMERIQUE A DYONISOS (Hymne 7)


B 29   Antoninus Liberalis, Metamorphoses 20  (sur les sacrifices des anes par les hyperboréens)


B  30  PHILOSTRATE  l' ancien Imagines 1. 11


B  31 CLEMENT , Exhortation  aux Grecs  3


B  32  Pseudo-Hyginus, Astronomica 2.


B 33   OVIDE, Metamorphoses 10. 352
  
B  34  OVIDE- Voir notre sujet sur Phaeton


B  35  VIRGILE  Georgiques 3. 195 


B  36 VALERIUS Flacus  - Argonautiques 8


B 37   STATIUS  - Thebaides 1.694 / 5.390 / 12.650


B  38 NONNUS - Dyonisyaca mentionnant ABARIS 

B  39 Suidas  sur Abaris (trans. Suda On Line) (Byzantine Greek lexicon C10th A.D.) 


B 40 SOLIN - PolyHistor  XVII et debut XVIII



XVII. Des Hyperboréens, et des nations hyperboréennes. 
 
Ce que l'on a raconté des Hyperboréens devrait être regardé comme une fable, un vain bruit, si ce qui nous est parvenu de ce pays avait été cru à la légère; mais comme les auteurs les plus accrédités, les plus véridiques, s'accordent sur les mêmes choses, personne ne peut en faire l'objet d'un doute. Parlons donc des Hyperboréens. Ils habitent près du Ptérophore, que nous savons placé au delà des contrées du nord. C'est un peuple très heureux. Quelques-uns l'ont placé en Asie plutôt qu'en Europe, d'autres entre le soleil couchant des antipodes et notre soleil levant; ce que l'on ne saurait admettre, vu l'immensité de la mer qui sépare ces deux parties du globe. De fait, ils sont en Europe, aux lieux où se trouvent, dit-on, les pôles du monde, où finit le cours des astres, où le jour a six mois pour une nuit de vingt-quatre heures seulement; quoique quelques-uns prétendent que le soleil n'éclaire pas ce pays chaque jour, mais qu'il se lève à l'équinoxe d'été, et qu'il se couche à l'équinoxe d'automne : de sorte qu'il y aurait six mois de jour continu, six mois de nuit non interrompue. La plus douce température y règne; l'air y est toujours salubre; aucune exhalaison malsaine ne le vicie. Leurs demeures sont des forêts, des bois sacrés. Les arbres leur fournissent leur nourriture journalière. Ils ne connaissent ni discorde, ni chagrins, et sont naturellement portés au bien. Ils vont au devant de la mort, et hâtent par un trépas volontaire leur dernière heure. Ceux qui sont las de la vie, font un festin, se parfument, et d'un certain rocher se précipitent dans la mer. Cette sépulture est, à leur avis, la plus heureuse de toutes. On dit aussi qu'ils avaient coutume d'envoyer par les jeunes filles les plus irréprochables les prémices de leurs moissons à Délos, au temple d'Apollon. Mais plus tard, étant revenues sans que les lois de l'hospitalité eussent été respectées à leur égard, ces jeunes filles se contentèrent d'exercer dans leur pays ce ministère de consécration, dont elles s'acquittaient au dehors. 
 

 
 
XVIII. Des Arimphéens et autres peuples de la Scythie, des tigres, des panthères et des léopards. 
 
Il y a en Asie une autre nation, aux lieux où commence l'orient d'été, et où cessent les monts Riphées. Les Arimphéens ressemblent, dit-on, aux Hyperboréens. Comme ces derniers, ils aiment les feuilles d'arbres; ils se nourrissent de baies. Les deux sexes ont en dégoût les cheveux longs, et les coupent. Ils aiment la tranquillité, et ne cherchent pas à nuire. On les regarde comme sacrés, et c'est une profanation, même pour les peuples les plus sauvages, de les toucher. Quiconque se réfugie chez les Arimphéens pour se soustraire à un danger qu'il coure dans sa patrie, y trouve un lieu de sûreté aussi inviolable qu'un asile. 
 
B 41 MACROBE - songe de Scipion Livre 2 chapitre VII


"les régions limitrophes de la zone glaciale boréale, telles que le Palus-Méotide, celles baignées par l'Ister et le Tanaïs, celles enfin qui se trouvent au delà de la Scythie, et dont les naturels ont reçu de l'antiquité le nom d'hyperboréens, comme ayant dépassé les limites naturelles du nord; ces contrées, dis-je, ont un hiver qui dure presque toute l'année, et l'on conçoit à peine la rigueur du climat sous lequel ils vivent ; mais le centre de cette zone doit à sa position de jouir d'une température uniforme et bienfaisante."

Traduction et details  ultérieurement.


Dernière édition par Mitra le Aujourd’hui à 04:20 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Ven 14 Juil - 02:19 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

B1+B2  attribué a Hesiode - Voir detail sur sujet speficiquement consacré à ces extraits: 
http://histoiresecrete.leforum.eu/t1089-Implication-pour-L-Hyperbor-e-du-fragment-attribu-Hesiode-sur-Papyrus-Oxyrhynchus.htm#p13049


Dernière édition par Mitra le Hier à 15:36 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Lun 17 Juil - 01:19 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

B3 Alcée de Mytilène (ile de Lesbos)
Alcée de Mytilène est un poète grec de l'époque archaïque vers 600 ans av JC.  Aucune oeuvre complete nous nous est parvenu. Quelques fragments. 
et quelques citations . pour notre recherche  cité par Hymérius qui reprend une partie de l' Ode à apollon d' Alcée 
  1. Alcée de Mytilène , frag. 1-4 Bergk = Himérius, Oraisons , XIV , 12.

Personnellement je n'ai pas retrouvé cet extrait qui indiquait qu' Alcée se référait à cette tradition:
Arrow  Zeus remet un char tiré par des cygnes à Apollon et lui ordonne de se rendre à Delphes. Le dieu n'obéit pas , mais s'envole à bord de son char pour le pays des Hyperboréens. 


------


details extraits: 
« Le jeune dieu à sa naissance, recevait de Jupiter une lyre, un diadème d’or, et était envoyé sur un char traîné par des cygnes à ce temple de Delphes, nombril de l’univers, disait-on, pour y rendre des oracles. Mais, infidèle à cet honneur, il avait tourné le vol de son char vers la terre des Hyperboréens, et il s’était attardé dans ce séjour. Cependant, à Delphes, ses adorateurs, désespérés de ce retard, célébraient des solennités et des danses autour du trépied sacré, pour appeler la présence propice du dieu. Enfin il avait paru au milieu de l’été, entre les chants des rossignols et la plus grande splendeur de la nature épanouie. »


Dernière édition par Mitra le Hier à 16:34 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 01:51 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

B4 / B5 et B6  detaillés sur ce sujet  http://histoiresecrete.leforum.eu/t1093-Herodote-et-les-Hyperbor-ens.htm

Dernière édition par Mitra le Hier à 15:35 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Hier à 15:35 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens Répondre en citant

PIndare B7/ B8/ B9  détaillés sur sujet : http://histoiresecrete.leforum.eu/t1094-Pindare-nous-permet-d-afiner-la-loc…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:53 (2017)    Sujet du message: Corpus des citations antiques sur l' Hyperborée/ Les Hyperboréens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Hyperborée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo