Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Afrique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dedale



Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 05:28 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Revue du message précédent :

Notes sur les relations effectuées par les anciens astronomes-cosmographes (Eusèbe, Kirker, Kaylus, Montfaucon, Lucien, Horappolo, etc) sur la référence du Zodiaque de Tyntiris (Denderah) :


- Bélier : Amon (Zeus). Mais aussi Khnoum, Rê, Haraphès.

- Taureau : Apis, mais aussi Merwer (le taureau d'Atoum, dieu de l'océan primordial). ( à savoir que le taureau d'Héliopolis, avatar d'Amon-Râ était assimilé à Apis - Amon-Rê-Osiris)

- Les Gémeaux : Horus et Harpocrate.

- Cancer : Anubis. (étrange relation je dirais). En Egypte, les écrevisses sont très virulentes. parfois il y a d'immenses migrations et les rivages du Nil sont envahis d'une multitude de ces animaux qui, avec la chaleur et le soleil, meurent. J'ai moi-même assisté à cela il y a un peu plus de 20 ans. Et quand ces animaux meurent et pourrissent, ils émettent une odeur insupportable qui attire nombre de parasites et de charognards en tout genre. peut être pour les anciens égyptiens, cela devait-il avoir un rapport avec quelque humeur divine mystérieuse, propre à une divinité telle Anubis. Parce que autrement, je ne vois pas le rapport.

- le Lion : Osiris. (le lion est toujours assimilé à la divinité, à la royauté et à la nation)

- La vierge : Isis. (le Sphinx (un lion et une vierge) symboliserait, selon Avienus, Isis et Osiris : les débordements du Nil. 

- la Balance et le scorpion formant pour les égyptiens une même constellation, divisée par ces 2 signes : L'empire de Typhon. Notons que Typhon est assimilé à Seth.

A nôter que la Balance, dans son symbolisme, fait penser à la compagne de Thot : Maât, la justice cosmique. C'est Maât qui symbolise la plume avec laquelle on pèse l'âme jugée par les dieux, et cette pesée est effectuée par Thot

- le sagittaire : Heraklès. Selon Plutarque, le Sagittaire serait d'origine égyptienne, car ce peuple avait vraiment la manie de représenter des corps à la fois humains et animaux. Pourtant nous savons aujourd'hui qu'ils ne sont les seuls, puisque les phéniciens, les sumériens, possédaient nombre de divinités hybrides de ce genre. Pour beaucoup d'historiens mythographes, le Sagittaire est une version évoluée du centaure, de l'ancien "homme-taureau" qui figure parmi les premières divinités agraires et qui symbolise l'éleveur, le sagittaire est une version du cavalier armé d'un arc qui à l'époque était le top de l'arsenal militaire. Les égyptiens tenaient pour posséder une fameuse armée de ces cavaliers-archers, dont le modèle vient prob. de l'orient, d'Assyrie et d'Europe centrale, ou d'Asie centrale.

- Capricorne : Banebdjedet : dieu bélier de l'ancien empire. Banebdjedet a supplanté un ancien Bélier au cornes horizontales dont l'espèce a totalement disparue au Moyen-Empire. A Djedet (Mendès), ville-sanctuaire de Banebdjedet, il y avait le temple du Bélier. C'est ce Bélier, assimilé à Pan, Luppercus, au culte romain de Priarpe, qui sera assimilé plus tard au Baphomet.
--On assimilera également le culte de Banebdjedet à celui du Baal philistin, du fait que la divinité était adorée sous sa forme ithyphallique (un totem en forme de Phallus).
--Tout comme Apis, le bélier de Banebdjedet était reconnu pour porter des signes divins, emmené dans un temple, choyé, nourri, et on venait l'adorer dans des pélerinages. Rien n'est précisé sur la fin de la vie de cet animal sacré, mais je suppose que son symbole étant celui d'un bouc dont la queue se termine en queue-de-poisson, devait probablement être livré au fleuve, vu que c'était un grand symbole de fécondité ; mais ce n'est là qu'une supposition.

Né comme un bouc et mort/finissant comme un poisson. Cela peut être une représentation du Nil, fleuve qui naît loin dans les terres pastorales (des bergers nomades) et qui finit dans la mer (Méditerranée). Même symbole pour l'Euphrate : la chèvre de la montagne (Anatolie) et le corps de poisson de l'océan (golfe persique) -> la source et la fin.

- Verseau : Selon Plutarque, les égyptiens emportaient avec eux des cruches qu'ils remplissaient d'eau-de-mer, pour célébrer le passage du mythe dans lequel Isis retrouva les parties d'Osiris dispersées par Seth dans le fleuve. Ils s'exclamaient alors : j'ai retrouvé Osiris!

Mais il faut cependant noter que le signe du verseau, dans le zodiaque de Denderah, est celui du Noun, les 3 lignes qui ondulent, tandis que la figure traditionnelle du verseau est l'une des figurations d'Enki-Ea, et plus anciennement, celle d'Apsou, tout comme le Capricorne : Apsou est anciennement représenté sous cette forme sur les plus anciens calendriers babyloniens.

- Les poissons : Nephtys, la compagne de Seth, déesse de la mer -> Ascherat, Atagartis, Oenna -> dans la théogonie grecque : Echidnéa, l'étoile de mer -> l'étoile d'Innana? On cherche toujours une étoile dans le ciel, mais des étoiles, il y en a dans la mer. L'étoile de mer était un grigri magique pour les anciens peuples, que l'on conservait séché, les coquilles aussi était des bijoux magiques : la mer était magique, mystérieuse, profonde et dangereuse, mortelle pour ceux qui s'y aventuraient un peu trop audacieusement sans avoir d'abord invoqué la divinité.

http://books.google.fr/books?id=5qg-AAAAcAAJ&pg=RA1-PR4&lpg=RA1-PR4…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mendès

Voilà, c'était quelques notes.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 05:28 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 11:24 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

dedale a écrit:
sur la référence du Zodiaque de Tyntiris (Denderah) :


- Bélier : Amon


prioritairement Amon. Comment expliquer cette relation Amon / belier à mon sens:

- 1 ancien chef de guerre qui portait des cornes de belier sur son casque
- 1 ancien roi qui a reigné pendant l''ère du belier
- la decouverte par les anciens dans les terres de fossiles escargots marins ( d'ou le nom ammonites). ils n'ont pas fait la relation avec le milieu marin , et ont pensés que ça devait etre les fossiles des attributs de leur dieu Amon.
Il est intéressant de noter que l'ancien labyrinthe d' abydos est en forme d'escargot.

dedale a écrit:

- Taureau : Apis, mais aussi Merwer (le taureau d'Atoum, dieu de l'océan primordial). ( à savoir que le taureau d'Héliopolis, avatar d'Amon-Râ était assimilé à Apis - Amon-Rê-Osiris)


Bizarre qu'un taureau (signe de terre) soit associé à l' océan primordial. mais on retrouve ça aussi avec Enki


dedale a écrit:

- Les Gémeaux : Horus et Harpocrate.


On retrouve les gemeaux frere-frere ou frere-soeur dans plein de mythologies. Pourquoi ?


dedale a écrit:

- le Lion : Osiris. (le lion est toujours assimilé à la divinité, à la royauté et à la nation)


Donc ça confirmerait que Osiris etait un ancien roi d' egypte (ou plutôt de la haute egypte)


dedale a écrit:

- La vierge : Isis. (le Sphinx (un lion et une vierge)


Intéressant . déjà je pense quand dans la religion chrétienne la vierge Marie est un héritage de la déesse Isis.
Ensuite l' association Isis + Osiris donne le Sphinx . N'ets ce pas la la signature des Pyramides de Gizeh ?
Des pyramides erigées soit par Isis et Osiris (s'ils ont eu une historicité) ou bien ultérieurement en l' honneur d' Isis et d' Osisirs Question


dedale a écrit:

- la Balance et le scorpion formant pour les égyptiens une même constellation, divisée par ces 2 signes : L'empire de Typhon. Notons que Typhon est assimilé à Seth.


j'avais déjà noté dans le sujet "le cas d' Osisirs" l' association Typhon / Seth - voir l' histoire qui s' y rapporte.


dedale a écrit:

- Capricorne : Banebdjedet : dieu bélier de l'ancien empire. Banebdjedet a supplanté un ancien Bélier au cornes horizontales dont l'espèce a totalement disparue au Moyen-Empire. A Djedet (Mendès), ville-sanctuaire de Banebdjedet, il y avait le temple du Bélier. C'est ce Bélier, assimilé à Pan, Luppercus, au culte romain de Priarpe, qui sera assimilé plus tard au Baphomet.
--On assimilera également le culte de Banebdjedet à celui du Baal philistin, du fait que la divinité était adorée sous sa forme ithyphallique (un totem en forme de Phallus).
--Tout comme Apis, le bélier de Banebdjedet était reconnu pour porter des signes divins, emmené dans un temple, choyé, nourri, et on venait l'adorer dans des pélerinages. Rien n'est précisé sur la fin de la vie de cet animal sacré, mais je suppose que son symbole étant celui d'un bouc dont la queue se termine en queue-de-poisson, devait probablement être livré au fleuve, vu que c'était un grand symbole de fécondité ; mais ce n'est là qu'une supposition.

Né comme un bouc et mort/finissant comme un poisson. Cela peut être une représentation du Nil, fleuve qui naît loin dans les terres pastorales (des bergers nomades) et qui finit dans la mer (Méditerranée). Même symbole pour l'Euphrate : la chèvre de la montagne (Anatolie) et le corps de poisson de l'océan (golfe persique) -> la source et la fin.


C'ets une supposition intéressante (la forme des fleuve des montagnes à la mer). Le culte du Bouc Mendes va etre ensuite diabolisé par les semites. Pour moi originellement ce Bouc est Pan , un des suiveurs d' Osiris .
Pourquoi lié à Osiris -> le phallus - c'est la partie symbolique non retrouvé d' Osiris (cf le mythe d' Osiris)

dedale a écrit:

- Verseau : Selon Plutarque, les égyptiens emportaient avec eux des cruches qu'ils remplissaient d'eau-de-mer, pour célébrer le passage du mythe dans lequel Isis retrouva les parties d'Osiris dispersées par Seth dans le fleuve. Ils s'exclamaient alors : j'ai retrouvé Osiris!

Mais il faut cependant noter que le signe du verseau, dans le zodiaque de Denderah, est celui du Noun, les 3 lignes qui ondulent, tandis que la figure traditionnelle du verseau est l'une des figurations d'Enki-Ea, et plus anciennement, celle d'Apsou, tout comme le Capricorne : Apsou est anciennement représenté sous cette forme sur les plus anciens calendriers babyloniens.


Sa confirme la base commune ancienne entre sumero-akkadien et egyptien pour tout ce qui touche le capricorne, apsou, etc...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 14:02 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

alamata a écrit:


dieu Sah, la constellation d'Orion, etait l'image celeste d'osiris


Au passage de là dérive le nom Sahara = Sah Hor Râ = Orion - Horus - Soleil



dedale a écrit:

- Bélier : Amon (Zeus). Mais aussi Khnoum, Rê,


Le belier est à mon sens le symbole d'un tres ancien dieu (ou roi) venant de l' Ouest.
La tardition "lybienne" (aus sens antique) fait d' Amon un roi venant d'afrique du nord occidentale (on va dire vers l' Atlas ou les cotes atlantique de l' afrique du nord) ). Celui là ,même qui ayant perdu une grande bataille se refugia en crète et créa sans doute la civilisation minoenne
(d'ou certaine ressemblance entre l' atlantide de platon et la civilisation cretoise au passage Wink )

Amon = Zeus = Khnoum = Ré . on parle à mon avis du même dieux par des peuples et epoques/periodes différentes.

Pourquoi Amon = Khnoum Khnoum signifie "maitre de l'occident" , de l' Ouest donc et en effet Amon etait un roi à l' ouest

Amon = Ré Ré est la representation du soleil quand il va vers l' Ouest , il est representé comme un vieillard (parce que au plus le soleil se deplace à l' ouest au plus il vieillit avant de "mourrir" ) . or Amon / Zeus est representé comme un dieu au visage de viel homme.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 17:33 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Je ne sais plus quand dédale à parlé d'un belier aux cornes horizontales .
Mais voila l'image qui unit induscatablement Ré / Ra (la diffrence est simplement sa position dans la journée) à
ce belier :



image: Devenir nocturne de Ra . Tombe de la reine Nefertari.

Amon-Ré (ou Ra) est le dieu caché : c'ets à dire, à mon sens ,  le soleil qui ne se voit pas la nuit.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 17:45 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

de l'escargot,....





En latin spira ou en grec speira, ce mot désigne un enroulement.

En mathématiques, une spirale est une courbe qui commence en un point central puis s'en éloigne de plus en plus, en même temps qu'elle tourne autour.

Le terme spirale se réfère en général à une courbe plane. Lorsqu'une spirale se développe en trois dimensions, on parle plutôt d'hélice. (ADN)

La spirale d'Archimède est la courbe d'équation polaire suivante :

        rho= a theta


La spirale d'Archimède est la courbe décrite par un point en déplacement uniforme sur une droite en rotation elle-même uniforme autour d'un point

 de la spirale...


les vortex ne créent pas d'énergie. Ils sont en fait un changement de direction du lot de particules qui en général donne une dissipation d'énergie par friction



La thèse de l'omniprésence du nombre d'or est souvent reprise


POmme de PIN





Une pomme de pin illustre par ses écailles un phénomène de phyllotaxie. On trouve des spirales dont la proportion est proche de celle d'Euclide. Le nombre d'écailles dans une spirale ainsi que le nombre de spirales correspond à deux nombres consécutifs dans la suite de Fibonacci.


le nombre d'or,

proportion géométrique
pentagone régulier
Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation x2 = x + 1

Rectangle et spirale d'or
Suite de Fibonacci
clé explicative du monde, particulièrement pour la beauté.


Dernière édition par alamata le Mar 16 Aoû - 18:01 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 17:53 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Mitra a écrit:
Le belier est à mon sens le symbole d'un tres ancien dieu (ou roi) venant de l' Ouest.
La tardition "lybienne" (aus sens antique) fait d' Amon un roi venant d'afrique du nord occidentale (on va dire vers l' Atlas ou les cotes atlantique de l' afrique du nord) ). Celui là ,même qui ayant perdu une grande bataille se refugia en crète et créa sans doute la civilisation minoenne
(d'ou certaine ressemblance entre l' atlantide de platon et la civilisation cretoise au passage )

Amon = Zeus = Khnoum = Ré . on parle à mon avis du même dieux par des peuples et epoques/periodes différentes.

Pourquoi Amon = Khnoum Khnoum signifie "maitre de l'occident" , de l' Ouest donc et en effet Amon etait un roi à l' ouest

Amon = Ré Ré est la representation du soleil quand il va vers l' Ouest , il est representé comme un vieillard (parce que au plus le soleil se deplace à l' ouest au plus il vieillit avant de "mourrir" ) . or Amon / Zeus est representé comme un dieu au visage de viel homme.


Le temple d'Amon-Râ, à Karnac, qui est surement le plus connu, est construit sur l'axe est-ouest, en raison de la course du soleil d'est en ouest. bien spur, tous les astres ont cette même trajectoire mais le soleil et la lune sont les plus brillants, les luminaires.
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Enceinte_d'Amon-Rê

Mais en fait cela doit dépendre du culte local qu'on lui donne. Dans la plupart des cultes héliaque, il y a toujours 3 dieux solaires : le soleil levant, le soleil de midi, et le soleil couchant; c'est une même divinité mais ayant 3 visages différents avec des fonctions particulière : le soleil de midi par exemple fut nommé Nergal, et par bien des aspects il ressemble à Osiris car, anciennement une divinité-vampire assoiffée de sang, il devient dieu de la guerre (Erra) puis finalement Bêl du royaume des morts, sans doute en raison de l'influence de sa compagne, la déesse lumineuse et infernale Ereshkigal, laquelle figure comme l'un des plus fameux symboles de la force occulte, de la magie, et des mondes invisibles et souterrains (une chtone).

Donc en fait, dans ces mythologie, rien ne peut être prit au premier degré et avec simplicité : les dieux traduisent des épopées particulières qui ne sont pas forcément des correspondances directes, mais qui correspondent aux mouvements et métamorphoses cosmogoniques du monde. Ainsi, effectivement, si le soleil est au premier abord une divinité de lumière de l'est (Soleil levant), il est aussi cette lumière qui illumine le monde des mort : un soleil qui luit dans les ténèbres, qui descend dans le monde subterrestre ou l'abysse océanique, qui résiste aux ténèbres et qui continue à prodiguer la vie dans l'eau-delà et guider les âmes.

Par exemple, Ouranos, similaire à Varouna par certains aspects, symbolise le ciel d'occident et l'océan dans lequel son fils Chronos le précipitera après l'avoir émasculé. Ouranos avait supplanté Coelus, figuré comme un dragon : c'est le soleil couchant rougoyant, enflammé, qui semble venir féconder l'océan. C'est exactment pour cela que la légende fait naître, Aphrodite (grec : Ecume de Mer) de la semence d'Ouranos, en réalité le soleil couchant, ayant fécondé la mer. même légende chez les phéniciens. Ouranos est donc le visage du dieu soleil mais dans le ciel d'occident, au couchant : le soleil dans sa phase la plus surnaturelle, le moment où il disparaît et plonge dans l'au-delà, voire dans le Noum pour certains peuples.

Et paradoxalement, si ce soleil couchant est celui qui va pour rejoindre l'ouistrenesse, il vient également flirter avec la mer pour l'ensemencer. Ouranos passait pour être le Casanova du monde divin et il avait tellement d'enfants qu'il n'en prenait pas soin. C'est pour cela que les Titans se vengèrent de lui. Ouranos, comme Amon, Baal, etc, fait parti des dieux représenté sous leur forme Ithyphallique. Ce sont de très anciennes divinités, probablement préhistoriques qui appartiennent à une conception cultuelle qui est souvent double : dieu de la vie mais aussi dieu de la mort, dieu de la fécondité mais paradoxalement castré par ses propres enfants ou parents. Généralement tous ces anciens dieux régissent la végétation, et pour récolter il fallait soit faucher, soit castrer - or le symbole de Cronos est une faux et il émascule son père. Ce sont des images qui suggèrent toujours un rapport avec la vie des peuples, les périodes de moissons ou de semis, le coeur qui fait battre les civilisations anciennes.



Il ne faut jamais s'arrêter à l'image première d'une divinité. Une divinité a toujours 100 visages. Les dieux polythéistes sont protéïformes.
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 18:08 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

 
Citation:
 correspondent aux mouvements et métamorphoses cosmogoniques du monde.
precession des equinoxes

me parait tres important
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 18:11 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

...

dans le monde "manifeste" tout est binaire, dual... Question

....

deux polarite,...

le positif :MAsculin, construit ,force  Kinetique, stimulatrice,  poussée dynamique et la transmission de la force
           

le negatif : Feminin, detruit, force statique, recoit


lorsque des forces opposées
se rencontrent
 elles s’attire se repoussent graduellement formant un noyau tournoyant et
descendent ainsi un plan créant une forme de palier
d’équilibre entremêlées de leurs puissances
de même si la forme stabilisée est brisée
 les forces inhérentes deviennent libres et se mouvoir
sur un plan supérieur


Kronos est un concept appelé le premier principe : le temps d'ou vinrent le chaos, l'infini et les terres, le fini le chaos étant entouré par la nuit et un œufs se formait dans les ténèbres le centre de l’œuf était Phanies, lumière, créateur avec nuit du ciel et de la Terre est également de Zeus

Ithyphallique évoque le principe mal de l'univers où le mâle universel

 Le modele de base de la dualite et de la polarite dans toute l’existence manifestee
au cours des temps le principe male fut symbolisé sous des formes telles que la pierre levée là pour le bâton, le serpent ou la chèvre le cocq et bien d'autres encore


on peut définir la forme comme l'entré,le classement de la force en liberté dans des moules qui opèrent alors en tant qu'unité de cette façon unité de force n'est plus inconditionné mais doit opérer en relation avec les autres forces qui participent à la formation du modèle dont elle fait partie


thot le seigneur des livres et de l'instruction était considérée comme l'inspirateur de tous les nos écrits sacrés et le professeur de toute religion et de toute philosophie de Toth était le président de toute la discipline des clairs et chaque prêtre égyptien était tenu d'être un prêtre de Toth en plus des autre fonction cléricale est-elle prête archétype ou hierophante l’ame de groupes de tous les prêtres

toht peut-être considéré comme le pouvoir équilibrant sur les plans supérieurs comme Orphée est au niveau inférieur
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 22:04 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant


 
Citation:

Après que la royauté descendit du ciel, elle alla à Eridug. À Eridug, Alulim devint roi pour un règne de 28800 ans



ENmenduranna.enmeduranki
roi de Sippar

Adam                Alulim        
Seth                 Alalgar    
Enosh               Kidunnu    
Kenan               Alimma        
Mahalalel          Enmenluanna    
Jared                Dumuzi        
Enoch                Ensipazianna    
Methuselah        Enmenduranna    
Lamech             Sukurlam    
Noah                Ziusudra     
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 22:22 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Ereshkigal ou Ereshkidal


« Dame du grand pays », « Dame du grand Milieu », ou « Dame du grand lieu ».

est la déesse sumérienne et akkadienne d'Irkalla, les Enfers.

 Elle était invisible à la vue des humains.

Elle est la sœur d'Inanna et la sœur jumelle d'Enki.

Avec son amant Nergal, elle règne sur les Enfers, d'où personne ne revient.

Ses temples les plus importants étaient à Kutha et à Sippar.

La ville de Sippar est citée comme l'une des plus ancienne de la Mésopotamie dans la Liste royale sumérienne

Sippar  Zimbir  est le nom porté par deux villes voisines de Basse-Mésopotamie, actuellement le sud de l'Iraq, situées au nord-ouest de Babylone, et séparées d'à peine sept kilomètres.
« Sippar d'Annunitu », l'actuel Tell ed-Dêr.

Ziusudra littéralement « Jours à la vie prolongée ».
=
Atrahasis
sceptre de l'ingéniosité,
L'épopée d'Atrahasis


Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 22:59 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

alamata a écrit:


La thèse de l'omniprésence du nombre d'or est souvent reprise


POmme de PIN





Une pomme de pin illustre par ses écailles un phénomène de phyllotaxie. On trouve des spirales dont la proportion est proche de celle d'Euclide. Le nombre d'écailles dans une spirale ainsi que le nombre de spirales correspond à deux nombres consécutifs dans la suite de Fibonacci.


le nombre d'or,

proportion géométrique
pentagone régulier
Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation x2 = x + 1

Rectangle et spirale d'or
Suite de Fibonacci
clé explicative du monde, particulièrement pour la beauté.



La pomme de pin qu'on a vu representé par les apkallu et dyonisos , sinon les spriales, les formes escargots , les cornes de beliers pourquoi pas,
les symboles de fleurs a pluiseurs petales (pour Osiris il me semble - à vérifier) , les pentagrammes , etc... Est ce que sous toutes ces symboles les anciens connaissaient déjà les nombres d'or, suite de Fibonacci, si d'ailleurs on peut faire un sujet à part sur la géometrie sacrée ça m'intéresserait d'en savoir plus sur les connaissances de chaque civilisation dans ce domaine. A prioir les egyptiens avaient l'air de maitriser ça Very Happy Exclamation
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 23:06 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

alamata a écrit:

 
Citation:

Après que la royauté descendit du ciel, elle alla à Eridug. À Eridug, Alulim devint roi pour un règne de 28800 ans



ENmenduranna.enmeduranki
roi de Sippar

Adam                Alulim        
Seth                 Alalgar    
Enosh               Kidunnu    
Kenan               Alimma        
Mahalalel          Enmenluanna    
Jared                Dumuzi        
Enoch                Ensipazianna    
Methuselah        Enmenduranna    
Lamech             Sukurlam    
Noah                Ziusudra     


A part le dernier puisque Noe est une " adapation" (pour rester gentil) du récit deluge sumerien en effet ,
après pour les autres je me demande comment on peut faire ce type de comparaison Shocked Question
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 23:27 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

...

Enoch should be equated with Enmenduranna's sage, Utuabzu who was the seventh and last sage who ascended to heaven (see I Studied Inscriptions From Before the Flood edited by Hess and Tsumura, 1994, pages 224-233)

..

 7
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 00:00 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Etudes d'inscription avant le deluge Shocked Question ils sont tres forts alors ces auteurs. parce qu'en archeologie il n' y a acune stèle ou même tablette ecrite qui soient repertoriés "anté-diluviennes" , même s'il y a eneffet quelques textes sumériens qui font référence à l'existence de steles ecrites avant le deluge (sans en preciser le contenu) ... on en a retrouvé aucune à ma connaissance.

C'ets une boutade le titre de leur etude je suppose Question au mieux c'ets une etude comparée entre Génèse et corpus littraire sumero-akkadien du III et II eme millenaire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 00:45 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

... je l'espere pour eux,.... Arrow Twisted Evil
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 04:43 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Salut,


Citation:
Etudes d'inscription avant le deluge  Shocked   Question  ils sont tres forts alors ces auteurs. parce qu'en archeologie il n' y a acune stèle ou même tablette ecrite qui soient repertoriés "anté-diluviennes" , même s'il y a eneffet quelques textes sumériens qui font référence à l'existence de steles ecrites avant le deluge (sans en preciser le contenu) ... on en a retrouvé aucune à ma connaissance.


Il n'y a aucune tablette répertoriée anté-diluvienne si l'on se réfère au déluge biblique, lequel est l'objet de 36 000 spéculations faisant remonter sa date à 10 000 ans. Mais si l'on se réfère au déluge sumérien, datant de 3500 avJC env. avJC, on a des objets, des figurations provenant des environs de la province sumérienne, et pas mal de vestiges.

Le problème eest que certains auteurs confondent tous les déluges avec celui de la Bible et donc, les reculent de plusieurs milliers d'années. Alors que rien n'est moins sûr que le déluge biblique soit aussi vieux. Etrange d'ailleurs que tout remonterait à 10 000 ans : le Sphynx, le déluge, l'Atlantide, la construction des pyramides, etc - ça sent le créationnisme derrière tout ça.

Citation:
La pomme de pin qu'on a vu representé par les apkallu et dyonisos , sinon les spriales, les formes escargots , les cornes de beliers pourquoi pas,
les symboles de fleurs a pluiseurs petales (pour Osiris il me semble - à vérifier) , les pentagrammes , etc... Est ce que sous toutes ces symboles les anciens connaissaient déjà les nombres d'or, suite de Fibonacci, si d'ailleurs on peut faire un sujet à part sur la géometrie sacrée ça m'intéresserait d'en savoir plus sur les connaissances de chaque civilisation dans


Les suites de Fibonacci, le nombre d'or, sont des suites naturelles, des logarithmes naturels. C'est à dire que si l'on mesure des choses que l'on observe, leurs proportions finissent toujours par aboutir à une suite naturelle. Du moins en théorie. Ex :

- le nombril d'un être humain est placé à une hauteur qui est le nombre d'or de la hauteur du possesseur de ce nombril. Mais si l'on mesure la distance entre les branches d'un arbre par rapport à la hauteur de l'arbre, on aura avec une suite de Fibonacci : les branches seront proportionnellement distribuées selon la hauteur de l'arbre, son diamètre, et pareil pour les racines. Les anciens ont repris ces proportions pour les appliquer à leur architecture. Mais ils n'avaient pas développé les suites naturelles au niveau de Fibonacci qui, lui, a exploité le principe à fond. Ils en ont posé les bases.

Citation:
Une pomme de pin illustre par ses écailles un phénomène de phyllotaxie. On trouve des spirales dont la proportion est proche de celle d'Euclide. Le nombre d'écailles dans une spirale ainsi que le nombre de spirales correspond à deux nombres consécutifs dans la suite de Fibonacci.

Tous les théorèmes euclidiens sont géométriques; ils sont fondés sur l'observation. C'est à dire qu'en étudiant attentivement Euclide, on retrouve ses méthodologies. Idem pour Pythagore considéré comme un grand maître des sciences sacrées. Ces anciens mathématiciens avaient un esprit de physicien moderne. En étudiant la mécanique du cosmos selon des principes aussi fondamentaux que les mathématiques, ils posent le jalon qui permet de démontrer l'impact des lois de la physique sur les organismes et le milieu biologique.
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 08:40 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

...


 
Citation:


Le problème eest que certains auteurs confondent tous les déluges



Okay
....


 
Citation:


Les anciens ont repris ces proportions pour les appliquer à leur architecture


Okay



 
Citation:

si l'on mesure des choses que l'on observe, leurs proportions finissent toujours par aboutir à une suite naturelle.

..... Arrow Question Embarassed
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 12:12 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

En fait, la suite de Fibonacci est simple, mais il fallait la trouver. Je suppose que Fibonacci, en tant que mathématicien, recherchait des harmonies, peut être pas dans l'idée d'une mathématique mais dans celle d'une dynamique.

Pour démontrer la logique de sa formule logarithmique basée sur des entiers naturels, il avait pris un couple de lapins qu'il avait isolé, et donc, il en avait observé les séquences de leur reproduction. L'intérêt de prendre des lapins, c'est qu'ils se reproduisent vite. Mais si on est patient, on peut prendre des tortues ou toute autre espèce.

Alors que se passe-t'il?

Primo, le constat que les suites de Fibonacci tendaient toujours vers le Nombre d'Or a était fait a posteriori, par Kepler je crois. C'est Euclide qui a mis le Nombre d'Or en équation, et avait appelé cette proportion "découpage en extrême et moyenne raison". Ce nombre qui est la clé de l'esthétisme antique, notamment chez les grecs, fut sacralisé par les franciscains en tant que nombre divin. Mais il est beaucoup plus ancien qu'Euclide.

Pour ma part, je pense que les sumériens connaissaient le nombre d'or. Le système sexagésimal permet de le supposer. Car en fait il suffit de diviser par 1.6, ou multiplier par 0.6, pour avoir un système sexagésimal, et le nombre d'or, c'est 1,618 033 989.

Donc, on peut déduire qu'un système sexagésimal permet d'avoir des proportions équivalentes au nombre d'or ou s'en rapprochant sur la première décimale. Ce qui est largement suffisant pour établir des trajets cosmographiques ou appliquer ces proportions à l'architecture ou aux canons artistiques.

Pour Fibonacci, bien sûr, le nombre d'or ne peut commencer à s'appliquer qu'à la fin de la première séquence, c'est à dire la première suite naturelle qui est l'origine des autres. Par exemple si je prend une séquence de 6 nombres, soit : 1,2,3,5,8,13. Cela va commencer à partir du 3° :
- 5/3 = 1,66 ou 3/5 = 0.66
- 8/5 = 1,6
- 13/8 = 1,62
Si je vais plus loin :
- 21/13 = 1,61
- 34/21 = 1,61
Et si je prend des valeurs plus élevées de la séquence :
- 9227465/5702887 = 1,618033 (on ne peut pas faire plus précis, et cela reste ainsi si je continue à l'infini)

C'est à dire que les séquences s'harmonisent de plus en plus avec le Nombre d'Or dès l'instant où les valeurs absolues tendent toujours plus vers l'infini.
Notons que ce qu'a fait Fibonacci, les anciens auraient pu le faire sans problème : l'ont-ils fait?
- il semble que oui, mais pas de la même façon.
- Et le 666 en est plus ou moins une preuve indirecte.

- la suite de Fibonacci est composée d'une première valeur 'x' = 0, puis 'y' = 1 et donc z = x + y - c'est la séquence d'origine.
- Dans la seconde séquence s'enclenche la suite : x devient y, et y devient z, et z donc = x + y, et ainsi de suite. Et à chaque niveau les valeur sont ainsi transférées -> logique -> 3 valeurs qui si elles sont divisées une fois obtenues sont chacune le 0.333° de la totalité, or pour évoluer, ces valeurs vont par 2 (par couple) et 2 x 0.333 = 0.666 ou le 666° de la valeur totale d'une séquence.
- Sachant que le Xes s'écrivait également 6.6.6 et qu'en augmentant chaque valeur par 1.6 ou en ajoutant le 666° de sa valeur, on obtient le même résultat que les suites de Fibonacci et l'harmonie avec le nombre d'Or, du moins selon des approximations très acceptables.
- Conclusion : si on rajoute le 666° (666/1000) à une valeur, elle tend à devenir un logarithme naturel harmonique avec le nombre d'or. Ceci en étant tolérant bien sûr: les mathématiques du 2° millénaire avJC n'étaient pas celles de Fibonacci.
Intéressant non?
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 13:02 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

...


 
Citation:

Mais si on est patient, on peut prendre des tortues ou toute autre espèce.

Mort de Rire



 
Citation:
C'est à dire que les séquences s'harmonisent de plus en plus avec le Nombre d'Or dès l'instant où les valeurs absolues tendent toujours plus vers l'infini.


comment mathematiqhement sont explication de "tendre"

 on peut toujour prendre le milieu d'un segment

comment sont defini les infini mathematique...?

...
Revenir en haut
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 13:06 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

...




La proportion définie par a et b est dite

 d'extrême et de moyenne raison

 lorsque a est à b ce que a + b est à a, soit : lorsque (a+b)/a = a/b.
 Le rapport a / b est alors égal au nombre d'or.

..
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 14:49 (2011)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos Répondre en citant

Très intéressant . Merci à vous Okay
La conclusion est particulierement etonnante: "Conclusion : si on rajoute le 666° (666/1000) à une valeur, elle tend à devenir un logarithme naturel harmonique avec le nombre d'or."

Ca revient peut etre à ce qu'on disait précédemment dans la conception des mythes (dont celui d' Osiris et le role de Seth) Question  que la composante qu'on considère comme le "mal" est en fait un complement necessaire et indipensable à l' harmonie et l'equilibre du monde. Question

Le syteme sexadecimal me semble etre aussi un bon indice de la connaissance de ce nombre d'or.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:27 (2016)    Sujet du message: [Egypte] Le temple d' Osiris à Abydos

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Afrique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo