Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[Aunjetitz] Le disque de Nebra

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Europe de l' age du bronze à l' antiquité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 319

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 19:34 (2011)    Sujet du message: [Aunjetitz] Le disque de Nebra Répondre en citant

LE DISQUE DE NEBRA

nota: Pour ce cas je reprends les éléments d'un sujet que j'avais documenté sur un forum référence en Ufologie,
car ce cas est souvent utilisé pour illustrer des thèses atypiques, alors que l'étude historique et archéologique apporte des pistes de recherche et explications plus classiques.

***


   



Le disque de Nebra est un disque de bronze pesant à peu près 2 kg et d'environ 32 cm de diamètre. Il a été mis au jour illégalement, par des fouilleurs clandestins, en juillet 1999 à Nebra-sur-Unstrut en Saxe-Anhalt Allemagne avec d'autres objets constituant un dépôt cultuel.

 Il est conservé au Musée régional de Préhistoire de Halle en Allemagne.

Il s'agit là d'une des représentations les plus anciennes du ciel. Or sa decouverte à cette endroit posait problème aux archéologues:

Si ce disque avait été decouvert en Mésopotamie , en Egypte cela aurait correspondu aux connaissances astronomiques attribuées à ces civilisations (sumer ,egypte, Chaldéens, babyloniens, etc...). Mais son lieu de découverte en europe centrale ne "collait" pas avec les connaissances " officielles" . Dans cette zone , point de  grande civilisation connue pour leur maitrise de l' Astronomie, tout au mieux quelques peuplades du Nord dites barbares.

Il a donc fallu procédé à un enquête complète en plusieurs phases :

1) authentification :

Pouvait il s'agir dun "hoax" , d'un faux . Les scientifiques ont étudié l' oxydation de ce disque. La grosseur des grains d'oxydation ne laissa plané aucun doute: il ne s'agissait pas d'une oxydation faite artificiellement (grain beaucoup plus petits dans ce cas), mais d'une oxydation naturelle et de l'oeuvre du temps sur un très ancien objet

2) Datation:

La datation au Carbonne 14 etait impossible sur cette matière. Par contre grâce aux autres objets trouvés a coté (des épées de bronze d'un style tout a fait caractéristique et connu) on a pu faire une datation par analogie. Les épées dataient de 1600 ans av JC.

3) Etude détaillée du disque
Quels sont les elements figurés sur ce disque :

- le soleil
- La Lune
- des etoiles ou planètes
- 2 represenations circulaire : une en bas horizontale , l'autre à droite verticale

Les points dorés censés representer des etoiles ou planètes ne correspondent , si on les positionnent ou on les comparent avec nos constellations connues, à rien. On supposa donc qu'il s'agissait d'ornement décoratif .  A l'exception notable du groupe de 7 etoiles à droite du soleil , qui correspondent exactement à la vision depuis la terre des Pleiades (en fait 11 etoiles mais 7 sont seulement visibles à l'oeil nu dans le ciel). Or les pléiades ne sont normalement pas representées en Europe mais dans les civilisations de Mesopotamie et d' Egypete où il s'agit d'éléments centraux.


4) D' Ou vient ce disque ?


La representation des pléiades , les connaissance astronomiques plaident pour un disque qui aurait été fabriqué en Egypte / au Moyen orient.
Un element nous conforte dans cette idée:  La représentation circulaire en bas du soleil !  Il s'agit en fait d'un vaisseau solaire , une barque .
Dans de nombreuse civilisation à cette epoque on pense que le soleil voyagait sur un vaisseau solaire tout au long de la journée.  On retrouve ceci fortement dans la civilisation egyptienne.

un peuple barbare d'europe centrale pourrait il partager cette même conce^ption , connaissance des pleiades , capacité a reproduire une image astronomique que les civilisations avancées; La réponse est OUI. et va etre confirme par les elements suivants :

La représentation circulaire à droite à côté de la lune , représente en fait la précession du soleil , la courbe que fait le soleil du levant ou couchant. Or l'angle représenté sur ce disque est de 82° . 80 ° c'est approximativement  la vision qu'on peut avoir de cette course du soleil en Europe centrale et non en Méditerranée ou en Mésopotamie !

Par ailleurs pour prouver la localisation de ce disque , des fragments de cuivre furent étudié avec les principales diffréntes sources de cuivre qu'on peut trouver en europe, europe centrale, europe méditerranéenne , afrique. Incontestablement la signature isotopique du cuivre du disque correspond au gisement d'Europe centrale !

5) Conclusion intermediaire:

en 1600avant JC , une civilisation d'europe centrale qui explotait des gisement de cuivre , maitrisant le bronze et capable de représenter ses connnaissances astronomiques,  a fabriqué ce disque. Mieux cette civilisation etait spirituellement avancée car elle a pu synthétiser sur un seul support plusieurs cultes connus disparates en afrique et en Europe : A savoir :  culte du soleil et de lune , representation des pleiades, barque solaire, étude des precessions solaires.

Bien loin de l'image diffusée officiellement de peuple barabres du Nord à cette epoque...


Le reportage video retracant l'enquête:



Dernière édition par Mitra le Jeu 20 Jan - 19:55 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 19:34 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 319

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 19:52 (2011)    Sujet du message: [Aunjetitz] Le disque de Nebra Répondre en citant

Sur les traces de ce peuple (ou Culture ? civilisation ?)  qui a fabriqué ce disque

l'objet est maintenant replacé dans son contexte historique et nous ouvre une connaissance plus precise d'une possible civilisation aussi en europe centrale et non plus "seulement" autour du bassin medeterannéen et de la mesopotamie e l' orient dès cette epoque. ( entre 1700 et 1600 avant JC env)

On peut encore s'interroger sur l'utilisation de ce disque : Etait il seulement un support en métal d'une religion locale (style bible symbolique en métal) transmis a des chefs , rois , ou prêtres ?  Etait il une pièce dans un autre ensemble ? Pourquoi était il percés de petits trous tout autour ? Avait il aussi  une fonction pratique (type calendrier , outil , arme ...etc) ?

Une nouvelle interprétation sur ce site :
http://www.lawpundit.com/blog/2005/06/sky-disk-of-nebra-question-of-evidenc…

avance l' hypothèse que le disque de Nebra pourrait etre comme uns representation du ciel le jour d'une grande eclypse (16 avril 1699 avant JC) . Cet évènement certainement très marquant a été immortalisé sur ce disque.

Reste le ca polemique de la "barque solaire" associé sans doute à tord à un equivalent de barque solaire egyptienne...

les peuples scandinaves et baltiques expliquaient le voyage du soleil pendant la journée par le fait qu'il traversait le ciel sur une barque d' or. Ca peut tres bien etre une representation de cette barque.

Rapprochement avec d'autres disques
et cultures


qui a fait ce disque . A priori ce sont les deux épées qui l'accompagnaient qui nous le révèle. Elles appartiennent à la culture d'Aunjetitz (Únětice) qui s'étend de 2300 à 1600 en Europe centrale

Une présentation générale de la culture d'Aunjetitz / Únětice (2300-1600 avant notre ère), identifiée en 1879, est proposé par Bernd Zich, qui en rappelle les principales caractéristiques, la position recroquevillée des morts, la maison longue (7m x 20-25 m) et les principaux objets comme la tasse, qu'il considère comme indigène, le poignard et l'épée qui le remplace comme objet de prestige vers le milieu de l'âge du bronze. Ernst Pernicka rappelle les débuts de la métallurgie du cuivre en Europe centrale, où elle venue du Proche-Orient par l'Anatolie. Resté rare et précieux jusqu'aux alentours de 2000, le cuivre est alors allié à l'étain, dont la provenance demeure incertaine pour donner le bronze, l'une des productions typiques de la culture d'Aunjetitz La fin de cette culture, qui survient vers 1600, sans qu'on en connaisse les causes, est évoquée par Bernd Zich. C'est à cette période de transition avec celle des tumuli, ou plutôt de bouleversement, pour la région de la Saale et de l'Unstrut, que le disque de Nebra a été enterré, et, selon Florian Innerhofer, ce n'est pas un hasard : le mode de sépulture venait de changer, et, comme l'a montré Harald Meller à partir d'une comparaison avec la sépulture princière de Leubingen, le disque tenait en quelque sorte la place du défunt : « Nebra marque à la fois le point final à l'intérieur de la tradition du bronze ancien et un nouveau départ. Avec les épées, le disque et en particulier la barque solaire. »

Deux disques de bronze contemporains du disque de Nebra

Les disques de bronze sont une rareté, observe Gabriele Zipf, qui en présente deux, probablement contemporains de celui de Nebra. L'un provient de Haschendorf (est de l'Autriche), l'autre de Balkåkra (sud de la Suède), ce qui confirme l'existence de relations entre l'Europe centrale et la Scandinavie depuis le début de l'âge du bronze. Contrairement au disque de Nebra, ceux-ci reposaient horizontalement sur leur support, et n'étaient décorés que de motifs géométriques interprétables comme des symboles solaires.


Le disque et la sépulture de Leubingen

A partir de la comparaison avec la sépulture princière de Leubingen, distante de trente kilomètres et antérieure de trois cents ans, dans laquelle le prince et un enfant de dix ans sont entourés de poignards, de haches et de burins, Harald Meller conclut que le matériel similaire qui accompagne le disque montre que ce dépôt prolonge la tradition des sépultures princières, le disque tenant la place du prince. C'était donc, conclut-il, un objet cultuel lié à un chef charismatique symbolisant sa science et sa position sociale,  « comme si c'était à la fois le corps et l'esprit du roi ».
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 319

MessagePosté le: Jeu 20 Jan - 19:58 (2011)    Sujet du message: [Aunjetitz] Le disque de Nebra Répondre en citant

Razz J'attends volontier que des membres viennent commenter , analyser et  rectifier si besoin, completer , le cas du Disque de Nebra et également nous apporter plus d'informations sur la culture d'Aunjetitz / Únětice  Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Sam 5 Mai - 13:35 (2012)    Sujet du message: [Aunjetitz] Le disque de Nebra Répondre en citant

A noter que ce disque fut retrouvé à quelques kilomètres du cercle de Gosek.
Revenir en haut
O-H de Warenghien


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2012
Messages: 21
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 10:46 (2012)    Sujet du message: Les pléiades: Répondre en citant

Bonjour:
Vous dites que - Les pléiades ne sont normalement pas représentées en Europe mais dans les civilisations de Mésopotamie et d'Egypte où il s'agit d'éléments centraux.
Je ne sais pas qui vous a renseigné, mais c'est faux!

Voyez en pièce jointe, la :

Barque solaire nordique (ancêtre de celle des égyptiens), avec la représentation de la constellation des Pléiades, les 7 points assemblés imagent les étoiles, le plus gros la Terre, le moyen la Lune, le bateau est la figuration de la course du Soleil, représentée au dessus du 1ier tiers de la hampe de la lance du Grand "Dieu" à la lance, c.-à-d. Óðinn / Woden / Votan (avec Gungnir sa lance & Draupnir son anneau), et son étui pénien, sur les rochers de Tanum au Bohuslän (Suède).

Les pléiades sont aussi dessinées à Lascaux, presque à l'identique (mais sans la barque céleste).
Bien à vous!
_________________
J'ai déposé à la BNF en 1996, le livre-CD - "Manifeste Scholiastique de: GLOZEL Clef de l'Esotérisme Occidental", où je traduis cette écriture. Exemples sur: Glozel_enfin_traduit.eklablog.com , ou tapez : Blog de Odhinn-Hermodr .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
O-H de Warenghien


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2012
Messages: 21
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 12:42 (2012)    Sujet du message: Un plus sur le disque de Nebra: Répondre en citant

Nul ne doit ignorer la corrélation qu'il peut y avoir entre les dolmens "catalyseurs" et les menhirs "diffuseurs", avec les rayons telluriques Hartmann et Curry, et les effluves planétaires. Sans oublier les ensembles mégalithiques en tant que "centrales", alignés sur certaines constellations. Ce qui démontre la connaissance empirique des proto-européens, ou du moins de leur clergé, en ce qui concerne l'astronomie. Science, que l'on a longtemps refusée aux peuples du Nord considérés à tort comme "barbares" (la mauvaise influence de Rome n'ayant malheureusement que trop perduré).

Jusqu'en 1999, où fut découvert par des pilleurs de tombes le Disque céleste en cuivre de Nebra (Est de l'Allemagne), daté de 1600 avant notre ère, donc de l'âge du bronze, soit 200 ans avant les premières représentations cosmogoniques égyptiennes, que les Peuples de la Mer (des Nordiques), leurs ont sans aucun doute enseignées, par exemple le concept de la barque stellaire, imageant en feuille d'or, la course du Soleil, la Lune, les Pléiades & autres planètes (dont Vénus, Mercure & Mars entre les 2 astres), ainsi que l'usage des degrés astronomiques (puisque l'arc de la course du soleil, du solstice d'été au plus haut au solstice d'hiver au plus bas, qui est de 90° au pôle & de 70° en méditerranée, est représenté 2 fois sur le disque par une courbe de 82°, celui visible à partir de l'Europe centrale, où le savant & artiste qui confectionna ce disque, était établi et à n'en pas douter originaire. De plus les 40 clous en circonférence, imagent les semaines d'aménorrhée, que l'on peut aussi constater sur la tablette d'ivoire d'Alb-Danube (Deutschland), de 30 000 ans avant notre ère environ. La face de celle-ci, représente un être androgyne orant, donnant la vie ; son rejeton sortant d'entre les cuisses. Le revers comporte 86 incisions, correspondant aux nombre de jours à ôter d'une année pour obtenir les 9 mois de conception. C'est aussi le décompte de jours où Bételgeuse (α Orionis), 2ème étoile d'Orion est perceptible à l'œil nu. La constellation d'Orion, dit "le chasseur", étant vue comme un élément cosmique de fertilité & l'inséminateur céleste de la Terre.

Extrait de mes livres-CD :

- GLOZEL Clef de l'ésotérisme occidental (auteur/éditeur, Rouen 1996).
- La Clef des Runes. Catalogue raisonné des Runes et du beth-luis-nion ogom (auteur/éditeur, Rouen 1996).
_________________
J'ai déposé à la BNF en 1996, le livre-CD - "Manifeste Scholiastique de: GLOZEL Clef de l'Esotérisme Occidental", où je traduis cette écriture. Exemples sur: Glozel_enfin_traduit.eklablog.com , ou tapez : Blog de Odhinn-Hermodr .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:06 (2016)    Sujet du message: [Aunjetitz] Le disque de Nebra

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Europe de l' age du bronze à l' antiquité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo