Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
[Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> L' Europe Mégalithique et Néolithique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 17:56 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant




Malte - L'enigme megalithique

Le passé de cette petite ile de méditérranée nous plonge en plein coeur du megalithisme , la plus ancienne forme d'architecture monumentale de l' humanité (si l'on excepte les pileirs en T des sites néolithiques d'Anatolie du Sud Est)


Carte des principaux sites megalithiques sur la petite Ile de Malte:




La période des temples megalithiques maltais peut etre datée entre - 4 100 et - 2500 av JC . Elle rythme et temoigne de l'evolution de cultures néolithiques importantes sur cette Ile. La fin du megalithisme à Malte coincide avec l' arrivée sur l' Ile des métaux avec l' arrivées de peuples guerriers de Sicile et d' Italie du Sud.


Qui etaientt les batisseurs du megalithisme maltais ?

Pour repondre à cette question , je m'en réfère aux travaux de Monsieurr Guilaine , un tres grand specialiste des periodes néolithisme en Europe : - citation -:

"C’est dans la seconde moitié du VIe millénaire que l’île est peuplée par des agriculteurs-éleveurs venus de Sicile et relevant de la culture de Stentinello. Ils fréquententcertaines cavités (Ghar Dalam, Santa Lucija) mais établissent aussi des sites de plein air dont l’un, Skorba, sera occupé en longue durée jusqu’à l’âge des Temples.

Autour de − 4000, la documentation archéologique, jusque là issue exclusivement d’habitats, devient essentiellement d’origine funéraire. Des tombes hypogéiques apparaissent (Zebbug, Xemxija, tombe à deux chambres près du grandhypogée Brochtorff), collectives, souvent riches en mobilier et comportant aussi des figurations anthropomorphes. Les vestiges matériels parvenant à Malte montrent que l’archipel entretient un dense réseau de relations avec la Sicile et lapéninsule italique.
Bientôt toutefois, ces îles vont faire moins appel à l’extérieur et pratiquer une sorte de repliement sur soi. C’est de cet isolement que naîtra une culture originale caractérisée par les fameux temples tréflés.

illustration temple tréflé

lors du Néolithique final/Chalcolithique, une forme de gigantisme hypogéique.
l’hypogée de Hal Saflieni et, à Gozo, celui du Cercle Brochtorff, ont une double fonction :

* cultuelle (probablement en liaison avec la vénération des ancêtres, le dépôt d’exvoto, la pratique de rites magiques), et funéraire (utilisation de certaines chambres à des fins exclusivement sépulcrales).


* A suivre - etude sur les cultes possibles à Malte
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Nov - 17:56 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 19:09 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Avant de develloper le megalithisme cutuel Maltais. Voila en photos pourquoi cette question doit etre abordée.
Car les sites maltais ont des specificités enigmatiques :

Les autels d' Hagarqim

Une architecture particuliere à Malte faite de salles rondes , de niches , de passages reliant les salles , etc ...

Les venus de Malte
5 statuettes de ce type decouverte à Hagarim. Appelée Vénus de Malte, cette figure de culte aux jambes énormes, en jupe et dépourvue de tête , non que les têtes furent cassées mais en fait elles etaient amovibles (voir trou dans les statues) ce qui suggèrent une "interchangeabilité" Exclamation



Une decoration mystérieuses de certaines pierres , bas reliefs, autels :



des frises aux motifs en spirales, ainsi que devant les nombreux blocs ou objets de pierre poinconnés avec application par la main de l'homme ? Le but était-il de donner un semblant d'aspect corallien aux surfaces ainsi travaillées ? A quoi faisaient allusion les spirales ? Symboles religieux, philosophiques ou simples motifs décoratifs Question

Des bas relief en mouvement et "vivants" :



de magnifiques bas-reliefs pleins de vie: spirales, moutons, chèvres...



Autant d'indices en faveur d'une étude cultuelle à mener Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 19:22 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Idea Quel culte durant le megalithisme maltais Question

Là aussi je préfère me referer à l' avis de J. GUILAINE :

Les « temples » mégalithiques de l’archipel de Malte ont longtemps été envisagés
comme des monuments-relais, au coeur de la Méditerranée, de concepts
mégalithiques émergés d’abord en Méditerranée orientale et, plus particulièrement,
comme une émanation architecturale de la sphère mycénienne. Qu’il
s’agisse de l’art de construire en voûte, technique propre aux monuments maltais
et aux « tholos » mycéniennes, ou de la décoration de spirales sculptées, motifs
connus notamment sur les bas-reliefs du temple Tarxien comme sur l’une des
stèles du Cercle A de Mycènes, des parallélismes existaient. Les datations radiocarbone
des années soixante/soixante-dix ont réduit à néant ces hypothèses. Les
monuments maltais sont datés de − 3700 à − 2500. Ils précèdent donc de un à
deux millénaires les expériences mycéniennes.
Leur genèse semble s’effectuer
exclusivement sur une base autochtone.


Autant en Sicile qu’à Malte apparaissent les premiers hypogées et la « collectivisation » des
défunts (grottes artificielles de Zebbug, Xemxija, premiers aménagements d’Hal
Saflieni).
C’est peu après, vers − 3700, que les premiers sanctuaires sont construits.
Émergence modeste : ces monuments incluent trois ou quatre petites logettes,
parfois disposées en trèfle (Mgarr, Mnaidra, Kordin III). Mais le modèle est

lancé et il sera bientôt traduit en appareil cyclopéen et en grandes dimensions
(phase ancienne du Temple Sud de Ggantija à Gozo). Le monument de Ggantija
résume bien l’évolution de ce premier mégalithisme maltais. Il comporte d’abord
un monument tréflé originel. Deux chambres rajoutées à l’avant convertissent
ensuite ce premier monument en un édifice à cinq chambres. Au Nord, un deuxième
monument vient s’ajouter au premier. Il est désormais bâti de façon classique :
deux absides près de l’entrée, deux autres plus réduites ensuite, enfin une niche
terminale remplaçant désormais la chambre spacieuse profonde. C’est sur ce
nouveau plan que se seront construits les monuments classiques de Mnaidra :
autour de − 3000 environ.
Pour sa part, le monument d’Hagiar Kim présente aujourd’hui un plan difficillement
interprétable en raison des remaniements successifs subis par l’édifice.
Le mur d’enceinte englobait à l’origine plusieurs sanctuaires qui furent ensuite
fortement remodelés au cours du temps. Plus claire est l’évolution architecturale
à Tarxien : deux temples « classiques » sont d’abord bâtis, puis un troisième
monument, plus complexe (6 absides, plus une niche) vient s’intercaler entre
eux. Le tout paraît avoir dans un troisième temps été imbriqué dans un seul et
même vaste ensemble. C’est dans le premier édifice que l’on rencontre les restes
d’une statue représentant un personnage féminin bouffi (divinité ? patronne protectrice
de la communauté ? aïeule mythique ?) dont des figurations voisines
existent dans d’autres sites
(Tas-Silg, Hagiar Kim, Cercle Brochtorff, Hal Saflieni).

Ces monuments paraissent avoir été destinés aux diverses communautés maltaises
mais on ne peut évacuer l’idée que certains drainaient des populations de
tout l’archipel (et au-delà ?) en raison d’une « renommée » particulière.
Des
« spécialistes » étaient probablement chargés de la liturgie. On peut émettre
l’hypothèse que si des « pèlerins » se regroupaient sur les parvis spacieux face
aux entrées, l’accès à l’intérieur des monuments était certainement réservé à un
petit nombre de personnes et d’abord aux « officiants ».
L’archéologie « civile »
de cette période à Malte demeurant mal connue, les sanctuaires et les hypogées
constituent la seule source d’informations notable. On doit en déduire que les
gestionnaires des sanctuaires étaient aussi les détenteurs du pouvoir politique,
certainement des familles en vue ou des élites contrôlant les codes du savoir
religieux. Il n’est d’ailleurs pas exclu que les parvis aient fonctionné comme
places publiques, lieux de redistribution de certains produits, marchés, espaces
cérémoniels liés à des alliances, des rites de passage, etc. G. Lilliu a même posé
l’hypothèse que Tarxien ait été une sorte de proto-palais dont le « roi prêtre »
aurait dominé les autres édifices de l’archipel.


Arrow Comme vous pouvez le constater l' hypothèse de Malte comme sanctuaire drainant de nombreux pelerins du néolthique, d'une caste sacerdotale particuliere et renommée officiant dans ces temples , voire une organisation type rois prêtre , est avancée par un des plus grand spécialiste du neolithique européen.

Décidement le cas Maltais n'a pas fini de fasciner les eprits Razz Exclamation
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Dim 6 Nov - 08:34 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Mr Guilaine en tant (en autre) que professeur au College de France nous donne des bases sures sur ce cas, nous permet de le recontextualiser dans un mouvement global (le megalithisme / le developpement des pratiques et des architectures de plus en plus monumentales pour les tombes / la fin du megalithisme qui va disparaitre au profit de la metallurgie) qu'on constate ailleurs qu' à Malte bien entendu.

Il pose l' hypothese d'une classe sacerdotale d'une renommée particuliere à Malte , mais son role n'est pas d'aller dans le detail de qui pourrait ete cette classe car c'est un sujet sensible par rapport à l' Histoire communement admise et transmise par des institutions renommées qui ne prendront pas le risque de travailler sur ça.

Ce que Mr Guilaine sait mais qu'il ne souhaite pas utiliser pour etayer son hypothèse par exemple ce sont les decouvertes suivantes:


Dans le temple mégalithique de Hal Saflieni, à Malte, des hommes avec un volume crânien extraordinaires ont été enterrés.
On sait que jusqu'en 1985 un certain nombre de crânes, trouvés dans les temples maltais à Taxien, Ggantja et Hal Saflieni, ont été exposés dans le Musée Archéologique de La Valette.  Mais depuis quelques années, ils ont été enlevés et placés dans les dépôts.   Aujourd'hui seules les photographies prises par les chercheurs Dr. Anton Mifsud et son collègue, le Dr Charles Savona Ventura, témoigne de l'existence de ces crânes . Les livres écrits par les deux médecins maltais, fourni la documentation nécessaire pour nos recherches, illustrant une collection de crânes qui montrent des anomalies propres et / ou des pathologies. 
La pluspart sont anormalement développés  forés et gonflés prouvant qu'il ya des deformations craniennes volontaires sur ces individus, pratique sans doute lié à un culte ou à des pratiques thérapeuthiques ou spirituelles.Il ya aussi un étrange crâne allongé, plus grand et plus propre que les autres,qui ne laisse apparaitre aucune sutures habituelles constatées dans les deformations craniennes "forcées".

Découvert à Hal Saflieni, Le crâne a montré une dolichocéphalie très prononcée , en d'autres termes, une partie postérieure allongée de la calotte, malgré l'absence de la médiane de tricotage, techniquement appelé "sagitta".


Scenario possible:
Les prêtres " serpents" d' une  déesse guérisseuse
Question

  

Malte et Gozo semblent être depuis l'époque pré-historique, des lieux où des «cures médicales» ont été menées.  sur les deux îles, l'existence de nombreux sanctuaires et des centres de thaumaturge, où les prêtres de la déesse entourée de guérison, l'expression directe de sa divinité.  Il est bien connu que, dans l'antiquité, le serpent a été associé à la déesse et aux capacités de guérison. Le serpent appartient également au monde souterrain.  Par conséquent, un hypogée dédié à la déesse et le culte de l'eau a été l'endroit idéal pour un groupe sacerdotal qui a été défini, dans toutes les anciennes cultures plus, comme les «prêtres serpent" Peut-être les crânes trouvés dans l'hypogée et examiné appartenait en effet à ces prêtres. Comme mentionné précédemment, ils présentent une dolichocéphale accentuée, ce qui est particulièrement le centre de ce scenario. La tête longue et les traits tirés de ces individus du à la forme de ces cranes ont pu etre assimilé à ceux de la face d'un serpent. De telles deformations agissent forcement sur le fonctionnement du cerveau et peut etre ces hommes avait des visions / hallucinations / etc... considérés comme étant la preuve d'un lien avec la déesse.

Sans parler de race spéciale comme certains auteurs avancent pour le cas maltais, on constate sur les cranes une
une dolichocéphalie naturelle  prononcée et on peut supposer, sans crainte de démenti, qu'ils se distinguent des populations indigènes de Malte et Gozo. Sans aller chercher tres loin , il serait intéressant que des scientifiques fassent des etudes comparitives à ce sujet et des examens ADN pour pouvoir les positionner. A notre connaissance et malgré un matériel tout a fait exploitable, aucune etude adn n' a été menée sur ces cranes... Ce fait plus le retrait de ces cranes d'une exposition publique démontrent qu' on ne cherche pas forcement à savoir qui etaient en charge des temples megalithiques maltais ... ni a faire resurgir du passé leurs pratiques.
L'un de ces crânes a montré des signes non équivoques d'une intervention chirurgicale dans la région occipitale. Les contours de trois petits trous, faits dans l'os occipital appelé inion, eu le temps de cicatriser, donc le patient a survécu à l'opération même si une telle intervention aurait sûrement miné ses facultés motrices.
Une bonne partie des 7000 squelettes deterrés dans le Hal Saflieni et examiné par Thémistocle Zammit en 1921, ont démontrés des déformations artificielles . Un squelette du groupe qui a été déterré par l'archéologue, Brochtorff Circle, montre des signes évidents de la déformation intentionnelle à travers la servitude. Ces déformations eu lieu pour diverses raisons: initiations, matrimonies, rituels solaires ou des punitions pour des crimes ou des transgressions sociales.  Tous les appareils tribales des incisions, des perforations, ou le transfert total partiel, cautérisations, abrasions, des insertions de corps étrangers dans les muscles, comme la modification des organes pour, médicales ou cosmétiques à des fins magiques, faisaient partie des pratiques qu'on classe aujourd'hui comme cruelles .
Serait-il possible que, comme dans d'autres cultures, les populations successives tendent à déformer la tête de leurs enfant en vue de les rendre semblables à cette race/ caste  de «prêtres serpent"?

A Malte, tout cela a été pratiquée par un peuple mystérieux qui érigèrent des temples gigantesques  entre 4100 et 2500 avant J.-C.

Après 2500 avant JC qui marque la fin de l'histoire de Malte mégalithiques, Malte semble avoir été envahi par des  peuples guerriers (à priori en provenance de sicile et italie ) qui se traduit par l' introduction du metal  et une periode cahotique et diffcielment retracable de 300 ans. Jusqu' à l' arrivée des Phéniciens qui font de Malte un de leurs avant poste maritime.

Il ets trés intéressant de constater que les phéniciens vont pratiquer à Malte , le culte d' Astarte , la déesse à face de serpent...
Encore une fois, nous trouvons la représentation d'une déesse qui est associée au serpent et des pouvoirs de guérison, presque comme si les Phéniciens avait voulu poursuivre et s'appuyer sur une tradition interrompue à Malte ?

Une fois que cette tradition sera clairement identifiée et etudiée scientifiquement (je pense aux etudes adn de ces fameux cranes) il sera temps de voir si cette tradition reste un cas isolé aux iles Maltaises où si elle etait présente dans d'autres territoires ... car il existe des indices  que celle çi put etre fort ancienne et répandue, au moins au niveau du bassin méditerranéen) , Malte en etant un centre / sanctuaire.

Je ne cite que la connexion possible avec l' Egypte / les autres pistes me semblent pour l'instant hautement speculative:

Le Professeur Walter B. Emery (1903-1971), égyptologue , auteur de "archaïque Egypte", qui a fouillé à Saqquara dans les années 30, a découvert les restes de personnes qui vivaient en époque pré dynastique. . Ces restes présentent un crâne dolichocéphale, plus grande que celle de l'ethnie locale. Emery a déclaré que ce stock n'est pas indigène en Egypte,

 Il est à noter que dans la Basse-Egypte, le symbole du pharaon est une abeille nommée "Bit". Ce n'est peut etre pas un hasard si l'ancien nom de Malte est "Melita", qui dérive du mot latin pour le miel.  Melita a son origine dans "Mel" ou "Mer" qui dans l'Egypte ancienne était le nom attribué à des pyramides.

Des pyramides qu'on date de env - 2500 av JC . et qui correspond à la date de fin a priori brutale du megalithisme maltais. Cette caste ayant perdu un de ses bastions s'est elle reconstruite en egypte avec des ouevres monumentales pour étaler aux yeux de tout le monde antique que son influence n'etait pas morte à Malte Question La dycocephelie prononcée de certains pharaons (prouvée par exemple sur le crane de Tuthankamon, le fils Akhenaton) et Les crânes des statues dynastie amarnienne est elle une ressurgeance de cette caste ?

 En substance, les crânes de Malte sont ils les reliques, archéologique toujours pas comprise par les autorités  (donc occultées du grand public à ce jour)  d'une race/caste sacerdotale , initiatrice du megalithisme maltais et disparue en 2500 av Jc à malte mais qui se serait prolongée  en Egypte ...


 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 19:07 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Idea Outre les " venus de malte" déjà illustrées , divers photos d' artefact representatives du megalithisme maltais:

La "dame endormie "retrouvée dans l' hypogée d' Hal-Saflieni



Le "couple" retrouvée dans le cercle de Xaghra



La " Naissance "  retrouvée au temple de Atrxien



De nombreuses representation de têtes (probablement des statues) qui nous donne une idée
à quoi ressemblait ces maltais du megalithiques




Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 19:23 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Des frises avec des processions d'animaux



belier, cochon , boucs ou moufflons



des poissons

des oiseaux

  des taureaux et des mouflons (support: une assiette)

un serpent

un escargot
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 19:33 (2011)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ? Répondre en citant

Un point intéressant a souligner aussi , de nombreuses spirales :



Gravées sur les bas relief du temple de tarxien ( le plus recent donc vers - 2500)  mais aussi sur de plus anciens vestiges peintes à l' ocre rouge.

Un autre thème egalement assez présent sont les statues et artefact de forme phallique.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:22 (2017)    Sujet du message: [Malte] Le sanctuaire megalithique de la méditerranée ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> L' Europe Mégalithique et Néolithique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo