Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Les cas etudiés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 02:06 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

Au plus je recherche et me documente au plus j'ai l'impression que le titre de ce sujet est le bon axe de lecture et de déroulement de l' histoire des civilisations.

Je repart d'un fait (ce n'est plus une théorie , ni un mythe) : vers - 5600 av JC le bosphore cède suite à la montée des eaux en différents endroits du globe (dont la méditérranée et la mer Baltique) et ce qui etait un lac d'eau douce déjà habités par des populations (qui ont vecu cette catastrophe comme un veritable déluge) devient une mer salée: la Mer noire.

Qui vivaient au bord de ce lac d'eau douce et se trouvent alors contrait de fuir cette zone: La culture mesolithique Dnieper Donetz (sans doute descendants des cro-magnons).

Plus au Nord en territoire Balte on retrouve le + grand et ancien cimetière d' Europe à Zvejnieki daté entre 7000 et 5500 av JC donc antérieur à la culture Dniepr Donets.

Que retrouve t on dans ce cimetière : des corps enveloppés dans un coffre de bois et preservé par de l' ocre rouge. La même technique de "momification" sommaire que l'on retrouve aussi chez Les dnieper Donetz.

Le "Sark vag" Letton litteralement "proteger par un couvercle en bois". on peut le considerer comme ancêtre du sarcophage et sans doute lié à une pratique encore plus ancienne d'inhumation des corps dans un tronc creusé d'arbre.

Ce sark vag Letton + l'utilisation de l'ocre fait invariablement penser à l' Egypte , ses sarcophages , et ses momies.

Il est d'ailleurs urgent que les historiens se penchent serieusement sur les connexions entre les Proto Indo-européens de l'Europe du Nord et Centrale et les cultures de Sumer et d'Egypte par l’intermédiaire de celle de la Baltique, du
Bug , du Dniestr, du Dniepr-Donets, de Vinca, de Karanovo et les cultures des Boïens.

Car reprenons le déroulement de cette histoire : Avec la rupture du bosphore , les peuples du Sud des rivages de l'ex lac devenu mer noire, sont obligés de remonter vers le nord où ils résident quelques temps en crimée . Dans le même temps les peuples Baltes du à la montée des eaux sur le rivage ont le mouvement inverse et descendent vers l'interieur des terres et le sud.

Vers 5000 av JC la culture Baltique et la culture Dniepr Dontes se rejoignent et s emélangent . De sorte comme le constate Madame Gimbutas les dessins et les cultures des Pots sont très proches entre ces 2 cultures. De même se transmet la technique funéraire evoquée précédemment. Le Nord de la crimée semble etre le point de jonction jusqu'au moins en 4000 av JC ...

Que se passe t il après entre ces 2 cultures ? Mystère. Toujours est il que si on perd leur trace dans cette region, on constate par contre que une culture dite Ubeidiens migrent vers la mesopotamie. Dont les poteries et stauettes (voir entre autre le sujet Vinca - ubaid sur notre forum ) présentent plusieurs analogies avec celles du Dniepr-Donets qui, ou Boïenne.
On peut imaginer que suite à l'innodation de leurs terres d'origines la diffusion de ces cultures Baltes - Dniepr - boians se soient faite tout azimut dans le sens Nord- Sud (Baltes vers crimée , puis crimée vers Mesopotamie) à l' Est (Caucase, Asie) et à L'ouest (danube et balkans / occident).

L'emplacement de la Culture du “Bug du Dniestr” coïncide presque avec les régions où l'impact de l'Inondation de la Mer Noire fut le plus grand. À cause de son excellent sol noir, cette région dut naturellement conniatre un fort développement de l'agriculture. Pensons aussi au passage au nom que se donne les sumeriens (les têtes noires) ou le nom antique de l' egypte "Kemet" qui signifie "terre noire".

La Grande Inondation, à peu près vers 5500 AEC poussa obligatoirement ces peuples agricoles à se déplacer de la plaine fertile inondée de la région de la Mer Noire vers d'autres secteurs. Leur terre ayant été inondée , leur ancien lac d'eau douce étant devenu salé , n'était plus approprié pour l'irrigation, l'agriculture et l'irrigation ont migré à cette
époque vers les vallées fluviales de l’Europe occidentale, vers le Transcaucase et en
Mésopotamie.
Ces "peuples migrants avaient précédemment développé une conception linéaire et géométrique distinctive, modèle pour la céramique et autres artefacts. Le pot Boïen de la Culture de la Mer Noire représente cette conception dans une étape déjà avancée. Comparez ce modèle de conception linéaire géométrique de base de carrés
ou rectangles, de lignes intervenantes et triangulaire ou en forme de losanges, au poteries Sumerienne, au mur de la pyramide de Djoser, le premier constructeur d'une pyramide égyptienne , aux artefacts trouvé dans le tombeau de Tut-ankh-amon ou aux marchandises céramiques connues pour appartenir à la culture spécifiquement hébraïque (par exemple les Edomites d'Ésaü). Il est facile de voir que toutes ces cultures se rapprochent de cette conception.

Arrow vers 5500 AEC il y eut une diffusion massive de l'agriculture vers l'Europe (mais aussi en Mesopotamie et en Égypte). J'ai du mal à croire à une synchronicté fortuite , sans l' apport de migrants forcées de réimplanter leur agriculture aillaurs et maitraisant déjà les techniques d'irrigations.

Ces migrations Nord- Sud , on fait que les types méditerranéens dolichocephales précédents de Vin-
ca ont été à ce moment mélangés dans les cimetières Boïens avec les brachycéphales
[Nord ou Centre-Européens]. Les morts ont été enterrés à plat dans des “tombes-
puits" orientées dans la direction Est-Ouest. En combinaison avec la Culture Hamangia, la Culture Boïenne s’est alors développée dans la Culture Karanovo Gumelnita prolongée dans les cultures de Varna et de Cucuteni qui ont atteint un haut niveau d'urbanisation , de travail des metaux , etc... qu'ona déjà largement evoqué dans divers sujets içi.

Les “peuples de l'Inondation” sont donc devenus "un mélange" de peuples. En langue lettone et lithuanienne ce mélange est peut-être décrit par le mot GUDDA(c 'est Akkad), qui est le nom balte pour "les Russes Blancs" (Byelo ou Biélorussie/Bé lar uss) par opposition "aux Russes Noirs" (les Turcs) et "les Grands Russiens" (les Russ (=Goths)

GUDDA peut venir du terme letton Jukta qui signifie "mélangé" (c'est-à dire des habitants du Nord plus blêmes de peau, mélangés avec des habitants du Sud plus sombres) qu’Hérodote appelle "Scythes agraires" et peut etre même l' l'origine de JUDAH (semite) comme un des “Peuples de l'Inondation” dans la Mésopotamie.

Dans la Thrace et la Macédoine ces gens des côtes de la Mer Noire étaient considérés autrefois comme "des étrangers" parce qu'ils étaient un mélange anthropologique d'éléments indo-européens forts avec quelque influence de méditerranéens.

Les Cimmériens / Kimmeriens / Sumeriens

Dans les anciennes légendes sur les peuples de la Mer Noire, les «peuples du Déluge» étaient connus sous le nom de Cimmériens, qui dans les temps anciens vivaient sur la Mer Noire. Ceux ci auraient été repoussés par les scythes vers la mésopotamie.

La plus grande partie de cette ancienne légende telle qu’elle est rapportée par
Hérodote présente des éléments de vérité si on l’examine dans un cadre temporel plus
large. Mais l’actuelle datation chronologique est tout a fait incertaine !

"L’origine des Cimmériens est obscure. Linguistiquement, ils sont habituelle-
ment considérés comme thraces ou comme iraniens, ou du moins comme ayant eu
une classe dirigeante iranienne. Ils vécurent probablement dans la région nord de la Mer Noire, mais les tentatives de définir leur foyer d’origine avec précision par des moyens archéologiques, ou même de fixer la date de leur expulsion hors de leur pays par les Scythes, n’ont pas été complètement couronnées de succès jusqu’ici»
(Encyclopaedia Britannicaid, article «Cimmeriens»

L’un des problèmes qui existent pour identifier les Sumériens avec une certitude absolue est que les “spécialistes” allèguent que le sumérien n’est apparenté à aucune langue connue.... ce qui est une hérésie ... Le sumerien se rattache forcement à un groupe de langue !! Jusqu' à preuve du contraire ce ne sont pas des extraterrestres !

Mais comme l' hypothèse Baltique -mer Noire - Mesopotamie n'ets pas considérée ils peuvent chercher encore longtemps....

Quelques exemples: Mr. Giuliano Bruni de Livourne note qu’en sanscrit " Sumeru " indique le pôle arctique (Monier-William, Sanskrit-English Dictionary).

Il y aurait parait il une liste complète des 500 équivalences lexicales de A à Z entre le sumérien et
l’indo-européen sur la base du letton ...

C'est ausi pour cette raison que j'ai decidé de me replonger en detail sur la piste des hyper boréens dans une autre partie de notre forum Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Nov - 02:06 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 01:47 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

Idea Mon analyse personelle de cette thèse Balte - Mer Noire - Sumer - egypte
et initiallement formulée par un certain Andy Kaulins :

- Je partage entièrement le point de vue de l' auteur sur l'impact migratoire , qu' a du avoir le reversement de la mediterrannée dans le bassin "mer noire" antérieurement une immense zone d'eau douce, sur des cultures agraires.

- Je partage le fait que cet evenement eutpu etre une des raisons de la diffusion rapide de l' agriculture dans le sens Est - Ouest

- Je partage la possible proximité culturelle et les contacts entre culture baltes et cultures de la mer noire

- Je partage l' hypothese que Ubaid et proto sumeriens soit liés à un foyer d'origine "Dniepr - Boians"

***

Les points que je ne partage pas our l' instant mais sur lequel je souhaite avoir des informations / analyses aditionnelles:

- La relation possible d'un foyer originel situé dans la zone baltique pour des peuples mesopotamiens / elam
- Je ne vois pas et n'ai pas trouve pas de denominateur commun entre sumerien et egyptien
- la relation langue balte - Langue sumerienne et le positionnement possible par rapport à du P.I.E et le Sanskrit

Globalement si le coeur de l'axe Mer Noire - Mesopotamie me parait cohérent , le debut de la chaine Balte - Mer Noire
et la fin de la chaine Mesopotamie - Egypte ne me semble pas evident du tout...

Mais bon faute de mieux (les thèses historiques sur l' origine des sumeriens, de la langue sumerienne , le flou sur la periode predynastique egyptienne, l' origine d ela langue Egyptienne originelle - à ne pas confondre avec le copte etc..) ne sont guère plus évidente à mon sens , donc ce n'est pas une hypothèse à rejeter .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 03:31 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

Idea Par contre je m'insurge Mr. Green sur le terme de langue "isolée" que je lis trop souvent chez des auteurs qui font pourtant "autorité" dans l ' assyrologie .

On parle là de la Mesopotamie , un des foyers principal de la civilisation humaine , et leur langue serait "isolée" ? On traite sumer au même niveau qu'un peuple perdu au milieu du pacifique sur leur ile Shocked Question

Loin d'etre "isolé" le language proto sumerien présente de nombreuses caractéristique de la zone proche Orient de - 8000 à - 3000 av JC .
Un exemple tout bète : le mot "ùr" signifie en langue sumérienne à la fois terrasse / toit et entrée . C'est exactement cette configuration là qu'on retrouve dans les maisons de Catal Hüyük (anotolie) ou il n' y a pas de porte et l'entrée se fait par une ouverture situé sur un toit plat Exclamation

Plus etonnant le systeme de phememes de leur proto langue est identique à celui qui va aboutir à la famille des langues Indo Européenne (référence obligatoire pour c epoint primordial: M.L. Foster, "The Symbolic Structure of Primordial Language," in Human Evolution: Biosocial Perspectives )

En quoi le Sumerien est il un language isolé quand sa proto langue contient des mots communs à toute la zone proche Orient sur le chemin de la civilisation comme la decription d'animaux domestiqués : chien, chevre, mouton , vache , de vocabulaires agricoles: grains , canaux d'irriguation, puits etc... ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 529

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 18:27 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

Mitra,

la langue est dite 'isolée' dans la classification des langues, mais cela ne veux pas dire que ces locuteurs étaient isolés au sens physique.
Le basque aussi est une langue isolée, que l'on n'arrive pas à rattacher à une grande famille linguistique.

D'autre part, la linguistique comparée ne se borne pas à comparer des mots.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Linguistique_comparée
Des mots peuvent passer d'une langue à une autre, pourtant d'une famille différente, par contact. C'est une diffusion aréale.

Sinon, il y a tellement de choses dans ton post qu'on ne sait pas par ou commencer....
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Jeu 24 Nov - 00:37 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

soucolline a écrit:

Sinon, il y a tellement de choses dans ton post qu'on ne sait pas par ou commencer....


On a le temps , c'est le seul luxe de travailler sur le passé Wink Je reste à ta disposition pour en parler element par element Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Dim 27 Nov - 00:44 (2011)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte Répondre en citant

soucolline a écrit:


Le basque aussi est une langue isolée, que l'on n'arrive pas à rattacher à une grande famille linguistique.



En fait il faudrait dire une langue aujourd'hui isolée du fait qu'on ne la rattache plus à une famille de langue ou une proto langue disparue. Sinon le terme "isolé" laisse a penser qu'ils etaient les seuls à parler cette langue.

Par exemple pour le sujet , le sumerien pourrait s'etre ratatché à un groupe de langue altaique et/ou ouralienne aujourd'hui disparu, ce qui expliquerait quelque equivalences lexicale avec le Letton pour reprendre l'exemple de ce sujet.

De même pour le basque pour moi ce n'est pas une langue isolée. Il ya des reliquats d'une langue afro asiatique parlée par des proto berbères qu'on retrouve dans le basque mais aussi dans le sarde et le berbère actuel.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:05 (2017)    Sujet du message: L'axe Mer Baltique –> Mer Noire –> Mésopotamie –> Egypte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Les cas etudiés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo