Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 18:29 (2011)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

                                                                              Atlantide


Selon moi bon nombre d'argument suggère qu'Atlantide pourrait se situer en Amérique centrale.  Je vous fait un petit composite d'un site pas mal qui m'a bien plu et d'autres site interessant.

Un continent effondré ?  
" Dans l'espace d'un seul jour et d'une nuit terribles ... l'île Atlantide s'abîma dans la mer et disparut."  
Commentaires: On sait que la théorie de la Tectonique des plaques suppose l'existence d'une plaque des Caraïbes qui rete assez mystérieuse jusqu'à présent. La reconstitution de l'évolution des plaques lithosphériques de la région des Caraïbes a entraîné plusieurs hypothèses dont aucune n'a semblé totalement satisfaisante. Certains ont pu même dire que cette plaque des Caraïbes représentait un des points faibles de la tectonique des plaques.
En outre, la structure du fond de la Mer des Caraïbes ne correspond pas exactement aux modèles océaniques habituels. Aussi, des géophysiciens, profession généralement peu suspecte d'"Atlantophilie", ont proposé et défendu l'hypothèse d'un continent affaissé comme étant le modèle le plus satisfaisant pour expliquer toutes les anomalies observées.
Et bien entendu, l'hypothèse d'un impact météoritique ou cométaire (développée par ailleurs) tout à fait susceptible de fragiliser le plafond océanique ne peut que s'en trouver renforcée. Mais la principale cause de la disparition de l'île Atlantide reste presque certainement le tsunami (et ses "répliques") que cet impact a dû entraîner. (voir "La fin de l'Atlantide")

De très hautes montagnes  
"Et les montagnes qui l'entouraient ( i.e.:la plaine ) étaient célébrées en ce temps-là, car elles surpassaient en nombre, en majesté et en beauté toutes celles qui existent aujourd'hui." Commentaires:
Des expéditions d'exploration, conduites avec des submersibles dotés d'un équipement électronique sophistiqué, ont permis de préciser notre connaissance du relief sous-marin de l'archipel des Caraïbes. On a pu dire que, si les eaux se retiraient de la région des Caraïbes occidentales, on aurait une imposante cordillère avec des sommets qui dépasseraient 10 000 m, tels le Pico Duarte (Cordillère centrale, République dominicaine) à 11 375 m, le Blue Mountain Peak (Jamaïque), El Yunque (Porto Rico), le Pico Turquino dans la sierra Maestra (Cuba).
Assurément, voilà bien des sommets fort dignes d'être célébrés !

En (seconde) conclusion  
  
( Carte de l'espace atlante ? )  
Cette carte bathymétrique et topographique de la "Méditerranée Caraïbe" (origine: U.S. National Geophysical Data Center ) circonscrit donc peut-être l'espace atlante (sous les eaux aujourd'hui, ne l'oublions pas). Un espace qui avait selon Platon principalement la forme d'un grand quadrilatère: "Cette plaine était elle-même entièrement encerclée par des montagnes qui se prolongeaient jusqu'à la mer ; elle était lisse et égale, oblongue dans l'ensemble, mesurant trois mille stades de côté et deux mille stades au milieu, en remontant à partir de la mer. Toute cette région de l'île était orientée vers le sud et abritée des vents glacés venant du nord."
La valeur du stade étant de 117.6 m les dimensions de la plaine rectangulaire sont donc 350 km x 230 km environ.
"... cette plaine avait été travaillée par la nature comme par de nombreux rois. Elle formait à l'origine, comme je l'ai dit, un quadrilatère, dont les côtés étaient presque rectilignes"
En résumé, il faut donc chercher: une plaine de forme rectangulaire (350 km x 230 km environ), actuellement sous les eaux (à cause d'un cataclysme et, en tout cas, pour cause de déglaciation, remontées de 80 à 100m depuis le Pléistocène), bordée par des montagnes sur trois côtés (qui, elles, devraient toujours être visibles au moins en partie), orientée au sud (et donc protégée des vents du nord par de plus hautes montagnes).
  

  

  
La mer Atlantique  
"Au plus âgé, le roi, il donna le nom d'après lequel étaient désignées toute l'île et la mer appelée Atlantique, parce que le nom du premier qui exerça la royauté fut Atlas." "En effet, nos écrits rapportent comment votre cité anéantit jadis une puissance insolente qui envahissait à la fois toute l'Europe et toute l'Asie et se jetait sur elles du fond de la mer Atlantique."
Commentaires:
Outre le fait que le sous-titre du Critias est " l' Atlantique "( et non l'Atlantide ! ), les références à ce que nous nommons "Océan Atlantique" sont claires et en conformité avec le legs de la tradition qui n'a jamais hésité sur la localisation de cet océan à l'ouest de l'Europe et de l'Afrique.


  
Le territoire de l'Empire atlante :   
Selon le " Timée ", l'Atlantide avait constitué un immense empire qui se composait des territoires suivants: d'une part, de son île toute entière, de beaucoup d'autres îles voisines ainsi que de portions du continent voisin,
et, d'autre part, de la Libye jusqu'à l'Égypte ainsi que de la partie occidentale de l'Europe ("l'Europe jusqu'à la Tyrrénie", c'est à dire l'Étrurie ).
Commentaires:
Il est important de noter que les deux précisions " la Libye jusqu'à l'Égypte " et " l'Europe jusqu'à la Tyrrhénie " ne peuvent être apportées que relativement à un point de référence occidental. Le tout est évidemment de savoir l'importance de l'éloignement de cet occident-là !
L'île Atlantide est " plus grande que la Libye et l'Asie réunies ". Il faut bien entendu avoir présent à l'esprit ce que représentent la Libye et l'Asie dans le vocabulaire de l'époque :
- la Libye est l'Afrique du nord à l'ouest du Nil et aux confins incertains.
- l'Asie correspond aux terres situées à l'est du Nil (Proche-Orient, Arabie…) et ne correspond pas du tout à ce que ce vocable recouvre pour nous aujourd'hui. Comme la Libye, il s'agit d'une étendue aux limites incertaines.
(carte d'Hécatée, VIème s. av. JC)
  
Dans l'esprit de l'époque la réunion de la "Libye" et de l' "Asie" équivaut en étendue à l' "Europe" (elle aussi aux limites incertaines notamment vers le nord, le nord-ouest et l'est ). C'est le point le plus controversé. La tectonique des plaques entraîne l'impossibilité de la présence à un moment donné de l'histoire de la Terre d'une telle masse continentale. Sauf à assimiler complètement l'Atlantide à l'Amérique, la seule possibilité logique consiste à comprendre qu'il est question ici, non de l'île Atlantide, stricto sensu, mais bien plutôt de l'empire atlante,du moins de sa partie "métropolitaine" (hors colonies). On verra que cette assimilation est totalement justifiée dans le cadre de l'hypothèse développée dans ce site. Et l' on comprendra que l'erreur ( ? ) est somme toute compréhensible.

Une île proche d'un continent  
"Et les voyageurs de ce temps-là pouvaient passer de cette île sur les autres îles et, de ces îles, ils pouvaient gagner tout le continent, sur le rivage opposé de cette mer qui méritait vraiment son nom." Commentaires:
Cette précision permet de bien comprendre que l'étendue qualifiée de plus grande que la Libye et l'Asie réunies s'applique bien au continent voisin et non à l'île Atlantide elle-même. La configuration est clairement expliquée: en allant d'est en ouest on trouve l'île Atlantide, d'autres îles peu éloignées, et enfin le continent.

Un continent au sens propre du terme  
"... sur le rivage opposé de cette mer qui méritait vraiment son nom. Car, d'un côté, en dedans de ce détroit dont nous parlons, il semble qu'il n'y ait qu'un havre au goulet resserré et, de l'autre, au dehors, il y a cette mer véritable et la terre qui l'entoure et que l'on peut appeler véritablement, au sens propre du terme, un continent."
Commentaires:  
Cette vision géographique très nette, et quasiment aérienne de l'espace atlantique est d'une lumineuse clarté. On doit se remettre en mémoire le "sens propre" du terme "continent" : à l'origine une "terre continue". En regardant une carte de l'Atlantique on comprend encore mieux. C'est une vision exacte de dire que la Méditerranée n'est qu'un "havre au goulot resserré" et "en dehors" (= à l'extérieur des colonnes d'Hercule) ce n'est pas l'Océan (fleuve circulaire supposé entourer la Terre) mais bien une mer fermée de (presque) tous côtés avec une terre continue qui l'entoure: côtes de l'Europe, et de l'Afrique à l'est, calotte glaciaire au nord (au Pléistocène), côtes de l'Amérique du nord puis du sud à l'ouest .
(carte de l'Atlantique au Pléistocène, "Mer des Atlantes")
  
Ce texte nous entraîne bien loin de la vision de monde supposée de l'époque à laquelle ce texte a été écrit !... En effet, le texte de Platon s'il est totalement cohérent avec la réalité, ne correspond absolument pas avec ce que l'on pense généralement avoir été la vision antique:
( le monde homérique )
  

A l'autre bout de l'Océan  
Retour sur une phrase déjà citée : "En effet, nos écrits rapportent comment votre cité anéantit jadis une puissance insolente qui envahissait à la fois toute l'Europe et toute l'Asie et se jetait sur elles du fond de la mer Atlantique." "Car, en ce temps-là, on pouvait traverser cette mer"
Commentaires:
Il faut traverser la mer pour y aller. Lorsqu'on en vient, on vient du fond de l'Océan.Ces indications impliquent que l'Atlantide est située à l'autre extrémité de l'Océan.

En (première) conclusion  
Si l'on regarde une carte du monde à la lueur de ce que l'on vient de lire, il y a peu de doutes sur la localisation de la terre atlante: la zone des Caraïbes, et elle seule, correspond parfaitement à notre recherche.
http://atlantides.free.fr/indicesgeo.htm  

  

  

  
Images sonar de la dernière en date des "Atlantides sous-marines", celle localisée au large de la pointe occidentale de Cuba. (site découvert en 2000)   

Des explorateurs utilisant un sous-marin miniature pour sonder le fond de la mer au large de la côte ouest de Cuba ont annoncé récemment (annoncé ici dans notre page "Actualités atlantes du 4°trimestre 2001") avoir fait la découverte de structures de pierre profondément immergés (environ 640 m sous la surface de l'océan) qui pourraient avoir été érigées par une civilisation inconnue, il y a des milliers d'années de cela.
Les mystérieuses structures se présenteraient comme une cité (repérage de zones qui font penser à des rues bordées de "bâtiments") qui aurait été construite il y a plusieurs milliers d'années (une ancienneté de 6000 années au moins est annoncée sans que l'on sache très précisément sur quoi se fonde cette estimation).
Les recherches sont menées par la société canadienne A.D.C. (Avanced Digital Communications) dirigée par l'ingénieur d'origine soviétique Paulina Zelitsky, qui s'était faite remarquer en 2000 pour avoir retrouvé au large de La Havane le lieu où avait sombré le navire "USS Maine" en 1898.
En Juillet 2000, les chercheurs d'ADC, utilisant un sonar, ont identifié un grand plateau sous-marin avec des images claires de structures en pierres disposées symétriquement par rapport à ce qui semblait être une voie. Les chercheurs ont même pensé avoir distingué des formes de pyramides, de routes et de bâtiments.

En 2001, en partenariat avec des membres de l'Académie des Sciences de Cuba, ils ont utilisé un sous-marin miniature sans pilote pour filmer en eau profonde une partie de la zone. Les images confirmeraient la présence d'énormes blocs de granite, certains en forme de pyramides.Ces blocs, mesureraient entre 2 et 5 m de long, et certains sont empilés les uns sur les autres.
La société est actuellement en train de metttre au point, ce qu'elle appelle le premier excavateur pour l'archéologie sous-marine pour commencer l'exploration du site de Guanahacabibes. Une nouvelle campagne d'exploration, annoncée pour janvier, est finalement prévue en juin ou juillet 2002.

  

  

  





En outre on peut remarquer le fort lien entre les maya , incas etc.. et les égyptiens qui on commencé à construire leurs pyramide vers -4000 ans après avoir signifié l'arrivé d’étranger les ayant influencé venu de l'ouest, les maya dirons la même choses pour des étranger venu de l'est.


En plus de cela il reste "Les Bolas Grandes du Costa Rica "  Très similaire voir identique au outils grecs utilisé pour l’astronomie.

Même avec les outils et les techniques dont nous disposons aujourd’hui, tailler à la main une sphère parfaite dans un bloc de pierre constitue un véritable défi.
Ce défi, les artisans d’Amérique Centrale, qui sculptèrent Las Bolas Grandes « les Grosses Boules de pierre », le relevèrent il y a de cela 1 600 ans environ selon certaines théories.

De tailles et de poids extrèmement variables, ces sphères, ont un diamètre qui va de moins de 10 cm à plus de 2,50 m, pour un poids allant jusqu’à 16 tonnes. La boule la plus lourde qu'on ait déterrée pèse environ 30 tonnes.

Elles se fondent harmonieusement dans le paysage du delta du fleuve Diquis, au sud du Costa Rica.

Près de 200 bolas ont été mises au jour, mais des centaines d’autres attendent d’être exhumées.



Photo prise au Musée National de San José

Malheureusement, de nombreuses boules ont été détruites par le passage des bulldozers, l’érosion due aux intempéries et aux actes de vandalisme de la part des autochtones.

De nombreuses boules sont visibles au Musée National de San José. La grande majorité des Bolas Grandes est toujours enfouie dans la jungle.

Analyse des scientifiques

Les chercheurs ont eu connaissance de ces étranges boules dans les années trente, lorsque la forêt céda la place à des plantations de bananiers.

Un examen approfondi permit aux spécialistes de supputer que les artisans qui avaient façonné les boules avaient dû utiliser des gabarits de bois.

Le façonnage dut exiger une patience infinie car la plupart de ces boules sont sculptées dans un granit particulièrement dur.

La technique mise en œuvre consistait vraisemblablement à tailler tout d’abord une boule grossière puis à la polir avec un abrasif, peut-être du sable.
Taillées avec des moyens extrèmement rudimentaires, ces sphères n’en sont pas moins remarquablement bien executées, atteignant presque la perfection.



Une sphère d’environ 2 m de diamètre comporte en effet une marge d’erreur d’à peine plus d’un centimètre, soit deux millièmes environ.

Ce qui est surprenant c’est que ces sphères ont été découvertes au beau milieu d’une jungle inextricable. Effectivement, on peut se demander comment ces boules de toute évidence artificielles se sont retrouvées en pleine forêt.

Doit-on en déduire que ces sphères ont été placées là avant que la jungle n’envahisse cette région ? Si oui, cela fait remonter leur création à une époque très reculée que certains estiment à 1 600 ans avant notre ère ; époque à laquelle, l’homme n’était pas censé disposer d’outils et d’une technologie aussi perfectionnée.
Leur géométrie est bien trop parfaite pour n’être qu’un simple hasard.

Qui a taillé les Bolas Grandes ?

Par qui ces boules furent-elles taillées et pour quelles raisons ? Ces questions risquent malheureusement de demeurer sans réponse.

Il n’est même pas possible de faire remonter les sphères à une époque précise. En effet, elles sont apparues en même temps que des objets propres non pas à une mais à plusieurs cultures précolombiennes.
De plus, elles ne peuvent elles-mêmes être datées. On ne peut donc faire que des estimations par rapport à d’autres objets découverts dans le même périmètre où, comme certains, en tenant compte de la géographie de cette région dans le passé.

(Photo A2)

Lorsque l’on parle de civilisations précolombiennes, on pense immédiatement aux grands empires des Incas, des Mayas ou des Aztèques.
En réalité, grâce aux archéologues, on sait qu’il a existé une succession de civilisations bien avant l’arrivée des Incas.
Nous connaissons à peine les Olmèques qui sont considérés comme les fondateurs de toutes les civilisations qui suivirent.
Mais, les Bolas Grandes remonteraient à une époque antérieure.

Quant à leur fonction, de multiples hypothèses ont été émises.

Par exemple, on a envisagé que les Bolas auraient servi à marquer l’emplacement des tombes. On a également émis l’hypothèse qu’elles avaient pu servir de monnaie d’échange.

On se demande, par ailleurs, d’où fut tiré le granite dans lequel elles furent taillées. Le gisement le plus proche se trouve à des dizaines de kilomètres de là et ne semble pas avoir été exploité.
L’origine et l’acheminement du matériau de base sont deux autres mystères qui restent à élucider.


Si les boules de pierre avaient été laissées à l’endroit original, formeraient-elles un gigantesque planétarium?
Des scientifiques proposent que les sphères antiques sont des formations naturelles, d’autres croient que ces pierres rondes ont été faites par l’homme et un troisième groupe propose que les sphères de pierre ont été faites par des extraterrestres, les habitants de l’Atlantide ou peut-être une civilisation avancée perdue.
Bien que beaucoup de théories aient été proposées, personne ne sait vraiment quand ou comment ces sphères de pierre antiques ont été faites, par qui, ou dans quel but.
Les plus célèbres des boules de pierre antiques sont les sphères du Costa Rica, mais des boules de pierre rondes uniques ont également été trouvées au Mexique, à Aruba, en Haïti. Il n’y a pas si longtemps, des artéfacts semblables ont également été découverts en Bosnie.
En 1945, Matthew Williams Stirling, un anthropologue américain et archéologue qui a passé la majeure partie de sa carrière au Smithsonian Institut, a découvert un grand nombre de sphères de pierre au Mexique. Elles étaient presque parfaitement sphériques. Plus tard à proximité de Palamer Sur, au Costa Rica, Stirling a trouvé encore plus de sphères en pierre.
Les boules de pierre mesuraient la taille d’un adulte en diamètre et étaient en granit. Elles n’étaient pas éparpillées dans le secteur mais semblaient avoir été placées délibérément en formation spécifique. Au départ, Stirling a suspecté que les pierres avaient été faites par une civilisation inconnue. Cependant, quand lui et ses collègues ont découvert plus tard un grand nombre de sphères semblables, certaines mesurant jusqu’à deux mètres de diamètre dans d’autres régions du Mexique, les scientifiques ont conclu que les pierres étaient d’origine géologique. Le rapport scientifique déclare que les pierres rondes ont été constituées par une nucléation à haute température de matériel vitreux autour de tessons de verre dans un tuf de chutes de cendres en raison du volcanisme tertiaire.

C’est un problème sans fin dans la communauté scientifique. A chaque fois qu’un artéfact anormal qui ne cadre pas avec l’image traditionnelle est déterré, il est très souvent expliqué comme oeuvre de la nature.
La “nature” peut-elle produire autant de sphères parfaitement rondes ? Difficilement.
Au Costa Rica, les archéologues ont identifié et catalogué des centaines de boules. Si vous visitez le pays, vous pouvez les voir dans les musées. Certaines d’entre elles ont été placées comme décorations autour des bâtiments officiels les plus importants, des hôpitaux et des parcs. La majorité des pierres ont été déplacées à travers le pays et seulement six boules de pierre sont célèbres pour avoir été laissées dans leurs positions originales.
Il est difficile de déterminer l’origine des sphères du Costa Rica. Elles sont parfaitement rondes, polies, très grandes, pèsent des tonnes et sont composées de pleine roche dure.
Chercher des indices de leur origine et les dater est difficile. Personne ne sait exactement l’âge de ces boules parce que le Costa Rica n’a eu aucune histoire enregistrée avant l’arrivée de Colomb en 1502.
Les chercheurs ont essayé d’obtenir de l’information sur les sphères de la part des habitants locaux. Cependant, les sphères leur étaient auparavant inconnues et ils ne pouvaient offrir aucune explication sur qui les a faites, quel âge ont-elles et dans des quels but ont-elles été construites.
Des experts suggèrent que les pierres sont réellement faites par l’homme. Si c’est correct, alors les anciens doivent avoir été technologiquement très avancés et des mathématiciens doués. Les sphères sont si parfaitement rondes que même l’équipement moderne ne pourrait pas avoir produit quelque chose avec de telles tolérances précises. Comment de telles pierres massives ont-elles pu être déplacées sur une longue distance sans transport moderne ? Ont-elles été roulées ? A des centaines de kilomètres alentour il n’y avait aucune carrière d’où elles pourraient provenir. Ont-elles vraiment été roulées à travers la jungle jusqu’en haut des montagnes ? Cela prendrait certainement une décennie pour accomplir une telle tâche exigeante.

Certains chercheurs comme le professeur Ivar Zapp et l’anthropologue George Erikson se sont intéressés aux sphères de pierre du Costa Rica.
Le Professeur Zapp était convaincu que les sphères ne pouvaient pas être attribuées aux Indiens Chorotega, comme le soutenaient les universitaires. Les Chorotega n’avaient pas les outils adéquats ou la capacité de construire des sphères parfaites de cette taille. Les recherches de Zapp et d’Erikson les ont menés à croire que ces sphères sont des artéfacts vieux de 12 000 ans construits par une culture maritime techniquement avancée. Les sphères étaient à leur avis utilisées comme marqueurs de navigation. Selon les scientifiques, cette culture antique peut remonter à l’Atlantide.
L’archéologue américain Samuel K Lothrop, qui a étudié les sphères, a théorisé que les pierres étaient placées en alignements ‘astronomiques significatifs ‘.
L’examen des formations a indiqué que trois, quatre ou cinq des grandes boules de pierre étaient disposées en ligne droite, servant de base à des triangles et autres figures géométriques. Il était évident que l’arrangement entier obéissait à des lois mathématiques.

Le but des formations était-il de représenter des constellations ou des cartes stellaires ? Les Livres de Prophétie des prêtres Chorotega pourraient contenir un indice sur l’origine des sphères de pierre mystérieuses…
La légende raconte comment les premières civilisations humaines étaient surveillées par des êtres de l’espace extra-atmosphérique. Selon la légende, un jour un homme moderne atteindra aussi les étoiles. Les livres de Prophétie indiquent que ceux qui sont descendus des cieux étaient des “hommes jaguars “. En fait, on rencontre des descriptions de jaguars à travers toute l’Amérique.
Les sphères bosniennes ne sont pas si parfaitement formées comparé aux pierres du Costa Rica mais elles sont également très intrigantes.
L’archéologue Semir Osmanagic a découvert les boules de pierre bosniennes. Il croit que les créateurs des sphères au Mexique, au Costa Rica et en Bosnie ont employé la même technologie et les similitudes sont frappantes.
Cela montre qu’il y a une connexion entre les boules de pierre américaines et celles trouvées en Bosnie.
Seulement un nombre restreint de sphères ont été trouvées en Bosnie et il est possible qu’on en découvre beaucoup plus dans un proche avenir.
Les antiques grandes pierres polies nous montrent combien nous en savons peu de notre histoire et les questions demeurent : Qui les a faites ? Pourquoi et comment ?











  

  

_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Déc - 18:29 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 19:32 (2011)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

C'est vrai que c'est une zone où notre meconnaissance du passé lointain est abyssale... Il y a sans doute la place pour redecouvrir des civilisations etonnantes.

Des cas enigmatiques au Pérou, en Equateur , en Amérique centrale des artefacts inexplicables on pourrait en faire , rien que dans cette zone du monde un forum special. Ce n'ets pas forcement du au fait que ce soit des civilisations incroyables ou hautement technologiques, c'est plutot qu'on ne les rattachent plus à un passé connu. Faute d'avoir detruit de nombreux codex déjà , mais surtout faute  d'avoir acculturé complement les descendants de ces peuples.

Les bolas on en retrouve aussi en Europe Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 23:06 (2011)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

ouais c'est pour cela que ces bolas sont si intrigante, on voit bien le lien qu’aurait pu faire l'Atlantide entre l'Amérique et l'Europe , pour le reste je suis entièrement d'accord avec toi. 
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 2 Jan - 19:44 (2012)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

Les sphères du Costa Rica sont  des objet artificiels, du moins tout le monde est-il d'accord sur ce point et il serait très difficile de remettre cela en question. Elle ont été découvertes dans les années 30, alors qu'une compagnie américaine la " United Fruit Company " défrichait le terrain pour la culture. Certaines mesurent jusqu'à 3m et peuvent peser jusqu'à 30t. leur précision est inférieure à 2mm, ce qui en fait de véritables curiosités archéologiques puisque aucun peuple, dans le passé précolombien, n'est sensé avoir eu les capacités de produire cela.


Selon l'auteur George Erikson, aucune civilisation n'était capable d'un tel exploit jusqu'à l'invention du laser. C'est faux puisque le granit peut se mouler : Certains pensent même aujourd'hui que les égyptiens auraient construit leur pyramide en moulant leur blocs, pour dire combien cette technique peut être ancienne, aurait été utilisée par les grecs par exemple - bien que cela ne soit pas encore à 100% démontré, du moins pas encore dans des publications de vulgarisation scientifique. 


Certaines de ces sphère du Costa Rica furent dynamités par des chasseurs de trésor croyant y trouver de l'or à l'intérieur - car beaucoup de légendes se sont formées autour de ces objets étranges et considérés comme inexplicables. Ces artefacts sont l'objet de nombreux désaccords entre archéologues. Pour les plus rigoureux, réfractaires aux théories spectaculaires, le "chantier" fut bien trop accessible aux touristes, aux curieux de toute sorte, qui ont falsifié les preuves les plus fragiles en ne prenant pas garde. Les autorités elles-mêmes n'ont jamais pris des mesures sérieuses de conservation, se servant de la présence de ce mystère comme une attraction touristique.


Beaucoup de théories mais aussi beaucoup de critiques ont circulé à propos de ces sphères, en particulier sur les très mauvaises études, mesures, estimation du poid ou de la "perfection" de ces objets, qui n'a toujours été faite que très partiellement, vu qu'ils n'étaient pas manipulables, vu leur poids.


Un autre gros problème est que ces sphères furent déplacées dès leur découverte : Le site original n'existe plus et de précieuses infos archéologiques ont ainsi disparu.


D'autres gros problèmes se présentent également :
- Le minéral ne réagit pas au C14 : on ne peux pas dater les objets.
- Difficile d'étudier les traces éventuelles d'outils : les plus anciens sont très endommagés  et les plus récents pourraient être des faux
- Il n'y a pas, non plus, de trace de ces objets dans les écrits, dont les plus anciens datent de l'arrivée de Christophe Colomb, vers 1500. 


- Ces sphères sont généralement composées de coquina : c'est très proche du calcaire. (très facile à sculpter)
- On en trouve cependant qui sont composées de granodiorite qui une roche magmatique plutonique.
- La provenance de la granodiorite est localisée dans le lit de la rivière Terraba, à 80 km du site.


- A proximité des pierres, l'archéologue Ifigenia Quintanilla a trouvé des artefacts qui n'étaient pas finis, ce qui a suggéré quelle était la méthode de fabrication. En fait, quand la graniodorite est exposée à des variations thermiques (chauffée et refroidie) elle devient friable et facilement sculptable. Et du feu et de l'eau froide suffisent à créer cet effet. Les autres artefacts trouvés sur le lieu indiquent que les plus anciens datent de -200avJC et les plus récents du 16° siècle, ceci en méthode stratigraphique. 


Aujourd'hui, il existe des artisans dont le plus connu est Don Mondo et âgé de 80 ans, qui utilisent des techniques ancestrales  de ses ancêtres pour sculpter des objets semblables, à la demande. 
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 3 Jan - 17:37 (2012)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

Hors contexte ( y avait il un alignement de ces spheres , servaient elles d'indicateurs géographiques ?) , hors possibilité de les dater , il est tres difficile de lier ce type d'artefact à des culture européennes et culture americaines.

d'autant que c'est une forme assez basique (une sphere) pour exprimer un volume. Qu'un pré-colombien ou un proto européen fasse des spheres en pierre , ne releve pas d'une technologie extra-ordinaire quelque soit l'epoque.

formes simples pour exprimer une idée de volume:



On pourrait dire la même chose des pyramides a etage americaines/ et des ziggurats mesopotamiens exemple qui ne relevent pas d'une technologie incroyable mais d'une logique de construction et de solution architecturale simple pour elever un batiment.

[/img]

Dans l'archeologie dite interdite on a souvent tendance a "survendre" les technologies qui pourrait aboutir à l'artefact qu'on decouvre , et a sous estimer au contraire les capacités des autochtones et/ou des contemporains à qui l'archeologie attribue la paternité de ces oeuvres.

cf les egyptiens maitrisant tres probablement le moulage de pierre, et la pierre reconstituée mais qu'on presente dans les videos de l'archeologie interdite en train de tailler des silex avec un grattoir.

Même aujourd'hui au 21 eme siècle certains peuples continuent à tailler des fleches de silex (certaines tribues afrique et amazoniennes) , tandis que d'autres erigent des tours de 200 mètres de haut a 1000 KM de là.

Quand on etudie le passé on doit vraiment garder en tete que cet ecart a toujours existé aussi.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 6 Jan - 06:58 (2012)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ? Répondre en citant

Oui, et puis il faut comparer ce qui est comparable.


J'ai bossé quelques temps en Algérie, et une fois sur un lieu perdu dans la nature aux abords du désert, nous avions trouvé des pointes de flèches en silex brun.  C'était au pied d'une ancienne oasis surplombée d'une petite falaise. C'était des objets très primitifs mais ils montraient un savoir-faire qui est étonnant. Ils étaient minuscules, donc fabriqués de la façon la plus rudimentaire que l'on puisse imaginer, mais quand on les tenait au creux de la main et qu'on les tâtait avec les doigts : ils étaient impeccables, toujours tranchants au bout d'une si longue période d'exposition aux sables et aux vents, à l'oxydation qui n'avait aucune atteinte sur eux. Ils avaient l'aspect de la céramique, avec une très légère transparence, et ils étaient super-équilibrés : un vrai travail de joallier, d'une extrême précision. Ca ne mesurait en général que quelques centimètres, et ça ne donnait pas du tout l'impression que ceux qui avaient fait ça étaient des brutes épaisses et ignorantes. C'était non seulement des objets utiles mais ils étaient également très beaux, d'une finition parfaite, et pour le chasseur préhistorique, certainement un instrument d'une qualité irréprochable, fait par un maître-artisan, un luthier du silex. 




C'est seulement le travail qui doit être jugé ou apprécié, pas le spectacle qu'il nous donne. Une flèche de ce style a été faite par un seul homme, une pyramide par des milliers d'ouvriers, des architectes et des sculpteurs. On ne peut comparer que ce qui est comparable.


Dans le cas de ces sphères du Costa Rica, cela démontre tout simplement que nôtre civilisation moderne n'est pas apparue comme ça sans qu'il n'y ait rien eut auparavant, et que d'autres bien avant nous, maîtrisaient des techniques qui en leur temps nous auraient fait pâlir. C'est d'ailleurs ce qu'expliquent les premiers chrétiens qui visitèrent la terre sainte : la richesse, la beauté des peuples, leur civilisation, n'étaient que merveille à leur yeux. Ca n'a pas plu à tout le monde mais ca dit bien que certains peuples savaient se distinguer des autres par leur excellence. Je suppose qu'au Costa Rica, ce fut un peu le cas : la recherche d'une forme de perfection -> une forme géométrique simple, universelle, mais très élaborée, issue des sciences pures : la sphère.


Par contre, je ne pense pas que c'était des planètes ou des corps célestes, car à cette époque, les astres ne sont pas représentés comme sphériques,  Par contre, on sait que les anciens précolombiens avaient la passion des jeux tels que la pelote : Peut être y'a-t'il un rapport, mais c'est difficile à dire. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:09 (2016)    Sujet du message: Pourquoi faut-il chercher Atlantide en Amérique centrale ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo