Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Frise chronologique de l'histoire occulte
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Ven 10 Fév - 23:53 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

La frise chronologique qui va suivre suppose une vision de l'histoire antédiluvienne différente de ce que l'histoire moderne propose, en cela qu'elle ne propose rien de très palpitant ni de très convainquant, sinon une théorie de l'évolution montrant l'homme des cavernes faible, animal et peu conscient.
C'est donc avec intérêt que je j'affiche d'après de multiples recherche largement falsifiable mais pas inintéressante une vision tout autre de l'histoire avant -10 000 (Av J-c).
Bien évidemment certains trouverons cette interprétation fantasque, car elle se bases sur des convention ou des suppositions, en réalité l'histoire moderne se base elle aussi sur une somme de conventions et de suppositions, on peut donc dire sans mal que tout y est falsifiable, ce qui met cette frise à un niveau sinon équivalent, du moins relativement plus passionnante.

Toutefois, cette frise est subjective et à caractère purement suggestive, elle est donc à prendre au 3 ième degrés, même si la science moderne lui donnera peut être raison dans quelques années qui sait.
Enfin cette frise reprend une vision propres aux ésotériques, bien qu'elle n'en ais que l'aspect et que mon érudition en plus de mon temps ne me permettent pas de faire prendre à cette étude quelques semblant de solidité. 

Visionnage sur la visionneuse Windows ou autre, format image.

 Les Frises sont à télécharger  via ce lien ;

http://www.sendspace.com/filegroup/QeGallicjFi4GU+ZHNODnA

Sources ;

http://www.hominides.com/html/actualites/chien-siberie-33000-ans-domestique…

http://bretzell.free.fr/blog/index.php?2007/01/31/53-les-pyramides-vieilles…

http://jardin-secret.org/legendes-verites.html

http://histoiresecrete.leforum.eu/t263-Pourquoi-faut-il-chercher-Atlantide-…
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau


Dernière édition par Infrajazz le Sam 13 Juil - 13:11 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 10 Fév - 23:53 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 06:58 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Déjà , merci pour tes frises c'est du boulot Okay

Je decouvre la mention sur ta 2 eme frise d'une civilisation arcadienne . De quoi s'agit il ? peux tu la présenter , je n'en ai jamais entendu parler. Aquels sites archéologiques ou traces de cultures anciennes peuvent ils etre rattachés ?

Si on remonte tres loin dans la proto histoire comme fais ta première frise , en effet l 'hyperborée (au sens large la zone eurasie du nord, altai , la siberie, etc...) a un role important , jusqu' à present "oublié" au profit de la théorie du "out of africa" . Or on commence a comprendre, que le peupleme,nt de l' eurasie par les sapiens venant d' afrique , d'abord c'est fait en plusieurs vagues (et non une seule comme ona longtemps cru) mais que ces vagues sapiens se sont retrouvées nez à nez si j'ose dire avec d'autres humains peuplant ces zones : les néanderthaliens en europe occidentale et moyen orient et ce qu'on appelle les denisoviens en siberie et altai.
Ton fossile de chien siberien de - 33 000 et tres certainemnt un chien domestiqué par les denisoviens, une ancienne race/espèce humaine altaique.
Il faut vrament réetudier le cas siberien de très près on a sans doute pas fini d'avoir des "surprises" dans cette zone . pour moi l' hyperborée est une réalité et pas un mythe ancien.

Ensuite dans ta frise je rajouterais gobleki Tepe , qui est un site incroyable en anatolie (sud est de la zone du mont Taurus), j'ai parlé içi et ailleurs de culture taurusienne , avancée , parce que c'est un site qui montrent un niveau de tehnicité architecturale, gravage de pierres, temoin d'une première religion capable de mobiliser un peuples pour eriger ce type de temples et piliers.Piliers sur lesquels il ya deja des symboles (de type H , de type croissant de lune horizontaux, etc...) et on est sur une datation -12000 / - 10 000 ans av JC.
De la même façon je en suis pas contre une datation beaucoup plus ancienne de Gizeh (sphinx en particulier et donc des pyramides du plateau egaleent)et autour de - 10 000 ans egalement.
Ensuite il faut integrer dans cette frise les civilisations dite de la vieille europe , qu'ona etudié içi et qui sont plus que remarquable (on peut citer vinca , cucutani trypillia , qui sont les plus spectaculaire et remarquables, des decouvertes de pyramides européennes issues de ces civilisations sont en cours en bosnie je crois)
Comme on le voit l' "histoire ne commence pas a sumer" pour reprendre par la negative un titre de Kramer (historien / mythologue et sumerologue que j'adore par ailleurs) Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 12:43 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Sa fait plaisir, t'es précisions sont exactement celle que j'attendais, par contre pour rajouter tout tes éléments, il me faudra faire une autre frise car comme tu l'as remarqué j'ai manqué de place dans la période mouvementé qui est de -10 000 à 0, j'ai mis Sumer car c'était la civilisation antique que pensé la plus ancienne donc déjà c’était dans l'erreur!
Je note que pour toi et c'est important, les hyperboréen pourrait être les Dénisoviens.
Je suis également intéresse par Gobleki Tepe.


Pour ce qui est des Arcadien , je me base d'une part  sur "Arcadia" source dans l'imaginaire occidental de l'Arcadie comme un monde perdu d'enchantements idylliques.

Historiquement



L'Arcadie était un pays de villages, qui n'a jamais eu un poids fort dans la politique grecque. Mantinée et Tégée furent pourtant mêlées à l'expansion spartiate, principalement au Ve siècle av. J.‑C.
Pendant longtemps l'Arcadie n'eut pas de gouvernement central : plus tard, Sparte ne pouvant plus s'y opposer, Megalopolis, capitale de toute l'Arcadie fut bâtie (370 avant J.-C.).
Ce pays fut d'abord gouverné par des rois, entre autres :

C'est de cette région qu'est parti Évandre pour fonder une colonie en Italie, à proximité du mont Aventin.
Une confédération arcadienne contre Sparte fut créée par Epaminondas au IVe siècle av. J.‑C., qui rejoignit plus tard la Ligue achéenne, à laquelle elle donna l'un de ses plus grands généraux, Philopœmen.
Elle suivit, après la prise de Corinthe en 146 avant J.-C. le sort du reste de la Grèce, et, lors de la division de l'empire romain, fit partie de l'empire romain d'Orient.

Etant donné que les historiens comptabilisent l'existence formel de cette civilisation à partir du moment il on crée leurs capitale, et non avant, même si c'est un fait. J'ai du me baser sur la tradition de ces derniers véhiculé par d'autres site par ci par là pour me faire une idée.
Mais il faudrait carrément allé a la bibliothèque, car internet est assez superficiel quand on veux creuser.



Pour le reste tu remarquera que face aux manques d'informations sur L'hyperborée j'ai daté son expension en fonction de la 4 ièeme période interglaciaire du rise-wurm qui fût tempéré au Nord, et au contraire la fin de leurs hégémonie au renouveau de l'âge glaciaire.


J'aimerais aussi avoir ton avis sur l'apparition de la Lune éléments au combien important dans la théorie d'ensemble, car elle suppose la réponse a l'élévation forte des Mer, la hausse de 15 ° en peut de temps, et donc le déluge et la fin des mammouth également, l'apparition du Sahara peut être ? . Et bien sûr la disparition d'Atlantide.

Après j'ai surtout voulu montrer les influence d'hyperborée et d'atlantide même si c'est complexe.

Enfin bon voilà.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 03:55 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

ok l'arcadie c'est les pelegastes alors. Les proto grecs déjà sur place. je n'ai pas trop etudié ce volet là encore.

Pour la lune si tu veux mon avis, laisse tomber... On a perdu completement les clés d'interpretation et de lecture des signes pré-historiques (tres nombreux pourtant). Nos ancêtres nous raconte uen histoire via des gravures et fresques rupestre dont nous sommes devenus etranger.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 17:21 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Personnellement je trouve quand même que la lune, explique d'une part bon nombre de choses, physique et aussi traditionnelle, c'est vraiment la clef par excellence, car pertinente, et qui concorde avec tout, après on peut être adepte de la théorie conventionnelle, mais à la bases tous expliquais la lune par l'attraction d'un objet céleste par la terre. 

Après étant donné que la thèse officiel n'est pas inattaquable , il me semble que c'est une option.
En ce qui concerne l'interprétation des symboles et peintures rupestre, on a tout de même la certitude que la lune n'apparaît pas avant -11 000, ce qui est un mystère pour tout les historiens.
Toutefois mon analyse est parfaitement critiquable mais il fraudais discuter de possibilité physique, astronomique,et traditionnelle, pour allé dans le fond des choses ce qui peut amené un débat d'une certaines consistance.

DU RESTE " Nos ancêtres nous raconte uen histoire via des gravures et fresques rupestre dont nous sommes devenus etranger. " je suis d'accord mais faut-il tout de même abandonner les recherches dans l'interprétation de ces symboles pour autant, le même problème se pose également pour l'atlantide et l'hyperborée si tant est qu'elles aient existé ce qui n'est pas d'une parfaite évidence pour les modernes et la plupart des avis sur la question.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 20:52 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Oui mais on va vite tounrner en rond... c'ets facile de dire qu'il n' y avait pas de representation de la lune avant - 11 000 , vu qu'on a rien d'autres que des peintures préhistoriques rupestre avec plein de symboles devenus indéchiffrables . Dès qu'on a des supports un peu plus "concrets" dans l' histoire on reconnait la lune , le soleil, certaines etoiles, etc... Ca ne veut pas dire qu'avant il n' y avait pas ni la lune, ni le soleil, ni les etoiles Mr. Green tu comprends ce que je veux dire ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 22:05 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

oui, mais je ne me base pas que sur les peinture pour affirmer la récente apparition de la lune, même si c'est un élément fondamentale, si tu veux je vais me renseigné un peut plus au niveau des représentation du satellite, mais pour ça internet est trop superficielle .

Au passage la théorie est de Thomas Jefferson Jackson See mais elle est controversé, même si j'ai certains argument a faire valoir en sa faveur.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 12:52 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Salut,


Citation:
Au passage la théorie est de Thomas Jefferson Jackson See mais elle est controversé, même si j'ai certains argument a faire valoir en sa faveur.


Cet astronome avait émis la théorie de la capture, au début du 20° siècle, selon laquelle la lune aurait été un corps capturé par l'attraction terrestre. Seulement, TJJS était très hostile à la mécanique quantique, il a publié de nombreuses critiques à propos de la relativité d'Einstein. Il était adepte d'une ancienne théorie de la physique classique qui faisait de l'espace un éther : Cet éther formant selon lui un milieu résistant permettait théoriquement la capture d'un corps tel que la Lune, sans qu'il s'écrase sur nôtre planète.

Mais avant TJJS, vers 1880, le fils de Darwin, George, avait émis la théorie de la fission planétaire : il avait calculé que la lune s'éloignait de la terre, et selon lui, il y avait eu un moment où les 2 corps n'en faisait qu'un, ou faisaient contact. Seulement, sa démonstration mathématique ne fut pas concluante.

En fait, cet éloignement de la lune ne sera démontré que dans les 70's, 90 ans plus tard. Les missions lunaires démontreront également que la roche lunaire est identique à celle de la terre, et que nôtre satellite a subi le même grand bombardement que la terre, il y a de cela 4 milliards d'années.

Mais le fait nouveau est que, lorsque nôtre système était encore à l'état de nébuleuse planétaire, et que la terre était donc dans les premiers stades de sa formation, un corps nommé Théa s'est écrasé : C'est la théorie de l'impact. Et donc, la terre et la lune seraient le résultat de cet impact. Les 2 grandes ceintures d'astéroïdes sont la preuve que de très nombreux impacts de ce genre ont eu lieu à la naissance de nôtre système. De nombreux corps se sont fracassés entre eux avant que le calme relatif ne s'établisse.
Revenir en haut
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 13:01 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Oui Dédale, je suis au courant de toutes les théories à ce sujet, je suis très adepte de l'astronomie.
Je te soumet une explication intéressante, et avec lequel j'ai une affinité en cela que j’admets la prépondérance de l'énergie électromagnétique sur la gravité.

 
"En réalité seuls les corps magnétiques ou électriques sont attractifs, la loi des masses ou gravité se révèle peu à peu totalement insuffisante pour expliquer les mouvements planétaires ou galactiques. Précisons certains aspects. La cosmologie dite moderne se fonde en réalité sur une inspiration remontant à 1915, l’espace-temps, qui ne concorde en rien avec les progrès astronomiques des trente dernières années.  
Il est possible, en quelques phrases et par quelques chiffres officiels, de rendre compte des oublis majeurs d’une théorie dépassée. Plus la connaissance de l’univers s’accroît et plus le modèle « espace-temps » basé sur la gravité se montre inadéquat. Rappelons que c’est ainsi qu’est présumée expliquée la rotation de la Terre ou de la Lune, en réalité la gravité reste d’origine inconnue et les calculs remplacent les explications.  
Au temps d’Eddington et d’Einstein les énergies électromagnétiques (EM) n’étaient pas répertoriées dans l’espace. Ces forces électromagnétiques, omniprésentes dans l’univers, dépassent d’un facteur 10 puissance 39 la force de gravitation. 10^39 équivaut à 1 chiffre suivit de 39 zéro, un milliard de milliard de milliard de milliard. Seul le magnétisme du globe terrestre entrait dans les faits à peu près connus, mais non dans les théories. Les énergies EM furent donc laissées de côté, personne ne songeait à les intégrer aux calculs et extrapolations. Tout le problème vient de cet a priori de départ, où furent négligées des forces considérables."
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 15:34 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Salut,

Citation:
Au temps d’Eddington et d’Einstein les énergies électromagnétiques (EM) n’étaient pas répertoriées dans l’espace.


Désolé mais c'est faux. La lumière est une forme de l'énergie électromagnétique, du moins sa propagation en est-elle identique, et tout le théorème d'Einstein se réfère au transfert du photon, c'est à dire de la particule photo-électronique de masse nulle. Donc à nos yeux, la localisation des corps ne peut s'effectuer qu'en fonction de nôtre connaissance des lois de l'électromagnétisme : la radio-astronomie en est l'application principale.

Simplement dans la mécanique quantique, ces lois ne sont pas traitées sous l'angle de la mécanique classique : Pour qu'il y ait des transferts-échangesd'énegie électromagnétiques, il faut au préalable que les grandes interactions existent, et que les corps élémentaires possèdent des propriétés de masse, de charge, incluant également les propriétés supraconductives de l'espace.

Par contre depuis Einstein, tous les domaines ont connus de très grandes évolutions, et quand on parle, par exemple de relativité ou qu'on se réfère à Einstein, cela inclut ces évolutions, bien évidemment. Einstein avait prévu les trous noirs par exemple, sa théorie permet aussi l'existence de particules supermassiques, la violation des lois de la physique, les singularités, l'énergie de point 0, la vectorialisation de l'espace-temps, etc.

Citation:
"En réalité seuls les corps magnétiques ou électriques sont attractifs, la loi des masses ou gravité se révèle peu à peu totalement insuffisante pour expliquer les mouvements planétaires ou galactiques. Précisons certains aspects. La cosmologie dite moderne se fonde en réalité sur une inspiration remontant à 1915, l’espace-temps, qui ne concorde en rien avec les progrès astronomiques des trente dernières années.


La cosmologie moderne est apparue avec le paradigme de la relativité, et celui de la mécanique quantique : Dans ce paradigme, c'est la physique des particules qui joue un rôle prédominant.

Il y a différentes théories sur la gravitation : Personne ne peut, à ce jour, prétendre en avoir la clé.

Simplement, à mon humble avis, cette clé relève des forces interactionnelles. On peut observer par exemple comment les protons sont attirés par les foyers nucléaires, non pas en raison d'une force d'attraction physique, mais sous l'impulsion d'une relation qui engendre un tunnel entre la particule et le noyau. Cela démontre à la fois la nature corpusculaire et ondulatoire de la particule.

Se saisir de l'électromagnétisme comme principe de remplacement des interactions est une faiblesse de la mécanique classique : Tout est électromagnétique dans cet univers.

Et si l'on observe des singularités dans l'espace profond, dans la gravitation galactique par exemple, ce phénomène n'est pas unique : Il est omniprésent dans le microcosme. Aucune particule n'obéit à des trajectoires évaluables par la physique classique : Toute évaluation de la physique élémentaire passe par le principe d'incertitude d'Heiseinberg, et cela comprend les transferts d'énergie électromagnétiques.

Citation:
Il est possible, en quelques phrases et par quelques chiffres officiels, de rendre compte des oublis majeurs d’une théorie dépassée.


Là tu me vois profondément sceptique. J'ai survolé dans ma modeste vie, pas mal de théories : Pour moi, toutes ont des arguments intéressants, à ne pas rejeter d'un revers de main, ça serait stupide. Certaines questions sont posées, et le fait de proposer différentes théories, modèles cosmologiques, est le signe que ça carbure à fond. Donc c'est bien.

Cependant, il s'agit de ne pas s'emballer. Il existe un modèle cosmologique prédominant, celui de l'impulsion-vélocité (vulgairement le big-bang) - je ne suis pas marié avec un modèle ou un autre - mais c'est le seul qui a produit des prédictions. Et si par exemple, pour prendre un autre modèle - celui de l'univers électrique - me semble tout aussi pertinent que le modèle dominant, sa faiblesse touche pourtant le point essentiel : l'émergence de l'univers, le point 0, l'impulsion primordiale.

Et quel que soit le domaine de la physique classique, en l'occurrence les domaines de l'EM, ils ne suffisent pas à expliquer l'émergence de l'univers. Ca paraît présomptueux, mais il faut pourtant bien expliquer pourquoi à partir de rien, on a quelque chose.

Ensuite qu'il existe des zones d'ombres, des singularités, qu'on n'explique pas tout fatalement, on n'est pas dieu - ça ne permet aucunement de dire qu'un modèle est dépassé. Simplement, un modèle, ça évolue tout en se vérifiant. Est-ce le cas des autres modèles?

"Quelques phrases et un peu de calcul" ne suffisent pas.

Citation:
Plus la connaissance de l’univers s’accroît et plus le modèle « espace-temps » basé sur la gravité se montre inadéquat. Rappelons que c’est ainsi qu’est présumée expliquée la rotation de la Terre ou de la Lune, en réalité la gravité reste d’origine inconnue et les calculs remplacent les explications.


La rotation des corps, c'est de la mécanique classique : La Dynamique. Dans l'univers, tous les corps observables sont en mouvement, lequel est régi par des force de gravitation, bien entendu. Mais la cause de ce mouvement n'est pas la gravitation. Tous les corps sont en mouvement parce qu'ils appartiennent à un système qui est en expansion, laquelle fut provoquée par une impulsion : d'où l'idée d'un big-bang qui implique que tout ce qui est engendré par ce phénomène est projeté dans toutes les directions, entraîné par des tourbillons - ce que nous pouvons observer.

L'interaction gravitionnelle est proportionnellement très faible, on peut l'observer lorsqu'il s'agit d'objets massifs. Mais elle peut être observée sur de petits transferts d'énergie, ou encore, sur l'espace lui-même qui peut être "tordu" par les trous noirs.

A priori, l'espace n'est pourtant pas un corps électrique ou magnétique. Et il subit la gravitation.
C'est la preuve, ou du moins la démonstration, que la gravitation n'est pas liée à l'électromagnétisme. Pas directement liée.

Les champs électromagnétiques subissent la gravitation comme le reste. Simplement, si le transfert d'énergie gravitationnelle reste indéfinissable, il reste des solutions, un éventail d'hypothèses : seulement il faut un certain temps pour estimer laquelle est la meilleure et comment elle peut être démontrée, avant d'être présentée. Aujourd'hui on n'entend pas les chasseurs de graviton s'avancer en prétendant que leur théorie est la meilleure. Et cela ne peut se faire sans démontrer d'autres choses au préalable. On ne peut pas cramer les étapes.

Il est évident que si l'on découvre les secrets de la gravitation, ça risque d'avoir un certain impact sur les sciences-tech. Certains ne vont plus toucher le sol.

Et si le modèle actuel n'est pas satisfaisant, que la cosmologie et la physique exigent de profondes évolutions, celles-ci viendront quoi qu'il advienne. Je défend un peu le modèle dominant, mais je répète : je ne suis pas marié avec. S'il y a mieux, je n'hésiterais pas une seule seconde à prendre.
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 17:25 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Par contre, pour évaluer quelle caractéristique pourrait avoir un symbole ou une notation primitive de la lune et  de ses phases, ça dépend du domaine des paléosciences.


Les paléosciences sont encore des domaines en pleine émergence, qui ne sont pas forcément acceptés par toute la communauté scientifique, bien que les académies en admettent la pertinence et la nécessité. 


En général, il s'agit d'établir si certains signes laissés par des peuples préhistoriques sont des notations astronomiques, cosmographiques ou géographiques - par exemple.  


Et il semble que les plus anciennes notations connues à ce jour, faisant état des phases lunaires, remontent à plus de 30 000 ans. Précision que les historiens ne sont pas d'accord, dans l'ensemble, avec ces théories : Pour eux, et c'est très logique, cela demande d'être confirmé par un plus grand nombre d'éléments, et cette approche paléoscientifique complioue celle des archéologues.


Cependant, nombre d'élément recueillis dans toutes les parties du monde semblent attesté que la plupart des peuples les plus anciens s'adonnaient à la botanique, à l'astronomie, à la médecine, et bien d'autres disciplines dites paléoscientifiques et paléophilosophiques . Cela remet en question certaines théories de l'anthropologie culturelle, et cela fait de la petite néanderthalienne qui sélectionnait certaines plantes pour leur vertu, l'un des première grande scientifique de la planète. Alors cela a tendance à inverser certains processus culturels sensés être établis, en mettant les sciences comme premier raisonnement, avant l'art, la philosophie, la religion. 


C'est intéressant de voir que si l'on fait évoluer le présent, alors le passé évolue lui aussi. 
Revenir en haut
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Lun 13 Fév - 21:49 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Je retient, que tu souligne l'incertitude des sciences moderne face aux problèmes de la nature, j'y ajouterais que la prépondérance de l’électromagnétisme au sein de l'univers est un éléments qu'on ne peu négliger, en réalité ce qu'y est critiquable dans la thèse officiel, est  qu'on souligne que la lune est trop grosse pour avoir été capté par la gravité terrestre mais on omet la force électromagnétique, tendit que d'autres planètes on plusieurs satellites, d'ailleurs le fait qu'aucunes théories ne puissent formellement être remise en cause, est un argument en ma faveur , car au delà de toutes chose j’admets qu'il faut être sceptique,y compris envers la version officiel, voir les théories officielles .

En fait toute ton argumentation bien qu'opportune, et fort bien construite, ne remet pas en cause la théorie de Jefferson jackson See,  ses critiques sont que la lune est trop grosse pour avoir été capturé, Or comme je l'ai affirmé la gravité n'est pas la seul force et en somme elle joue un rôle moins important que l’électromagnétisme.

De plus l'astronomie estune science d'observation, et non une science expérimental, qui est le domaine de la physique, aussi n'a-t-on  jamais observé une agglomération de masse rocheuse former un seul bloc en tournoyant, on n'a d'ailleurs jamais pu en faire l’expérience, egardez la ceinture d'astéroide Kuipper, qui n'a en rien était aggloméré pour formé une planète ou tout autre astre, par contre on a certainement eu affaire à de nombreuses capture d'astre , résultat de la gravité combiné à l'électromagnétisme, bien que ce soit deux choses distincte il n'est pas exclue qu'elle ait fonctionné de manière synchrone..

Il n'est pas non plus exclus que la terre ait eu plusieurs satellites durant sont histoire, autant que la Lune soit un compagnon de route récent de cette dernière.

Ma démonstration, vise donc a montrer que les critique adressé à la théorie de la capture ne sont corroboré par aucun éléments qu'on a pus vérifié dans l'espace. Et qu'en la matière le doute s'impose pour l'une ou l'autre théorie comme vous l'avez souligné, j'estime donc que ma frise n'est pas absurde même si bien sûre, rien n'est certains sur plan concret. Et bien qu'il faille dans la vie s' adonner à beaucoup de choses intelligible pour avancer dans sa spiritualité, on peut aussi faire la jonction entre l’irrationnel et le rationnel pour déterminé l'histoire de l'homme, et c'est ce que j'ai voulu faire, donc entre la tradition( technique de la symbolique entre autre) et certaines sciences modernes.


D’ailleurs je vois que tu te réfère souvent au Big Bang alors que la théorie des cordes est bien plus pertinente a mon gout, on ne peut l'invalider et elle se veut parfois vérifiable sur certains point, de plus elle est en accord avec diverses tradition, qui admettent des mondes parallèles, ou de l'intelligible, et de l'invisible.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 00:31 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Je reviens un peu d efaçon terre à terre Mr. Green sur les eventuelles representations de la Lune.

Il ya un principe que j'ai oublié d'evoquer pour les peintures rupestres . Outre le fait qu'on a perdu le sens de pratiquement tous les symboles pré-historique utilisés (à par les fameuses vulves , qui sont predominantes en nombre Laughing) , il ya abeaucoup d'elements environnementaux qui sont abscent dans les representations préhistoriques : ils ne representaient pas de mo,ntagne, de paysages , etc...
C'ets essentiellement focalisés sur les bêtes sauvages, les mains, tres peu de representation d'hommes egalement . Il est fort possible dès lors qu' un animal puisse symboliser la Lune , ou n'importe quel autre astre ou force , sans qu'on le sache .

Par ailleurs pour revenir sur cette histoire de lune capturée , il me smeble qu'on a analyse les echantillons lunaires et que ça s'ets révelé etre de composition identique à la terre , validant de ce fait la théorie de l'impact (lune est un eclat de la terre prilmitive apres impact non ?)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 01:06 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Citation:
j'estime donc que ma frise n'est pas absurde même si bien sûre, rien n'est certains sur plan concret


Je ne me permettrais surement pas de dire que ton travail est absurde. Et quand je critique quelque chose, je dis pourquoi et ce n'est pas dans l'intention de blesser, de m'en prendre à la personne.

Citation:
D’ailleurs je vois que tu te réfère souvent au Big Bang alors que la théorie des cordes est bien plus pertinente a mon gout


La théorie des cordes tente d'expliquer des phénomènes relativistes de ce genre, à savoir que le big-bang est par bien des ponts, très similaire aux trous noirs, du point de vue de l'approche théorique-mathématique. Avec le big-bang, on est plus dans la cosmologie que dans les sciences pures.

L'approche cosmologique n'est pas très différente de celle des domaines astronomiques. Des traces fossiles du big-bang sont observées sur le fond cosmologique : Le modèle du big-bang avait prévu l'existence de cette radiation composant env. 1% du spectre électromagnétique reçu par la radio-astronomie. La radiation en question démontre l'existence d'une phase thermonucléaire de l'univers, en totale adéquation avec le vieux modèle du big-bang.

Je connais bien tout le développement de la théorie du BB, et cela vaut largement la théorie des cordes que je connais aussi, avec celle des supercordes. le BB est un modèle cosmologique dur, sans aucune séduction, qui fait apparaître un système régi par le chaos, hostile à la vie.

Mais il faut comprendre que, quel que soit le modèle, l'instant de l'impulsion qui conduit à son existence, ne peut être contourné. C'est en cela que la théorie du BB domine les autres : elle fait de l'impulsion la clé de voûte de tout le modèle, cherche à déterminer la cause de la dynamique globale.

Citation:
De plus l'astronomie estune science d'observation, et non une science expérimental, qui est le domaine de la physique, aussi n'a-t-on jamais observé une agglomération de masse rocheuse former un seul bloc en tournoyant, on n'a d'ailleurs jamais pu en faire l’expérience, egardez la ceinture d'astéroide Kuipper, qui n'a en rien était aggloméré pour formé une planète ou tout autre astre, par contre on a certainement eu affaire à de nombreuses capture d'astre , résultat de la gravité combiné à l'électromagnétisme, bien que ce soit deux choses distincte il n'est pas exclue qu'elle ait fonctionné de manière synchrone..


- d'une part, lorsqu'il s'agit d'un corps planétaire, l'agglutination de la matière s'effectue au moins sur des millions d'années. Bien évidemment, l'expérimentation ne permettrait pas d'aboutir à la formation complète d'une protoplanète. Mais si l'on reste à nôtre échelle de temps, n'importe qui est en mesure d'observer l'agglutination de matières liquides, gazeuses ou de petites particules de poussière, silice, fer, par exemple, piégées par la masse d'autres plus importantes.

- d'autre part, la formation de nôtre planète, donc l'agglutination de matière, s'est effectuée à l'époque où nôtre système solaire était un nuage de gaz/poussières et débris hétéroclites, très dense constituant une nébuleuse protoplanétaire. Donc ce sont d'abord des éléments les plus légers (poussière siliceuse issue de la nucléosynthèse stellaire) qui se sont agglutinés, finissant par former une masse qui, elle, à son tour, à commencé à en attirer des plus lourds.

- Enfin, la capture d'astre n'a jamais été observée que je sache. Alors qu'on devrait au moins observer des captures d'astéroïde. Par contre on observe bien des captures temporaires (météorite, comète) qui entrent en orbite et le quittent sitôt que la force de libération le permet : Une comète fait le tour de la planète puis repart vers l'espace, en fait sa trajectoire est seulement déviée.

Pour que de tels corps restent en orbite, il faudrait que l'équilibre des forces atteignent très rapidement une perfection très improbable. Et plus la masse du satellite est importante, plus la fréquence de l'improbabilité augmente.

Citation:
En fait toute ton argumentation bien qu'opportune, et fort bien construite, ne remet pas en cause la théorie de Jefferson jackson See, ses critiques sont que la lune est trop grosse pour avoir été capturé, Or comme je l'ai affirmé la gravité n'est pas la seul force et en somme elle joue un rôle moins important que l’électromagnétisme.


La capture d'un corps tel que la lune, par l'électromagnétisme, demanderait un champ d'induction et de répulsion très supérieur à celui que nôtre planète peut produire.

La théorie de la capture n'est pas recevable du fait qu, selon celle-ci, la propagation de l'énergie magnétique s'effectue dans un milieu (l'éther-espace selon TJJS) qui n'existe pas en réalité. On ne peut donc pas en utiliser ses propriétés, sa fameuse "résistance" par exemple (l'espace n'offre aucune résistance), pour vérifier si cette théorie fonctionne, à moindre échelle sur des corps plus petits.

Citation:
Ma démonstration, vise donc a montrer que les critique adressé à la théorie de la capture ne sont corroboré par aucun éléments qu'on a pus vérifié dans l'espace.


C'est la théorie elle-même qui doit être démontrée selon un faisceau de confirmations et de vérifications. Personne n'a jamais observé une planète se former, rien ne corrobore donc qu'elle puisse se former - et pourtant elle existe bien et n'est pas apparue par magie.

Comment une planète peut se former? L'observation directe ne peut pas répondre à cette question : La période de la formation est plus longue que celle de l'existence de l'homme sur terre. Donc il faut en passer par d'autres approches, établir des concordances/concommittences avec des systèmes physiques observables à nôtre échelle : une planète, c'est de la matière, obéissant aux lois de la physiques. Donc nous observons ces lois à nôtre échelle, nous établissons des raisonnements, et nous voyons ceux qui sont en mesure d'être vérifiés.

Comment les vérifier? Réponse : en faisant des prévisions. Par exemple, si la lune s'est formée au début, durant la formation de la terre, à la suite d'un impact, on devrait retrouver des matériaux identiques sur les 2 corps, les traces des mêmes grands bombardements : C'est le cas.

Donc pour l'instant le modèle académique tient la route.

A mon avis, le modèle électromagnétique explique un aspect de l'univers, un aspect fondamental de sa mécanique. Pour ce que j'en connais, il ne contredit pas les autres modèles, sauf dans le cas de la théorie de l'univers électrique, qui remet en question on ne sait pas vraiment pourquoi, le big bang.

Le big-bang pouvait être remis en question il y a 40 ans. Mais aujourd'hui, les éléments qui le confirment sont indiscutables. Il faut savoir exactement pourquoi on remet les chose en question. Si c'est pour faire comme dans la théorie de l'univers électrique, nier l'existence des trous noirs, c'est bon à se faire prendre pour un clown par le milieu scientifique. Il faut se méfier.

Citation:
Et bien qu'il faille dans la vie s' adonner à beaucoup de choses intelligible pour avancer dans sa spiritualité, on peut aussi faire la jonction entre l’irrationnel et le rationnel pour déterminé l'histoire de l'homme, et c'est ce que j'ai voulu faire, donc entre la tradition( technique de la symbolique entre autre) et certaines sciences modernes.


C'est l'approche qui doit être rigoureuse, rationnelle, déterminante, mais ce que l'on étudie peut être irrationnel. C'est l'objectif de toute science de transformer ce qui est irrationnel en information compréhensible et exploitable. Par ailleurs, certains domaines peuvent exiger de faire appel à l'intuition, à la spéculation, pourvu bien sûr que celle-ci ne soit pas trop immodérée ou hasardeuse.
Revenir en haut
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 19:22 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

c'est passionnant.
D'un côté une "histoire" venant de toutes les anciennes civilisations qui semblent dire que la Lune est arrivée subitement
d'un autre côté des preuves scientifiques qui démontrent que la terre ne peut avoir capturée un tel satellite (je résume )
J'ai bien une idée mais elle est un peu trop 'space opéra" et pourtant ce serait une explication plausible
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 20:13 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Question de néophyte en science Embarassed Qu'est ce qui fait que la lune reste dans l' orbite de la terre , je ne comprends pourquoi si la forec d'attraction / ou la masse (ou autre) de notre terre permet de maintenir la Lune dans notre orbitre , pourquoi elle ne serait pas suffisante pour avoir capté la Lune initialement ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 23:19 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

mitra, c'est en fait a peu près ce que je pense, il faut bien que la gravitation soit couplé avec une autre force bien plus grande , l’électromagnétisme.


Et pour répondre au précédent message,  il me semble que tous ont le droit de donner leurs point de vu, tant qu'il est argumenté. Et que l'auteur parle avec parcimonie et doute.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 14 Fév - 23:57 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Salut tlm,


Astéroïde a écrit:
D'un côté une "histoire" venant de toutes les anciennes civilisations qui semblent dire que la Lune est arrivée subitement


Je ne sais pas si l'histoire ancienne raconte précisément cela.

Citation:
Question de néophyte en science Qu'est ce qui fait que la lune reste dans l' orbite de la terre , je ne comprends pourquoi si la forec d'attraction / ou la masse (ou autre) de notre terre permet de maintenir la Lune dans notre orbitre , pourquoi elle ne serait pas suffisante pour avoir capté la Lune initialement ?


Ce n'est pas du tout une question de néophyte. C'est une question ardue. Et si on veut démontrer que la théorie de la capture est fausse, c'est loin d'être une mince affaire.

- Dans la théorie académlique, la formation de la lune a eu dans l'orbite terrestre, sous l'influence de la gravitation de nôtre planète et des forces centripètes et centrifuges qui contraignent la masse lunaire. La lune est ainsi dans l'orbite depuis les premiers stades de sa formation.

Dans les premiers stades donc, elle était plus petite et donc plus légère, mais plus rapide, la terre l'attirait plus à elle, et c'est ainsi que la lune était plus proche qu'aujourd'hui. Aujourd'hui par contre, sa masse étant plus imposante, elle s'éloigne en raison de son propre élan : la force centripète la fait progressivement échapper à l'attraction de quelques cm je crois par an. Et sa forme planétoïde, produite par une agglutination de matériaux, suppose que sa formation a eu lieu durant la phase protoplanétaire de la terre, c'est à dire quand nôtre système planétaire était en formation, et que les éléments gazeux et minéraux "voltigeaient" encore en orbite libre. Sinon après l'effondrement qui a valu la formation des planètes, ces éléments n'étaient plus les mêmes, car il s'étaient fusionnés entre eux en raison des pressions et du thermodynamisme régissant les noyaux planétaires.

- La théorie de la capture fut énoncée, je répète, dans l'hypothèse que l'espace était un éther présentant une certaine viscosité, du genre atmosphère ou milieu gazeux pouvant offrir une résistance, car si la lune fut capturée par la terre, son élan et sa masse auraient rendu cet évènement très improbable : Si la masse lunaire n'est pas ralentie par une autre force que l'attraction, par l'EM ou l'éther, la masse terrestre n'est pas suffisante pour capturer une masse telle que la lune, lancée à une certaine vitesse : la vitesse moyenne des corps dans l'espace est de 30km/s. Et à la vitesse du corps qui se laisse capturer, il faut ajouter la vitesse de celui qui capture. Sans compter la masse et les champs d'induction à même de modifier, retenir, les trajectoires de ces corps.

Précisons cependant que dans le cas des planètes, l'attraction prévaut largement sur les champs magnétiques dont l'induction exige une conductibilité des matériaux : Par exemple sur terre, le champ magnétique ne peut s'opposer à la force d'attraction lunaire qui régit les marées. Donc rien ne dit a priori que la force d'attraction puisse être "secondée" par des champs magnétiques. Ceux-ci jouent le rôle de répulseurs lorsqu'il s('agit de refouler des vagues magnétiques de plasma solaire par exemple, ou des bombardements micro-fréquence (rayons cosmiques), les polarités jouent également un rôle dans le dynamisme des masses atmosphériques, car les gaz atmosphériques sont conducteurs et thermoréactifs, mais ils n'influent que très faiblement sur un corps massif : A ce titre, l'atmosphère offre une résistance beaucoup plus grande et peut faire office de répulseur lors de l'intrusion d"'un corps extra-atmosphérique.

Un scénario serait que la lune fut sur un orbite libre qui croisait celui de la terre, et que la capture s'opéra par le fait d'une certaine synchronisation des 2 orbites respectifs : Cependant, si la terre avait pris la lune dans son champ d'attraction, elle se serait écrasée sur la terre, puisque tout corps pris dans l'attraction est voué à s'écraser.

D'un autre côté, si la lune était capturée mais ne s'écrasait pas, c'est que la force centripète était dominante, et sa trajectoire n'aurait été que déviée, mais elle aurait aussi très vite quitté son début d'orbite autour de la terre, entraînée par cette même force centripète.

En fait, le scénario de la capture exige que, d'office, la terre et la lune se retrouvent toutes deux dans un équilibre parfait des masses, des champs d'énergie et des forces gravitationnelles. Le problème est que toutes les planètes ont des satellites et qu'il faut donc que le scénario puisse se reproduire assez fréquemment.

L'idée qu'un corps comme la lune puisse être capturé par un autre comme la terre n'est pas une impossibilité, le tout est que les conditions très complexes soient réunies pour que cela se fasse. Mais certains éléments de preuve tendent à contredire cela. Par exemple, dans le cambrien, il existait un système de marées démontrant la présence d'un corps tel que la lune en orbite autour de la terre, qui créait des méga tempêtes et d'immenses ras-de-marée, et qui déformait la croûte terrestre, du fait qu'elle était beaucoup plus proche. Pareillement, la composition des roches lunaires atteste que la lune a subi le même grand bombardement tardif (précambrien) que la terre durant sa formation, et c'est ce qui suppose que sa formation a bien eu lieu dans l'espace des planètes telluriques. Et que la lune était bien là lors de la formation de nôtre nébuleuse.

Par contre les découvertes des dernière années attestent d'éléments favorables à un impact planétaire, déterminant dans la formation de la lune. En fait TJJS n'avait pas entièrement tort : la terre avait bien capturé un corps, mais ce n'était pas la lune, c'était Théa, et ce planétoïde s'est écrasé", et ce qui est resté en orbite, qui a donc participé à la formation de nôtre satellite, ce sont les débris de ce cataclysme.

Et enfin, dernier point, si la lune était un corps capturé par la terre voici quelques milliers d'années, nôtre planète l'aurait vraiment senti passer. Et on serait encore dans une période post-cataclysmique. Peu probable que de fragiles civilisations puissent émerger dans un tel contexte où le monde est en sens dessus-dessous. Le Déluge, à côté de ça, est comparable à un pique-nique.

Et il faut aussi s'imaginer un monde sans lune : Sans marées, sans précession, on ne s'imagine pas les changements que cela implique, dont certains concernent nôtre propre métabolisme, tous les êtres vivants de la planète, les rythmes de la nature... Tout cela laisse forcément des traces, bien plus que des récits...

Autrement, il y a l'explication math sup, mais c'est pour les fous-furieux.


Dernière édition par dedale le Mer 15 Fév - 00:45 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 00:08 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

Ok . merci dédale tu as repondu pleinement à ma question. Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Mer 15 Fév - 12:07 (2012)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte Répondre en citant

autre question d'une néophyte la lune s'éloigne donc ....
alors supposons que notre terre avaient plusieurs lunes que se passerait-il s'il l'une s'échappe de son orbite et devienne un corps errant ?
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:04 (2016)    Sujet du message: Frise chronologique de l'histoire occulte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo