Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

L' Atlantide / Origine du nom
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 12, 13, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra



Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Sam 19 Mai - 14:44 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Revue du message précédent :

dedale a écrit:


Ce sont bien des intuitions. Ce n'est pas péjoratif. Ou alors, il y a des éléments indiscutables, autres que des probabilités, sur la relation druhyu-druides. ET je ne vois pas où est la dérision.


Je t'invite a relire attentivement les dernieres pages de ce sujet ainsi que le sujet en etude de cas "PIE et vedique"
Tu y trouveras tous les elements ainsi que les liens externes d'informations complémentaires pour une bonne connaissance de ce sujet.
Alamata a eu la gentillesse de reprendre quelques elements. Je ne vais pas indéfinnement les reposter.
Celui qui veut comprendre a déjà les elements .

dedale a écrit:

A propos d'éléments de la tradition druidique qui pourraient être plus anciens que les védas :
Quels elements par exemple ?

Difficile de parler de ça sans développer un post complet. Ca va nous envoyer totalement hors sujet. Remettons à plus tard.


Ce forum n'est pas mon forum. Tu (et l'ensemble des membres) as toute liberté à ouvrir un sujet special sur ce sujet que tu as introduit dans la partie que tu juges la plus appropriée.

Citation:
Atlantée est une hamadriade (une nymphe vouant un culte à un arbre particulier), épouse de Danaos, avec lequel elle enfante les Danaïdes. Les Danaïdes sont les lybiennes légendaires.

Selon la mythologie, l'hamadryade est une nymphe vivant sous l'écorce de l'arbre, dans l'arbre, et en rapport avec les lybiennes antiques. Comme c'est une drôle de métaphore, ça m'a fait réfléchir. A quoi ça peut correspondre dans la réalité? Pour m'inspirer, je lisais une histoire d'Hérodote qui, lors de ses enquêtes en Egypte, racontait à quoi correspondait l'origine du culte d'Amon en Grèce :

- La légende grecque dit qu'un jour, une colombe noire venue de Lybie, se percha sur un arbre, en Grèce. Et perchée sur la branche de cet arbre sur lequel elle semblait avoir élu domicile, elle roucoulait, comme le font ces animaux. Puis un jour, subitement, la colombe se mit à parler le langage des hommes, et demanda aux grecs de fonder sur place l'oracle d'Amon.

Intrigué par cette histoire, Hérodote, profitant de son séjour en Egypte, alla voir les prêtres pour leur demander leur avis. Ils répondirent qu'en fait, cette légende décrivait comment les phéniciens avaient enlevés 2 prêtresses noires du temple de Thèbes. Leur manière de s'exprimer, en roulant les "R", faisaient penser aux phéniciens qu'elles roucoulaient comme des colombes, leur rappelant l'oiseau consacré de leur grande déesse. Considérant que c'était là un bien très précieux et négociable, ils en vendirent une aux Lybiens et l'autre aux grecs. Lorsque la prêtresse grecque finit par comprendre la langue locale, le fameux "miracle" s'accomplit et elle se mit à parler la "langue des hommes" et demanda d'edifier l'oracle auquel elle était vouée.

Hérodote fuit l'un des premiers à rationaliser les légendes.

Donc Hamadryade ou Amadryade: (hamadryas) (ama = ensemble, dryas = arbre, chêne)
classique : Nymphe des bois qui naissait et mourait avec l'arbre dont la garde lui était confiée, et qui ne pouvait jamais le quitter.
Mythologie grecque : Nymphe dont le destin est lié à celui de l'arbre qu'elle habite. Elle réside sous l'écorce.

Explication :
1 - Au Rwanda jusqu'au 19° siècle, et autrefois au Soudan, en Ethiopie et au Tchad, peut être en Arabie, on confectionnait des habits faits d'écorce d'arbre fibreuse avec laquelle on fabriquait un tissu. Difficile de savoir tous les pays dans lesquels cette tradition existait, mais elle existe encore en Asie, et je crois même dans certaines îles du pacifique, si ma mémoire est bonne.

2 - L'hamadryade fait penser à une prêtresse qui est vêtue d'un habit cérémonial : Qu'elle ne quitte pas, car l'habit, dans toutes les cultures, traduit la fonction sociale.

Synthèse des 2 items, et nous avons l'hamadryade expliquée : une femme vêtue d'une écorce.


C'est un peu alambiqué que de repasser par l' oracle de Dodone pour expliquer Hamadryade, mais je partage les conclusions
de cette demonstration.
Juste un mot sur l' oracle de Dodone : il sert à essayer d'expliquer pourquoi les Lybiens et les Grecs partagent un même culte : celui d' Am(m)on ! Il serait essentiel d'aller au dela de cette fable d' herodote (l'enlevement de pretreses thebennes) qui doit cacher une histoire assez intéressante , y compris pour le sujet des atlantes que nous traitons.

Pour les vetements en bois , il ya des traditions en effet . particulierement en afrique noire ou il ya un culte plutot totemique des bois sacrés. Chez les ameridiens aussi qui fabrique des vetements en lamelles de hetres par exemple (Haidas )

Maintenant ça peut etre aussi simplement une preteresse / devineresse qui vit en permanence seule dans une foret ou bois sacré.
qui finit donc par s'habiller de bois , vegetaux, etc...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Mai - 14:44 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Sam 19 Mai - 16:46 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:
Beaucoup plus problematqie : ou est l'atlantide comme continent plus gros que la lybie et l'sie mineure reunie ?
Parce que la tu nous proposes (remarquablement argumenté et documenté au passage) ... une region de la lybie ! Une region de la lybie ne peut pas etre plus grosse que la Lybie , tu es d'accord ? 


 

Citation:

Le continent plus gros que la lybie (afrique du nord) et l' asie mineure reunie , c'est ... L' ASIE 


ou les amériques !
 car si l'on respecte l'époque donnée par Platon -entre -10000 et -9000 le niveau des océans étaient plus bas, de nombreuses ïles parsemaient l'océan atlantique rendant le passage beaucoup plus facile


sinon j'ai trouvé cela : 
Curieusement, on a cherché des témoignages de cette île très loin dans l'Atlantique sans jamais évoquer le débouché immédiat du Detroit de Gibraltar alors que Platon dit explicitement que l'île Atlantide se trouve : “ devant les colonnes d'Hercules ”. Nos connaissances sur cette région ont bénéficié d'études géologiques récentes dans la perspective d'un projet de construction d'un tunnel entre l'Afrique et l'Europe. 
Par ailleurs, de récentes campagnes de prospections actualisent nos connaissances sur l'archéologie préhistorique de cette région clé encore peu connue. Les préhistoriens s'interrogent à nouveau sur les sites préhistoriques immergés des côtes marocaines et ibériques et sur les rapports, encore mal élucidés entre les deux continents au cours du Paléolithique Supérieur. C'est à la suite de ces campagne, sur une suggestion d'A.Bouzouggar que nous nous sommes intéressés au Detroit de Gibraltar de la fin de la dernière glaciation

Détroit de Gibraltar 
Le paysage actuel du Detroit de Gibraltar est, à l'échelle des temps géologiques, récent : c'est l'héritage direct du réchauffement climatique qui a succédé à la dernière glaciation. Le niveau de la mer est remonté de 135 m en l'espace de vingt mille ans en submergeant les plateaux continentaux entre 19000 BP et le début de notre ère. L'absence de surrection tectonique de grande amplitude pendant les derniers 20 000 ans a été vérifiée par les géologues espagnols. Il suffit donc, pour reconstituer la géographie du détroit de Gibraltar de l'époque glaciaire, de faire descendre par la pensée la mer de 135 m (Figure 1). Cette profondeur est celle actuellement admise pour le niveau marin du dernier maximum glaciaire. 

Figure 1 
Au nord-ouest du Cap Spartel, un haut fond (Banco Majuan ou Banc Spartel des cartes marines espagnoles, The Ridge des cartes marines anglaises), orienté NE-SW, formait alors une île (14 km de long sur 5 km de large). Son sommet culmine à –56m (Fig.1, n° 1). Cette île n'était pas isolée et faisait partie d'un archipel. Trois petits îlots constituaient autant de relais vers le continent ibérique (Fig. 1 : n°2, n°3, n° 4). 
La passe entre Méditerranée et Atlantique, très rétrécie par rapport à l'actuelle, était considérablement prolongée vers l'Ouest par l'émersion des plateaux continentaux européen et africain. L'île du Cap Spartel faisait face à ce goulet élargi vers l'Ouest en un havre protégé de la houle de l'Océan. Trois îles barraient l'accès au grand large (Fig. 1 n° 5, n° 6 et n° 7). 
Au total ce paleo-detroit du dernier maximum glaciaire (Fig. 1) se prolongeait par une mer intérieure baignant un monde insulaire. Ce sas vers l'Océan Atlantique s'étendait sur 77 Km d'Ouest en Est et de 20 à 10 km du Nord au Sud. 
On peut raisonnablement supposer que cette île, située à 5 km-8 km des côtes était occupée par les populations paléolithiques dont la présence est abondamment attestée sur les littoraux marocains, espagnols et portugais. 
La période d'émersion de l'Archipel du Cap Spartel coïncide avec des remplacements majeurs de populations. En Afrique du Nord et sur le continent ibérique, Le maximum glaciaire, voit l'élimination des homo sapiensarchaïques par les hommes modernes du Paléolithique supérieur. Ces populations se répandent rapidement sur les côtes africaines et européennes entre 18 000 et 9000 avant notre ère avant de subir les contrecoups du réchauffement climatique et de la remontée de la mer sur leurs territoires insulaires et littoraux 

_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 14:58 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Il est certain asteroide que les zone cotières ont été submergée en mediterranée et en atlantique . sur combien de kilometres par rapport aux cotes actuelles . Ca je ne sais pas .
Maintenant le plateau de tout l'océan atlantique aurait il peu etre emergé ( du moins ses sommets) puis submergé , ça me parait gros mais bon essaye de faire une recherche sur des etudes géologiques sur cette zone et tiens nous ifnormé.

La fin de ton post m'interpèle plus :

"Le maximum glaciaire, voit l'élimination des homo sapiensarchaïques par les hommes modernes du Paléolithique supérieur. Ces populations se répandent rapidement sur les côtes africaines et européennes entre 18 000 et 9000 avant notre ère avant de subir les contrecoups du réchauffement climatique et de la remontée de la mer sur leurs territoires insulaires et littoraux "

En effet de nombreux indices dans les textes antiques , dans l' ethymologie relative aux atlantes, font penser que les atlantes ne sont pas qu' une ile disparue mais aussi une race disparue ( dont la morphologie est beaucoup plus puissante , atheltique et grande que la notre)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 15:53 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:

A propos de deru = chêne.
Ah bon. qui a decreté qu'elle etait plus bonne - tu as la référence de cette décision ? une publication ?


C'est pas une décision, c'est une question de précison.

Le doru IE et le drus grec sont des termes génériques désignant les arbres.
- http://fr.wiktionary.org/wiki/Annexe:indo-européen_commun/*dóru

- par extenion, 'dru' IE = fort, solide, fidèle, établi, enraciné
- mot français "dru" tel quel identique à l'IE : http://fr.wiktionary.org/wiki/dru

- Nom du chêne en grec : Aigilops, Phegos (arbre avec des glands)
- du chêne-liège : Phellos (bois léger).
- Latin : Quercus, latin populaire 'casnus' donnant le vieux français chaisne, chasne, chesne.
- gaulois : cassanos, occitan : casse, irlandais : cas, gallois : caslord, aragornais : caxilo.
proches de quercus :
- Berbère Akerruc
- celte : kaerquez
- le latin casnus désigne le chêne,; mais aussi le fresne et le hêtre.

Quant à celui qui, le premier, ne fut plus d'accord avec dru = chêne, est un linguiste français, spécialiste des langues IE, Emile Benveniste, et proposa pour le mot "druide, une variante 'druwid' : les très (fortement) savants, de "der-w" (fortement).

Citation:
Je le connais le dictionnaire d el' heritage sanskrit . on est pas qualifié pour l'exploiter correctement. DRU ça peut avoir 10 signifcation différente selon que se soit ecrit Dru dRu Drû etc.. , on sait pas ou il faut mettre la saisure en sanskrit dans les mots tel que Druhyus (i) , etc...
Donc on peut lire ce qu'on veut à la fin .


Si c'était des textes entiers, d'accord, mais pour un mot... Faut peut être pas exagérer.

La linguistique n'est pas une science hermétique et inaccessible, que je sache. Quand on est pas sût que ça colle bien, on vérifie et on compare les infos.

Sinon dans ces cas là, tu peux tout arrêter.

Citation:
Ce n'est pas parce que "Dyris" vient de la racine "dru" donnant "druos", que l'atlantide est védique. Voilà mon raisonnement. Et une cité au sein d'enceintes concentriques, ne t'arrête pas aux indes pour en trouver, ainsi qu'un monde-île au milieu d'un océan originel non plus. IL y a des paramètres géographiques on ne peut plus clair.


Déjà, Dyris ne vient pas de "dru". Donc l'explication "mont des chênes" n'a pas de valeur.

Les plus anciens noms de l'atlas sont : Russadiron (Ptolémée), Dyris, Dyrim, Adiris, Addirim (Solon, Eustathius, Bochart, etc), Drah, Darah (Polybe), Daran (Edrisi), et aussi : Adraes, Adras, Kdarin, Edrarin, Adhraes, Athraïr, Adrer. Dans la lague du pays (berber/kabyle) : I-drarn, E-drar, A-theear, Dra, Dahra, signifiant "montagne" du phéncien "tur, taur" (altura, turana chez les Maures, zurana chez les espagnols, taurus)

En sanskrit : Tiram, Tir = montagne.

Polybe mentionne les Daratites, les Getuli-Darae et Ethiopas-Daratitae au sud du Cap Ger dans les provonces de Sousa.

source : http://books.google.fr/books?id=RI9JX9jl3asC&pg=PA508&lpg=PA508&amp…

source : http://books.google.fr/books?id=AHU_SKqHxEIC&pg=PA174&lpg=PA174&amp…

Autre point : les amadryades/hamadryades de Lybie. Chez les grecs, ce sont les nymphes des arbres. Ok. Mais admettons que l'étymologie ne soit pas grecque mais lybique et helleniséé : ama = mère, dyris = atlas : mère de l'Atlas.

Tamazigt : amadil, amadir = joue (partie du corp) et colline. ( Les toponymes berbères sont souvent des parties du corps : la tête (le cap), les yeux, les joues, la bouche (embouchure).
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 16:16 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Benneviste ? il est mort il ya 40 ans ... son opinion sur Dru a eu le temps d'etre révisée .
tu utilises des arguments tres paradoxaux dédale. quand je cite une refrence ( publication officielle de 2000 sur la racine PIE DRU ) tu me dis que ça a du changer en 10 ans ... et là tu me cites beneviste qui est née en 1900...

Le Mot Druhyus est complexe .Selon la siasure qu'on y applique le sens diffère . personnellement ne parlant pas sanskrit je ne sais pas où il faut saisurer ce mot . Le sais tu ?

Si on le saisure a Dru , il ya déjà plein de signification différente:

√ द्रुdru_1 [relié à drā_1] v. [1] pr. (dravati) aor. [3] (adudruvat) pft. (dudrāva) pp. (druta) pfp. (dravya_1) abs. (drutvā, -drutya) pf. (anu, apa, abhi, upa, pra, vi) courir, fuir, s'enfuir | couler, s'écouler, fondre — ca. (drāvayati) faire courir, mettre en fuite, chasser | faire couler, fondre.

द्रुdru_2 [dru_1] ifc. a. m. n. f. qui court, qui va; qui coule | tirant sur (couleur) .

द्रुdru_3 [relié à dāru] m. bois; arbre.


Si on le saisure à Druh c'est encore autre chose :


√ द्रुह्druh_1 v. [4] pr. (druhyati) pp. (drugdha) pf. (abhi) être hostile à, haïr, vouloir nuire à; chercher à nuire à, faire violence à, offenser — ca. (drārayati) supporter || lat. trux.

द्रुह्druh_2 [druh_1] a. m. n. f. hostile, ennemi.


si on le prend en entier c'est encore autre chose :

druhyu [yu_3] m. myth. np. de Druhyu «l'Étranger», fils de Yayāti et Śarmiṣṭhā, frère de Puru et d'Anu.
druh_2

Quant j'ai cité dans d'autre langue ( baltes et slavons) la racine Drog on m'a dit que c'etait des interpretation subjective mais je viens de voir egalement dans le dictionnairre sanskrit

drogha [druh_1] iic. mal intentionné; faux.

qui descent directement du Druh-1 sanskrit...

Je préfère travailler en amont Dédale . que ce soit au niveau linguistique , historique , etc...
La dérivation cletique récente de Druide n'est pas intéressante .

Pour la zone afrique du Nord ton etude est intéressante . Il faudrait etre definitivement sur sur les noms propres et les lieux , s'ils ont été modifiés par les grecs ou s'ils decoulent des langues berberes. Ca change toute l' analyse en effet.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 16:39 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Sinon même si la racine est Tir / altair etc... c'est egelement d'origine indienne et dans leur cosmogonie . desolé d'en revenir toujours au même centre mais c'est la (vrai) histoire des PIE qui veut ça ...

Par exemple :

@dedale:
Dans la lague du pays (berber/kabyle) : I-drarn, E-drar, A-theear, Dra, Dahra, signifiant "montagne" du phéncien "tur, taur" (altura, turana chez les Maures, zurana chez les espagnols, taurus)

Ton constat est excellent . par contre tunne seras pas capable d'expliquer pourquoi des peuples Maures nomment leur montagne taurus tout comme les Monts Taurus dans l' anatolie du Sud est , si tu ne repasses pas à la case départ de l'histoire ...
En l' occurence que signifie le taureau dans la cosmogonie indienne puis dans l' astrologiedruidique.

Toi tu vas t'arreter à la phase recente et dire que c'est les pheniciens qui ont renommé les montagnes ainsi.

C'est une solution acceptable , tout comme ta proposition celtique du mot druide, mais c'est une analyse qui s'arrête à mi-chemin de l' histoire.

L'histoire c'est comme un fleuve . Il faut la remonter jusqu' à la source Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Dim 20 Mai - 18:49 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Mitra a écrit:


Toi tu vas t'arreter à la phase recente et dire que c'est les pheniciens qui ont renommé les montagnes ainsi.

C'est une solution acceptable , tout comme ta proposition celtique du mot druide, mais c'est une analyse qui s'arrête à mi-chemin de l' histoire.

L'histoire c'est comme un fleuve . Il faut la remonter jusqu' à la source Wink


Arrow Okay Okay

(rem: aucune "attaque" personnelle de quel que niveau que se soit)

mais c'est en effet ce que j'ai pu remarquer lors des lectures des differents post
de Dedale,..

"l'arret dans le "raisonnement" se situe un peu tot,... Embarassed (romains grecs,...)
tout n'a pas commencer a ce niveau la,..."

je suis d'accord avec Mitra,...

le but c'est la source "initiale"
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 00:31 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Aucune attaque pesonnelle non plus. dédale est un membre dontj'apprecie les recherches et raisonnement mais il faut parfois oser bousculer les analyses convenue ou corriger certains stéréotypes historiques il faut dire largement inculqué et rependu.
Quand j'ai une piste et que je trouve les elements peut etre pas toujours  de façon conventionnelle mais l'essentiel c'est de les trouver, et bien je la defend aprement s'il le faut.

Dans la semaine j'avancerais encore plus sur la connaissance des Druhyus et leur heritage au niveau du druidisme indo européen.

De meme l'ethymologie de la zone afrique du Nord est assez révélatrice mais ça demandera un developpement particulier qu je ferais également au plus tot.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 05:06 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:
Benneviste ? il est mort il ya 40 ans ... son opinion sur Dru a eu le temps d'etre révisée . 
tu utilises des arguments tres paradoxaux dédale. quand je cite une refrence ( publication officielle de 2000 sur la racine PIE DRU ) tu me dis que ça a du changer en 10 ans ... et là tu me cites beneviste qui est née en 1900... 


Je t'ai donné une annexe. benveniste dans les 60's-70's a simplement proposé d'autres significations que l'étymologie classique.

Citation:
Le Mot Druhyus est complexe .Selon la siasure qu'on y applique le sens diffère . personnellement ne parlant pas sanskrit je ne sais pas où il faut saisurer ce mot . Le sais tu ?

Si on le saisure a Dru , il ya déjà plein de signification différente:

√ द्रुdru_1 [relié à drā_1] v. [1] pr. (dravati) aor. [3] (adudruvat) pft. (dudrāva) pp. (druta) pfp. (dravya_1) abs. (drutvā, -drutya) pf. (anu, apa, abhi, upa, pra, vi) courir, fuir, s'enfuir | couler, s'écouler, fondre — ca. (drāvayati) faire courir, mettre en fuite, chasser | faire couler, fondre.

द्रुdru_2 [dru_1] ifc. a. m. n. f. qui court, qui va; qui coule | tirant sur (couleur) .

द्रुdru_3 [relié à dāru] m. bois; arbre.


Si on le saisure à Druh c'est encore autre chose :


√ द्रुह्druh_1 v. [4] pr. (druhyati) pp. (drugdha) pf. (abhi) être hostile à, haïr, vouloir nuire à; chercher à nuire à, faire violence à, offenser — ca. (drārayati) supporter || lat. trux.

द्रुह्druh_2 [druh_1] a. m. n. f. hostile, ennemi.


si on le prend en entier c'est encore autre chose :

druhyu [yu_3] m. myth. np. de Druhyu «l'Étranger», fils de Yayāti et Śarmiṣṭhā, frère de Puru et d'Anu.
druh_2

Quant j'ai cité dans d'autre langue ( baltes et slavons) la racine Drog on m'a dit que c'etait des interpretation subjective mais je viens de voir egalement dans le dictionnairre sanskrit

drogha [druh_1] iic. mal intentionné; faux.

qui descent directement du Druh-1 sanskrit...


Si tu travaille sur la base du "dru" IE, alors tu saisures druhyu à dru-, sinon le moindre petit suffixe (ou préfixe) fera changer la signification. Une fois que tu as trouvé la signification du radical IE/sanscrit, tu peux effectivement voir les éventuelles variations, et te servir de suffixes pour voir si un "dru-g" balte/slavon colle avec le sanscrit druhyu :
- donc "drog" := Mal intentionné, faux -> traduction de "druhyu" (le nom commun) par M. Wtizel : "tricheurs". Ca colle effectivement.

Maintenant, ça colle peut être, mais ça ne simplifie pas le topo, car il faut comprendre pourquoi les Druhyu, décrits comme une caste de prêtres-shamanes, "amis de la nature" selon le Rig-Veda, et adeptes de la tradition sacrée (Anudruhyu : qui suit la tradition d'Anu), deviennent des tricheurs. Il y a une antithèse entre les désignations propres et les désignations communes. Certainement, à une période, cette faction indo-aryenne est elle devenue des marginaux, et ça collerait plus ou moins avec l'histoire des Rom, des Gitans. C'est une idée qui me vient, mais à voir.

Citation:
Je préfère travailler en amont Dédale . que ce soit au niveau linguistique , historique , etc...
La dérivation cletique récente de Druide n'est pas intéressante .


Si tu étudies la culture druidique, tu es obligé de passer par le celtique. Et depuis le début je prône un celtique très ancien dont les racines sont IE.

Par contre, je ne fais pas comme toi (et d'autres, ce n'est pas une critique), un rapport direct druhyus/druides. Moi je pense que c'est plus compliqué.

Citation:
Ton constat est excellent . par contre tunne seras pas capable d'expliquer pourquoi des peuples Maures nomment leur montagne taurus tout comme les Monts Taurus dans l' anatolie du Sud est , si tu ne repasses pas à la case départ de l'histoire ...


Les Maures sont un groupe berbère tardif, qui a eu largment le temps d'être influencé par les perses, les mèdes, les arméniens, les carthaginois et numidiens dont ils ont été, les grecs, les romains, ainsi que des essaims arabes.

Citation:
En l' occurence que signifie le taureau dans la cosmogonie indienne puis dans l' astrologiedruidique.


Généralement, le taureau est à la fois un emblème de fertilité, de fécondité, de force et de vitalité ; les forces de l'incarnation

Et en général, il y a toujours une montagne-taureau quelque part, que cela soit dans les Alpes, à proximité du val des Merveilles, un ancien site de culte préhistorique; en Egypte, le nome de Khasset, à Karnak, de Sésostris 1er, "nôme du taureau de la montagne", il y en a beaucoup d'autres, mais je ne me rappelle plus les noms et les lieux : Partout. Le taureau est l'avater des grandes divinités : Soleil, Lune, Foudre, divinités auxquelles on consacrait des montagnes. Mais ça pouvait être également des divinités aux épithètes taurins : Osiris par son incarnation en Apis, Astarté, Hâthor, mais aussi Amon, nomme "le taureau en érection", Zeus à la fois dieu de la foudre/tonnerre mais venant sur terre fréquemment sous la forme d'un magnifique taureau. Parfois même, en Inde (Vrishaba)ou chez les Arabes (Kuyuta), le taureau est représenté portant le monde comme Atlas. Chez ls celtes, ça dépend car il existe chez différentes épopées, mais la figure la plus connue du taureau est Donn le Brun, le Donno-Taruos des Romains. Latin taruos car le taureau celte a également le nom de Tarb, qui est le nom de villes (Tarbes, entre autre) mais aussi l'ancien nom d'une montagne à proximité du pic du midi.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 10:41 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Idea
OK. Je vais resumer en express ma piste avant d'aller plus loin dans l'explication.
Se basant surle plus vieux temoignage ecrit du monde Indo européen qu'est le RIG VEDA (dont il faut re estimer la redaction à au moins - 2500 av JC) , nous avons l' histoire de 3 groupes de peuples qui se designent ANUS - PURU - DRUHYUS qui forment le coeur géographique de ce que je considère (et d'autres specialistes de renom voir dossier PIE sur le forum) etre le foyer primaire des protos indo européen qu'on localise en Inde du Nord- penchab - Pakistan nord - afghanistan pour les druhuys qui sont légèrement excentré géographiquement.
Foyer qui est déjà en relation avec les cités Induisennes (au moins Harrapa et Mergarh). ce n'ets pas une culture exogène à la civilisation indusienne, mais comme dans toute société il ya certains tribues qui ont fait le choix de s'urbaniser, d'autres le choix agricole , semi nomade, guerriers etc...
Comme on l' a vu dans le RG , il ya une cission politico -religieuse entre ANUS et PURUS quiexcluent les DRUHYUS de la redaction des textes sacrés.
C'est pour cette raison que leur nom devient synonyme d'etranger , rivaux , ennemis ou paria , faux , etc...
Comme il est notifié dans le RG et dans d'autres Veda , les druhyus vont s'exiler et en migrations massives vont annexer des territoires au dela du Nord Ouest de l' Inde pour y former de nouveaux royaume.
Vis à Vis du foyer initial PIE il y a cission et ils vont reconstituer une 2 eme foyer qui va se localiser vers Ghandara (un des noms d'ailleurs des derniers rois des Druhyus) et formeront plus tard la culture reformée d' andronovo .
A partir de là ce nouveau groupe va constituer la base de futurs peuples Celtiques - Germaniques - Baltiques - Slavoniques lors de différentes migrations à partir de ce second foyer.
Je fais un lien direct entre Druhyus dont les sages vont être l'archetype des druides de ces différents peuples iE .

C'est tres resumé mais c'est pour introduire l' etude de ce qu'etait les druides pré-indo europées dont je lance l'etude prochainement.
Dédale je te propose que tu lances en parllèle sur un autre sujet l'etude des Druides dans,le monde celtique et nous verrons bien les points communs, et verifier l'antériorité puisque tu penses que les celtes sont plus anciens que les druhyus , aisni que les druides celtes si j'ai bien compris.
Moi je ferais la mienne d'etude , la balle est dans ton camp pour la version celtique. Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 12:29 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

J'ai commencé la mienne Okay
Arrow http://histoiresecrete.leforum.eu/t365-etude-Les-druides-pre-indo-europeens…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 20:24 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:
Se basant surle plus vieux temoignage ecrit du monde Indo européen qu'est le RIG VEDA (dont il faut re estimer la redaction à au moins - 2500 av JC) , nous avons l' histoire de 3 groupes de peuples qui se designent ANUS - PURU - DRUHYUS qui forment le coeur géographique de ce que je considère (et d'autres specialistes de renom voir dossier PIE sur le forum) etre le foyer primaire des protos indo européen qu'on localise en Inde du Nord- penchab - Pakistan nord - afghanistan pour les druhuys qui sont légèrement excentré géographiquement.
Foyer qui est déjà en relation avec les cités Induisennes (au moins Harrapa et Mergarh). ce n'ets pas une culture exogène à la civilisation indusienne, mais comme dans toute société il ya certains tribues qui ont fait le choix de s'urbaniser, d'autres le choix agricole , semi nomade, guerriers etc...


Je n'ai pas les mêmes infos.

Les recherches indianologiques (linguistique, histoire) datent la rédaction du rig-véda plutôt vers 1500 avJC. Les plus anciens suktas (versets), Les tous premiers Suktas (versets du Rgveda) sont communément datés (par estimation phrasologique et linguistique et correspondances avec les trouvailles archéo.) à 1800 avJC. La phrasologie et l'archaïsme de l'écriture est identique, sur tous les plans, aux premiers gâthas de l'Avesta. Toujours selon les mêmes études, le rig-veda a été progressivement rédigé et les derniers textes qui sont donc les plus récents, se situent aux alentours de 1300 avJC, date à laquelle la composition finale des Védas commence (1300-800 avJC).

L'équivalence gâtha-sukta conduit à penser à une source IE antérieure dont sont issus les les éléments de langage véhiculaire des Védas (devanagari) et l'Avesta (avestan). Cette source IE qui a donc essaimé sur l'Iran et l'Inde vient de l'Oxus, de la mer D'Aral et Caspienne, de populations vivant au bord de l'Amou-Dara (Darha, Dargya, Daran, Tharan) et et du Daran-Syr, dont les vestiges montrent la grande affinité avec la culture archaïque avestique et védique. Durhyu pourrait être une altération de Darhya, qui donne également arya, et airya avestique, ainsi que Anu (anou) une altération de amou. Dans cette désignation archaïque, dara signifie "mer/grand fleuve".

Les peuples d'Oxus sont méconnus puisque, pendant longtemps, il était très difficile de faire des recherches en raison de la politique de l'URSS.

Honnêtement, j'ai toujours lu que le foyer des PIE était +- sub-ouralien, et cela a été confirmé à de nombreuses reprises par l'archéologie des steppes. On a déjà discuté de ça quelque part dans ce forum

source : (image venant de) http://www.hjholm.de/indexfrench.html

Ce que je pense, c'est qu'il faut faire la distinction entre la culture autochtone, la langue indigène/vernaculaire et la langue littéraire des Védas. Les scribes n'employaient pas forcément des formules populaires mais un langage qu'ils considéraient comme un haut-idiome, un langage poétique et sacré qui, lui, pouvait être véhiculaire, importé par une ethnie, comme le fut le latin pour l'Eglise, quelque que soit le lieu géographique (France, Espagne, Allemagne, etc) où le culte était pratiqué.
Revenir en haut
Cratès


Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2011
Messages: 86

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 21:40 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

L'Avesta aurait été rédigé bien après le Rig Veda. Les plus anciens chants ( ghatas ) aurait été écrit au début de la réforme de Zoroastre vers -600.
Du mazdéisme ancien, qui devait être très proche du védisme, il ne nous est parvenu quasiment que ce qu'en dit le zoroastrime, c'est à dire le mazdéisme réformé par Zoroastre ( personnage conceptuel/symbolique ? ).
Pour ne citer qu'une différence entre mazdéisme ancien et zoroastrisme : le refus pour ce dernier de tout sacrifice animal et son remplacement par des autels du feu.

Même si les plus anciens gathas ont été écrits en vieil avestique et ne dateraient que de -600, ce langage est aussi vieux que le vedique ( sanscrit ancien ) et lui ressemble fortement.

Apparté : De mémoire, le mythe chrétien de la nativité a de nombreuses similitudes avec le mythe de la naissance de Zoroastre. Les premiers chrétiens se revendiquaient-ils de l'orthodoxie de la tradition zoroastrienne ? 
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 22:37 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

dedale a écrit:

Honnêtement, j'ai toujours lu que le foyer des PIE était +- sub-ouralien, et cela a été confirmé à de nombreuses reprises par l'archéologie des steppes.


Oui c'est la théorie la plus rependu et mediatisée. Ce n'est pas pour cela qu'il faut en faire un dogme ...
Parce qu'elle a aussi ses faiblesses et ses inconnues.
La première c'est qu'en 200 ans de recherche sur le foyer PIE aucune solution proposée n'a fait concensus . Ni celle ci ni d'autres pour l'instant.

Les PIE c'est comme l'atlantide par ceratins coté , tu trouveras des chercheurs qui vont la placer en baltique et d'autres dans le caucase , d'autres en bactriane , d'autres a andronovo , d'autes en Polohne , d'autres en afghanistan etc.... Les allemands aiment bien la placer pas trop loin ... de l' allemagne par exemple. Mr. Green

A ce jour il n'existe pas une theorie unique sur les PIE qui marche ... Ce n'est pas de la science Dédale c'est de l' histoire.

Gimbutas a proposé pendant 50 ans un modèle Uralique /Volga en basant sa théorie sur l'arcchéologie Kourgane ( je suppose que c'est le modèle dont tu fais allusion dans ton post en parlant d'archeologie des steppes ...)

Théorie aujourd'huyi demontée , explosée , pumvérisée et pas par le pequenot du coin : Voila ce qu'ne disent Mallory et Anthony et Smith de cette thjéorie qui depuis 50 ans a servi de modèle:


As Mallory (1989) points out, however, scholars have argued that “almost all of thearguments for invasion and cultural transformations are far better explained without reference to Kurgan expansions, and most of the evidence presented so far is either totally contradicted by other evidence or is the result of gross misinterpretation of thecultural history of ... Europe” (185). Refreshingly undogmatic about the whole home-land enterprise, he nonetheless holds that her homeland is the least problematic of the various options.

Anthony (1995b) Although also accepting the steppe as the Indo-European Homeland, claims that Gimbutas’s Old-Europe theories would have passedunnoticed had they not caught the attention of ecofeminists. He points out that many Copper Age settlements in Old Europe, Gimbutas’s “gynocentric utopias,” were actu-ally heavily fortified, and some of the weapons in the Kurgan graves were probably importsfrom “peaceful” Europe. He accuses Gimbutas of taking archaeological items out of their proper context and finds deforestation and environmental degradation a more likely culprit for the transformation of Old Europe. Schmitt (1974), too, has pointed out ob-jections to Gimbutas’s methods: “Here is the radical error: Proto-Indo-European. With the methods of lin-guistic paleontology anything may be proved as Proto-Indo-European, but it cannot beproved as typically PIE.

Une théorie detruite d ecette façon je ne la garde pas comme référente Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 23:05 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Il faut eviter a tout prix de tomber dans les classiques qu'on entend sur les PIE .
Par exemple les cheveaux . Comme quoi les PIE aurait eu une avantage decisif lors des invasions grace à la domestication des cheveaux. C'est ce qu'on lit
tres regulierement. Or s'ils connaissent en effet les cheveaux (mais les peintres de la grotte de chauvet aussi...) , aucun mot PIE n'indique qu'ils les aient domestiqué et encore moins employé a des fin militaires.

Ce n'est qu'une fausse idée "classqiue" parmis d'autre sur ce sujet, qui est erigée en dogme.

Quant a faire des PIE des Nord Ouraliens c'est impossible , pour ne serait ce qu'une raison qu' a soulevé Dogopolsky en 1993:

Le niveau d' emprunts et connection linguistiques entre locuteurs IE et semitique prouvent que les locuteurs IE et semitiques vivaient dans des territoires proches.

Suaf a transformer des semitiques en ouraliques , ça ne marche pas !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 23:45 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:
L'Avesta aurait été rédigé bien après le Rig Veda. Les plus anciens chants ( ghatas ) aurait été écrit au début de la réforme de Zoroastre vers -600.



L'analyse linguistique des premiers gâthâs donne la même ancienneté que le rig-veda. Les variations linguistiques montrent que l'Avesta a été progressivement rédigé sur une longue période ou que sa rédaction rassemble des textes bien plus anciens que d'autres. Tout comme les Védas.

Certains pensent : 18° avJC, d'autres 15°-14° avJC, et d'autres vers 1000 avJC.

Certains historiens proposent des dates plus récentes car ils mettent en correspondance la chronologie de l'empire Perse. C'est très difficile puisque la période où Zoroastre a vécu se situe entre le 1° millénaire et 400 avJC, les parsi et les grecs, dans leurs récits, en font un personnage du 7° siècle avJC, mais rien n'est déterminé sur le plan historique. De plus Zoroastre fut l'objet d'une mythification qui ne contribue pas à éclaircir son histoire déjà légendaire. Donc par prudence, on estime des dates les plus raisonnables possibles.

Donc peut être la réforme de Zoroastre est-elle estimée au 6° siècle, mais avec réserve. ET à savoir que lcertains historiens des religions estiment que le zoroastrisme est une doctrine mazdéiste post-gâthique : c'est une réforme des gâthâs, qui existaient donc déjà depuis longtemps. Donc à voir. Mais faut s'attaquer au Zoroastrisme.

Pareil pour le rig-véda, on a des datations du 7°-8° siècle avJC (et d'autres du 18° avJC) faute de preuve sur son ancienneté réelle, supposée beaucoup plus lointaine. Question de réserve pour certains qui, par expérience, réduisent le risque de trop gonfler les estimations.

Et c'est également pareil pour l'ancienneté des PIE, des IE : selon les écoles de pensée on peut avoir des datations très différentes, notamment sur la question de la plus grande ancienneté. En général, moi, j'essaie de faire le juste milieu entre les différentes estimations des linguistes/historiens. Sauf bien sûr quand il y a des datations archéologiques précises.

Une chose est certaine par contre : Il faut toujours s'attendre à ce que certains éléments d'origine soient très anciens. Ce qui n'empêche que ce n'est pas une mauvaise chose que de modérer l'ancienneté des éléments si aucune preuve n'en atteste formellement.

Je sais que tout ça paraît compliqué, mais on n'est pas dans les sciences exactes. L'incertitude ne me dérange pas : Tu as peut être raison, Mitra. Il y a des contradictions, ça nous oblige à creuser. Au moins, on apprend des choses fameuses. Là, franchement, je plains d'avance le gars qui me prend sur l'Atlantide. Smile

On devrait avoir une action productive ; Si on arrive à une conclusion sur l'Atlantide on devrait écrire un bouquin qui condense toutes ces recherches. Après avoir passé au scanner le Jambudvipa, bien entendu.


Dernière édition par dedale le Lun 21 Mai - 23:51 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 21 Mai - 23:47 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Quant à la datation des Veda , j'ai déjà cité la source d' Edwin Bryant , qui a été le traducteur offciel de nombreaux Veda pour l' occident (et un des plus grand indianiste , diplomé d' oxford , d' harvard ) et qui affirme page 264 de sa publication "the quest for the origin of Vedic culture":

we can say that there is strong astronomical evidence that the Vedas are older than b.c.2500. They might be as old as b.c. 4000

Arrow Nous pouvons dire qu'il y a une forte probabilité par rapport aux elements astronomiques (note: inscripts dans les veda) que les Veda sont plus anciens que 2500 Av JC,
et qu'il pourrait même etre antérieur à 4000 av JC .


Je ne prends que la conclusion - pour le developpement vous pouvez lire l'ouvrage noatment ces chapites :

Dating the Veda,243
Astronomy and Vedic Chronology,251
The Mathematics of the Sulvasautras,262
Conclusion,264

Le Sulvasauutras est une preuve formelle de l'antériorité des vedas ... l'estimation de - 1200 ne pese pas lourd en comparaison...



Moi j'ai plutot tendance à le croire , plutot que la date de - 1200 qui a été faite dans les conditions que je vous ai indiquée il ya quelque page de ce sujet...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 00:15 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Citation:
Nous pouvons dire qu'il y a une forte probabilité par rapport aux elements astronomiques (note: inscripts dans les veda) que les Veda sont plus anciens que 2500 Av JC,
et qu'il pourrait même etre antérieur à 4000 av JC .


Oui, je connais car j'ai bossé en collaboration (modestement) avec l'institut des sciences ayur-védiques de la technopole Izarbel d'Ustaritz. Ce courant des "sciences traditionnelles" fait effectivement remonter les Védas à 4000 avJC. Ils se basent sur les données propres des Védas.

Je ne critique pas, mais il faut quand même tenir compte que toutes les cosmogonies font référence à des évènements plus anciens, antérieurs la rédaction des textes. Evénements qui, généralement, sont l'objet d'une certaine mythification, ou de notifications de phénomènes (astro) pouvant s'être reproduits à différentes périodes et trompant les estimations précises de date et d'ancienneté.

L'estimation de 4000 avJC est conforme à celle du VSI (vedic sciences institute). Mais par contre, je ne suis pas sûr les différents experts qui tentent d'avoir des estimations objectives de l'ancienneté des écrits soient d'accord avec ces dates très reculées.

Citation:
Le Sulvasauutras est une preuve formelle de l'antériorité des vedas ... l'estimation de - 1200 ne pese pas lourd en comparaison...


Je ne sais pas si tu connais le sulvasutra, mais je ne vois pas en quoi c'est une "preuve formelle" d'antériorité des Védas. On employait à cette époque, à quelque détails près, les mêmes principes mathématiques/géométriques de la Grèce à L'inde, en passant par les Arabes qui étaient excellents en ce domaine.

Sans mettre en doute les capacités de Bryant, c'est plutôt un expert de la théologie védique, avec des bagages de philosophie/théologie et une spécialisation dans les védas. Mais l'ancienneté des cultures, c'est plutôt du ressort des anthropologues, des historiens, des archéologues, des linguistes.

L'approche scientifique a des raison très précises et très justifiée d'être raisonnable, et le plus possible en "osmose" avec des preuves. Trouve-t'on les preuves ou les indices, des éléments, d'une culture "védique" en 4000 avJC en Inde? Ca va être extrêmement difficile

A cette époque là, tu vas trouver des peuples indigènes qui, bien sûr sont à l'origine des notions védiques, notamment l'Ayur-véda qui est la "botanique" des védas, dont les recettes sont d'une origine très ancienne, issues de la connaissance des chasseurs-cueilleurs. D'ailleurs le Rgveda informe que l'Ayurveda est antérieur aux Védas. Car les védas sont à la fois le fruit d'une tradition propre à certaines ethnies considérées à tort ou à raison comme indo-aryennes, mais aussi un patchwork de connaissances indigènes, typiques de l'Asie. Ainsi par exemple, Yayati est un mot répandu dans tout le sud de l'Asie, que les ethnies indo-aryennes ont assimilé.

Les autochtones asiatiques, de l'époque IE, ont la particularité d'avoir développé des sciences, notamment en médecine : Pédiatrie, chirugie, médecine générale, science botanique, dont on voit encore les applications en Chine et dans l'extrême-orient en général, jusque dans les pratiques de certaines tribus montagnardes isolées. On a l'équivalent chez d'anciennes tribus vivant en Amazonie.

Sans doute les premiers rudiments qui ont finalement donné les Védas sont-ils très anciens, mais le système védique, le corps védique, ne date pas de 4000 avJC. Pour rédiger de tels systèmes philosophiques, appartenant à des écoles de pensée, il faut d'abord être sorti de la condition primitive.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 01:14 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

dedale a écrit:
Citation:
Nous pouvons dire qu'il y a une forte probabilité par rapport aux elements astronomiques (note: inscripts dans les veda) que les Veda sont plus anciens que 2500 Av JC,
et qu'il pourrait même etre antérieur à 4000 av JC .


Oui, je connais car j'ai bossé en collaboration (modestement) avec l'institut des sciences ayur-védiques de la technopole Izarbel d'Ustaritz. Ce courant des "sciences traditionnelles" fait effectivement remonter les Védas à 4000 avJC. Ils se basent sur les données propres des Védas.

Je ne critique pas, mais il faut quand même tenir compte que toutes les cosmogonies font référence à des évènements plus anciens, antérieurs la rédaction des textes. Evénements qui, généralement, sont l'objet d'une certaine mythification, ou de notifications de phénomènes (astro) pouvant s'être reproduits à différentes périodes et trompant les estimations précises de date et d'ancienneté.

L'estimation de 4000 avJC est conforme à celle du VSI (vedic sciences institute). Mais par contre, je ne suis pas sûr les différents experts qui tentent d'avoir des estimations objectives de l'ancienneté des écrits soient d'accord avec ces dates très reculées.

Citation:
Le Sulvasauutras est une preuve formelle de l'antériorité des vedas ... l'estimation de - 1200 ne pese pas lourd en comparaison...


Je ne sais pas si tu connais le sulvasutra, mais je ne vois pas en quoi c'est une "preuve formelle" d'antériorité des Védas. On employait à cette époque, à quelque détails près, les mêmes principes mathématiques/géométriques de la Grèce à L'inde, en passant par les Arabes qui étaient excellents en ce domaine.

Sans mettre en doute les capacités de Bryant, c'est plutôt un expert de la théologie védique, avec des bagages de philosophie/théologie et une spécialisation dans les védas. Mais l'ancienneté des cultures, c'est plutôt du ressort des anthropologues, des historiens, des archéologues, des linguistes.

L'approche scientifique a des raison très précises et très justifiée d'être raisonnable, et le plus possible en "osmose" avec des preuves. Trouve-t'on les preuves ou les indices, des éléments, d'une culture "védique" en 4000 avJC en Inde? Ca va être extrêmement difficile

A cette époque là, tu vas trouver des peuples indigènes qui, bien sûr sont à l'origine des notions védiques, notamment l'Ayur-véda qui est la "botanique" des védas, dont les recettes sont d'une origine très ancienne, issues de la connaissance des chasseurs-cueilleurs. D'ailleurs le Rgveda informe que l'Ayurveda est antérieur aux Védas. Car les védas sont à la fois le fruit d'une tradition propre à certaines ethnies considérées à tort ou à raison comme indo-aryennes, mais aussi un patchwork de connaissances indigènes, typiques de l'Asie. Ainsi par exemple, Yayati est un mot répandu dans tout le sud de l'Asie, que les ethnies indo-aryennes ont assimilé.

Les autochtones asiatiques, de l'époque IE, ont la particularité d'avoir développé des sciences, notamment en médecine : Pédiatrie, chirugie, médecine générale, science botanique, dont on voit encore les applications en Chine et dans l'extrême-orient en général, jusque dans les pratiques de certaines tribus montagnardes isolées. On a l'équivalent chez d'anciennes tribus vivant en Amazonie.

Sans doute les premiers rudiments qui ont finalement donné les Védas sont-ils très anciens, mais le système védique, le corps védique, ne date pas de 4000 avJC. Pour rédiger de tels systèmes philosophiques, appartenant à des écoles de pensée, il faut d'abord être sorti de la condition primitive.


Je suis d'accord avec ça Dédale , d'ailleurs il a les même reserve que toi dans sa conclusion finale.
4000 BC est possible mais il retient raisonnablement plutot la date de 2500 BC.
Ils peuvent avoir une conanissance d'astronomie tres ancienne mais la philosophie qui ressort des veda ne date certainement pas de - 4000 av JC.

Je vais lire avec plus d'attention ce qu'il dit sur les mathematiques du salvauutras et en quoi elles peuvent contribuer à une datation.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 01:54 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

Bon j'ai Relu cette partie de l'etude. c'est seidenberg , historien des mathematiques ( sa bio est là: http://www-history.mcs.st-andrews.ac.uk/Biographies/Seidenberg.html)
qui conclue ( ne me demande pas pourquoi Laughing moi et le maths on est faché Laughing ) que ces textes de mathematiques indiennes doivent predater les textes assyriens qui eux le sont à - 1700 BC . http://www.scribd.com/doc/81219314/The-Quest-for-the-Origins-of-Vedic-Cultu…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 22 Mai - 02:13 (2012)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom Répondre en citant

[quote dédale]On devrait avoir une action productive ; Si on arrive à une conclusion sur l'Atlantide on devrait écrire un bouquin qui condense toutes ces recherches. Après avoir passé au scanner le Jambudvipa, bien entendu.[/quote]

Tres volontier mais pour l'instant on est loin d'une conclusion même si je pense que plusieurs pistes intéressantes sont explorées. Quand a notre ami Jambudvipa il faut que je le recroise bientot pour etre sur Laughing et lui on va le decortiquer à fond Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:38 (2017)    Sujet du message: L' Atlantide / Origine du nom

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 12, 13, 14, 15  >
Page 11 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo