Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Des cités englouties ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 15:39 (2012)    Sujet du message: Des cités englouties ? Répondre en citant

Propos stupide, débile, crétin ( liste non exhaustive).
Signé : Dédale au beau vocabulaire, maître des lieux.


Dernière édition par soucolline le Ven 21 Sep - 05:52 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Avr - 15:39 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 23:47 (2012)    Sujet du message: Des cités englouties ? Répondre en citant

C'est une hypothèse très intéressante , peut etre même l'evenment qui a declanché les invaisions des peuples de la mer vers - 1200 , mais pour moi ça ne concerne pas l'atlantide par contre.

Parce que ça change 4 paramètres majeurs par rapport au recit egyptien (donné à solon , repris par critias puis platon):

- la date . selon la source de Sais l'talantide a été subermergé vers - 9560
- la localisation ( au dela des colonnes d'hercule certes, mais là on est tres tres au nord par rapport à l' Atlas par exemple - Pourquoi donc les habitants du doggerbank se seraient appelés des atlantes dans ce cas ?)
- Le fait que l' empire atlante soit decrit comme lybien et européen du sud , sinon les egyptiens aurait dit que les atlantes reignaient sur la borée , ou l' hyperborée , ce qui n'est pas mentionné dans les sources antiques
- enfin et ce qui me parait essentiel , Les prêtres de Sais ont conservé l' histoire de l' atlantide parce qu'elle faisait partie de leur monde, de leur sphere de connaissance géographique. Pourquoi des prêtres egyptiens serait detenteur d'une tradition nordique ? L' egypte ne connait pas l' hyperborée je pense.

Donc je le repète c'est un cas tres intéressant dans le cadre peuple de la mer mais asn doute pas Atlantes.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 08:27 (2012)    Sujet du message: Des cités englouties ? Répondre en citant

Propos stupide, débile, crétin ( liste non exhaustive).
Signé : Dédale au beau vocabulaire, maître des lieux.


Dernière édition par soucolline le Ven 21 Sep - 05:52 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 14:10 (2012)    Sujet du message: Des cités englouties ? Répondre en citant

Je reconnais que la datation de 9560 av JC est abérante et problematique en effet , pas tant au niveau
de la civilisation atlante , mais surtout comme tu dis au niveau de ceux qui sont censés s'opposer à eux, et en particulier la proto grèce.
Par exemple les recits de Platon indique que les atlantes maitrisent la metallurgie et on crée un empire . Logiquement ils auraient du transférer aussi leur technologie dans leur colonies.
Or le plus viel artisant de cuivre c'est au mieux vers - 4500 en Bulgarie et - 4000 à nagada en egypte...

Tres problématique donc. C'est d'ailleurs pourquoi je n'ai pas inclus la date comme un critère fondemental dans la recherche de l' atlantide. Parce que visiblement il est faussé dans le recit d'origine.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 16:00 (2012)    Sujet du message: Des cités englouties ? Répondre en citant

Après verification sur le critias concernant les proto grecs qui ont affronté les atlantes :
Voila la description qui en est faite:

Quant à la ville, voici comment elle était ordonnée en ce temps-là. D’abord l’acropole n’était pas alors dans l’état où elle est aujourd’hui. En une seule nuit, des pluies extraordinaires, diluant le sol qui la couvrait, la laissèrent dénudée. Des tremblements de terre s’étaient produits en même temps que cette chute d’eau prodigieuse, qui fut la troisième avant la destruction qui eut lieu au temps de Deucalion. Mais auparavant, à une autre époque, telle était la grandeur de l’acropole qu’elle s’étendait jusqu’à l’Eridan et à l’Ilissos et comprenait le Pnyx, et qu’elle avait pour borne le mont Lycabette du côté qui fait face au Pnyx . Elle était entièrement revêtue de terre et, sauf sur quelques points, elle formait une plaine à son sommet. En dehors de l’acropole, au pied même de ses pentes, étaient les habitations des artisans et des laboureurs qui cultivaient les champs voisins. Sur le sommet, la classe des guerriers demeurait seule autour du temple d’Athéna et d’Héphaïstos, après avoir entouré le plateau d’une seule enceinte, comme on fait le jardin d’une seule maison. Ils habitaient la partie nord de ce plateau, où ils avaient aménagé des logements communs et des réfectoires d’hiver, et ils avaient tout ce qui convenait à leur genre de vie en commun, soit en fait d’habitations, soit en fait de temples, à l’exception de l’or et de l’argent ; car ils ne faisaient aucun usage de ces métaux en aucun cas. Attentifs à garder le juste milieu entre le faste et la pauvreté servile, ils se faisaient bâtir des maisons décentes, où ils vieillissaient, eux et les enfants de leurs enfants, et qu’ils transmettaient toujours les mêmes à d’autres pareils à eux. Quant à la partie sud, lorsqu’ils abandonnaient en été, comme il est naturel, leurs jardins, leurs gymnases, leurs réfectoires, elle leur en tenait lieu. Sur l’emplacement de l’acropole actuelle, il y avait une source qui fut engorgée par les tremblements de terre et dont il reste les minces filets

112d-113d

d’eau qui ruissellent du pourtour ; mais elle fournissait alors à toute la ville une eau abondante, également saine en hiver et en été. Tel était le genre de vie de ces hommes qui étaient à la fois les gardiens de leurs concitoyens et les chefs avoués des autres Grecs. Ils veillaient soigneusement à ce que leur nombre, tant d’hommes que de femmes, déjà en état ou encore en état de porter les armes, fût, autant que possible, constamment le même, c’est-à-dire environ vingt mille.Voilà donc quels étaient ces hommes et voilà comment ils administraient invariablement, selon les règles de la justice, leur pays et la Grèce.


***

20 000 habitants qui n'utilisent pas a prioir les metaux. Organisé cependant en classe d'artisan, agriculteur et guerriers. Avoir si c'ets compatible avec les critères d'une population mesolitique ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:55 (2016)    Sujet du message: Des cités englouties ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo