Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra



Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 17:53 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Revue du message précédent :

Enkidu a écrit:

Les 4 classes font aussi penser à la division en 4 de la société qu'on retrouve plus tard dans le tarot médiéval :
- Coupes (cœur) = Clergé (prêtres)
- Épées (pique) = Noblesse (guerriers)
- Bâtons (trèfle) = Paysans (laboureurs)
- Deniers (carreau) = Marchands (artisans)
Ah merci Enkidu c'est un point intéressant egalement qui demontre la persistance dans le temps de cette organisation (ou de son souvenir) en europe.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Fév - 17:53 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 19:53 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Idea
Eurymédon. - Ce nom qui signifie "dont l'empire est très est étendu" est le surnom donné parfois à Poséidon, à Persée, et à Hermès. C'est aussi le nom de plusieurs autres personnages de la mythologie grecque
En savoir plus sur http://www.cosmovisions.com/$Eurymedon.htm#PhrWrWHskQgZ1MuV.99

Evidemment si Eurymédon signifie bien " dont l'empire est trés étendu" et le surnom de Poséidon.... on parle bien d'un Atlante aussi de fait.

 Homère le designe comme chef/roi des géants qui poussent les phéaciens a l'exil.

De plus si Eurymedon est Poseidon , ca veut dire qu'il serait le Pere de Nausithous  et qu'en epousant sa fille Peribée, Nausithous aurait en fait epousé sa propre soeur , chose possible par contre quand on connait les anciennes civilisations (exemple les mariages entre freres et soeurs des pharaons egyptiens)

"Selon Homère, Eurymédon gouvernait une race d'hommes gigantesques et sauvages qui vivaient à l'extrême Ouest sur l'île de Thrinacie mais ils furent exterminés en raison de leur insolence envers les dieux"

ce qu'on trouve sur le net mais ce n'est pas ce que je lis chez Homère (dans l' Odyssée du moins). peut Etre ailleurs se serait il  il contredit ?
Par ailleurs Thrinacie je veux bien que se soit la Sicile [l'ile au 3 pointes de part sa forme géometrique] de là a dire qu'elle se situe à l' extrême Ouest... c'ets un peu abusif... les Grecs explorateurs maritimes avaient quand même des colonies plus a l' Ouest que la Sicile


iL faut mettre ça au clair Smile retour à la source :

Homer, Odyssey 7. 56 ff (trans. Shewring) (Greek epic C8th B.C.) :
"First came Nausithoos, son of Poseidaon (Poseidon) and lovely Periboia (Periboea), the youngest daughter of bold Eurymedon, who once was king (basileus) of the overbearing Gigantes (Giants), but then brought doom on his reckless people and on himself. Poseidaon lay with Periboia, and she bore him this son, Nausithoos, who became king of the Phaiekes (Phaeacians)."

https://books.google.fr/books?id=oE8BAAAAMAAJ&pg=PA278&lpg=PA278&am…

Selon cette source, Eurymedon roi des geants (qui n'ets pas Poseidon) perit et fit perir son peuple dans des guerres injustes qu'il entreprit . A priori pas de lien avec une eventuelle catastrophe naturelle. A noter que dans cette version Homère  ne presente pas les géants et son chef de façon critique ( Bold Euymedon = le brave Eurymedon)  the overbearing Gigantes ( les superbes géants) , Peribée la plus belle femme de son temps, etc...
[plus tard ou pas ? ] Le dieu Poseidon s'eprend de la belle Periboia avec laquelle il a un fils Nausithoos qui devient roi des phéaciens

continuons l' histoire.
Le sage Nausithoos homme de courage héroique et qui reigna sur les Phéaciens eut 2 fils Rhexenor et Alcinious. Rhexenor mourru peu d etemps a pres son mariage de mort subite , et laissa une fille Areté . Alcinious l'epouse et en fait sa reine. C'est ce couple régnant que Ulysse rencontre dans l' ile de phéacie.

J'ai l'impression que de toute façon géants et  phéaciens sont tous plus ou moins de la mêmes souche....c'est a dire de Poseidon et donc Atlantes.

Par contre j'ai fais une erreur , Eurymedon n'ets pas le chef/rois des cyclopes mais des géants.  Les cyclopes sont probablement un peuple rustres et violents
qui pillaient les plaines des Phéaciens et les ont obligé a s'exiler. Ce n'ets pas Euymedon qui oblige les phéaciens a s'exiler.

SI on est d'accord avec le point que Phéaciens = Atlantes "historiques" (pas Atlantes revus et corrigés par Platon...) alors l' Atlantide est a proximité des cyclopes qui vivaient eux de façon sure en Sicile.  Apres la localisation de l' Ile de Scherie qui est une "recréation"à limage de  l' atlantide mère [sans doute a plus petite echelle]  par ces phéaciens [atlantes] exilés est presque anecdotique en fait...
Si ce n'est que sa description par "miroir" nous donne une idée de ce que pouvait être l' atlantide initialement en Sicile.
Reste a definir ce que les anciens entendaient aussi par
" dont l'empire est trés étendu" (eurydemon " lorsqu'ils parlaient de ces atlantes historiques... Il faut se mefier de cela  (ca peut etre une étendue tres... relative) parce que s'ils placaient la sicile , Ile des Atlantes à l'extreme Ouest du monde... Mr. Green on peut avoir d'autres surprises de ce type...
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 01:25 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Ecrit directement dans l' Odyssé chant 7:



Homere sait tres bien les causes de la disparition d' Eurymedon et de son peuple... les guerres semble t il perdues...

Car contrairement aux atlantes "magnifiés ou fantasmés" de Platon, les vrais atlantes d' Homère etaient certes un peuple raffiné , tant dans son architecture
et ses moeurs , de tres bons marins et navigateurs mais semble t il de piètres soldats ... On ets loin d el'image de cette puissance militaire qui mettrait sous son joug le monde...entier (ça c'est de l'ordre du mythe platonicien) .
Pour preuve sur leurs terres mêmes ils se font piller et harcelés par les cyclopes, les obligeant à l'exil... Déjà ils ne sont pas ou plus maitres chez eux Exclamation
 Si empire atlante il y a historiquement eu , il n'a sans doute pas été conquis par la force...par ces Atlantes là.
Mais peut etre bien que cela etait posssible en d'autres temps avec d'autres moyens (par la diplomatie, par des preuves de filiations divines, la religion, ou des apports civilisationnels, etc...)

De la même façon quand Platon dit dans son mythe que toute l' armée d' Athenes disparu (et il fait sombrer l' atlantide avec ...) au moment de la destruction de l' atlantide (Sicile)  c'ets en partie vrai... pour les athéniens du moins Mr. Green ...

Arrow La bataille de Sicile pour Athènes a été un vrai cataclysme historiquement parlant...En août -413  la flotte fut défaite à la bataille des Épipoles, puis l'armée fut vaincue sur terre. Athènes perdit plus de deux cents navires dans cette expédition, et cinquante mille hommes...

Une façon derevister les choses pour Platon  et d'exorciser par le mythe la honte nationale qui sait... Wink On est loin de l' athenes qui bat la surperpuissance militaire atlante ... dans la realité Athenes subit une cuisante déroute militaire en Sicile...En faisant des Grecs les grands vainqueurs des atlantes ( qu'il sait etre - pour avoir bien exploité l' odyssée d' Homere - en réalité des anciens  Siciliens) il a du s'en amuser...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 18:02 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

 
Citation:
 mais semble t il de piètres soldats ... On ets loin d el'image de cette puissance militaire qui mettrait sous son joug le monde...entier


L'empire romain se termine sur une succession de défaites...aprés s'être construit sur des siècles de victoires. Bon ou pas bon guerriers ces romains ?

Citation:
.En faisant des Grecs les grands vainqueurs des atlantes


Faux. Les athéniens sont les vainqueurs, pas tous les grecs. Exactement comme dans le retour des héraclides : encore une fois il n'invente rien, mais réarrange ce qui existe déjà à sa sauce.
Il glorifie l'ancienne Athènes, terrestre, non conquérante, avec des valeurs, au détriment de l'Athènes de son temps, maritime, conquérante....l'Atlantide en fait.
En fait, Platon est un 'anti-systeme' de son époque. Mais pas un historien...
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mer 10 Fév - 21:13 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

soucolline a écrit:
 
Citation:








 mais semble t il de piètres soldats ... On ets loin d el'image de cette puissance militaire qui mettrait sous son joug le monde...entier









L'empire romain se termine sur une succession de défaites...aprés s'être construit sur des siècles de victoires. Bon ou pas bon guerriers ces romains ?









Oui bonne remarque Soucolline. c'est vrai que ce qu'on apprend chez homère des Atlantes ressemble fortement à un declin d'empire.

Affaibli par des guerres exterieures perdues , minés à l'interieur de leurs propres territoire par les cyclopes. Obligés de s'exiler sans doute apres la mort
de leur chef (Eurymédon ) , c'est un peu les "débris" de la civilisation atlante qu'on retrouve alors sur l'iLe de Phéacie où Homere nous decrit une société
pacifiée qui a renoncé aux armes, un peu amollie je trouve même , sans aller jusqu' à une image décadente car structurée par des traditions et des valeurs morales encore fortes incarnées par leurs aristocraties qui s'implique toujours dans la gestion du pays, qui maintient un certains luxe et bon niveau de vie.
Et un de leur bastion herité du passé: la naviguation et la qualité de leur navires qu'ils cherissent precieusement car un de leurs derniers orgueil...avec leurs origines.
On sent quand même que leur gloire est derrière, qu'ils s'efforcent à maintenir leur niveau mais que le coeur n' y est plus, qu'ils ne se projettent plus vers le monde , le coté isolé de leur ile est mainte fois souligné d'ailleurs, qu'ils ne sont plus dans l'ostentatoire ou l'idée de dominer,  conscients de leurs faiblesses ou volonté de ne pas retomber dans des travers qui ont failli causé leur perte...
Il y a une puissance dramatique énorme car latente . On sent que c'est artificiel, que le vernis va craquer, que la fin approche pour eux... Homère est un génie mais ce n'est pas un scoop.
Une fin de vie d'une civilisation qui vit et se réconforte dans ce qui lui reste,  mais qui attend la mise à mort. Par sa poésie Homère n' a pas besoin de noircir le tableau, au contraire , il lui donne une beauté suspendue dans le temps , superficielle , presque onirique , mais d'une phrase il fait comprendre (a qui veut bien l'entendre)  que le destin funeste de cette société Atlante est déjà scéllé.  Que du rêve artificiel dans lequel ils se sont plongés ...va surgir le reveil cauchemardesque..et que eux même en sont déjà plus ou moins conscients... remarquable.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Jeu 11 Fév - 03:55 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Ce qui est etonnant c'est que les dieux s'acharnent sur eux ,que c'est ce qu' il leur procure encore un peu d'orgueil qui va etre touché
symboliquement en premier (petrification d'un de leur navire), comme pour leur rappeler qu'il n'ont plus le droit d'etre orgueilleux, ambitieux, qu'il n' y a pas moyen de "négocier" une rédemption, que le droit à l'oubli leur est refusé où qu'ils fuient , quelque soit leur nouveau comportement...
Que ce qui les attend  est une chape de plomb (au sens propre comme au sens figuré) sur eux pour que l' humanité future les oublient à jamais (ou du moins suffisament longtemps...), qu'ils n aient plus la moindre place, même à la marge, même en exil, même sur une ile coupée du monde...
Quelle(s) terrible(s) faute(s) ont ils commis pour en arriver là  ... ça Homère ne le dis pas , ce n'est pas son rôle , c'est à nous à le découvrir dans nos recherches.

A la difference du recit de Platon sur eux , qui en fait le portrait d'une belle civilisation puissante et typique de l' age du bronze , et qui nous laisse le bec dans l'eau a la fin du Critias , c'est une description de l'exterieur presque touristique, froide et bureaucratique qu'il nous livre , s'attardant sur moultes details techniques (dont la pluspart inventé ou emprunté en plus ...pour combler les vides de son "reportage"...

 Homère lui nous fait le SAV (avec au minimum 5 siecle d'avance sur Platon... rappelons le...), il nous immerge directement au coeur de la civilisation atlante, déjà malade et avant sa disparition, il l' humanise , on peut presque les toucher du doigt. Ulysse n'est pas notre guide , c'est nous, en interaction avec eux...
Il nous fait vivre leurs derniers jours et nous exfiltre juste avant la catastrophe...
Homere nous met en immersion de l' Atlantide , Platon la submerge (et nous submerge de details aussi...)

Les analogies entre les 2 recits sont grandes et nombreuses parce que Platon et Homère parlent d'une seule et même civilisation mais sous des angles et approches différentes... Là au Platon aurait eu besoin d'une source et d'archives egyptiennes , Homère semble juste avoir quitté l' atlantide hier...

Et ce que nous apprend Homère que ne sait pas Platon c'est que même à l'etat critique ,  L'atlantide trahit un passé hautement evolué, plus evolué qu'une civilisation X de l' age du bronze *. Là c'est un point sensible qui peut etre discuté , contesté. Il y aura les partisans et les réfractaires, mais je me dois de le mentionner.
Car textuellement il temoigne dans le palais des rois atlantes de statues en or qui se deplacent toute seule et servent d'assistants , de navires qui peuvent
se diriger tout seul de jour comme de nuit, il suffit de leur "rentrer" la destination finale souhaité , et peuvent atteindre des vitesses prodigieuses...
En anachronisme quasi total introduit brutalement dans le recit [peut etre pour mieux nous questionner sur leur passé] puisqu' à coté de cela ils s'éclairent à la torche et tissent à la main ...
Biensur on peut mettre ça sur le compte de l'imagination feconde (et visionnaire sans mauvais jeu de mot pour Homère...) d'un Aède , d'un poète ... ou pas Mr. Green
Mais il n' y a pas d'interpretation "moderne" du lecteur "moderne" c'est notifié quasiment mot pour mot par un auteur qui a vecu au VIII eme siecle avant JC...

*extraits a l'appuis :


[...]



note commentée: 
[...]



ca varie un peu selon les traductions (je n'aipas retrouvé la traduction qui disiat qu'il fallait "indiquer la destination finale" mais je l'avais bien lu sur une vielle traduction hier..., en voici une autre à defaut:

"Dis-moi aussi ta terre natale, ton peuple et ta ville, afin que nos nefs qui pensent t'y conduisent ; car elles n'ont point de pilotes, ni de gouvernails, comme les autres nefs, mais elles pensent comme les hommes, et elles connaissent les villes et les champs fertiles de tous les hommes, et elles traversent rapidement la mer, couvertes de brouillards et de nuées, sans jamais craindre d'être maltraitées ou de périr." (chant 8 pour ce dernier extrait)

Arrow Quoiqu'il en soit sur le niveau d'avancement des atlantes , une chose pour moi est sure , il est reducteur de voir l' Atlantide comme une civilisation uniquement "platonicienne" crée par lui afin d' illuster ses idées politiques , car Homère bien avant lui nous parle de l' Atlantide avec un traitement  et des informations que ne possedait pas Platon.

Arrow Comme d ela même façon, Outre Homère et avant Homère , la Titanomachie reflete une partie de leur histoire (ou proto histoire) , comme la gigantomachie concerne certainement aussi une autre partie de leur histoire (et les conflits dans lesquels ils s' étaient impliqués) , comme de nombreuses civilisations anciennes qui leur ont été contemporaines et qui ont été en contact avec eux ou sous influence directe, recelent quelques pièces du puzzle (eclaté) de leur histoire.
Que Platon s'en soit servi, l'est arrangé à sa sauce , c'est indéniable, pour autant il n' a pas tout inventé de toutes pièces rapportées...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Jeu 11 Fév - 13:33 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Platon veut donner une historicité a son récit, il abuse de detail matériel , parce qu'il a besoin de convaincre qu' a une epoque eloignée cette civilisation a bien existé
et qu'il ne s'agit pas d'affabulation d'un de ses ancetres direct. il en va de la memoire et credibilité de Solon, homme d'etat et legislateur d' athènes...Et quand il n' a pas l'info manquante il en rajoute sans doute...Au départ c'est plus retrouver les glorieux ancêtres Athéniens qui l'intéresse a travers ce recit mais il se prend sans doute de fascination pour les atlantes au fil de son travail de reconstruction...
Mais comme tu le rappeles Soucolline ce n'est pas un historien, il n' a pas ce talent là,  au final la profusion de détails devient rebarbative et même suspecte ...

Homère n'est pas du tout dans cette optique là. Pour lui il n' a pas besoin de prouver que les atlantes ont existé ,  comme il n' pas besoin de prouver que la guerre de troie a eu lieu, il le sait.  Il le sait parce que chronologiquement il est bien plus près de ces evenements que Platon. On estime qu'il aurait vecu vers 1000 à 800 ans av JC. Certains avancent même une date plus ancienne...
Platon aurait ecrit son recit en fin de vie (mort en 347 av JC.)  
Dans 500 ou 600 ans les historiens devront faire + d' efforts et fournir + de preuves et de details matériels de ce qu'ils avancent pour relater à leurs contemporains la deuxieme guerre mondiale par exemple...
La guerre de Troie est estimée s'etre deroulée vers 1200 BC ou durant le XIII eme siecle avant notre ere . Le temoignage sur les guerres qui firent perir tous les " géants" et obligèrent les Atlantes a s'exiler sur l' Ile de phéacie prédatent la guerre de Troyes ... mais de combien ?
Ulysse raconte au phéacien sur l' Ile de phéacie, le recit de la bataille de troie. Donc si on suit une logique chronologique , les phéaciens sont encore sur cette Ile apres la guerre de troie. Sachant qu'ils ne sont réimplantés sur cette Ile que depuis 2 rois (Nausithoos a organisé l'exil et alcynos le rois au moment d el' arrivée d' Ulysse) moins de 80 ans de façon sure;  Admettons que le périple d' Ulysse dont la Phéacie est la derniere etape avant ithaque , se deroule au maximum 20-30 ans apres la guerre de troye...
Ca ferait  guerre de troye env 1200 BC  - Ulysse chez les phéaciens vers 1170 BC - exil des Phéaciens de Sicile (ou proche peninsule italienne)  vers 1250 BC - fin de la guerre des géants vers cette date egalement...
Faut il se bloquer sur une chronologie precise pour l' Odyssée, ca je ne sais pas si c'est pertinent ou pas...  Dans tous les cas ca nous ferait des atlantes encore là (mais en fin de cycle) entre / autour de 1250 et 1170 BC...
Ca veut dire tres certainement qu' on les connait déjà historiquement et archeologiquement parlant à cette date .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Jeu 11 Fév - 18:51 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Citation:
La guerre de Troie est estimée s'etre deroulée vers 1200 BC ou durant le XIII eme siecle avant notre ere


Si tu veux parler de la guerre de Troie, je te propose d'ouvrir un autre fil.
Je dirais simplement ceci : en 1200BC, et même un peu avant, les mycéniens s'écroulent ( archéologie).
Or les héros de retour de Troie ont une succession => c'est plutôt vers 1300BC qu'il faut placer Troie.
Pour moi : Troie (1300BC) - Retour des Héraclides (1220BC) à peu prés bien sur.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Jeu 11 Fév - 19:57 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Ok oui il faudra faire un sujet à part pour Troie. Dans l' optique Atlante/phéacien/ homère c'est un des rares point de repere chronologique possible.
Je fais confiance a la date que tu proposes .
Guerre de Troie - 1300 -  Fin du Periple d' Ulysse vers la Phéacie , j'estime env 20-30 ans apres . phéaciens toujours sur cette Ile vers - 1270 - Arrivée sur cette Ile a peine 2 génération de Rois  on va dire une cinquantaine d'année  (parti durant le regne de Nausithoos + regne en cours d' Alcynos en Phéacie)   . Guerres perdue des géants vers -1220. Ce qui signifirait des Atlantes/Phéaciens encore dans leur plaines en Sicile ou du moins à proximité des cyclopes vers -1220.

On doit pouvoir identifier qui vivait dans cette zone à cette epoque;

Arrow Possible candidat :   

1)  très importante installation de Castelluccio qui fut le centre d'une importante civilisation (-1650 av J.C. à -1250 av J.C.) dite « Culture de Castelluccio ».
En effectuant des comparaisons avec les céramiques de type égéen, les recherches ont permis de découvrir l'intense relation commerciale avec Malte pendant cette période.

Sicile  -1400 -1250 : Âge du bronze moyen. Au nord de l’actuelle Syracuse, Thapsos, qui apparaît comme le site le plus caractéristique de ceux correspondant à cette période, est un vaste établissement entouré d’une enceinte, le plus important que l’on connaisse à cette époque en Méditerranée occidentale. Ses occupants entretiennent des relations maritimes suivies, notamment avec les Mycéniens (ce dont témoignent les restes d’un grand palais du type anaxtoron et une céramique caractérisée par des coupes montées sur un haut pied tubulaire).

ou un peu plus tard: Durant la période suivante, l’incinération s’impose progressivement sous l’influence des populations venues de la péninsule italique et porteuses d’une culture protovillanovienne. Cette migration correspondrait à celle des « Ausoniens » évoqués par les textes antiques.

Ou les Sicules si on considere que les Phéaciens en Sicile n'etaient pas implanté depuis tres longtemps ...  L'etau archéologique se ressere Wink

Ou (au minimum en echos de  conflits avec les cyclopes decrits par Homère):

Arrow Vers la moitié du XIIIème siècle les Sicanes débarquèrent. Ce n'est pas un peuple indo-européen, ils proviendraient de la péninsule ibérique qu'ils auraient fuit à cause d'une invasion Ligure. *
Les Sicanes s'imposèrent par la force aux autochtones qu'ils qualifièrent de « race gigantesque », les appellant Cyclopes et Lestrigons.
Les nouveaux venus s'installent essentiellement dans le centre et le sud-ouest de la Sicile ; Il en reste des traces dans les nécropoles de Caltabellotta avec ses caractéristiques tombes à chambres, dans la vallée des Platani ainsi que dans l'ancienne ville de Camico où furent trouvées des céramiques sombres avec des décorations et des signes se rapportant à l'ancien culte de la Terre Mère.

* autre version concernant les Sicanes: https://fr.wikipedia.org/wiki/Sicanes

Ca manque pas de candidats finalement Mr. Green . Disons que par rapport aux textes d' Homère Les sicanes me semblent meiux correspondre aux phéaciens
pour l'instant mais les autres candidats sont des possibles aussi...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Lun 23 Mai - 05:42 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Mitra a écrit:
Neith a écrit:
Mitra : Traduction Elien 15.2
L'ouvrage D' ELIEN " La personnalité des animaux" - livre XV
Ceux qui vivent sur les rivages de Okeanos (cote atlantique du Nord de l' Afrique) raconte la fable
de comment les anciens rois d' Atlantis issus de la graine de Poseidon , portaient sur leurs têtes les cornes
du Capricorne ( beleir-poisson) , comme embleme de leur autorité , tandis que leurs femmes , leur reines portaient les ? des femelles comme preuve de leur autorité.

En complément, voici une autre version : les peuples qui habitent les bords de l’Océan rapportent que les anciens rois de l’Atlantide qui prétendaient descendre de Poséidon portaient sur la tête le bandeau du bélier marin, comme insigne de leur royauté, et que les reines portaient de même les cirrhes de béliers femelles.

p 553 – le mot manquant pour les reines, serait-il « cyrrhes » ?

http://www.jstor.org/stable/41745735?seq=9#page_scan_tab_contents











Une autre refrence au belier marin / capricorne que j'ai retourvé sur le forum... et qu'on peut peut etre rapprocher de cela aussi:


" Les Grées, les Graiai, forment un trio. Comme les Gorgones, elles sont des jeunes filles, mais des jeunes filles qui sont nées vieilles." Les Grées qui étaient les filles de Phorcys une divinité maritime (sanglier de mer Mar-svin ou narval*/ capricorne)







Representation de Phorcys et Ceto.


* A noter egalement: le radical nár du vieux norrois signifiant « cadavre », en référence à la couleur grise du corps du narval, similaire à celle des marins noyés


A noter aussi  que les enfants de Phorcys ( qui est donc un "proto poseidon" pour les grecs) sont les phorcydes dont on croise certains en relation directe avec le mythe atlante  comme :  Thoosa ( mère des cyclopes - cyclopes jouant un roe central dans l'exil des phéaciens comme on l' a vu )  -  Ladon le serpent de mer aux cents têtes gardien du jardin des Hesperides (cf la rencontre Hercule / Atlas)., les gorgones (cités comme proche voisines des atlantes par Diodore). 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Neith


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2015
Messages: 67

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 11:35 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Phorcys, Protée et Nérée surnommés « les vieillards de la mer », ont été peu à peu remplacés par Poséidon. Je n’ai rien de plus…

Par contre, une information que j'avais loupée, m’a interpellée, celle de CADIX et de son nom grec DIDYME (Jumeau).

Wiki : Gadès (Gadir en punique, Didýme en grec ancien), est le nom de la ville actuelle Cadix. « La ville disposait de deux centres urbains, l'un dans les îles et l'autre dans le continent, c'est de là que lui vient le nom de Didýme, en Grec didyma signifie « jumeau ».

Ce nom de DIDYME est lié au mythe de GERYON qui aurait construit une forteresse appelée Gerunda près de Cadix (actuel). Cette première ville fut détruite par la mer et des tremblements de terre et c’est proche de ce premier emplacement que les phéniciens vinrent ensuite construire la seconde Cadix, à l’emplacement que l’on connait… (vers -1100 donc).
Voir l’histoire Générale d’Espagne.

Cette histoire de villes jumelles pourrait-elle être à la source des jumeaux atlantes de Platon ?
Drôle de coïncidence sinon….
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mar 24 Mai - 18:57 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs... Répondre en citant

Merci Neith. j'ignorais cela. notamment pour les villes jumelles. 

Il est clair que le Gadir / Gades qui primairement signifie un lieu cloturé, enclos   et par extension plus tard fut  donné a des lieux / cités fortifiées , qu'on identifiait
donc grace à leurs grandes fortifications - une des particularités donc marquante de l' atlantide avec ces triples enceintes concentriques de fortifications -
fait partie pour Platon de l' Atlantide puisqu'il dit  que le deuxieme fils de Poseidon Teumelos (appelé aussi Gadeiros)  avait herité de la partie orientale de l'  Ile atlantide (ou de son empire - je ne sais pas s'ila fait une confusion ??) qui s'etendait alors jusqu'aux colonnes d' Hercule et jusqu' aux abords de Gades (l'actuelle Cadix).
C'est juste la seule indication topographique precise que nous donne Platon... 


Si l'actuelle Cadix etait l'extrémité Orientale de l' atlantide , ca signifierait que le reste de l'ile au large de Cadix aurait été depuis englouti ... C'ets peut etre donc au large de Cadix qu'il faudrait faire des investiguations martitimes .  Mais il est posisble que la zone de Cadix  eut abrite le "pendant" (le jumeau si tu veux) terrestre  de la capitale atlante aussi. 
J'imagine que les provinces Atlantes devaient sans doute reprendre l' architecture type de la ville capitale a echelle reduite pour leurs villes. 
Peut etre un peu comme l' architecture romaine s' exportait aux confins de leurs empires egalement. 


Donc Cadix province Atlante - 100 % oui  -  Zone Cadix lieu de l' Atlantide - je ne sais pas - Il y avait  une theorie et des recherches dont on avait fait echos
içi : http://histoiresecrete.leforum.eu/t379-Les-3-enceintes-concentriques-de-l-atlantide-retrouvee-a-tartessos.htm
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:56 (2016)    Sujet du message: A la racine du recit de l' atlantide ou Pourquoi Saïs...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo