Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 
[Dossier] Génétique et histoire de l' humanité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Paléonthologie Humaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Dim 23 Jan - 01:05 (2011)    Sujet du message: [Dossier] Génétique et histoire de l' humanité Répondre en citant



Parce que histoire et génétique sont de plus en plus indissociable pour étudier le passé de notre humanité:

Un mini glossaire préalable pour aborder ce dossier

Allèle.
Forme variante d'un gène.


Base.
Les composants chimiques de l'ADN. Nommées A, T, C et G (adénine, cytosine, thymine et guanine), ces bases se couplent pour créer des "escaliers" double hélice d'ADN et se combinent toujours selon les mêmes modèles : A avec T et C avec G.


Cellule
La plus petite unité de matière vivante qui peut fonctionner indépendamment.


Chromosome
Longs brins d'ADN sur lesquels des gènes sont trouvés. Chaque cellule humaine possède 46 chromosomes groupés en 23 paires. Un membre de chaque paire est hérité de la mère, l'autre du père.


Darwin, Charles
Son travail a fondé la théorie de l'évolution moderne. Le livre de Charles Darwin de 1859, L'Origine des espèces, défendait une théorie de l'évolution par la sélection naturelle et contestait les idées victoriennes sur le rôle des humains dans l'univers. Les théories de Darwin étaient basées sur un monde naturel en constante évolution et maintenaient que chaque génération d'une espèce devait se battre pour survivre. Les survivants détenaient des avantages naturels sur leurs parents malheureux et transmettaient ces caractéristiques à leurs descendants, surreprésentant ainsi ces types génétiques favorisés dans la génération suivante. Darwin avançait également l'idée que les espèces descendaient d'un ancêtre commun. Le travail de Darwin est devenu la fondation de la théorie de l'évolution moderne.


ADN (Acide désoxyribonucléique)
La molécule en forme de double hélice qui détient les informations génétiques d'un organisme. L'ADN est composé de sucres, phosphates et de quatre bases nucléotides : adénine, guanine, cytosine et thymine (A, G, C, T). Les bases se lient ensemble en paires spécifiques (voir ci-dessous l'article détaillé).


Double hélice
La forme de l'ADN, comme un escalier en spirale ou une échelle entortillée. Les barreaux de l'escalier sont composés de sucres et de phosphates. Ses côtés contiennent des paires de bases : A, T, C et G. Quand une cellule se divise pour se reproduire, l'hélice se déroule et se sépare au milieu comme une fermeture éclair pour se recopier.


FOXP2
Le premier gène à être lié à la production du langage, et la clé du développement de régions cérébrales associées à la parole. La découverte du FOXP2 suggère que le développement du langage pourrait être lié à une mutation génétique qui aurait pu se produire il y a 50 000 ans, à la même période que les premières grandes migrations humaines hors d'Afrique.


Gènes
Segments d'ADN qui sont les unités fonctionnelles fondamentales de l'hérédité. Les gènes sont déterminés par une séquence ordonnée de bases chimiques trouvées en position unique sur un chromosome spécifique. Leurs "modèles" guident la production de protéines, qui détermine comment les différentes cellules du corps fonctionnent. Les gènes hérités contrôlent aussi l'unique ensemble de caractéristiques physiques d'un animal.


Marqueur génétique
Mutations aléatoires dans la séquence d'ADN qui jouent le rôle de jalons génétiques. Une fois les marqueurs identifiés, on peut remonter leur piste dans le temps jusqu'à leurs origines, l'ancêtre commun le plus récent de tous ceux qui portent le marqueur.


Génome
La séquence d'ADN totale qui sert de manuel d'instruction pour toutes les protéines créées dans notre corps. Deux copies du génome sont trouvées à l'intérieur de chacune de nos cellules.


Haplogroupe
Les branches de l'arbre des premières migrations humaines et de l'évolution génétique. Les haplogroupes sont définis par des mutations génétiques ou "marqueurs" trouvés dans les tests de chromosome Y et d'ADNmt. Ces marqueurs lient les membres d'un haplogroupe à la première apparition du marqueur dans l'ancêtre commun le plus récent du groupe. Les haplogroupes ont souvent un rapport géographique.


Haplotype
L'empreinte individuelle de tous les marqueurs génétiques testés d'une personne. Même une différence d'un seul marqueur génétique démarque un haplotype distinct.


Hérédité
La somme totale des informations génétiques que les humains transmettent de génération en génération.


Mélanine/Vitamine D/Couleur de peau
La mélanine, le pigment brun de la peau, est un écran solaire naturel qui protège les peuples tropicaux de nombreux effets nocifs des rayons ultraviolets (UV). Mais quand les rayons UV pénètrent la peau, ils produisent aussi la vitamine D bénéfique, donc une certaine exposition à ces rayons est nécessaire. Cet équilibre délicat explique pourquoi les peuples qui ont migré vers des climats plus froids et plus sombres ont aussi développé une couleur de peau plus claire. Alors que les gens se déplaçaient vers des zones aux niveaux d'UV inférieurs, leurs peaux s'éclaircissaient pour que les rayons UV puissent pénétrer et produire la vitamine D essentielle. Dans certains cas, un troisième facteur est intervenu. Les peuples côtiers qui mangent un régime riche en fruits de mer profitent d'une source alternative de vitamine D. Ce qui signifie que certains peuples d'Arctique, par exemple, peuvent garder la peau foncée, même dans des climats d'UV faibles.


Mitochondrie
Un reste d'une bactérie parasitaire ancienne qui aide maintenant à produire de l'énergie dans la cellule. Une mitochondrie a son propre génome, présent seulement dans une seule copie, qui ne se recombine pas en reproduction. Cette cohérence génétique fait de l'ADNmt un outil très important pour pister l'historique des faits génétiques.


ADN mitochondrial ou ADNmt
Matériau génétique trouvé dans les mitochondries. Il est transmis des femmes à leur progéniture sans recombinaison, et est ainsi un outil important pour les généticiens.


Nucléotide
Un composant d'ADN qui contient une base, ou la moitié d'une "marche d'escalier", des sucres et des phosphates qui forment le "barreau". Les nucléotides se connectent pour former la forme en double hélice caractéristique de l'ADN.


Noyau
La partie de la cellule dans laquelle résident les chromosomes.


Phylogénie
Le développement d'une espèce suivant son évolution . La phylogénie est parfois représentée comme un arbre qui montre les relations naturelles et le développement de toutes les espèces.


Génétique des populations
L'étude des variations génétiques dans une espèce.


Protéines
Séquences linéaires d'acides aminés qui sont les composants des cellules. Chaque protéine a une fonction spécifique qui est déterminée par le "modèle" stocké dans l'ADN.


Recombinaison
Le processus par lequel chaque parent contribue à l'ADN d'une progéniture, en créant une toute nouvelle identité génétique. Ce processus mélange les signaux génétiques, pour que l'ADN non recombinant, transmis de façon intacte à travers les générations, soit le plus important dans la génétique des populations.


Réplication
Le processus par lequel deux brins d'ADN se séparent, et chacun aidant à dupliquer un nouveau brin. Pendant la reproduction, la double hélice de l'ADN se déroule et se duplique pour transmettre les informations génétiques à la prochaine génération. Comme les bases forment toujours des paires établies (AT et CG), les séquences de bases sur chaque brin attireront les séquences des bases correspondantes. Seules des erreurs occasionnelles se produisent - environ une sur un milliard de réplications de paires de bases.


ARN (acide ribonucléique)
Transfère le "modèle" génétique qui est stocké dans l'ADN pendant la production de protéines. L'ARN a une structure linéaire en un seul brin et une composition chimique légèrement différente de l'ADN.


Séquençage
Détermine l'ordre des nucléotides pour chaque segment d'ADN ou gène particulier. L'ordre des paires de bases d'un brin d'ADN détermine quelles protéines sont produites, et ainsi la fonction d'une cellule particulière.


Sélection sexuelle
Forme spéciale de sélection naturelle basée sur la capacité d'un organisme à s'accoupler. Certains animaux possèdent des caractéristiques qui sont plus attirantes pour des partenaires sexuels potentiels, comme le plumage caractéristique de certains oiseaux mâles. Des individus avec de telles caractéristiques s'accouplent à des taux plus élevés que ceux sans, s'assurant que davantage de progénitures de la génération suivante hériteront de cette caractéristique désirable. Alors que les générations procréent, la caractéristique désirable devient de plus en plus commune, renforçant le désavantage sexuel des individus à qui il manque ce trait désiré. L'effet peut être particulièrement frappant quand un individu contrôle l'accouplement avec un grand nombre de partenaires potentiels.


Polymorphisme de nucléotide simple
Petits changements peu fréquents qui aident à créer le modèle ADN unique de chaque individu. Quand un nucléotide simple (A, T, G ou C) est modifié au cours de la réplication de l'ADN, à cause d'une petite "faute d'orthographe", la séquence du génome est modifiée.


Trait
Les caractéristiques physiques, comme la couleur des yeux ou la forme du nez, qui sont déterminées par des gènes hérités.


Chromosomes X et Y
Chromosomes qui déterminent le sexe. Les femmes ont deux chromosomes X, alors que les hommes ont un X et un Y. Quand les paires de chromosomes se forment, le Y dépareillé détermine le genre masculin. À cause de la disparité, une partie du chromosome Y ne se recombine pas avec le X pendant la reproduction. La partie non recombinante du chromosome Y contient une séquence d'ADN transmise intacte d'hommes à leurs fils à travers des générations, donnant ainsi aux généticiens des populations un outil utile pour étudier l'histoire humaine.


Dernière édition par Mitra le Dim 23 Jan - 01:21 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 23 Jan - 01:05 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 080

MessagePosté le: Dim 23 Jan - 01:20 (2011)    Sujet du message: [Dossier] Génétique et histoire de l' humanité Répondre en citant

Apres l' effort  Mr. Green le reconfort  Very Happy avec une video sur l'histoire d el' humanité vue par la génétique

Et j'espère vos commentaires sur ces supports (glossaire et video) 


               
               
                        Génétique et histoire de l'humanité
           
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:20 (2017)    Sujet du message: [Dossier] Génétique et histoire de l' humanité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Paléonthologie Humaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo