Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[sujet clos] Une race Atlante ? Non !
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ase



Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 12:39 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Revue du message précédent :

Intéressante cette cité tartessienne !

Voici le documentaire de National Geographic intitulé Finding Atlantis qui relate la découverte :







Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 12:39 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 18:35 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Oui Ase . C'est de loin l' hypothese de localisation  de l' Atlantide la plus satisfaisante par rapports aux critères fondementaux d'identification qu'on a listé duTimée et critias de Platon. C'est meme la zone géographique idéale pour y placer une atlantide de l' age de bronze.

sujet complémentaire: http://histoiresecrete.leforum.eu/t379-Les-3-enceintes-concentriques-de-l-a…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 01:25 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Mitra a écrit:
Moi je pense qu'ils'inscrit totalement dans un univers Indo -Européen (avec les codes couleurs atlantes, l'organisation sociale , des analogies avec jambu dvipa, le tartare , les titans , etc...) ce mythe atlante . Apres on ne st pas exactement s'il y a translation de ce mythe qui a du voyager dans toute la mediterranéen du caucase vers l'extereme occident et afrique du nord , ou l'inverse.


A une certaines époque, les codes de couleurs étaient obligatoirement ressemblants, quel que soit le peuple, puisque la connaissance des pigments était limitée : On avait principalement les ocres bruns, rouges, jaunes, le blanc avec le calcaire. Les ocres sont utilisés depuis 30 000 ans environ : ce sont des pigments stables, résistants

Le égyptiens utilisaient une technique pour obtenir les pigments en broyant des pierres/minéraux durs, ce qui leur a valu de découvrir avant les autres l'utilisation du bleu de saphir, ce fameux bleu oriental qui décore leur fresques. Quant aux phéniciens, ils passent pour avoir inventé le blanc de céruse, le minium ou rouge de Saturne, ils utilisaient également des pigments jaunes colorés d'oxyde de plomb. Quant au pigment issus des Murex, d'où est issu le légendaire pourpre phénicien, ce sont les romains qui l'ont le plus largement exploité. Ce pourpre particulier qui devint très recherché en Méditerranée semble avoir connu son expansion dans la période de Carthage. Avant c'était le minium. http://en.wikipedia.org/wiki/File:Minium-232908.jpg
Certains auteurs ont confondu les 2 pigments. A savoir que le murex rouge n'était pas toujours utilisé comme un pigment sinon dans des cas d'objets de grand luxe, mais comme un joyau : http://www.artmajeur.com/?go=artworks/display_mini_gallery&login=nessa&mini_gallery_id=1362574&artist_id=178309&image_id=5218507&disp_m=normal&serie=6

Les Etrusques, quant à eux, exploitaient le sépia, extrait de l'encre des sèches.

Plus la variété de pigments est grande, plus la période est récente. Donc plus on se dirige vers le passé, plus la théorie d'un respect volontaire, traditionnel, des codes de couleur, est bancale, parce qu'en fait, il s'agit d'une limitation. C'est à l'intérieur du cadre de ces contraintes que l'on trouve des codifications, dans le sens où par exemple, l'art du sépia issu de la tradition étrusque contribua à faire évoluer globalement tout l'art occidental, en raison de certaines techniques de figuration très prisées par tous les peuples dans les allégories. Pour avoir du pigment, il suffisait d'avoir des pêcheurs qui chassaient le calmar, contrairement à d'autres pigments beaucoup plus rares, précieux et certaines fois intouchables parce que sacrés.

Les pigments minéraux sont assez récents et viennent généralement du moyen-orient, d'orient, d'Inde, de Perse. On trouve par exemple le fameux jaune indien : On dit que ce jaune provient de la pisse des vaches sacrées qui a taché des roches calcaires, comme quoi même l'urine des divinités est pour l'homme une chose des plus exquises. On a également le non moins fameux crocus de Perse, dont la recette est encore aujourd'hui jalousement gardée par les turcs. Le rose tyrien dont les couleurs extrêmement vives font penser, dit-on, au couchers de soleil du moyen-orient. On a la famille des "terres" (vertes, brunes) et des bitumes qui, toutes, viennent d'orient en général et sont produites par l'extraction d'un pigment d'origine organique.

Quant aux nations qui, les premières, on utilisées le bleu, il ne doit y avoir guère plus que l'Egypte, l'Inde et le moyen-orient. mais je crois que l'Egypte est la première bien qu'il soit difficile d'en être certain.

Pour ce qui est de l'organisation sociale, il existe bien évidemment des variantes et des cas particuliers, voire uniques en leur genre, également, mais globalement, elles se ressemblent toutes, ou du moins obéissent-elles à des schémas communs, puisque certains de ces schémas sont identiques chez les animaux. Si l'on prend par exemple le système des castes : prêtres/guerriers/ouvriers ou guerriers/fermiers/maîtres ou quelle que soit la variation au niveau des fonctions sociétales, le système en lui-même existe depuis la société animale; les fonctions ne font que varier en raison d'adaptations nécessaires.

Ce n'est pas forcément une question de voyage d'orient en occident : Où que soit un homme, ses besoins restent les mêmes. Et souvent, il n'y a pas 36 000 choix pour les satisfaire. Quelles que soient les cultures ou les hommes, tous les grands édifices possèdent des fondations digne de ce nom, qui assurent la stabilité du monument. En fait, il n'y a pas le choix. Si l'on subit les assauts d'un ennemi, on construit des remparts autour de la cité par exemple, il n'y a pas besoin qu'un japonais vienne l'apprendre à un espagnol.

A mon avis, il faut toujours chercher à expliquer en premier pourquoi les chose sont comme elles sont, indépendamment des autres.
Le mythe de l'Atlantide semble, au premier abord, posséder sa propre cohérence relative. Il n'a pas besoin d'autres mythes pour exister. Il possède donc un sens propre, autonome, qui, bien que limité à la région occidentale méditerranéenne et atlantique du détroit, nous confronte à assez de questions sans qu'on ai besoin d'aller chercher à l'autre bout de la planète.

Beaucoup d'auteurs ont déjà fait l'erreur de relier l'Atlantide seulement par le mythe et la cosmogonie. le style de son ancienneté le fait être ressemblant à nombre d'autres mythes, tout comme l'histoire intime d'un homme peut ressembler à des millions d'autres. Mais je crains que ces ressemblances ne fasse oublier les différences, et qu'elles ne nous entraînent à compliquer toujours plus l'analyse.

Disons qu'il y a une étude générale des mythes qui, effectivement, obéissent à des canons, et il y a le mythe singulier de l'Atlantide.
Tous les chevaux ailés ne s'appellent pas Pégase et n'obéissent pas à Thésée.
Et chaque cheval possède son histoire, son identité et ses raisons d'être.

L'Atlantide est un cheval qui possède sa propre histoire. Il ne suffit pas que ça se ressemble, il faut aussi que cela puisse s'assembler. Or les canons et notions de l'Inde ancienne me semblent très lointaines et indirectes pour expliquer l'Atlantide. On a déjà constaté que des notions simples de nôtre culture ancienne, méditerranéenne, posaient problème quant à leur interprétation, alors je resterais réservé face à des notions du sanscrit.

Déjà, la source égyptienne est d'une très grande complexité, son exotisme est en mesure de nous envoyer tous paître dans l'erreur d'interprétation la plus insoluble; sans compter que dans les textes anciens, les grecs affirment eux-mêmes que leurs mythes, leurs dieux, ont des liens avec l'Afrique, la fameuse Lybie antique, qui serait la source de toutes ces histoire fabuleuses. Pourquoi pas. Certaines grandes légendes vont dans ce sens.
Et si le mythe d'Atlantide avait une origine africaine, en partie?
Le Détroit, les Colonne d'Hercule, c'est entre l'Europe et l'Afrique.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 12:58 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Le code couleur en question dédale c'etait rouge-blanc - noir (ou bleu foncé parfois pour les IE remplace le noir)

sinon de memoire les traces de fabrication par l' homme des premiers pigments couleurs datent de 100 000 ans en afrique du sud.
(javais lu une recente decouverte archéologique sur cette unité de fabrication) .

La division en 10 de l'atlantide ( 10 rois / 10 territoires) nous donne une sacré indice aussi . il suffit de chercher qui utilise le systeme decimal et quelle cosmologies anciennes se base sur ce chiffre.

Le mythe de l'atlantide par platon est une traduction d'une mythologie locale déjà très structurée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 13:07 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

un petit tour su wiki (pour gagner du temp) est :

La base dix est très ancienne. Elle découle d'un choix naturel, dicté par le nombre des doigts des deux mains. Les Proto-indo-européens comptaient probablement en base dix. Un système de notation décimale a été mis au point :

au IIIe millénaire av. J.-C., par les Égyptiens1,2 (le système égyptien était toutefois un système décimal sans positionnement3,4) ;
avant -1350, par les Chinois5 ;
vers -650, par les Étrusques ;
vers -500, par les Indusiens en sanskrit.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 05:12 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Citation:
Le code couleur en question dédale c'etait rouge-blanc - noir (ou bleu foncé parfois pour les IE remplace le noir) 


Le noir, c'est du brun qui peut avoir des tendances rouges ou bleues, comme les encres de chine.

Moi je veux bien que ça soit un code. Mais alors, il faut m'expliquer en quoi il consiste et ce qu'il signifie, au moins en théorie.
Partout où je suis allé, j'ai aperçu des objets traditionnels en rouge et blanc. La question de la codification ne peut fonctionner que si le système le permet : S'il n'y a que 3 éléments qui se battent en duel, il n'y a pas besoin de codifier puisque la chance qu'ils apparaissent même dans un ordre de pour hasard est très grande. S'il y a un code c'est que le système est trop complexe pour qu'un élément apparaisse au bon moment.

Les peuples utilisaient les pigments qu'ils connaissaient. Et si tu regardes bien toutes les figurations préhistoriques, et début antiquité, le nombre des couleurs est très limité : entre 2 et 5, pas plus.
Donc la chance de tomber, au moins, sur l'une de ces 5 couleurs max. est très élevée. Le rouge, le noir, le jaune et le blanc existent dans toutes les traditions.

Citation:
sinon de memoire les traces de fabrication par l' homme des premiers pigments couleurs datent de 100 000 ans en afrique du sud.
(javais lu une recente decouverte archéologique sur cette unité de fabrication) .


Si on fabriquait du pigment il y a 100 000 ans c'est au plus en broyant de la pierre tendre, en utilisant la cendre ou encore du jus végétal (teinte). Mais la teinte ne résiste pas et s'efface très vite.
Normalement, il y a 30 000 ans, on n'utilisait que le pigment naturel que l'on trouvait - mais on ne le fabriquait pas.

La diversité des couleurs est venue peu à peu, d'abord en broyant des pierres dures oxydées, puis par l'alchimie, en utilisant les alcools, les sels, etc, et les teintes organiques. Mais c'est assez récent. Bien après Platon.

Citation:
La division en 10 de l'atlantide ( 10 rois / 10 territoires) nous donne une sacré indice aussi . il suffit de chercher qui utilise le systeme decimal et quelle cosmologies anciennes se base sur ce chiffre.


Quel rapport entre la base décimale et les 10 rois d'Atlantide? Et puis, dans la mythologie classique on trouve aussi 7 Atlantides (Diodore de Sicile), Je ne connais pas de peuple antique pratiquant la base septagésimale. Apollodore compte 4 Atlantides, Apollonius 3 seulement.
Les chiffres symboliques n'ont que peu de rapport avec les systèmes calculatoires. le symbolisme obéit plutôt à des lois numérales (7 planètes, 4 éléments, etc).

Citation:
Le mythe de l'atlantide par platon est une traduction d'une mythologie locale déjà très structurée


Le mythe des Titans, du Tartare, de l'Amenti, les Colonnes, l'Okéanos, etc, sont des mythes structurels, fondateurs, connus et répandus dans l'antiquité.
Par contre, le mythe atlante n'est connu que par Hérodote (en direct selon l'histoire ancienne) et Platon ( via Solon, Critias, les saïtes - indirect ) -> Saïs est un clergé très important du Delta : Comment se fait-il que le mythe atlante ne soit pas répandu en Egypte?

Moi j'ai une autre théorie : Platon tente de mettre ce mythe en valeur dans 2 de ses écrits (Timée, Critias) car pour lui, c'est une information nouvelle -> la source saïte lui apprend quelque chose qu'on ne connaissait pas. Et il semble que personne, dans l'antiquité, ne fut au courant de cette histoire d'Atlantide, car ses "confrères" (Aristote par exemple) sont incrédules, soupçonnent quelques affabulation de la part du vieux penseur.

Le mythe atlante apparaît à une époque où les théogonie classiques et pélasgiques sont déjà bien implantée dans la culture méditerranéenne. A l'époque de Platon, Homère et Hiésode sont les grandes références cosmogoniques. Les égyptiens eux-mêmes (certains du moins) honorent Homère comme un véritable dieu.

A cette époque plus ou moins située entre Homère et Platon et selon Hiésode, les Titans, les Géants, les dieux, habitent principalement la région sous occupation hellénique (pour résumer). Puis avec l'exploration et la conquête de la Méditerranée occidentale qui correspond bien à l'idée archaïque du Tartare, du Couchant, des Ténèbres, et surtout du grand fleuve qui entoure la Terre, ces divinités helléniques se délocalisent vers l'occident. Le Tartare, qui était anciennement situé soit pour certains dans le Caucase peut être au plus loin, ou au nord de la Macédoine, soit au sud du Pélops, au bord de la mer, est transféré vers les confins occidentaux qui conviennent beaucoup mieux. sur le plan de la cosmogonie.

Donc voilà, les divinités primordiales telles qu'Okéanos, le Tartare, sont maintenant situées en occident. Et voilà qu'apparaît une ancienne nation disparue, détruite par la colère divine, située par les Saïtes dans une région cosmogonique qui est devenue le royaume des Titans et d'Amenti. Voilà pourquoi il y a cohérence entre la mythologie/cosmogonie et le mythe atlante. Mais soyons logiques : Si la cosmogonie n'avait pas connue ce transfert des divinités primordiales de l'orient vers l'occident pour des raisons d'adaptation, les atlantes n'auraient strictement aucun rapport avec les Titans. Et c'est bien ce qu'Hérodote laisse penser.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 02:55 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Il ya pas mal de point sur les quels je suis en desaccord sur ta dernire intervention dédale. Je vais argumenter sous peu

Je n'ai pas le temps de tous les contre argumenter en meme temps, donc excuse moi j'en prendrais un par un

@ Dedale : Moi je veux bien que ça soit un code. Mais alors, il faut m'expliquer en quoi il consiste et ce qu'il signifie, au moins en théorie

Arrow Déjà pour le code couleur Rouge , blanc, noir:
http://histoiresecrete.leforum.eu/t325-Blanc-Rouge-Noir-le-code-Indo-Europe…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 04:41 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

@ Dedale: Normalement, il y a 30 000 ans, on n'utilisait que le pigment naturel que l'on trouvait - mais on ne le fabriquait pas.

Arrow http://www.nationalgeographic.fr/actualite/un-atelier-de-fabrication-de-pig…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 11:44 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Citation:
@ Dedale: Normalement, il y a 30 000 ans, on n'utilisait que le pigment naturel que l'on trouvait - mais on ne le fabriquait pas. 

Arrow  http://www.nationalgeographic.fr/actualite/un-atelier-de-fabrication-de-pig…


Sur ce lien, ce sont des ustensiles pour broyer, réduire en poudre ou faire du jus, et j'ai bien dit : "Si on fabriquait du pigment il y a 100 000 ans c'est au plus en broyant de la pierre tendre, en utilisant la cendre ou encore du jus végétal (teinte)".
Donc, oui, le terme "fabriquer" est employé au sens général, dans le sens de "réduire un matériau coloré en poudre". On est d'accord.
Mais avec ce procédé, on a seulement que quelques couleurs naturelles : 3, 4, 5 au plus selon les régions. Et toujours, généralement, les mêmes couleurs naturelles, ou du moins qui sont très proches.

Mais il n'y a pas de matériau bleu par exemple à réduire en poudre pour avoir du pigment bleu. Donc on est obligé de le fabriquer (au sens propre du terme). Et le premier pigment "fabriqué" connu à ce jour est le bleu, la technique est exclusivement égyptienne, tenu secrète pendant des millénaires, et existe peut être depuis le 3° millénaire avJC. Les égyptiens avaient réussi, bien avant les autres, à synthétiser un pigment, c'est à dire à le fabriquer de A à Z.

Il faut faire la différence entre "fabriquer un pigment" et "fabriquer de la poudre" (farine, couleur, teinte... -> poudre). Il y a une nuance.
Revenir en haut
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Dim 16 Sep - 18:04 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

le bleu peut provenir du cobalt (mines au Maroc) ou être obtenu en se servant de la guède (une fleur), il y a aussi des algues qui permettent de teindre en bleu.


peut-être aussi de la poudre d''ardoise et en Espagne, il y a de l'ardoise.
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Lun 24 Sep - 15:55 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Ca se precise . Race dite " des hommes rouges" (peaux teinte cuivrée sans doute) a forte stature physique et a la forme craniene dolycocephale prononcée.
Voila ce qu'il faut chercher comme morphotype de l'heritage "atlante" dans les populations antiques.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 24 Sep - 17:32 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Je sens qu'on va tomber dans l'affaire du peuple des mégalithes...
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Lun 24 Sep - 21:32 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

C'est a dire Ase ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 24 Sep - 23:39 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

C'est ce qu'on entend sur les sites new-âges : héritage des atlantes dolicocéphales orichalqués = les peuples mégalites.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mar 25 Sep - 00:46 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Bien . déjà à Malte tu as des constructions megalithiques associées aux cranes dolicocephales tres impressionnants (les hypogées et les cranes) .

Pour les autres megalithes en gros de la scandinavie a l' afrique du Nord , il faut etudier ça au cas par cas . On avait fait déjà un sujet un peu plus technique que cette conclusion des sites new ageux . je vais rechercher le lien.

Arrow http://histoiresecrete.leforum.eu/t272-Lybie-Les-Touaregs-des-anciens-europ…

(ou la carte de la diffusion du H1 se calque assez bien avec les sites megalithiques)

Arrow 2 eme lien

http://histoiresecrete.leforum.eu/t261-L-atlantide-megalithique-Jean-Deruel…

Si on retrouve des cranes dolicocephales a coté des constructions megalithiques et des signes que je considère comme atlante ( 3 cercles concentriques par exemple , ou le tridents, ou les trois pics , ou le capricorne ) je te dirais oui ... sinon ... non

Arrow
Mon avis perso : Megalithisme lié a un peuple dolicocéphale : Oui puisque dans les regions ou le megalithisme se developpe
on trouve une repartition plus importante de ce type de crane qu'ailleurs . Il y a bien eu un peuple vecteur du megalithisme sur les cotes atlantiques de toute l' europe voire jusqu' en afrique du nord . Les ibero maurisiens sont dolicocephales par exemple.

Maintenant que ce peuple soit atlante : personnelement je ne le pense pas . Ces plutot lié à des migrations de peuples venus du Nord de l' europe. Le sites qui asscoié Atlantes aux hyperboréens vont te dire oui parce qu'ils pensent que les talntes sont des nordiques. Avis que je ne partage pas.

Par contre pour Malte je serais moins sur.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 25 Sep - 08:17 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Merci pour cette précision Smile
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 28 Sep - 10:46 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

Citation:
Mon avis perso : Megalithisme lié a un peuple dolicocéphale : Oui puisque dans les regions ou le megalithisme se developpe 
on trouve une repartition plus importante de ce type de crane qu'ailleurs . Il y a bien eu un peuple vecteur du megalithisme sur les cotes atlantiques de toute l' europe voire jusqu' en afrique du nord . Les ibero maurisiens sont dolicocephales par exemple.


La tendance de l'ibéromaurusien est mésocéphale, puisque pendant longtemps, les anthropologues le classaient comme parent de cro-magnon. C'est une tendance, mais on peut trouver des brachio ou dolicho. C'est le protoméditerranéen qui est foncièrement dolichocéphale, les sites funéraires du nord de l'Afrique le montrent clairement. Et la tendance actuelle est restée la même en général.

Parmi les dolicho, on a plusieurs dominantes, et parfois la différence entre un dolicho et un méso est minime. Par exemple, parmi les peuples antiques, ceux de la mer Egée étaient dolicho, on avait également chez les égyptiens un type de population sémitique plus petite que la moyenne générale, aux cheveux bruns et raides, qui étaient à grande dominante dolicho.; tandis que chez les anciens lybiques d'Algérie, on avait des dolicho de haute stature. L'Egypte fut longtemps dominée par un type dit "dolichocéphale chameoprosope".

Pour ce qui est de sites funéraires liés aux mégalithes, on trouve aussi de nombreuses sépultures brachycéphales (tendance). Il y a surement des sites où la tendance dolicho. domine, en particulier ceux de la Méditerranée, mais il est difficile de faire des généralités, à mon avis.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Lun 1 Oct - 07:34 (2012)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

merci pour l'information "dolichocéphale chameoprosope" pour l' egypte .

Oui je voulais dire les proto mediterranéens dolicocephales. D'ailleurs c'est une indice qu'utilise les historiens et archéologue pour derminer quand une ile méditérranéenne a été "envahie" et dans quelle proportion par des populations exogènes de "tête rondes" Laughing
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 11:47 (2014)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non ! Répondre en citant

dedale a écrit:

Disons que dans le mythe de l'Atlantide, plusieurs facteurs se combinent. Il y a peut être une reconnaissance par les auteurs antiques d'un morphotype atlante (de l'Atlas, en référence à Hérodote), mais la construction du mythe atlante repose essentiellement sur une certaine vision cosmogonique du monde, en l'occurrence les limites de la terra cognita, l'okéanos-Amenti, qui était le domaine d'éléments originels et titanesques.

Dans la mythologie grecque, les éléments (titans, tartare, ...) n'appartiennent pas exclusivement à cette région du Détroit, on les retrouve comme faisant partie de la culture ancienne du Péloponèse. Le mot "tartare" vient probablement des régions orientales turco-mongoles. Les instigateurs du mythe du Détroit semblent être les égyptiens et les phéniciens. Le mythe de Platon prend sa source en Egypte et les phéniciens avaient construit avant les autres un temple d'Hercule-Melkarth à Cadiz. Quant aux égyptiens, ils avaient fait du Couchant, donc de la limite occidentale de l'ancienne Lybie (nom de la partie connue de l'Afrique du nord), le royaume des "premiers engendrés". Ces dieux Sa-Rê sont figurés comme des géants : Osiris était un titan de 4m min. de haut, Seth était encore plus gigantesque, sa tête pouvait toucher le ciel, quant à Horus, son seul visage était aussi immense que la Voûte Céleste. L'hercule-Gom des lybico-égyptiens est lui aussi un titan aux énormes dimensions, capable de faire trembler le monde dans ses fondations (de séparer les Colonnes Calpe et Abylla par exemple, de terrasser les titans ou même certaines divinités secondaires).

Ces éléments sont personnifiés, mais représentent des forces naturelles, planétaires, cosmiques, en action, dont certains héros ou roi-fondateur légendaire étaient les représentants sur terre.

 La position géographique des atlantes de Platon ou d'Hérodote suffit à expliquer leur caractère légendaire, leur relations avec le mythe des titans.

 Je m'en tiens au premier post de Dédale (recoté)  qui repond tres bien à la réponse "une race atlante ?"

Réponse définitive : Non
Rien dans le mythe de l' atlantide ne justifie une notion de race spécifique (race de géants ou autres fantaisies anthropologiques) pour les atlantes.
sujet clos


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:10 (2016)    Sujet du message: [sujet clos] Une race Atlante ? Non !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo