Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

L' atlantide probablement retrouvée à tartessos !
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra



Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 16:32 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Revue du message précédent :

les 3 murs d' airain c'ets une sacrée affinité avec l' atlantide en effet ! bravo d'avoir trouvé cette information sur le Tartare ! Okay

Tartare si c'est tartassos ou sa region ne devrait pas etre assimilable aux enfers . La betique est louée pour son climat tempéré , pour sa fertilité ( 2 moissons par an) , pour ses plaines cultivables et abritées des vents violents,
pour s richesse en betail, en vegetation , pour ses saisons peu marquées climatiquement , etc ... En plus il ya de l' or , du cuivre, de l' argent etc...

Or Homère le lie à l'enfer . Ce n'est pas logique ... sauf si un evenement à rendu cette region digne des enfers : irruption volcanique , cataclysme , tremblement de terre + raz de marées , etc...

Cette region est devenu dans le souvenir plus ou moins diffus des redacteurs grecs , l' enfer ... et l'enfer pour les titans en l'occurence les Atlantes.

Donc ça ne m'etonne pas ce que tu dis que pour Hésiode , le tartare est +/- lié à un cataclysme Wink Wink

A mon avis le même qui provoquent la disparition de L' Atlantide. On a peut etre retrouvé où vivaient les Atlantes mais le chantier reste encore tres important concernant l'histoire et les origines de ce peuple Razz

Est ce que la Titantomachie pourrait nous donner d'eventuel indice sur l' histoire des Atlantes Question

***

@Dedale: le Phlegethon ou Pyriphlégéthon, qui est un affluent de l'Achéron. Le mot "phlégéthon" semble signifier " flammes brèves", flashes, de phlegein (brûler), phénicien phlox (flamme) - mais aussi, employé pour : souffler, briller, prospérer, fleurir, pour les couleurs vives, brûler (brûlure vive), irradier, étinceler

Je pense avoir une explication à ce mot .
Les ancêtres des Titans (on va dire les aklantes maintenant pour simplifier) dans la mythologie (histoire) phénicienne de Sanchoniaton se nomment Lumière (Phos), Feu (Pyr) et Flamme (Phlox)
D'ou le nom du fleuve que tu indiques. par Ailleurs chez les Titans il y a les cyclopes qui sont réputés etre de grands forgerons : Tous les mots que tu indiques peuvent se rapporter à une activité de forge:
bruler / flamme / souffler / briller / prosperer , irradier / brulure vive / etinceler. Wink

Peut etre les fours des forges peuvent faire penser aux feux de l'enfer aussi quelque part en complement de ma première explication.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 16:32 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Jeu 21 Juin - 18:12 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Idea Pour mémo aussi , Diodore de Sicile identifiait egalement les atlantes aux titans :


LVI. Comme nous avons fait mention des Atlantes, nous pensons qu'il ne sera pas hors de propos de rapporter ici ce qu'ils racontent de la naissance des dieux ; leurs traditions ne sont pas, à cet égard, fort éloignées de celles des Grecs. Les Atlantes habitent le littoral de l'Océan, et un pays très fertile. Ils semblent se distinguer de leurs voisins par leur piété et par leur hospitalité. Ils prétendent que leur pays est le berceau des dieux ; et le plus célèbre de tous les poètes de la Grèce paraît partager cette opinion, lorsqu'il fait dire à Junon (77) : «Je pars pour visiter les limites de la Terre, l'Océan, père des dieux, et Téthys, leur mère». Or, selon la tradition mythologique des Atlantes, leur premier roi fut Uranus (Ouranos). Ce prince rassembla dans l'enceinte d'une ville les hommes qui avant lui étaient répandus dans les campagnes. Il retira ses sujets de la vie sauvage ; il leur enseigna l'usage des fruits et la manière de les conserver, et leur communiqua plusieurs autres inventions utiles. Son empire s'étendait presque sur toute la terre, mais principalement du côté de l'occident et du nord. Exact observateur des astres, il prédit plusieurs événements qui devaient arriver dans le monde, et apprit aux nations à mesurer l'année par le cours du soleil, et les mois par celui de la lune ; et il divisa l'année en saisons. Le vulgaire, qui ignorait l'ordre éternel du mouvement des astres, admirait ces prédictions, et regardait celui qui les avait faites comme un être surnaturel. Après sa mort, les peuples lui décernèrent les honneurs divins, en souvenir des bienfaits qu'ils avaient reçus de lui. Ils donnèrent son nom à l'univers ; tant parce qu'ils lui attribuaient la connaissance du lever et du coucher des astres et d'autres phénomènes naturels, que pour témoigner leur re- 237 connaissance par les honneurs éminents qu'ils lui rendaient : ils l'appelèrent enfin roi éternel de toutes choses.



LVII. Selon ces mêmes traditions, Uranus (ouranos) eut quarante-cinq enfants de plusieurs femmes ; il en eut dix-huit de Titéa. Ces derniers, ayant chacun un nom particulier, furent en commun appelés Titans du nom de leur mère. Titéa, connue pour sa sagesse et ses bienfaits, fut, après sa mort, mise au rang des dieux par ceux qu'elle avait comblés de biens, et son nom fut changé en celui de Terre. (gaia)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 05:01 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
Tartare si c'est tartassos ou sa region ne devrait pas etre assimilable aux enfers . La betique est louée pour son climat tempéré , pour sa fertilité ( 2 moissons par an) , pour ses plaines cultivables et abritées des vents violents,
pour s richesse en betail, en vegetation , pour ses saisons peu marquées climatiquement , etc ... En plus il ya de l' or , du cuivre, de l' argent etc... 

Or Homère le lie à l'enfer . Ce n'est pas logique ...


Homère travaille avec sa logique propre. Il n'utilise probablement pas des critères généraux mais des critères symboliques, qui ont de l'importance pour lui, et qui sont relatifs à sa culture, au contexte de son époque.

Gadès, le Détroit de Gibraltar, est situé à la limite du monde, au Couchant, dans la résidence des "premiers nés" égyptiens : C'est un lieu mythique, et on peut le qualifier de tous les épithètes les plus mystérieux, surtout au 8° siècle avJC. Une cité avec 3 murs d'enceinte, une enclave (gadira : enclos), le royaume d'Eumélos, la montagne-dieu Atlas, le Couchant, l'Airain, l'orichalque, les Titans, les rivages d'Okéanos qui entoure le monde - et au-delà le Chaos. Et il y a l'estuaire du Rio Tinto, à 50 km de Cadiz, qui correspond à l'Avernus, le lac empoisonné qui tuait tous les oiseaux qui s'en approchaient, situé à l'entrée du Tartare :

Citation:
La pollution par les métaux est aussi ancienne que l’activité minière. Dans l’estuaire du Rio Tinto (Espagne), petit fleuve acide qui draine la plus grosse minéralisation sulfurée du monde, un sondage a recoupé un horizon contaminé contenant des sables à sulfures avec des scories et des charbons datés de l’âge du cuivre (-2500 ans). Ce type de pollution a longtemps été occulté pour ne pas entraver le développement industriel : la prise de conscience est assez récente. En fait, il a fallu deux accidents majeurs pour que cette problématique touche l'opinion mondiale : sur le site de la mine d’Aznalcóllar (Espagne), en 1998, l’effondrement d’un terril a entraîné le déversement de 4 millions de m3 de DMA dans un fleuve adjacent ; à Baia Mare (Roumanie), en 2000, un incident similaire entraîna le déversement de 100 000 m3 de DMA contenant entre 50 et 100 tonnes de cyanure, qui ont contaminé le Danube sur plus de 2000 km. La recherche sur les DMA, débutée dans les années 1970, s'est organisée à la fin des années 1980 avec l'avènement de grands programmes de recherche internationaux, comme le MEND au Canada ou le MiMi en Suède.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drainage_minier_acide


Tous ces éléments symboliques contribuent à associer le Tartare avec la région gadirique, et au Tartessos.

L'Enfer pour Homère, c'est le royaume de Plouton le Riche, qui possède la corne d'abondance, le zeus catachtonios (de la Chtone) qui fait jaillir les richesses souterraines, naturelles, terrestres. C'est le Dyos Infernus, le Shaïtan, le Sahan Cabur, le Sadorn-Tan des moissons, l'inferna tartara; c'est un zeus-amon (corne d'Amon-d'abondance), divinité de la vie-mort-fertilité-renaissance par excellence. Hadès est qualifié d'aidonéus = invisible, tout comme Amon. Et parmi les olympiens, il garde une nature originelle de dieu-démon, un gardien des mystères, associé à la déesse Cabira, à la Perséphone, et aux peuples légendaires : Corybanthes, Samothraces, Cabires, Curètes, Dioscures, etc.

Hadès est un pylartès, un gardien des portes interdites aux mortels -> Nec + ultra : pas plus loin au-delà, serait une maxime qui conviendrait bien à Hadès. Et pylartès convient aussi bien à "portes" qu'à "piliers". Les piliers forment des portes, et ils soutiennent le ciel. Mais leurs bases sont dans le monde subterrestre. Les piliers/colonnes du Détroit symbolisent une porte : celle du Couchant, de l'Erebos (des ténèbres), du Tartara (royaume subterrestre), de l'Hadès. Du moins il semble qu'il y ait eu ce genre d'assimilation par une influence probablement carthaginoise, punique, phéncienne, car Hiésode qui est, disons, plus "nationaliste" qu'Homère, plaçerait plutôt le Tartare, l'Erebos, au sud du Péloponèse, c'est à dire dans l'ancienne Pelasgia. Mais selon les auteurs, cela diffère.

L'enfer est un terme générique. Avant que l'avènement du Christ-dieu ne soit unanimement reconnu, avant le 3° siècle apJC et que les contradicteurs ne soient éliminés, les anciens chrétiens voyaient l'enfer comme le séjour des justes qui attendaient la Rédemption. Cette fameuse rédemption ne pouvait survenir qu'à la suite de l'avènement du Messie. le Messie est un psychopompos, un guide des âmes, comparable à Osiris ou à Hermès. Donc cet enfer antérieur au Christ est plus ou moins comparable à l'Amenti, au séjour des bienheureux.

- Dernier point, et c'est à propos du Guadalquivir.

Etymologie : Guadalquivir vient de l'arabe Oued-Al-Kabir. Kabir vient du phénicien formant le terme kabirim désignant des puissances, des dieux puissants, importants, des êtres forts. Les Gibborim (néphilim qui ont été des puissants, des héros) hébreux sont de la même appartenance étymologique. Donc on peut traduire Ouest-Al-Kabir comme "le grand fleuve", "le puissant fleuve", à condition bien évidemment que le "guad" de Guadalquivir vienne bien de "Oued" et non de "gad" qui compose "Gadira".
- Punique : Gadi = chevreau, Gadir = enclos, gadira : enclave ou bergerie.
- Bergerie : Eumélos, Titan roi de Gadira et frère d'Atlas (de la famille des Atlantes donc) , possédait effectivement des troupeaux, et vu le nom, d'importants troupeaux de chèvres (entre autres).
- Enclave : Guadalquivir = enclave des Cabires. Gadès est phénicienne. Hercule (temple d'hercule) est un dioscure, et les dioscures sont, selon l'histoire ancienne, des cabires. Et vu que les Cabires vivent (en réalité ou en légende) sur la Méditerranée orientale, la mer Egée, l'Egypte (cabires = nains de la cour de Ptah-Pathèque, puissantes divinités intercédant avec le monde des esprits, et l'Amenti), fait de Gadira une enclave, le terme de Cabire étant un épithète désignant un culte à mystère important ou une puissante civilisation.
- En outre, il y a peu de variation entre kabir et gadir, c'est la même chose sur le plan du morphème. On note également que Gadi = Chevreau, que kabir est composé de kabr, capr, capri : Chèvre.
- Hercule est un gibborim/kabirim, donc il y a bien un lien entre Gadira et les Cabires.
Revenir en haut
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Sam 23 Juin - 05:53 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Propos stupide, débile, crétin ( liste non exhaustive).
Signé : Dédale au beau vocabulaire, maître des lieux.


Dernière édition par soucolline le Ven 21 Sep - 17:26 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 03:46 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Possible soucolline . L' atlantide de l' age de bronze s'inscript tres probablement dans ce monde IE.

Dédale  tu as un MP ... important  Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mar 26 Juin - 05:00 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Mitra a écrit:
Possible soucolline . L' atlantide de l' age de bronze s'inscript tres probablement dans ce monde IE. Dédale  tu as un MP ... important  Wink








Par ailleurs et un lien oublié entre atlante et IE , on a une vision  monochorme du passé , alors que la richesse et language des couleurs des ornements etait supportd'un message polychrome  symbolique que nous n'avons plus. Or Dans sa description de l' Atlantide de Platon l' association de 3 couleurs est un indice majeur : Le rouge - le Blanc - le NoirEt c'est comme je l'avais expliqué un code couleur  typiquement Indo Européen (ou repris par les IE si les atlantes sont antérieurs)L'antiquité aux statues de marbre blanc imaculée comme on le voit dans nos musées n' a jamais existé . c'est un mythe ... qui est devenue un choix subjectif dehistoire officielle, alors que les archeolgues savent tres bien retrouver les pigments des statues hyper bariolées de nos ancêtres (à en faire palir de jalouise les specialistes du pop art d'ailleurs) 
Donc quand l'histoire offcielle considère l' atlantide comme un mythe .... ça laisse songeur  Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mer 27 Juin - 01:30 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Ce que je peux dire sur le Tartessos, c'est que c'est compliqué.


- Le littoral espagnol présente de très anciens sites : Les romains en ont fait détruire certains et les ont entièrement renommés. Ce comportement est certainement la conséquence de la haine qui succèdent aux guerres, et notamment celles contre les carthaginois puisque certains de ces sites sont anciennement phéniciens/puniques. Peut être est-ce aussi une stratégie romaine pour écraser des peuples fiers de leur passé et se refusant à leur l'hégémonie.


- Pour moi, le Tartessos (la région) fut un lieu de brassage. Le linguiste John Koch atteste effectivement d'une origine, d'une souche, celtique, résultant de l'étude des fragments trouvés dans cette région. Il faut préciser qu'aucun autre linguiste n'atteste de quoi que ce soit : le Tartessan est un langage composé de racines IE, non-IE, celtiques, non-celtiques. Il y a clairement des mots grecs, étrusques, et d'autres clairement d'origine phénicienne. Mais il n'y a pas de consensus sur le plan linguistique : Simplement, John Koch est de ceux qui ont vraiment fait un énorme boulot, il a plusieurs publications à son actif sur Tartessos et c'est l'un des plus documentés actuellement. Si ses recherches ne sont pas confirmées par d'autres, elles ne sont pas contredites pour autant.


Précisions également que pour le linguiste Koch, l'entité celtique dont il parle n'est pas celle  la période classique mais celle de la période de l'émergence des langues celtiques, c'est à dire vers le 3° millénaire avJC avec, comme le précisait très justement souccoline, l'apparition dans la seconde moitié du 3° millénaire avJC du campaniforme, et les débuts de l'âge du bronze. 


- Pour ce qui est des structures concentriques, j'ai tendance à penser que c'est un set universel, que l'on retrouve en Afrique, en Asie. Toutes les cultures ne le pratiquent pas forcément, mais il est assez diffus, très autochtone. En Afrique par exemple, on retrouve de 1 à  2 cercles, les 3 plus rarement, mais d'un bout à l'autre de l'Eurasie, ce n'est pas rare des structures à 3 murs. C'est peut être un moyen de se protéger ou simplement d'empêcher les enceintes intérieures d'être inondées. Il peut y avoir de nombreuses raisons.


- Les signes qui composent l'écriture préalphabétiforme tartessienne sont à 80% des signes phéniciens.


- Le dernier roi du Tartessos, Arganthonios, serait un nom celte. Evidemment, quand on se réfère par exemple à Posidonius qui dit "Arganthonium Gaditanium", on voit en décomposant gad-itan sur lequel le latin ancien est venu se greffer :" Itan" qui est du celtibère signifiant "du pays de" = Arganthonium du pays de Gad(ira). Arganth semble clairement signifier "argent" (le métal) qui donnerait Arganthonios = Roi de l'Argent. Seulement cette étymologie serait locale, admise, tolérée, mais pas attestée. Alors que Arganthonios, comme le pensent certains, pourrait tout à fait désigner une caste, une dynastie. Le fait est que ce mot est très proche du grec árkhontes (archonte/ var. Arganthon d'Hérodote), d'où l'explication, non plus d'un Arganthonios (un nom propre) mais d'un arganthonium - un mot désignant une caste, dynastie, dirigeant, gouvernant CartéIa (strabon) ou Carpessus (Appien). On voit là les variations linguistiques survenues avec le temps et la transmission (principalement grecque->latine) : Cartéia-Gadira, Carpessus-Tartessos/tartesios/tartessus et peut être même par extrapolation Cartéïa-Tartéïa-Tartare (je ne le met pas dans l'ordre).

- Un détail amusant, mais hélas je n'en ai pas la source originale, c'est sur un dictionnaire, mais je vais chercher : Parmis les rois fondateurs de Tartessos, il y a eu Gargaris ou Gorgoris, et Habis ou Habidis. Il se trouve que les amants, ou maris temporaires des Amazones les nommaient justement gargarées, mot dont je ne connais pas le sens exact. Mais Gargaros/gorgoros est aussi, non seulement, proche de gorgones, légendaire ennemie des amazones (les lybiennes), et gargaris est aussi très proche de tartarus : On sent qu'il y a un système onomastique derrière ces mots. Je compte chercher sur la mythologie de ces termes et voir s'il y a un rapport quelconque.

Une chose est certaine, c'est que ces termes tels que gargaris par exemple, viennent directement des préhelléniques, des Pélasges en particulier, et on les retrouve dans les langues du sud-ouest anatolien. Pour les anciens auteurs grecs, gargaris est un éponyme Lélège (Gargara), peuple aborigène légendaire de la Troade comprenant aussi des peuplades îliennes, montagnardes, d'avant les Ioniens.

- Autre détail : Chez les grecs et latins anciens, chez les égyptiens et phéniciens, et les celtibères également, l'abeille était un animal sacré pour ceux qui pratiquaient l'apiculture, qui fabriquait un nectar sensé être quasi divin. Ces peuples pensaient que lorsqu'on sacrifiait un taureau, généralement un boeuf aussi, cela engendrait ou favorisait la naissance des essaims, c'était bon pour la production de cette denrée précieuse qui était très commercée. Or il semble qu'il y ait dans les noms de Géryon (roi du Tartessos selon Servius) et Gargaris des radicaux proches (et avec Aragon, Argos, qui signifient "bariolés") : Géryon était un titan possédant un troupeau de boeufs fameux convoités puisque Hercule s'abaissa à les voler, et Gargaris est un apiculteur légendaire : Le Tartessos aurait été fondé par un apiculteur (c'est un mythe, cela exprime simplement l'importance de certains cultes ou activités). Mais on représentait parfois la déesse Héra ayant le bas du corps couvert d'abeille, signe d'immense fécondité. Et Hercule vole les boeufs de Géryon après avoir tué le chien infernal Orthos et son propriétaire, pour conduire le troupeau dans de dangereuses péripéties le long de la Méditerranée pour qu'il soit finalement sacrifié à Héra.

- Il y a un rapport avec ce culte du sacrifice du boeuf ou du taureau, et cette idée de fécondité que l'on retrouve un peu partout dans les grandes civilisations de la Méditerranée symbolisée par l'apiculture. Pourquoi ce lien abeille-taureau? Simplement parce que Apis est le dieu grec des abeilles (Eupis = qui pique, Eupidos = épine, dard) et Apis est le taureau d'Osiris. Il y a un certain rapport ainsi entre l'abeille (apicula), le Pélops ou Péloponèse (Apia - ancien nom), Apis le taureau sacrifié, Apicius le cèpe de vigne (Apis le taureau naissait de la vigne frappée par la foudre), et tout ceci composait un mystère très osiriaque lié à la grande déesse Héra dont l'Erythée (dans la région gadique) semblait être un royaume disposant de grandes richesses : les pommes d'or (symbole)

- Il y a enfin un dernier rapport symbolique donné par Virgile qui est à propos de Géryon le Tricéphale, dont il est fait une relation avec la "Populus Triplex" : C'est ainsi qu'était nommée la société étrusque qui était composée d'une triple confédération dont Géryon symbolisait le triple corps.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mer 27 Juin - 17:21 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Parfait ces recherches Dédale !
Pendant que tu investigues les informations sur Tartessos , je vais me concentrer sur l'histoire des différents titans.
Mes doutes et questionnements sur Tartessos sont : comment se sont ils positionnés par rapport aux autres civilisations (les Proto Celtes en europe  - Les grecs - Les pheniciens - Les Lybiques - Les Egyptiens - Les Cretois )
Vis à vis des lybiques je pense qu'ils etaient en conflit  (que  Diodore evoque dans ses guerres Amazones vs Atlantes) , le conflit Ammon - Saturne  et la notion de "continent saturnien" m'intéresse aussi.

Le mythe de l'atlantide parle d'un empire atlante j'ai du mal à le percevoir à travers tartessos, qui est certes une region fertile, d'elevage, et riche en minerais , le pays des Titans, mais a t elle rayonné ou essaimé ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Jeu 28 Juin - 03:59 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
Mes doutes et questionnements sur Tartessos sont : comment se sont ils positionnés par rapport aux autres civilisations (les Proto Celtes en europe - Les grecs - Les pheniciens - Les Lybiques - Les Egyptiens - Les Cretois )


Ce que l'on sait de Tartessos est de l'histoire ancienne. Certaines choses restent floues. On ne sait pas exactement si Tartessos était une province ou une cité. Tartessos fut recherchée en tant que citée. Certains ont pensé qu'il s'agissait de Gadès. Les anciens géographes ne sont pas unanimes. Et plus récemment, les historiens prémodernes semblent avoir différenciés les Tartessiens des autres groupes celtibères. En général, dans le passé, depuis l'antiquité, il y a une certitude chez tous les auteurs que le Tartessos fut fondé par les phéniciens. Archéologiquement, cela se vérifie avec les peuples les plus au sud, tels les Bastules/Bastetani. Chez les Turdetani/Turzetan/Turdules/Tardules, plus proches du Guadalquivir, il y a un mélange de phénicien et de grec. Ces Turdules sont implantés jusqu'au nord du Tartessos, à la frontière lusitanienne, où vivent les Celtici, dont le nom signifie "celtique". A noter que dans l'ancien temps, certains auteurs nommaient l'Espagne "la Celtique" en raison des vestiges celtibères. Le mot "Ibère" vient en fait du nom du fleuve "Ebre" (Iberus) qu'ils avaient suivi pour conquérir la péninsule.

Mais il faut préciser que ces peuple qui ont conquis l'Iberus ont une origine énigmatique.

La dénomination de "Tartessos" est plus ancienne que "Turdetan". Bien que ces deux désignations furent assimilées, elles représentent des étendues de territoire très différentes. L'ancienne culture tartessienne s'étendait jusqu'au sud des Asturies, comprenait une part de la Lusitanie, commençait au nord de la Bétique sur le territoire turdule, cela composait un triangle important Salamanque-Séville-Albacète. Alors que le Turdetan (la Bétique) comprenant la région gadirique, en composait un autre (triangle) Huelva-Malaga-Cordoba avec en son centre Séville.
carte : http://arkeotavira.com/Mapas/Iberia/Populi.htm

Difficile de mesurer l'importance de cette civilisation aussi excentrée, dans le monde méditerranéen. Peut être a-t-elle possédé le statut de comptoir très important, stratégique, une sorte de poste avancé, de bastion de la civilisation situé aux limites du monde. Il faudra cependant vérifier si le temple de Loukos au Maroc est plus ancien ou plus récent que celui de Gadès. Certains disent qu'il est plus ancien. D'autres au contraire, pensent que la zone tartessienne est très ancienne : les sites les plus anciens remontent à l'âge du bronze et des peuples protoceltiques, moitié du 3° millénaire. C'est justement pour cela que je pensais que l'orichalque était un cuivre natif, car premier métal extrait des environs du Rio Tinto par les peuplades autochtones, d'une souche vue comme paléoceltique, avant même que ne soit créé le premier comptoir phénicien. Cette souche protocelte est très comparable aux ligures qui, justement, selon la mythologie en font voir de toutes les couleurs à Hercule. La cité de Tartessos se serait trouvée près du "Lacus Ligustinus" : latinisation (ligus-itan) : le lac (du pays) des Ligures -> Ligues en grec, Liguses en Latin.

Notons cependant que les Ligures de Gadira ne sont peut être pas les ligures historiques, autochtones de la Gaule. En fait, en raison de mauvaises interprétations des textes grecs par les latins, le mot Ligure (liguses) désignerait également un peuple lybique. En fait se serait des Turdetani qui auraient traverser la mer pour s'installer en Algérie. Certains faisaient une relation entre Turdules et Ligures. Il est également possible qu'un essaim ligure se soit installé dans cette partie de la péninsule, vu qu'ils furent aussi bien refoulés par les celtes, les ibères, que les étrusques ou les phocéens. Et les Ligures sont vus comme une branche de la souche celtique : Cela apporterait donc de l'eau au moulin des tenants de la théorie celtique.

Mais à mon humble avis, la notoriété et l'expansion tartessienne est plutôt lié à celle des phéniciens et des grecs, qui avaient fait de Tartessos une véritable légende commerciale, un petit Eldorado regorgeant de richesses fabuleuses



Il n'y a pas assez d'éléments pour comparer la civilisation du Tartessos avec les autres grandes cultures de la Méditerranée
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 17:07 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Idea J'a trouvé un element qui rattache egalement l' iBerie (en l'occucrence là les baléares ) aux pays des cyclopes (qui lancent d egrosses pierres sur leurs enemis) :

Toujours chez diodore de Sicile , veritable mine d'or de l' histoire antique.

Livre V - bibliotheques historiques:


XVII. En face de l'Ibérie sont d'autres îles appelées par les Grecs Gymnésies, parce que les habitants y vivent nus pendant tout l'été. Mais les naturels du pays et les Romains les nomment Baléares, parce que ces insulaires sont les plus habiles des hommes pour lancer de très grosses pierres avec la fronde.
[...]
Ils ont pour armes trois frondes : ils en portent une autour de la tête, l'autre autour du ventre, et gardent la troisième dans leurs mains. Pendant la guerre ils lancent des pierres énormes, et avec une telle force, qu'on les croirait lancées par une catapulte. Dans les sièges des places fortes, ils atteignent ceux qui défendent les créneaux ; et dans les batailles rangées ils brisent les boucliers, les casques et toute l'armure défensive de l'ennemi. Ils visent tellement juste qu'il leur arrive rarement de manquer le but. Ce qui les rend si adroits, c'est qu'ils se livrent à cet exercice dès leur première jeunesse, et que les mères elles-mêmes forcent leurs enfants à manier continuellement la fronde.

Une fronde autour de la tete -> = L' oeuil unique du Cyclope !!
La fronde leur permet de lancer des pierres enormes .

On a retrouvé les cyclopes . Merci Diodore Okay

Ceci est une decouverte importante aussi dans le cadre de l' atlantide :

Les premiers Cyclopes (Cyclopes ouraniens) étaient fils d'Ouranos, le dieu du ciel, et de Gaia, la déesse de la terre, leur mère.

C'est aussi le cas des atlantes dans leur mythologie.

On distingue quatre sortes de cyclopes :
•Cyclopes ouraniens
•Cyclopes forgerons
•Cyclopes bâtisseurs
•Cyclopes pasteurs

Ceci encre encore un peu plus l' Atlantide dans la region de l' Iberie ( Espagne)

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Dim 8 Juil - 22:00 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

il semblerait que dans les "frondeurs" portaient souvent une fronde "de secours" autour de leur tête - à l'époque, peu d'endroits pour ranger du matériel ..... Very Happy
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 23 Juil - 04:07 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Idea 9a y est j'ai compris je pense ou , quand et comment se positionne Tartessos dans l' histoire de de l' Atlantide.

Ce n'est pas la capitale atlante mais un de ses principaux comptoirs de commerce avec l' egypte , l'italie , les egyptiens
la sidonie (ancetre des pheniciens)

- 6000 av JC : Ere de la Betique (tjs extriat les fastes universels - 1823)

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Jeu 6 Sep - 19:11 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Passionnant ce topic !
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 00:17 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

C'ets pourquoi on avance içi que cette region etait Atlante . Et qui l'atlantide a bel et bien une realité historique.

De plus Une legende (?) phéncienne explique pourquoi cette partie du monde (betique et extreme occident d ela mediterranée et de l' afrique)  etait le fief des atlantes
Elle nous ait parvenu par Eusebe citant Philon de Biblos , apres pour verifier leurs sources c'est un autre paire de manches . Je vous la livre en l'etat mais
elle est tout a fait cohérentes par rapport aux elments qu'on a déjà trouvé:

Une autre légende, vraisemblablement importée de Phénicie par Philon de Byblos et pour laquelle on ne connaît aucune traduction française, fait également d'Ouranos un monarque humain devenu dieu après la mort de son père au cours d'une partie de chasse. Chassé du pouvoir par ses fils Cronos, Atlas et Dagon, il tente de remonter sur son trône en envoyant ses filles Rhéa, Dioné, Aphrodite-Astarté, Hora et la Durée séduire Cronos afin de le tuer par traîtrise. Cronos déjoue le complot, épouse Rhéa, fait des quatre autres émissaires, toutes ravissantes, ses concubines et finit par tuer Ouranos à l'issue d'un combat, trente-deux ans exactement après lui avoir dérobé son sceptre. L'esprit d'Ouranos se dissipe dans les eaux du fleuve sur les rives duquel Cronos l'avait abattu, et ses anciens sujets le portent aussitôt au rang des dieux. Des années plus tard, au terme d'un nouveau conflit armé, Cronos est destitué par son fils Zeus, tandis que l'empire occidental d'Atlas, à savoir la péninsule ibérique et le Nord de l'Afrique, revient par héritage à Hadès puis, après la mort sans héritier direct de ce dernier, à son neveu Hermès. (Source : Eusèbe, citant Philon de Byblos, Prép. Ev., I, IV).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 7 Sep - 18:09 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
Une autre légende, vraisemblablement importée de Phénicie par Philon de Byblos et pour laquelle on ne connaît aucune traduction française, fait également d'Ouranos un monarque humain devenu dieu après la mort de son père au cours d'une partie de chasse. Chassé du pouvoir par ses fils Cronos, Atlas et Dagon, il tente de remonter sur son trône en envoyant ses filles Rhéa, Dioné, Aphrodite-Astarté, Hora et la Durée séduire Cronos afin de le tuer par traîtrise. Cronos déjoue le complot, épouse Rhéa, fait des quatre autres émissaires, toutes ravissantes, ses concubines et finit par tuer Ouranos à l'issue d'un combat, trente-deux ans exactement après lui avoir dérobé son sceptre. L'esprit d'Ouranos se dissipe dans les eaux du fleuve sur les rives duquel Cronos l'avait abattu, et ses anciens sujets le portent aussitôt au rang des dieux. Des années plus tard, au terme d'un nouveau conflit armé, Cronos est destitué par son fils Zeus, tandis que l'empire occidental d'Atlas, à savoir la péninsule ibérique et le Nord de l'Afrique, revient par héritage à Hadès puis, après la mort sans héritier direct de ce dernier, à son neveu Hermès. (Source : Eusèbe, citant Philon de Byblos, Prép. Ev., I, IV).


Oui mais ça c'est c'est normal venant de la source phénicienne. Les phéniciens semblent avoir été les premiers à rationaliser l'aspect édulcoré de la tradition mythologique.
Selon Eusèbe, les phéniciens n'appelaient pas forcément "dieu" un être surnaturel; ils pouvaient nommer ainsi des astres, des inventeurs de leurs temps, des génies, des héros.
Tandis que chez les égyptiens par exemple, un pharaon était un dieu incarné : Il incarnait sur terre et parmi les hommes, une volonté et une puissance surnaturelle.
Chez les grecs, l'incarnation divine posait problème - on pouvait néanmoins posséder du sang divin - et une divinité était une force surnaturelle.

Pour les grecs et les égyptiens, certains ancêtres de haute lignée, ou de très anciens héros civilisateurs, étaient devenus des dieux. C'était pour l'homme un destin recherché que de mener une vie glorieuse au bout de laquelle la mort se traduisait par une forme de sublimation. L'existence sur terre n'était qu'un passage dans lequel des forces supérieures de jugement comptabilisait les actes. Et plus ces actes répondaient à des critères de morale sociale, religieuse, plus l'âme s'allégeait et devenait capable de s'élever. Pour l'homme, il fallait donc accomplir une sorte d'exploit dans l'intérêt de l'empire, afin qu'Osiris, Anubis ou Hermès Psychopompos, puisse le comptabiliser et juger si l'âme était celle d'un brave, celle d'un seigneur, ou celle d'un damné.

Donc en fait, un être divin pouvait avoir été, de son vivant, un être humain.

Sur le plan de l'écriture mythologique, de la mythographie, l'épopée divine semble refléter l'histoire des dynasties dont les rois-dieux personnifient les grandes divinités, et les reines les grandes déesses. Ainsi l'assassinat d'Osiris par Seth peut-il refléter une histoire authentique de crime de pouvoir. Tout comme la prise de pouvoir par Cronos peut-elle refléter une situation très ordinaire pour son époque - époque à laquelle on ne délogeait pas facilement un tyran de son pouvoir sans être obligé de le tuer ou de l'affaiblir.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Sam 8 Sep - 15:30 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Je suis tout a fait d'accord dédale . et les phéniciens ont été les premiers bien avant Evhemere à faire cette demarche .

Par contre la partie que je voulais souligner prioitairement etait celle ci qui recoupe egalement l'extraits des "fastes universels"
l'empire occidental d'Atlas, à savoir la péninsule ibérique et le Nord de l'Afrique, revient par héritage à Hadès puis, après la mort sans héritier direct de ce dernier, à son neveu Hermès

qui recoupe ceci : "les egyptiens et les sidoniens maitres de la partie orientale et les atlantes maitres de la partie occidentale de cette mer ( méditérranée)

Et sans doute avant l'evenement " guerre Cronos- Zeus' ( Saturne vs Jupiter qui a du sans doute pousser les peuples a devoir prendre parti pour l'un ou l'autre) Atlantes , sidoniens (ancetres de phenicines) et egyptiens semblaient assez liés et coopérer
dans les sciences (astronomies par exemple) et le commerce avec un espèce de division stratgéique : vous vous gerer l'est , nous on gere l' Ouest et on fait des comptoirs/colonies
qui coopèrent entre elles.

Et donc ça a dérapé si on en croit le mythe de l' atlantide puisque les atlantes auraient essayé de conquerir toute la zone.


.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 14:20 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
On distingue quatre sortes de cyclopes :
•Cyclopes ouraniens
•Cyclopes forgerons
•Cyclopes bâtisseurs
•Cyclopes pasteurs


J'ai vu que dans les interprétations modernes, on disait effectivement "cyclope ouranien". Et "ouranien" signifie "venant d'Ouranos", en langage moderne "venant du ciel". Mais dans l'ancien temps, le terme original est "ouranide" : appartenant à la génération issue du dieu Ouranos.

Les 2 grands Ouranides (c'est leurs épithètes propres) sont Gaïa et Ouranos. Et leurs enfants héritent de cet épithète. Cela forme principalement, si l'on se réfère au sens du terme, une famille de divinités célestes/atmosphériques ou en rapport avec des phénomènes de ce types auxquels on vouait un culte.

(petit détail mais qui a son importance).
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 14:45 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
qui recoupe ceci : "les egyptiens et les sidoniens maitres de la partie orientale et les atlantes maitres de la partie occidentale de cette mer ( méditérranée)


Disons qu'il y a dans le même temps : 1) une histoire des peuples et de leur conquête de la Méditerranée 2) et une histoire de la Méditerranée qui est une somme historique empruntant à celle de tous les peuples méditerranéens, avec quelque chose de plus.

Dans un premier temps, la Méditerranée fait l'objet d'explorations phéniciennes.
Notons qu'on se sait pas tout : Par exemple, il était possible de rejoindre la Mer Rouge car il existait un bras fluvial qui sortait sur le Delta du Nil et que les navires de l'époque pouvaient emprunter. Ce passage faisait l'objet de discordes entre les peuples qui en revendiquaient la propriété.
Les phéniciens avaient l'énorme avantage de posséder la "base avancée" de Carthage, et très certainement aussi la légendaire Circène (l'une des capitales Atlante), ce qui leur assure une certaine domination sur la mer jusqu'au 5° siècle avJV env.
Puis ensuite, on a les grecs (Athènes), viennent les Perses et les Arabes.
Mais il existait aussi nombre de puissances régionales qui étaient ou pas au service des phéniciens ou des grecs ou des perses.


Ensuite, parallèlement à la puissance maritime, il y avait des puissances théocratiques. L'Egypte imposait sa culture, si bien qu'à l'époque de la fondation d'Alexandrie, le culte égyptien domine sur une grande partie de la culture méditerranéenne : les dieux dominants sont égyptiens, Isis est partout.

D'abord, pour parler d'un antagonisme polico-territorial entre atlantes et les autres peuples, il faut que l'Atlantide ait été une puissance, au même titre qu'Athène, Carthage, Tyr, etc, et cela, à une époque très reculée où même les puissances classiques orientales de la Méditerranée ne sont pas sensées encore exister.

Donc il faut étudier ça avec discernement.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 11:39 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Je pense que l' atlantide a été une puissance dans un temps tres eloigné en effet (précédent les 1 er dynastie egyptienne ça c'est sur et certain)

J'ia essayé a travers diverse source d'en faire une synthèse de cette "puissance atlante":

http://histoiresecrete.leforum.eu/t399-L-atlantide-et-la-puissance-de-sa-ci…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 14:24 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Citation:
Je pense que l' atlantide a été une puissance dans un temps tres eloigné en effet (précédent les 1 er dynastie egyptienne ça c'est sur et certain) 


Rien n'est certain.

Mais l'Atlantide est en effet un symbole de très grande puissance ayant eu pour régents des figures principales assimilables à celles de la mythologie, en particulier des divinités primordiales et titans.
Les Titans représentent des générations divines antérieures à celle des olympiens.
Athènes, quant à elle, représente la puissance olympienne par excellence.
La guerre athéniens vs atlantes semble être une version rationalisée de la titanomachie.

Jusqu'à présent, tous les auteurs, des plus anciens aux plus modernes, recherchent et analysent l'Atlantide comme décrite par Platon : Une civilisation.
Cela pose différents problèmes.

- On peut admettre que certaines cités-civilisations de l'ancien temps furent considérées comme représentatives de la culture atlante (Tartessos par exemple).
- Reste cependant à savoir ce que l'on entend par "atlante". Les racines les plus anciennes de ce mot, ainsi que celui "d'Atlas" semblent provenir principalement d'orient, même si le lybique n'est pas étranger à son étymologie. Ces mots sont en rapport avec la mer et l'océan, les peuples de la mer : Dans sa version archaïque, "atlante" est proche "d'ogygien", d'océanien (o-gu-gu = okéanos). Ogygien est l'équivalent d'Egéen, de la mer d'Egée, et "atlante" donc "de l'atlantique", c'est à dire "qui vit dans la région de l'Atlantique" : un océanien. L'île d'Ogygie tient son nom de l'hécatonchire Gyès (ou Gygès), frère de Briarée et Cottos, qualifiés tous 3 d'Egéon, c'est à dire apparentés au royaume "cabirique" de Thétys (La mer Egée dans la région pontique plus ou moins). Ce pourquoi Atlas ou Poséidon qui, selon les égyptiens, sont parents, portent eux-aussi, l'épithète d'Egeos. La version archaïque d'Atlas est d'ailleurs une version de l'ancien Poséidon mycénien. Ce qui nous ramène toujours à la notion d'océan. Dans la période archaïque, Téthys, Thalassa, ou Okéanos (ancienne version de Poséidon) régnaient sur la mer Egée. Puis Poséidon supplanta Okéanos qui s'en alla régner sur l'Atlantique, c'est à dire sur le véritable grand fleuve entourant le monde. De fait, les divinités primordiales, enfants d'Okéanos, migrèrent vers l'occident avec leur père, car elles représentaient des régions cosmogoniques qu'on ne pouvait pas éloigner les unes des autres sans provoquer de grandes ruptures et incohérences cosmologiques. Et cette délocalisation de la cosmogonie hellénique finit par donner raison aux égyptiens, qui situent leurs divinités primordiales au Couchant.
- Idem pour Ogygie : On a toujours cherché une île, car à l'origine le royaume d'Ogugu était une île-nombril; c'est d'ailleurs un caractère dont hérite Ogygie, Homère la qualifie de nombril de l'océan car, symboliquement, elle est une version délocalisée depuis la mer Egée à qui elle doit en réalité son nom. Ogygie est simplement le royaume des Egéos, ou des Egéons, ou peut être encore des Egyès.
- Ce qui nous ramène à l'Egypte et à une formulation de l'origine du mot comme : Egy-pte (en simple : Egée-Ptah) : océan-créateur. Et peut être donner une origine memphite à l'Atlantide. Mais c'est une spéculation. Disons que Ptah (divinité memphite) est intéressante, car flanquée du Pilier Djed (colonne -> Détroit, à l'origine, une seule colonne), Dieu de la navigation entre autre, créateur antérieur à toute chose, syncrétique et possédant des attributs osiriaques (Ptah-Soker-Osiris) (Sa'Re), compagnon de Sekhmet donc de l'Isis archaïque/primordiale (aux forces titanesques) (l'oeil de Rê), Dieu suprême de l'Amenti (couchant) donc prob. origine occidentale/autochtone lybique (venant de la région atlantique, source de la création pour les memphites : le couchant). On retrouve Ptah sous sa forme archaïque Tateten, qui est très comparable dans ses fonction à l'Hadès catachtonios dont le culte d'origine cabirique/phénicien semble s'être timidement développé (quelques signes) dans la région des hypogées de Gadir.
Il y a bien d'autres relations, par exemple entre Isis et Calypso, et entre certains toponymes du Détroit et ceux du Delta...
- Donc la version supposée saïte est peut être postérieure, plus récente, et fondée sur la cosmogonie memphite.
- Et enfin, si nous raisonnons sur un plan symbolique, le peuple d'Athéna qui combat les atlantes est peut être celui de l'Athéna saïte (Neith) qui fut, selon les grecs eux-mêmes, importée d'Egypte, fondatrice de l'Athènes moderne. Dans la mythologie, Athéna naît à Tritonis, donc dans la région de la capitale atlante Circène plus ou moins, et des Amazones, ce qui conforte la théorie lybique-occidentale. Pareillement, les égyptiens étaient incessamment en conflit avec ces mêmes peuples lybiques.
- Donc, Platon a très bien pu interpréter au premier degré une histoire dont il fallait connaître tout le contexte.

Donc l'Atlantide est bien une puissance, mais avant tout autre chose, une puissance mystique, symbolique, d'origine égyptienne dans ses principaux traits.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 15:56 (2012)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos ! Répondre en citant

Si on prend au pied de la lettre l'age supposé de la fin de l' atlantide ( autour de vers - 9600 av JC on avaiy calculé)
et qu'on dise s'il y avait eu une grande puissance à l'epoque , ou aurait elle pu se situer ?
Archeologiquement parlant les eules traces de soiétés dékà structurée à un date aussi reculée c'est en Anatolie du Sud Est qu'il faut aller les chercher
et dans le levant. Ailleurs je n'en connais pas à cette periode.

Donc que l'atlantide a une base orientale c'est logique. pour une raison qu'on arirvera san doute jamais a expliquer il semble que cette puissance est du s'exiler ou annexer
la partie occidentale de la mediterranée (dont l' afrique du Nord) et c'est cetet atlantide là "occidentale" qui est relaté - Le foyer originel des atlantes a été semblet il omis ou oublié
au fil du temps ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:27 (2016)    Sujet du message: L' atlantide probablement retrouvée à tartessos !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  >
Page 2 sur 9

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo