Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Titanomachie et Atlantide
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra



Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Ven 13 Juil - 06:10 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Revue du message précédent :

Ok bien noté , c'etait dans quelle partie du forum que tu avais posté cette serie d'indice , je vais le rappatrier dans cette partie du forum.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Juil - 06:10 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Ven 13 Juil - 16:19 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Citation:
La scythie se trouve au dessus de la gaule . ça correspond grosso modo aux frisons hollandais et pays baltes.


Diodore : En face de la Scythie et au-dessus de la Gaule est une île appelée Basilée

C'est Basiléa qui est au-dessus de la Gaule et non la Scythie. (Dans cette déclaration de Diodore). Ca correspond quand même plus ou moins à ce que tu dis. Mais je suis à 80% certain que Basiléa/Baltia vient de Baltique. Et donc que ces anciens territoires scythes seraient plutôt de de l'extrême-nord de l'ancienne Scythie : On peut admettre qu'à son apogée, l'ancienne Scythie pouvait aller jusqu'à la Pologne, la Lettonie , car les Scythes étaient semi-nomades., en mouvement depuis la steppe russe.

Dans ces cas là, Diodore appelle "scythes" des germaniques, c'est à dire des peuples qui se sont installés sur l'ancien territoire scythe. Mais ces germaniques ne sont plus les scythes historiques, c'est une appellation inexacte.

Ce qu'il faut préciser également, c'est que les goths qui ont envahi l'ancienne Scythie et plus largement une grande partie de l'Europe continentale, l'ont fait postérieurement aux légendes qui nous intéressent. Ces invasion commencent vers le 2° siècle avJC. Et les auteur comme Strabon ou Diodore assimilent les germains continentaux soit aux celtes soit aux scythes qui vivaient là bien avant eux. Ces germains-scythes ont de fait assimilé certains aspects de la culture locale : En particulier la "sensibilité" gothique trouve un écho dans l'art et l'ancienne culture scythe. Donc nous dirons que, si nous prenons les Scythes post-gothiques, alors oui, ce sont des germains. Alors peut être que Diodore nomme "scythes" les baltiques-scandinaves, mais en réalité, ils ne l'ont jamais été. C'est plutôt les scythes qui sont devenus germano-baltiques que le contraire. L'Europe du Nord est le pays des Germains depuis la protohistoire européenne.

Citation:
Globalement il fait aller la scythie des rivages européens au dessus de la gaule jusqu' à l'orient et la mer noire (ukraine etc;..)


C'est à peu de choses près, le territoire historique envahit par les tribus germaines, à partie du 2° siècle avJC. Mais je précise qu'étudier la mythologie scythe (via les grecs) ce n'est pas étuder la mythologie nordique, même s'il y a des points communs. Si nous parlons par exemple de la période "Phaéton", "Atlantide", etc, il s'agit des anciens germains et des anciens scythes pontiques.

Mais bon, maintenant que j'ai compris, on peut faire avec (il valait mieux préciser tout ça).

Citation:
Je reviens dessus parce que c'est important par rapport à la mythologie Atlante - je reposte le passage dans un instant


Quand on va faire le point de toutes les informations dont l'historicité est viable, on va voir apparaître des trucs percutants.

Citation:
Purée mais je viens de percuter un point primordial encore

Uranus eut aussi plusieurs filles dont les deux aînées furent les plus célèbres, Basiléa et Rhéa


Basiléa est une déesse. plusieurs versions : fille d'Ouranos (époque romaine, gréco-romaine), fille de Coelus/koelos (variante grecque). Dans certaines versions Ouranos combat Coelus pour lui prendre le trône du ciel : Il précipite le grand-dragon Koelos dans l'océan occidental, ou qui entoure le monde. Mais dans d'autres versions Ouranos et Koelos sont le même, et Ouranos prend la forme d'un dragon, ce qui explique son nom et la relation avec Waranos (grec ancien = Ouranos-ciel), Varanus (latino celtique, racine lat. URN "du vent du nord" = A-Draconis, l'ancienne polaire), de l'arabosémitique waran/ouran signifiant "le lézard, le serpent", et qui ramène donc étymologiquement à Varuna et à son Makara. Les étymologies s'étant interpénétrées, le mot Ouranos, désignant "le ciel" peut aussi faire référence en partie, grâce aux racine (P)IE diffusées par les peuples steppiques, à "ourala" (Oural) qui désigne le sommet de la montagne, c'est à dire la région céleste de la montagne, où vivent les dieux.

Cette diffusion (P)IE est fondatrices des grands "arcanes" de la mythologie eurasiatique, dans laquelle tout gravite autour d'une montagne des dieux (une Olympe) située au nord, qui est le sommet, le capitole du monde. Au pied de cette montagne est le monde des hommes et parfois aussi, un peu plus bas, celui des démons/dieux inférieurs. Quand un grand-dieu est supplanté par un autre, un nouveau grand-dieu, alors il est précipité, exilé, projeté, soit dans le monde des hommes, inférieur, ou encore plus bas, ou encore dans l'océan qui entoure ce monde.

Chez les grecs il existe une compétition entre les dieux qui sont très humanisés, parfois c'est traduit par une véritable lutte pour le pouvoir. On retrouve cela chez les égyptiens, à une moindre mesure peut être. Chez d'autres peuples par contre, il y a une constance dans la hiérarchie divine. Mais il semble que les peuples les plus civilisés soient plus instables dans la hiérarchie de leur panthéon :Leur dieux évoluent, changent de noms, sont remplacés, éliminés - en raison de contraintes culturelles qui peuvent être imposées par des envahisseurs possédant d'autres dieux, mais aussi par nature : la religion de certains peuples est liée à la cosmologie, et les connaissances évoluent, et les divinités avec.


- Basiléa, dans le grec ancien, signifie "la reine", et Basiléus "le roi". C'est un terme qui servait aux grecs anciens grecs (mycéniens par exemple) à désigner les empereurs romains. Les achéménides disaient "Megas Basiléus" = grand roi. Chez les mycéniens, on trouve sur les tablettes : "qa-si-ré-u" pour les nobles et les hauts fonctionnaires. Le grand-chef gouvernant les basiléi est le wa-na-ka.

Citation:
Basiléa reine fille d Uranus et de Titéa et sœur de Rhéa et des Titans , selon les Atlantides, était la plus sage et la plus habile de tons les enfants d Uranus auquel elle succéda elle épousaHvpérion celui de ses frères qu elle aimait le plus dont elle eut un fils et une fille V Hélius et SÉléné Les Titans ses frères ayant fait périr ses deux enfants Basiléa entra en fureur courut le pays en dansant les cheveux épars et devint un objet de compassion On voulut l arrêter mais aussitôt il tomba une grande pluie accompagnée d horribles éclats de tonnerre pendant lesquels Basiléa disparut La douleur du peuple fit place A la vénération il éleva des autels à sa reine et lui offrit des sacrifices au bruit des tambours et des timbales h l imitation de ce qu on lui avait vu ou cru voir faire Cette Basiléa est peut être la même que Cybèle
source : http://books.google.fr/books?id=SjeppgVDZMQC&pg=PA191&lpg=PA191&amp…


Donc Basiléa-Hypérion ("celui qui est au-dessus", soleil au Zénith). Basiléa/Basiléïa = Théïa (la grande déesse)
Théia = Théa, Thia, Titaâ, Ethra, Aïthra, Euryphaessa (Youriphissa), et Basilée chez Diodore -> Ouranide.
- Basilée -> prêtre de Saturne => Basiléa -> Prêtresse de Saturne (?)

Citation:
Aucune femme est affublée du titre de prêtresse dans les inscriptions dédiées à Satune, mais elle apparaissent sur les reliefs en vêtements sacerdotaux.

source : http://books.google.fr/books?id=RKxLnTEqXwIC&pg=PA458&lpg=PA458&amp…


Selon les variantes, Basiléa est fille d'Ouranos ou de Saturne.

Ce décalage (Ouranos/Cronos) est explicable. Ouranos/Cronos composent les 2 première générations divines. C'est la théogonie de Hiésode, celle d'Homère étant beaucoup plus vague. Et Hiésode structure son panthéon sur le modèle de la théogonie Hourite ( Cycle de Kourmabi, de facture très ancienne ). Donc chez Hiésode on a 3 générations : Ouranos, Cronos, Zeus qui sont les grands-dieux. Mais dans la théogonie Hourite on a 4 générations : Alalu (Koelos?), Anu (Ouranos), Kurmabi (Saturne), Teshoub (Zeus). A l'époque de Hiésode, la culture grecque subit une influence, une injection, due à l'invasion, ou la diffusion en Grèce (le Péloponèse) des Lélèges (du moins je crois que c'est le nom du peuple), qui apportent avec eux leur système kurmabique anatolien ou apparenté. Cela explique le décalage puisque en fait, le générations divines, à l'origine, sont au nombre de 4, et il en manque donc une chez Hiésode. C'est pourquoi on trouve des versions où Ouranos, bien que confondu avec Koelos, le supplante, ou dans lesquelles on trouve une Basiléa fille de Cronos et une autre, la même pourtant, fille d'Ouranos.

C'est également pourquoi, l'ancienne Basiléa (Baa'Chtla) steppique-pontique est une déesse-serpent, assimilable à Tiamât, Thalassa, car la version d'Ouranos/Waranos, son père, est celle du Koelos-Dragon céleste. Avec un décalage d'une génération en arrière pour nous et les auteurs ultérieurs à Hiésode. Ce pourquoi aussi, Cronos est roi d'Atlantide, puis Ouranos, une génération avant.

Je viens de trouver, en suivant le fil des vieux dictionnaires de latin : Basiléa = Scandia.
- la Basiléa de Diodore est la Scandia, la Scandinavie, dont plus particulièrement la province de Skân (la Scanie) au sud de la Suède.

Citation:
La mythologie atlante est une mythologie ... Nordique !
Le nom de la fille d' Uranus : Basiléa


Disons que cela doit se confirmer car les norrois avaient une déesse : Une géante du froid, de la montagne, de la chasse et de l'Hiver, et de la justice aussi, la déesse Skad, Skadh, Skadi, Skadé, peut être éponyme de Skandia, qui a pu être assimilée par les Romains à la Basilia grecque, une titanide, plutôt pontique. Le père de Skadé, Thiazi, est plutôt une sorte d'Hercule : Il fut tué après avoir volé les pommes d'or. On voit tout à fait l'influence grecque, ou du moins, du sud, car des "pommes d'or" en Finlande, c'est pas gagné à moins qu'ils connaissaient la culture des vergers en serre. Smile

Mais il y a peut être un rapport quand même. Il faut continuer à creuser.
Revenir en haut
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 00:49 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

J'ai compris ce que veut dire Ogygie : Île de Gygès. Gygès est un Géant, frère de Briarée et de Cottus, et compagnon de Cronos dans certains mythes.
Vossius explique que ce sont des vents, et que Gygès (Gugaïos) signifie ténébreux, obscur, nommé ainsi du fait que Zeus leur avait donné la garde du Tartare, et qu'auparavant Gygès étant toujourx en conflit avec Ouranos, fut précipité par ce dernier dans la Tartare, et libéré par Zeus. 


http://books.google.fr/books?id=bH4PAAAAQAAJ&pg=PA86&lpg=PA86&d…
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 02:12 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

dedale a écrit:
J'ai compris ce que veut dire Ogygie : Île de Gygès. Gygès est un Géant, frère de Briarée et de Cottus, et compagnon de Cronos dans certains mythes.
Vossius explique que ce sont des vents, et que Gygès (Gugaïos) signifie ténébreux, obscur, nommé ainsi du fait que Zeus leur avait donné la garde du Tartare, et qu'auparavant Gygès étant toujourx en conflit avec Ouranos, fut précipité par ce dernier dans la Tartare, et libéré par Zeus. 


http://books.google.fr/books?id=bH4PAAAAQAAJ&pg=PA86&lpg=PA86&d…


Les colonnes de Briarée sont l'ancienne denomination des colonnes d' Hercule si mon souvenir est bon également.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 09:54 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

dedale a écrit:
[

Je viens de trouver, en suivant le fil des vieux dictionnaires de latin : Basiléa = Scandia.
- la Basiléa de Diodore est la Scandia, la Scandinavie, dont plus particulièrement la province de Skân (la Scanie) au sud de la Suède.

Citation:
La mythologie atlante est une mythologie ... Nordique !
Le nom de la fille d' Uranus : Basiléa


Disons que cela doit se confirmer car les norrois avaient une déesse : Une géante du froid, de la montagne, de la chasse et de l'Hiver, et de la justice aussi, la déesse Skad, Skadh, Skadi, Skadé, peut être éponyme de Skandia, qui a pu être assimilée par les Romains à la Basilia grecque, une titanide, plutôt pontique. Le père de Skadé, Thiazi, est plutôt une sorte d'Hercule : Il fut tué après avoir volé les pommes d'or. On voit tout à fait l'influence grecque, ou du moins, du sud, car des "pommes d'or" en Finlande, c'est pas gagné à moins qu'ils connaissaient la culture des vergers en serre. Smile

Mais il y a peut être un rapport quand même. Il faut continuer à creuser.



Je vais te faire gagner du temps dédale , je pense Wink Pas influence grecque - qui n'ets qu'un "intermediaire" - Autant aller directement à la source !

Et si on remonte de cette façon toutes les mythologies (celtiques, nordiques, et y compris une partie bonne partie de celle des grecs) on abouti inexorablement à la source indienne ( de l' Inde biensur)

Par exemple SKANDA - divinité indienne de la guerre et Skanda Nava ( originie du nom Scandinavie ) = Les adorateur sde Skanda.

Des pommes d 'or en Finlande comme tu dis c'est pas gagné , c'est forcement un mythe qui a voyagé avec les migrations. Et j pense des proto indo européen.

Pour mémo et rappel :

Ynys Afallach (il des pommiers pour les gallois)
Emain Ablach (meme significcation pour les irlandais)
Ablach en générale tradition d'une ile averc pommiers chez les celtiques
jardin des Hespérides (et les pommes ed' or) chez les Grecs.
Jambudvipa (ile du fruit Jambu) chez les vediques
Jambuling chez les tibetains ( le lieu du fruit jambu)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:20 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Le dieu de la guerre

Skanda est le fils de Shiva [Shiva] et de Parvatî [Parvatî], et frère de Ganesh [Ganesh]

Sa naissance est contée par la légende suivante :
Menés par Tarakâ, les asuras (anti-dieux) pénétrèrent dans le monde des dieux. Selon Brahmâ [Brahmâ], seul un fils né de l'unique semence de Shiva pourrait venir à bout des démons. Perdu dans ses méditations, Shiva ne songeait pas à donner un fils. Les dieux demandèrent à Kama [Kama] de déranger la méditation de Shiva avec ses flèches et de faire en sorte qu’il éprouve du désir pour Parvatî. Kama refusa, conscient que ce geste lui serait fatal mais les autres dieux le menacèrent de lui jeter une malédiction s’il n’obéissait pas. Se disant qu’il valait mieux être tué par le dieu des dieux que par les malédictions de ces dieux là, il se rendit avec sa femme, Ratî, au séjour de Shiva. Le dieu du désir décocha sa flèche de fleur sur le grand dieu en méditation. Immédiatement, il fut réduit en cendres par le feu jaillissant de l’œil frontal de Shiva qui ne cessa pas pour autant sa méditation. Les flèches du désir ne faillissent jamais, mais elles restèrent inefficaces contre Shiva. Troublés par la mort de Kama, tous les dieux se rendirent devant le seigneur et implorèrent son pardon. Parvatî entreprit alors de longues mortifications. Shiva laissa alors échapper sa semence, récoltée par Agni [Agni]. Mais elle était si brûlante que même le dieu du feu ne pût la contenir, il la déversa dans le Gange (c'est pour cette raison que Ganga [Ganga], déesse du fleuve passe également pour être sa mère). Elle rebondit dans un buisson de roseaux et donna naissance à Skanda.
Dès sa naissance, les dieux se précipitèrent pour le voir, effrayés par sa puissance. Ils pensèrent même le tuer tant il les rempli de crainte. Mais, en sa présence, ils ne purent qu'être impressionnés, ils se soumirent et demandèrent sa protection. Shiva lui-même vint à sa rencontre, il reconnut son fils, et Skanda se mit à ses ordres.
[Ganga]

Dès qu'il fut en âge de prendre ses fonctions, les dieux informèrent Skanda qu'ils avaient déjà été vaincus dans un combat avec les asuras et que Tarakâ, le chef des ennemis, faisait des ravages dans le monde. Skanda ne se fit pas prier, il partit tout de suite au combat et tua Tarakâ de son arme infaillible, arme magique qui le rendait invincible.

Un aure texte raconte :
Les dieux, dans un état de détresse indescriptible, vinrent frapper à la porte de Shiva pour demander de l'aide.
Les dieux implorèrent la grâce du dieu Shiva, car ils avaient été humiliés par le puissant démon Tarakâ.
Ils étaient devenus des orphelins sans abris, errant parmi les trois mondes sur lesquels régnait en maître souverain l'usurpateur, le démon Tarakâ et son armée d'Asuras.


Shiva leur déclara: "Ce qui est arrivé devait arriver, mais celui qui pourra se saisir de ma semence aura le pouvoir de mettre à mort cet Asura".


Seul Agni, le dieu du feu sacrificiel, put se saisir de la semence de Shiva et l'avala mais il fut bientôt pris d'atroces douleurs. Etant la bouche sacrificielle par laquelle tous les autres dieux sont nourris, toutes les divinités furent affligées des mêmes souffrances.
Parvatî, la mère divine, s'adressa à Agni en ces termes : "Il ne t'incombait point d'avaler la semence de mon maître, tu es un misérable, un criminel", et elle le maudit.


Les douleurs étant devenues insupportables, Shiva apparut dans le champ de vision des dieux et les autorisa gracieusement à vomir sa semence qui se scinda en parcelles qui pénétrèrent, à leur insu, dans les corps de six Krittikas (puissances féminines) alors qu'elles prenaient un bain rituel dans le Gange.


Enceintes elles furent prises d'atroces douleurs. Se sentant trahis et humiliés, leurs époux les répudièrent et les excommunièrent de leur caste.
Shiva, gracieusement les autorisa aussi à recracher sa semence qui tomba aux pieds de la montagne Himavan et Himavan Raja (Le roi de la montagne), alerté par l'incendie qui détruisit toute la végétation invoqua la grâce de Shiva qui précipita la semence dans le Gange.


La semence de feu navigua sur les eaux sacrées et, près d'une rive de joncs, se transforma en un enfant à l'aura solaire et luminescent dont la vision radieuse comme des millions de soleils émerveilla les six Krittikas, qui furent témoins de cette naissance miraculeuse.


Quand il naquit, le dieu skanda n'avait qu'une tête, mais les Krittikas s'en disputant la garde, il se transforma et apparut avec ses six têtes, afin de contenter ses futures mères adoptives qui purent chacune, simultanément, lui faire boire leur lait.
Un dragon cracha une lance pour Skanda. Ce dernier s'en saisit et il put mettre à mort le démon Tarakâ.

source: http://vedisme.free.fr/pages/skanda.html
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 10:30 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant



Don inconographie : Associé au Paon (faut voir quels autres dieux "occidentaux" sonta ssocié au Poan eventuellement *) avec sa lance d'invisibilité (qui n'ets pas sans rappelé la lance de Lugh qui assure la victoire à celui qui la possède, , celle là meme que les partisans nazis recherchaient désespérement - 1 des objets "magiques" appartenant aux fils de Danu - tribu du rig veda - dont les celtes sont des descendants)
D'ailleurs le mot celte - Kelte (racine KALLA-TA ) est une racine sanskrite qui signifie " chef de guerre".
De meme HARA KALLA (dieu vedique des combats) est à rapprocher je pense, de HERAKLES (hercule)

* Dans la grece antique Hera (Junon / isis en autre) , epouse de Jupiter , est associé egalement au Paon pour information et lien avec l' histoire de nos titans.

A un moment on va tourner en rond et se renvoyer la balle indefinement entre mythologie Hourrite , phenicien, grec, nordique celtes , iberes, etc... il faut aller aux sources des mythologies indo européennes pour comprendre l' atlantide , pas juste recenser ses affluents meme si c'ets intéressant aussi Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 13:50 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Propos stupide, débile, crétin ( liste non exhaustive).
Signé : Dédale au beau vocabulaire, maître des lieux.


Dernière édition par soucolline le Ven 21 Sep - 17:20 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 17:13 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Ils y sont peut etre déjà ces traces là soucolline. mais comme tu dis si bien , y a pas un ecritaux : "je suis un vestige des PIE "

Les vestiges des PIE on les trouve dans la mythologie , c'est plus facilke a identifier q'un squelette ou que des vestiges de fondations par exemple.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 18:59 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Citation:
Par exemple SKANDA - divinité indienne de la guerre et Skanda Nava ( originie du nom Scandinavie ) = Les adorateur sde Skanda.


On s'est déjà plus ou moins chamaillé avec ces étymologies sanscrites. Je n'ai rien contre les étymologies sanscrites. Si les termes relèvent d'une origine sanskrite, je ne vois pas ce qui pourrait m'empêcher de la suivre. Mais encore fait-il quelle soit viable, même si elle reste éventuellement approximative, et qu'elle suivre les règles étymologiques.

- Il y a 1 règle en étymologie, notamment lorsqu'il s'agit des noms de dieux : un dieu est la personnificationn d'une chose, d'un principe. L'étymologie est le sens de cette chose, de ce principe, mais pas sa personnalisation. Ex : Océan (okeanos) en sanscrit est "a-çayana-h" et signifie "ce qui entoure", il ne désigne pas le dieu Océan, mais l'élément cosmogonique. En akkadien, l'équivalent d'okéanos grec (pas le dieu, l'élément océan), est "uganna" et parfois "uk-e-ana" (en Mésopotamie) signifiant "le cercle". Les termes sanscrit et akkadiens/mésopotamiens expliquent clairement pourquoi l'océan est désigné, dans l'ancien temps, comme entourant le monde.

Donc étymologiquement, Skanda ne désigne pas le dieu Skanda (Skandha), mais littéralement, le "jet de semence" (Skanda purana).

- Quant à "nava", cela ne signifie pas "adorateur" car c'est le terme qui désigne le nombre 9 (système numéral : le 9°)
- donc traduction de Skanda-Nava : le 9° jet de semence, la 9° fécondation. (si je fais erreur, j'espère qu'un linguiste me corrigera)
- Mais à la place de "nava" on pourrait mettre "naba" (en suposant des altérations depuis le sanskrit) qui signifie "nouveau" : Le nouveau jet de semence (le nouvel acte de procréation).
- le "nouvel acte de procréation" : Ca possède un sens sur le plan védique, mais quel rapport avec la Scandinavie?

L'étymologie classique qui est proposée pour "Scandinaves/Scandinavie" est la suivante (agrémentée par moi-même) :

1 - Scathin : danger - Awjo : île (plus ou moins : Scatinavio) : peut se référer aux dangereux bancs autour de Skanör-Falsterbo au sud de la Scandinavie. Le terme apparaît dans des textes romains et dans l’Histoire des Goths de Jordanès comme Scandza.
2 - Skåne/Scandza/Skandjia (Province des Scandia) et Awjo (Scandazwjio) : ïle-presqu'île-Nation des Scandes. Comprend la Germanie.
3 - Scandinavie : Simple déformation latine de Skân Lân (Scandialand).
4 - Etymologie Skân (même que Scathin) - de Skaoin : Danger (protogermanique).
5 - comparatif -> latin : scandere (monter, s'élever), sanscrit : scand (aller, se mouvoir, s'élever)
6 - expression : "monter vers le nord". Le nord désignant une position haute. Peuple du Nord, peuple élevé.
7 - 'skân = danger' (sous-entendu : le peuple des dangers, qui connaît les dangers, ou qui est dangereux) ne semble pas IE. A vérifier.

La référence au danger peut être maritime, mais peut provenir de la nature (les ours, les loups, anc. les tigres des neiges, une faune dangereuse) et des conditions (hivers très rudes, tempêtes de neiges, si ce n'est pas tout simplement les moeurs disons barbares considérées comme telles.

Il est très difficile de déterminer avec clarté ce qu'était la religion des anc. sandinaves vu qu'elle ne prit son essor et ne fut connue par les autres peuples que très tard, à partir du moyen-âge, et attira l'attention des historiens à partir du 18° siècle. C'était une tradition orale et profondément endémique, dominée par la culture germanique mais possédant des aspects locaux ignorés et complexes, mettant en scène aussi bien le caractère IE que des caractères plus anciens (non-IE) typiques, conservés par les moeurs et l'isolement des tribus du quasi-grand-nord, leur proximité avec les aborigènes Inuits par exemple.

Citation:
Et si on remonte de cette façon toutes les mythologies (celtiques, nordiques, et y compris une partie bonne partie de celle des grecs) on abouti inexorablement à la source indienne ( de l' Inde biensur)


Primo, es grecs c'est un peu à part, non pas pour une question d'antériorité ou de primauté par rapport aux sources. Les grecs se sont très tôt orientés vers un discours "public". L'apprentissage des écoles autrefois ésotériques est devenu exotérique/public. Ils devaient donc s'harmoniser avec les connaissances apprises dans les écoles ésotériques des autres cultures, histoire de ne pas créer de problèmes, de dissensions sur le plan religieux. Il ont donc adoptés très tôt un système tendant à être universaliste, empruntant aux Egyptiens, aux Phéniciens et d'autres peuples, et en instituant très tôt des assimilations d'ordre linguistiques/symboliques/socio-culturelles entre les différentes théogonies et systèmes de pensée. Cela leur a valu à perdre certaines notions "indigènes", mais à gagner en étendue philosophique "internationales".

Donc parler de "grecs", c'est très vague : Ca consiste à parler d'un ensemble de peuples dont certains sont très anciens et très antérieurs aux premières civilisations, ou à l'apparition des premières écritures. Ou alors, de parler de l'époque classique, à l'apogée de la civilisation (Athènes, Spartes, Delphes...) et donc, effectivement, plus tardivement, que les sources IE, sanscrites, mésopotamiennes, coulchites, etc.

Mais bon si nous parlons du sanscrit de l'apogée du nord de l'Inde, c'est encore plus tardif. Donc on doit tout mettre au même niveau. Et là, je ne parierais pas sur la primauté du sanscrit, sauf dans des cas précis. Archéologiquement, la civilisation indusienne-mésopotamienne est plus ancienne que celle du sanscrit. Seul problème, c'est que l'Indus possède un système d'écriture restant entièrement à déterminer, et donc il est à ce jour impossible d'en extraire des sources étymologiques. Mais au premier abord, il n'est pas loin de l'égyptien et des systèmes nilotique-subsahariens.

D'autre part le sanscrit possède lui-même une antériorité linguistique qui nous fait revenir vers la Caspienne et la Mer Noire entre autre, et la source ((P)IE. Cela n'exclue pas des métissages avec les langues autochtones de l'Inde et de l'Himalaya, de la zone gangétique, et de l'Asie du sud également. Mais dans le nord de l'Inde, la langue littéraire, du Rgvéda, est indo-iranienne, et la calligraphie de l'écriture est parente de l'ancien Persan, et quasiment jumelle de l'Avestan. Celui qui parlait la langue du sanskrit comprenait l'avestan. Par contre, la langue indusienne est antérieure et différente à tout cela sur le plan calligraphique et linguistique.

On peut retrouver prob. une origine purement asiatique dans les termes comme "Typhon" (Taï-Phoon, taï-phong, la tempête, chinois). Mais de telles racines asiatiques sont rares, ou difficilement localisables dans les termes IE. On ne peut non plus se déterminer sans établir une chronologie, un sens, des transmissions linguistiques. Car peut être que Taï-Phong vient de Typhôn également.

Si l'on prend les stades de transmissions linguisitiques (géographiquement) : (pré)hellénique-svestique-sanscrit-asiatique, la transmission peut s'effectuer dans les 2 sens, puisque les grecs avaient de très anciennes implantations en Asie-Mineure. Pareillement, la position des Gallates (keltos) les faisaient de retrouver à proximité des indo-iraniens et des langues avestiques-sanscrites. Donc métissage linguistique dans l'ancienne Europe assurée, la turquie étant une porte ouverte sur l'europe pour les peuples d'Asie.

Mais disons que tout ne repose pas sur une unique source sanscrite, qui serait la plus ancienne.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Dim 15 Juil - 23:09 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Oui mais ... (je suistetu des fois c'ets un defaut , des fois c'est une qualité) . reprenons le cas de Skandia

Voila ce que tu postait préalablement à mon intervention "vedique" :

Skad, Skadh, Skadi, Skadé, peut être éponyme de Skandia, qui a pu être assimilée par les Romains à la Basilia grecque, une titanide, plutôt pontique.

Esrt ce que les pontiques, les romains ont expliqué dans leur mythologie le nom de ce dieu : A priori non.

Tu dis tres justement :

- Il y a 1 règle en étymologie, notamment lorsqu'il s'agit des noms de dieux : un dieu est la personnificationn d'une chose, d'un principe.

Bien . Donc qui explique l' 'origine de ce nom " comme Jet de semence" : Les grecs ? les pontiques ? les romains ?

Niet ; L'histoire du "jet de semence" qui va donner le nom de ce dieu se retouve dans la tradition hindoue et pas ailleurs à priori voir post précédent detaillant cette histoire)

De là on doit en deduire que Skandia est "née" dans cette tradition.

***
je reviens sur la remarque archéologique de soucolline . On est peut etre pas dans un cas "classique" de diffusion comme les invasions ou migrations steppiques en europe.

La on parle des titans qui sont en gros une bonne vingtaine , on parle de "leaders" en petits nombres que constitue un groupe de dieux limité.

La diffusion a pu se faire plus par une elite (une royauté , des pretres , des souverains, des chefs , etc...) qui detenait le pouvoir (religieux , scientifique avec l'astronomie , agronomiques, etc...) que par des deplacement de masse. Dans ce cas ça ne laisserait pas vraiment de trace archéologiques

Quand dans la mythologie on retrace les "deplacements" de Dyonisos (Osiris) dans le sens Egypte jusqu' en Inde (ou l'inverse selon les sources) on parle d'un leader parti avec 2 ou 3 de ses plus proches conseillés et de allez, maximum 200 "suiveurs" . Ca ne laisse aucune trace archeologique mais ça a pu exister et impacter considérablement l' histoire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 02:23 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Citation:
Oui mais ... (je suistetu des fois c'ets un defaut , des fois c'est une qualité) . reprenons le cas de Skandia

Voila ce que tu postait préalablement à mon intervention "vedique" :

Skad, Skadh, Skadi, Skadé, peut être éponyme de Skandia, qui a pu être assimilée par les Romains à la Basilia grecque, une titanide, plutôt pontique.

Esrt ce que les pontiques, les romains ont expliqué dans leur mythologie le nom de ce dieu : A priori non.

Tu dis tres justement :

- Il y a 1 règle en étymologie, notamment lorsqu'il s'agit des noms de dieux : un dieu est la personnificationn d'une chose, d'un principe.

Bien . Donc qui explique l' 'origine de ce nom " comme Jet de semence" : Les grecs ? les pontiques ? les romains ?

Niet ; L'histoire du "jet de semence" qui va donner le nom de ce dieu se retouve dans la tradition hindoue et pas ailleurs à priori voir post précédent detaillant cette histoire)

De là on doit en deduire que Skandia est "née" dans cette tradition.


Et pourquoi les grecs, pontiques ou romains, expliqueraient un nom de divinité védique? Déjà commençons par laisser parler la langue des concernés : les Scandinaves, pour entamer un rapport avec le sanscrit.
Le lien que tu fais "skanda-nava" = "adorateurs de Skanda", n'est pas valable. Par contre, sur le plan étymologique, des racines linguistiques, il y a probablement un rapport entre le terme scanthen/skaoin du protogermanique "danger" et skanda du sanscrit "semence" (sous-entendu "la semence de Shiva"), Skanda étant aussi le nom d'un dieu de la guerre (fils de Shiva) contre les démons Asuras.
- Asuras peut être = Ases/Aesir des Scandinaves. Les dieux des uns sont les démons des autres. Mais pour les Scandinaves, le danger en question ne peut être les Ases (si ce sont bien les Asuras) car ce sont leurs propres divinités.
- Donc si les Scandinaves sont les "adorateurs de Skanda" (qui lutte contre les démons), quels sont ces démons (ce danger "skanthen") communs avec les hindous?
Comment fait-on coller tout ça en proposant une étymologie à base védique? c'est ça que je cherche.

Quant à "Scandia", c'est un terme latin de Diodore, issu du nom de "Scandes" (les Skân) - la facture est tardive mais plus précise que celle de Basiléa, Baltia, Abalcia, qui englobe la Baltique (peut être par ressemblance phonémique) et qui est un nom appartenant à plusieurs cités, dont une, alpine, en Suisse à l'époque de Diodore, et il semble aussi, une sur la Mer Noire (en Crimée).
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 02:37 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Arrow
dedale a écrit:
Citation:
Par exemple SKANDA - divinité indienne de la guerre et Skanda Nava ( originie du nom Scandinavie ) = Les adorateur sde Skanda.


- le "nouvel acte de procréation" : Ca possède un sens sur le plan védique, mais quel rapport avec la Scandinavie?

.



Oui le rapport : je resitue on parlait bien de Basilea au départ (une déesse) et Ile de basilea.
Basilea qui dans la mythologie "atlante" serait la Soeur de Rhea (cf posts precedents) qui a epousé saturne/cronos et mere de jupiter.
Donc une atlante pour résumer simplement.

Tu as dit: Skad, Skadh, Skadi, Skadé, peut être éponyme de Skandia, qui a pu être assimilée par les Romains à la Basilia grecque, une titanide.

Une titanide ok . donc une atlante on est d'accord. Au départ le terme " scandinavia " dans l' antiquité s'appliquait pour designer des iles au nord est de l' angleterre..
Donc ça correspondrait bien à la localisation suposée de l' Ile de basilea.

L'importance de point est que si Skandia a été assimilé à Basilea (ou basilia) , c'est un dieu indien qui a donné le nom d'une ile ou d'un archipel d'ile) au nord est de l'angleterre,
suposé etre la terre d'une titanide.

Je suis allé voir sur le wiki anglais et il n'ecarte pas cette hypothese pour l'ethymologie de la scandinavie:


http://en.wikipedia.org/wiki/Scandinavia

=> Yet another possibility is the name Scandinavia means skanda's navia (Sanskrit: Skanda, {Murugan} - Lord of war, another manifestation of the supreme, and navia - naval settlement or new settlement.)

Navia il y a peut etre en effet une erreur de sens chez moi , ça ne serait pas adorateurs mais " nouvel emplacement" ou " emplacement maritime" , globalement l'idée de maritime et de nouveau. Le nouveau lieu de residence maritime du Dieu (vedique) Skandia.

Voila pour le rapport.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 02:53 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Et le rapport ultime que tu fais devient cohérent s'i s'agit en efeft d'un nouveau lieu ou s'installent des indiens : Ase (Asura) vs Deva .
Reste à savoir si les Asura sont bien des demons "locaux" et les devas ( les nouveaux dieux) des Atlantes ou l'inverse . je pense que tu connais mieux que moi l' histoire des Ases.
En tout la lutte deva / Asura se serait delocalisée aussi) dans cette region du monde .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 03:19 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

J'ai fait une consultation rapide sur wiki de ce qu'etait les Ase , ce n'ets pas une mythologie que je connais donc je prends des liens grand public pour l' isntant:

. Les Ases apparurent dans la religion scandinave après les invasions indo-européennes, et furent vraisemblablement incorporés au panthéon ancien, au lieu de supplanter leurs prédécesseurs, les Vanes. Cette famille, qui comprend de très nombreuses divinités, est représentée par la Rune-Dieu As5. À l'inverse des dieux grecs, les dieux d'Asgard sont mortels et peuvent ressentir la douleur physiquement et psychologiquement.
[...]

Arrow Donc ces bien les Indos qui ont amenés dans le Nord de l' europe leurs dieux (et pas l'inverse) dont Skandia. Les Ase viennent avec les inavsions IE..

Les traces de cette fusion sont relatées dans la Völuspá, un des principaux textes de la Mythologie nordique, où il est dit que les Ases affrontèrent les Vanes dans une guerre d'intérêt

Arrow vu qu'il y a une guerre , logique que le dieu de la guerre deveiennent emblematique et donne sonnom a cette region.

[...]

Odin est considéré comme le chef des Ases. Ceux-ci représentent par ailleurs une puissance positive puisqu'ils sont en lutte avec l'engeance maudite des géants, à l'image des dieux olympiens avec les Titans

Arrow on y revient donc une fois de plus à notre titanomachie mais cette fois version Indo / nordique.

dédale c'ets toi je crois qui avait noté quelques analogies entre Odin et Saturne/cronos non ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 03:41 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Hummm. Je ne sais pas vous mais je commence a comprendre ce qui s'est passé Razz

Les Atlantes / titans sont le peuple dominant en Europe du Danemark à la peninsule iberique . Peuple puissants sans doute de type nordique , un peu plus grand que le reste des mediterranéens.
Ce peuple toujours plus invasifs (il a sans doute colonisé l' afrique du Nord et l'egypte) veut s'etendre encore plus en europe orientale et Asie . paut etre poussé egalement par un phénomène la deglaciation qui voit peu à peu ses cotes et ses cités se faire submerger par la montée des eaux , ils ont donc un mouvement vers l'europe continentale pour trouver de nouvelle terre "plus interieures" ou moins touché par ces phenomenes de deglaciation (europe du sud par exemple)

Dans le meme temps profitant de territoire qui se libèrent des glaces les peuples "indo asiatiques" eux remontent vers l'europe danubienne et du nord.

Le choc est inevitable le conflit mythique Titans (Atlantes / Oceanides / devas / cyclopes ) contre indo eurasiens (Géants / olympiens / Asura)/ fils de dana -danu) a lieu . La fin du conflit : peut etre la submerssion definitive de la capitale des atlantes au moment ou ils luttent avec les IE . Les pretres de Sais et platon disaient donc vrai ...

Les mythologies postérieures retiennet cette guerre , l'existance romancée de géants et de Titans, le chox emblematique de 2 mondes , le duel Jupiter / Saturne , la disparition d'une civilisation engloutie.

Les atlantes ne sont pas des IE à l' origine mais ils s'y sont confrontés . defaits ils se sont probablement intégrés , dissolu, melangés dans les peuples IE .

Et comme dit Soucolline l' histoire ecrite par les vainqueurs (en l' occurence les Indo asiatiques) les a progressivement effacé jsqu' à ce que Platon redeterre cette histoire ancienne, que quelques pretres egyptiens (anciennement fidèles aux atlantes) avaient gardé secretement et precieusement.

Ca reste a afiner mais voila sans doute une trame possible.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 06:07 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Citation:
L'importance de point est que si Skandia a été assimilé à Basilea (ou basilia) , c'est un dieu indien qui a donné le nom d'une ile ou d'un archipel d'ile) au nord est de l'angleterre,
suposé etre la terre d'une titanide. 


Ca personne ne peut le dire. Ce sont les Romains qui nommaient Basiléa "Scandia", non pas par rapport au dieu indien Skanda mais par rapport aux peuple qu'ils nommaient Scandes, avec qui ils avaient à faire.
Ces termes sont dans les textes romains mais pas dans les textes indiens. Il n'y a pas de Basiléa = Scandia = îles scandinaves, ou un rapport de ce genre, géographique/mythologique dans les textes indiens. Le rapport Scanda/Scandinavie tient d'une probabilité dont il faut trouver d'autres éléments que le nom d'un dieu pour qu'elle puisse fonctionner.

La scandinavie est à 10 000 bornes de l'Inde. Il faut traverser la steppe eurasienne, hostile et quasiment inhabitée (pas de civilisation), que des tribus et des animaux plutôt sauvages et féroces. On suivre la Caspienne, lma Mer Noire, puis remonter, mais ça ajoute des milliers de km. A l'époque du Rgvéda, le ticket de retour n'est pas garanti : A mon avis la Scandinavie est une région parfaitement inconnue des indo-iraniens. Et toujours à mon humble avis, les Scandinaves ne doivent avoir aucune idée de l'Inde, même dans leur mythologie les plus débridée.

S'il existe un Skanda indo-scandinave, alors il doit bien exister un Ganesha aussi, puisque c'est son frère. Les 2 divinités sont des sortes de jumeaux divins, antithèse l'un de l'autre, indécollables.
Un mot ne suffit pas. S'il y a eu transmission, alors on doit retrouver des groupes d'éléments convergents symboliques, rituels, etc.

Et puis, il ne faut pas oublier la source IE, et donc la théorie des langues-mères, qui explique la diffusion des racines linguistiques. Sans cette théorie, celle des migrations ne suffirait pas à expliquer l'existence de racines communes, car avec le temps, sans base commune, les termes que l'on peut aujourd'hui comparer, n'auraient plus aucun rapport. Cela signifie qu'il y a eu une très longue gestation linguistique, dans laquelle certaines notions se sont enracinées malgré les mouvements et évolutions sociodémographiques, et sont devenues des constantes, ceci étant renforcé avec l'apparition de l'écriture.

Prenons le mot "danger" :
- Donc (proto)germanique-scandinave : Sca-thin, Ska-oin, Skâ-n (le peuple) et Skad : Ska-Dh = la géante ( le "Dh" équivaut prob à "déa")
- latin : periculum (danger, péril)
- grec : kyndinos (danger, péril) (se rapproche un peu de "scandinavie", mais alors le mot scandinavie est récent car c'est du grec moderne)
- Sanscrit : Samkata (danger, calamité) (Samkata se rapproche un peu de Scathin)
- Pas de "Ska" dans le sanscrit.

Maintenant "semence" - mais Skanda = "semence de Shiva" (épithète) , donc nuance :
- Sanscrit : (Skanda) - Biija (semence) (Skanda est aussi l'un des noms de la compagne de Shiva, la Shakti-Durga-Parvati-Kali)
- grec : Sporos, éventuellement Sperma. (theiosporo pour la semence divine)
- latin : Semen (proche de sperma)
- protogermanique : semô (donc rapprochement avec le latin et le grec pour ce terme)
- Allemand : Samen (du latin)
- Gallois : Hadau, sberm (du latin et grec)
- Les correspondances avec Skanda (le dieu) sont loin d'être évidentes, dans un sens ou dans l'autre.

je me sers de google traduction, et de quelques autres outils : http://www.dictionary.tamilcube.com/sanskrit-dictionary.aspx
pour les termes protogermaniques ou proto-x, genre grec ancien, je fouille partout


Le grec ne vient pas du sanscrit, c'est un langage indépendant. Il y a simplement des racines communes venant de l'IE.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 09:59 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

dedale a écrit:


Ca personne ne peut le dire. Ce sont les Romains qui nommaient Basiléa "Scandia", non pas par rapport au dieu indien Skanda mais par rapport aux peuple qu'ils nommaient Scandes, avec qui ils avaient à faire.
Ces termes sont dans les textes romains mais pas dans les textes indiens. Il n'y a pas de Basiléa = Scandia = îles scandinaves, ou un rapport de ce genre, géographique/mythologique dans les textes indiens. Le rapport Scanda/Scandinavie tient d'une probabilité dont il faut trouver d'autres éléments que le nom d'un dieu pour qu'elle puisse fonctionner.

La scandinavie est à 10 000 bornes de l'Inde. Il faut traverser la steppe eurasienne, hostile et quasiment inhabitée (pas de civilisation), que des tribus et des animaux plutôt sauvages et féroces. On suivre la Caspienne, lma Mer Noire, puis remonter, mais ça ajoute des milliers de km. A l'époque du Rgvéda, le ticket de retour n'est pas garanti : A mon avis la Scandinavie est une région parfaitement inconnue des indo-iraniens. Et toujours à mon humble avis, les Scandinaves ne doivent avoir aucune idée de l'Inde, même dans leur mythologie les plus débridée.




Rassure moi dédale . Parce que à te lire , je commencerais à douter qu'i y a eu des invasions indo européenne en europe ... Tu auras du mal a prouver le contraire lol.
Les Ases dans la mythologie scandinave ce n'est pas d'origine.
Apres quand les romains nomment une region par rapport à un nom de peuple , Ils nomment ce peuple par rapport à quoi ? ne censure pas ton raisonnement à moitié ...
Il n' y apas de raison d'avoir dans les textes indiens un Basilea = Skandia = Iles skandinaves.
C'est les autres qui font ce rapport pour eux en nommmant cette region du monde Skandinavia "le nouvel emplacement maritime" du Dieu Skanda.

C'est notre role de chercher d'autres rapprochement sur cette piste , pas de dire qu'un seul nom ne suiffit pas à ce rapprochement .
Je dirais que c'est déjà un rapprochement important. Qui n'est pas isolé dans cette region du monde , puisqu'on peut egalement rapprocher le Danemark aux enfants de Danu (tribue vedique.

Comme on ne doit plus nier que la guerre Asura / deva se réfère aux mêmes evenements ou racines que la titanomachie des grecs (titans vs Géant / Océanides vs Olympiens)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 14:04 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Citation:
Rassure moi dédale . Parce que à te lire , je commencerais à douter qu'i y a eu des invasions indo européenne en europe ... Tu auras du mal a prouver le contraire lol.


Il ne me semble pas avoir suggéré cela, une seule fois, dans ce forum.

Citation:
Les Ases dans la mythologie scandinave ce n'est pas d'origine.


Aucun panthéon n'est d'origine.

Citation:
Il n' y apas de raison d'avoir dans les textes indiens un Basilea = Skandia = Iles skandinaves.


Il faut un rapport, quel qu'il soit, qui permette de penser que "Skanda" est à l'origine de "scandinave".

Ex : Si un rapport toponymique Atlantide/Atlas a pu être fait, c'est grâce à un autre élément toponymique "colonnes d'Hercule", qui confirme la relation étymologique Atlas/Atlantide.
Ce qui fait que si tu cherches une Atlantide, tu es obligé de chercher des colonnes d'Hercule : C'est bien ce que tu tentes de faire, me semble-t-il? Et tout fonctionne pareil, avec au moins un 3° élément pour confirmer la relation des 2 autres. (une preuve par 3 dira-t-on)

Maintenant tu es absolument libre de développer la piste : Skanda -> Scandinavie, mais elle ne repose pas sur grand chose - pour le moment.

Citation:
C'est notre role de chercher d'autres rapprochement sur cette piste , pas de dire qu'un seul nom ne suiffit pas à ce rapprochement .
Je dirais que c'est déjà un rapprochement important. Qui n'est pas isolé dans cette region du monde , puisqu'on peut egalement rapprocher le Danemark aux enfants de Danu (tribue vedique.


Ca dépend du type de rapprochement. Soit il est sélectif, élaboré selon des critères linguistiques mais aussi culturels, soit il est seulement linguistique : Alors il faut que les étymologies concordent.
Sinon on peut tout mettre en rapport : Dan, Dana, Danu, Danaan, Danube, Dôn, Adonis, Adonaï, Adôn, mais aussi des termes comme Déné (indiens du Canada : Déné flanc-de-chiens, Déné peaux-de-lapins, Déné queue-de-castor, Déné pattes-de-lièvres, etc), ou encore avec les Dan de Birmanie, les Dan des tribus d'Israel, les Danaïdes, les grecs sont nommés "Danaos" (dans la guerre de Troie par Homère), ou encore avec Dioné, ou Diane, etc. (on peut continuer très longtemps)

Tout dépend des critères : Est-ce que la Dan/Danu des danubiens correspond à la Dan des Pérottes (une Aphrodite avec des coquillages partout) , ou à la Danu dont le nom se retrouve aussi bien chez les celtes que les hindous? Ces déesses sont généralement des personnifications des eaux de la création/enfantement, donc liées à la mer, aux fleuves, aux pluies : aux origines de la vie dont l'eau est l'élément nécessaire. Mais ce sont des éléments auxquels tout les peuples du monde sont confrontés, depuis l'aube des temps, donc diffusés sur une très grande échelle pan-ethnique et désignés selon des morphèmes linguistiques extrêmement anciens, qui expliquent pourquoi ils sont autant diffusés.

Citation:
Comme on ne doit plus nier que la guerre Asura / deva se réfère aux mêmes evenements ou racines que la titanomachie des grecs (titans vs Géant / Océanides vs Olympiens)


Moi je ne nie rien. Simplement, je vérifie car c'est assez compliqué. Les Titans ne sont pas des démons comme les Asuras, ce sont les divinités de l'ancien monde sur lequel elle régnaient : les Titans régnaient aussi bien sur le ciel que sur la terre, contrairement aux Asuras qui sont "inférieurs" depuis le début de la théogonie védique. Néanmoins on peut supposer que les Asuras sont d'anciennes divinités, antérieures aux Dévas, comme le sont les Titans aux Olympiens. Mais cela rentre dans l'ordre d'une hypothèse, alors que pour les Titans, c'est avéré par la mythologie elle-même : ils étaient là avant les Olympiens et ce ne sont pas des démons inférieurs mais plutôt des aïeuls. dans la théogonie, c'est à dire les pères des dieux, mais qui furent relégués à un stade inférieur.

Toutes les épopées divines comportent des guerres. Tu vas au coeur de l'Afrique, et tu as des dieux qui s'opposent avec des sortes de démons. Ce sont des constantes.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 205

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 16:51 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

Ok mais Dédale , il y a un fondamental a intégrer si on veut approfondir nos recherches sur l' atlantide et surtout les atlantes en tant que peuple ,
a travers les recits mythologiques:

La mythologie védique, la mythologie grecque, la mythologie scandinave sont issues d'une même source; et pourtant elles sont très différentes entre elles. Les divinités de la mer, inconnues des Aryas de l'Inde, tiennent une place considérable dans la mythologie grecque par exemple.
Le mythe de base : des "géants" qui reignent sur le monde, qui sont considérés comme des dieux , tres civilisés et avancé (en particulier astronomie) , qui vivent sur une ile à partir de lz quelle uls rayonnent , et qui dsiparaissent suite à une catastrophe, au moment ou ils sont en conflit avec une autre " génération" de dieu qui va les releguer.

Ce coeur là du mythe est probalement de la source commune. Apres ce sont des des variations : les géants des grecs seront des marins , ceux des nordiques vont vivre dans les forets , d'autres seront liés aux rivières ,d'autres n'auront qu'un oeuil, d'autres qu'une jambe etc ...Chaque culture l' adapte a son contexte. Les Devas ne sont pas forcement identique au titans, les asuras au olympiens etc... mais bon la base , le "code source" est là.

Latins, Grecs, Celtes, Germains, Slaves, Scandinaves, Scythes, Indiens, Iraniens, tous ces peuples anciens (et bien sûr les peuples actuels qui les prolongent) sont de lointains descendants de ces Indo-Européens et decette mythologie Indo européenne première , qui va etre portée dans diverses régions de l' eurasie (voire peut etre de l' afrique du nord egalement)

Tu me demande le rapport entre les Scandinaves et Skandia , les scandinaves sont des indos européens au même titre que les vediques. Leur skandia, dieu des combats ils l'ont peu etre acquis lors du tronc commun et l' ont ensuite rendu plus "marin" Skandia- nava (nava pour nouveau et maritime) .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 17 Juil - 13:21 (2012)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide Répondre en citant

salut,


Citation:
La mythologie védique, la mythologie grecque, la mythologie scandinave sont issues d'une même source; et pourtant elles sont très différentes entre elles.


Ca c'est une théorie générale avec laquelle je suis d'accord.
Je ne parlais que du cas "skandi-nava" : De la relation particulière qui ferait d'un terme sanscrit la source du mot "scandinavie".

Simplement, les sources communes aux langues scandinaves-sanscrites sont PIE, cela se vérifie avec les termes archaïques.
A propos de "Skandi-Nava" : L'auteur a du très certainement confondre avec "Skandi-Nabha" qui est une ancienne caste de guerriers indo-aryens de l'Inde.

Citation:
Tu me demande le rapport entre les Scandinaves et Skandia , les scandinaves sont des indos européens au même titre que les vediques. Leur skandia, dieu des combats ils l'ont peu etre acquis lors du tronc commun et l' ont ensuite rendu plus "marin" Skandia- nava (nava pour nouveau et maritime) .


La relation skanda-nava/scandinavie était linguistique en premier lieu. Cela partait d'une décomposition scandi = skanda, et navie = nava, mais rien ne dit que cela soit ainsi.
- nava = 9, naba = nouveau, nav = marin, navire.
- Cela peut-être Scandin-ava, ce qui peut tout changer : de skandana = effusion, ava = isolement
- ou encore Scand-inava : Inava = comme nava = 9, ou nav = marin, navire.

Si on se réfère au germanique ancien 'skanthen = danger' et que l'océan qui entoure le monde est nommé par les védiques arna, arnava donnant l'idée d'agitation, de houle, de tempêtes pour décrire les flots de la mer, proche du hittite Aruna (le grand dieu) signifiant "sauvage, violent" ou dans l'avestique, Aurva, comparé aux "rapides" (les fleuves déchaînés), le sens du germanique colle. Donc la rupture n'est pas 'scandi-navie" mais 'scandin-avie' conforme au germanique Scanthen-Awjo.
- Arna, Aurva, Arnava, Aruna, Varuna, Ouranos
- Awjo possède la signification d'île en germanique, mais comme nous l'avons vu, nombreux sont les peuples qui désignent par "île" différentes choses, en incluant à ce mot des relations contextuelles liées aux travail des fleuves, de l'océan, ou de l'eau. Aucun linguiste ne peut à ce jour affirmer que le mot île vient bien du latin 'insulare'. A l'origine et selon les langages, il peut désigner de nombreuses choses. Certains même, d'après ce que j'ai lu, pensent qu'il peut désigner le monde, selon la façon dont il peut être employé.

- Dans un mot, un nom propre particulièrment comme un toponyme, des subtilités peuvent être intégrées, faisant "jeu de mots" relatifs à certaines références traditionnelles : Scand-inavia par exemple, ou même Scan-Dinavia.

Citation:
Sous le nom de Seandia, les anciens désignaient toutes les terres qui forment aujourd hui la Norvège et la Suède. Pline l'appelle Seandia insula. L'origine de cette dénomination vient de ce que du temps du naturaliste latin, on ne connaissait de toute la contrée et seulement par le rapport de quelques Germains, que le pays appelé Skane ou Skonë, c'est l'ancienne province de Schonen ou de Scani, la plus méridionale de la Suède. Son nom fut transformé ensuite en celui de Scan-Dinavia

source : http://books.google.fr/books?id=sLIWAAAAQAAJ&pg=PA523&lpg=PA523&amp…


Schonen (allemand) = conserver, sous-entendu "préserver la vie".
Scan-Dinavia(Viking) est en rapport avec les mythologie germaniques de la Mort et les rîtes funéraires (toujours en relation au danger/épreuve donc). mais je n'ai pas beaucoup d'infos à ce sujet.
Scand-Inavia (inavia = nava = 9, le 9°) met en relation avec le 9° monde du panthéon scandinave (moyen-âge germanique), peut être, mais pas sûr, en rapport avec Ragnarok. A voir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:29 (2016)    Sujet du message: Titanomachie et Atlantide

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo