Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Les origines d'Osiris et d'Horus

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Afrique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 17 Sep - 10:35 (2012)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus Répondre en citant

On connait tous le mythe d'Osiris / Wousir : la mythologie nous enseigne qu'il est le fils de Geb et de Nut, qu'il est né à Thèbes en Haute-Égypte, et ce dieu de la fertilité, de la végétation, après avoir été assassiné va dans le royaume des morts puis renait six mois après.
Dans le Moyen Orient, parmi les personnages semblables, on retrouve Adonis / Dumuzi / Thammouz, on les retrouve avec les mêmes fonctions.
Il est fort possible que puisqu'il s'agissait d'un dieu agraire à l'origine, ce personnage et ce mythe s'est transmis d'une culture à l'autre au travers de la diffusion des techniques agricoles d'une contrée à l'autre. Ce mythe symbolique peut représenter le cycle des saisons : les plantes disparaissent, puis repoussent en sortant du sol. Ce transfert de diffusion de techniques peut laisser penser que l'origine de ce mythe est néolithique.

Quand à Horus, son cas est un peu plus complexe, Manéthon le prêtre-historien de l’Égypte Ancienne, disait que les Shemsu-Hor (les suivants / disciples d'Horus (traduction de Schwaller de Lubicz) qui auraient régné avant la dynastie 0) venaient d'ailleurs. Peut-être faisait-il allusion aux hommes-faucons, fils d'Horus, qui régnaient sur la Haute-Égypte avant l'unification du pays en -3100. Ceux-ci portaient des masques de faucon ou de loup, et seraient peut-être les initiateurs de la toute première dynastie.

L'égyptologue dont le pseudo est "Antoine Gigal" propose une piste intéressante pour comprendre leur origine.
Je vais essayer de résumer son approche (http://www.gigalresearch.com/publications-pharaons.php) qui reprend celle d'Emile Amelineau (1850-1915).

Citation:


Amelineau excava des tombes de pharaons de la première dynastie dans la Haute-Égypte. Il découvrit les traces d'un peuple, de race noire les anu / aunu, avant les pharaons de la première dynastie. Ceux-ci faisaient de l'élevage et de l'agriculture tout le long du Nil et s'enfermaient à l'intérieur des murailles défensives de citées qu'ils construisaient. On peut affirmer qu'ils avaient fondé les villes d'Esna (Anutseni), d'Erment (Anu Menti), de Qush, de Gebelein (Anti) et Héliopolis (qui se nommait à l'origine Anu), car ces villes comportent toutes dans leurs noms écrits les signes caractéristiques désignant le peuple Anu, les trois colonnes. Les Anu utilisaient divers métaux (métallurgie précoce ?), de l'ivoire, savaient écrire et étaient organisés. Il semblerait également que selon certains chercheurs (Chandler), les figures d'Osiris, d'Isis, d'Hermes et d'Horus seraient connus de ce peuple. Ce peuple leur conférait une réalité historique, Osiris, par exemple, enseigna des techniques agraires mais aussi établit des lois. Gigal n'est pas d'accord sur ce dernier point.
Amelineau semble donner une origine nubienne à Osiris et cite le Livre des Morts (chapitre XV) « Ô Toi Dieu Anu dans la terre montagneuse d'Antem ! Ô Grand Dieu de la double montagne solaire ! ». Or Anu était le nom d'Osiris dans son rôle de 4ème Pharaon sur Terre (que les Grecs ont traduit par Onnuphris (Le Bon)).
Un autre document prédynastique découvert par l'égyptologue Flinders Petrie à Abydos comporte un élément intéressant le portrait en faïence vernissée du chef Anu Tera-neter, ainsi que son adresse « Palais des Anu à Ermant, Tera–neter ».

Les récentes découvertes archéologiques nous indiquent qu'il y avait plusieurs peuples à cette époque, disparus vers -4000 en Egypte.
- Les Mesnitu (identifiés par certains aux Shemsu-Hor) originaires de Punt en Somalie. Leur Terre se nommait Ta Neteru (La Terre des Dieux). Principalement, il s'agirait de métallurgistes et forgerons, qui auraient fini par dominer les Anu et leur terre nubienne Ta Seti (La Terre du Lien / Terre de la Proue) du Soudan. Petit à petit les deux Terres furent assimilées en une seule, Ta Khent  (La Terre du Commencement).
- les Aamu de style asiatique mais habillés comme des égyptiens et vivant dans les montagnes d’Égypte
- les Nehesy vivant au delà du Soudan actuel
- les Temehu du désert de l'Ouest, de Libye et des côtes du nord de l’Égypte.


Tout ces peuples n'étaient pas de simples chasseurs et simples aborigènes comme on l'a longtemps pensé : ils avaient des connaissances élaborées, un certain niveau de culture, et une grande organisation ainsi que l'illustre leurs techniques agraires et leurs illustrations. On a retrouvé par exemple dans le sud d'Assouan à Qadan, des sépultures sophistiqués accompagnés de rituels complexes qui datent entre 13.000 à 9.000 av. J.-C. Les données retrouvés dans le Sud de l’Égypte laisse penser qu'ils étaient bien plus anciens que les Sumériens et les Ubaïdiens antérieurs. Les traces de civilisation sur Terre n'a sans doute pas commencé à Sumer (affirmation du 19ème siècle imposée par les mouvements bibliques)


Le Professeur et archéologue Walter B. Emery (1903-1971) excava à Saqqara, dans des tombes des squelettes dont les crânes sont dolichocéphales, le corps plus grand que la moyenne et l'ossature plus large et plus lourde. Lui aussi les assimila Shemsu-Hor et pensa qu'ils occupaient une fonction sacerdotale et constituaient un peuple pré-diluvien.


Enfin selon les passeurs de la tradition orale en Égypte, le terme Shemsu-Hor aurait été mal traduit. Il désigne les « Seshu-Hor » (« le principe évolué de l'homme »). Le mot « Zep Tepi » que les fameux Robert Beauval et Graham Hancock ont traduit en « Premier Temps » serait pour eux et aussi pour l'égyptologue E. A. Raymond à traduire par « Quand les dieux se manifestèrent en humains ». La phrase exacte que l'on retrouve sur les murs du temple d'Edfu est « Ntr ntri hpr m sp tpy » c'est à dire « Le dieu sanctifié qui est venu à naître à la première occasion ». La tradition orale associent les Shemsu-Hor / Seshu-Hor à une époque où le divin se manifestait chez les humains pour élever leurs conscience car disent-ils, les humains d'alors en Egypte, le peuple Shesh organisé en 42 tribus (ce qui donna plus tard les 42 nomes / régions) commençait à perdre ses sens. En effet si nous possédons aujourd'hui nos cinq sens, pour les passeurs à cette époque-là nous en avions 365! Nous en avons vraiment perdu beaucoup ! Et donc le divin se manifestait de plus en plus à cette époque pour essayer d'enrayer déjà la dégradation et perte des sens des Shesh et pour essayer de préserver la communion avec les 360 Neters (improprement traduit selon eux, en « dieux »), c'est à dire « les 360 Principes de la divine création ». Nous avons donc à l'origine, ce peuple Shesh constitué de 42 tribus (dont les Anu) de différentes provenances s'étant uni et ayant eu des ancêtres prestigieux comme Anubis, Osiris, etc., et une mystérieuse race dolichocéphale dont on ne sait presque rien.


Une chose est certaine, l’Égypte a été un creuset incroyable de races mêlées et il va falloir continuer à étudier sérieusement la provenance de ces peuples. On sait déjà par tous les documents de l'Ancienne Égypte que « Le peuple égyptien provenait du pays de Punt » et aujourd'hui les savants se battent pour donner un lieu géographique exact pour ce lieu, le plaçant tour à tour en Éthiopie, au Soudan et ailleurs encore. La thèse la plus riche et convaincante à mon sens est celle du Dimitri Meeks, Directeur de Recherche à l'Institut d’Égyptologie François Daumas. Le Dr Meeks lui place Punt en Arabie et c'est la seule thèse complètement convaincante par rapport aux textes. Dès que l'on pourra mener des recherches là-bas je suis certaine que nous en apprendrons bien davantage sur les premiers Égyptiens.





Bon je suis assez fatigué par ce résumé. Le mieux c'est encore d'aller lire ce qu'elle dit sur sa page.
Bon toujours est-il que ce « Horus maître des contrées désertiques étrangères » décrit dans la collection Gebel el-Zeit (G. Castel, G. Soukiassian, G. Pouit, Gebel el-Zeit I. Les mines de galène, Égypte, IIe millénaire av. J.‑C.), nous échappe encore et encore.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Sep - 10:35 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Lun 17 Sep - 15:17 (2012)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus Répondre en citant

Merci Ase pour ce resumé . j'ai le lien de Gigal sous les yeux . pour l'instant je neme prononce pas sur sa theorie. Je vais etudier de tres tres près les inscriptions d' Edfu qui sont censées nous expliuqer la génèse de l' Egypte.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 17 Sep - 18:12 (2012)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus Répondre en citant

Je pense que tu as raison. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup à tirer de cette piste.
Revenir en haut
Neith


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2015
Messages: 67

MessagePosté le: Mar 13 Sep - 12:53 (2016)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus Répondre en citant

Comme il l’a déjà été dit, trop souvent encore on confond Horus l’Ancien ou Horus le Grand avec Horus fils d’Osiris.

Les deux Horus ont combattu Seth, les deux ont eu un œil blessé et « réparé ».

Dans le mythe archaïque, les deux combattants, Horus et Seth ont été blessés, Seth aux testicules, Horus à l’œil.

Pour soigner leurs blessures, et notamment l’œil d’Horus l’Ancien, il a été employé du fard vert (poudre de malachite).

La malachite a un pouvoir médicinal, c’est peut-être là, sa première fonction. (Je laisse de côté d’autres symboliques). Vers 4000 ans avant J.C, elle était déjà exploitée dans les mines de cuivre des déserts orientaux.

Ce fard vert sera employé jusqu’à la IVème dynastie puis remplacé par le khôl noir pour le maquillage des yeux (également soignant).

L’œil d’Horus fils d’Osiris, lui, concernera les fractions, comme il a été également dit sur ce forum, mais plus tard. Dans ce mythe archaïque, Osiris n’existe pas encore.

Peut-on alors, logiquement penser qu’avec cette poudre de malachite, dont les premières palettes à fard (sous la culture badarienne) portent la trace ait un rapport direct avec Horus l’Ancien ? Je dirais oui… Guerre réelle entre deux peuples, et/ou sècheresse ou autre…. ça reste à creuser.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Mar 13 Sep - 18:17 (2016)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus Répondre en citant

Salut Neith 
Oui la Malachite est une merveilleuse pierre (extremement lourde , je me rapelle d'un cendrier fait entierement en malachite que j'avais ramené d'afrique et qui pesait beaucoup  Mr. Green
La malchite tres riche en oxyde de cuivre ( d'ou sa superbe couleur verte) qui donc etait déjà une ressource utilisée par les cultures anciennes pour le cuivre et d' autres usage comme tu l'as souligné. 


Neith a écrit:
Peut-on alors, logiquement penser qu’avec cette poudre de malachite, dont les premières palettes à fard (sous la culture badarienne) portent la trace ait un rapport direct avec Horus l’Ancien ? Je dirais oui… Guerre réelle entre deux peuples, et/ou sècheresse ou autre…. ça reste à creuser.








Du coup je serais tenté de dire oui aussi. Bien vu pour cet indice  Okay


Dans la grand nouvelle rubrique d'investigation (et surtout de prise d'information sur ces periodes prehistoriques pour le moment) qu'on a lancé sur le site web et le forum
- j'ai publié c ematin les premeirs articles sur le site  Wink  - on va peut etre croiser ce premier "Horus" ou trouver d'autres indices, ca serait une bonne chose si ça se produit  Okay  


A ce que j'ai compris , les places etaient chères pour s'installer sur la bande fertile certes longues mais surtout etroite  du Nil - Peu de zones etaient ideales , encore moins en periode de secheresse.et objets sans doute de nombreux conflits inter tribaux (au sein d'une meme culture) , voire entre cultures différentes pour obtenir les meilleurs territoires.
pendant la periode néolithique. (et même bien avant aussi cf la culture Qaran ou on a retrouvé un cimetiere ou 50 % des individus etaient criblé de fleches et autres blessures mortelles par armes... c'etait déjà entre 13 000 et 14 000 ans). 
Des conflits y en a eu pas al dans cette zone , c'est un motif recurant sur les palettes a fard et iconogaphrie predynastique / dynastie 0.


A suivre en tout cas 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:58 (2016)    Sujet du message: Les origines d'Osiris et d'Horus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Afrique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo