Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

L'hypothese australe de l' atlantide
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 05:59 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Avertsissment préalable Mitra: ceci n'ets pas mon hypothèse - La description qui suit des Australoides et largement contestée et contestable mais elle permet d'expliquer le mythe de l' atlantide sous un nouvel angle. Le conditionnel retsnat plus que jamais de mise mais certaine pièces du puzlle difficilement comprehensible ( origine des sumeriens / analogies importantes entre les textes mythologiques des indiens sur Lanka et l' atlantide, peuplement precoce de l' amerique, etc ...) semble pouvoir s'emboiter dans cette hypothese.

*** VOLET 1: Les australoïdes

La présence en différents points du globe de la race australoïde est aujourd'hui de + en + envisagée et l'on considère cette présentc comme extrêmement ancienne ; dans la plupart des cas, elle est antérieure . 40.000 ans. Une race + ancienne mais dont la disparition aurait été contemporaine des phases finales de la race neanderthalienne et de l' arrivée des sapiens en Europe.
Dispartion/présence diffcile a estimer car cett race australoide est tres proche de celle des neanderthaliens génétiquement mais bien plus avancée en terme civilisationnel. On pourrait dire que comme pour les denisoviens ( recemment decouvert) il s'agit d'une race qu'il serait difficle d'identifier et peut etre confondu avec les differentes varientes neanderthal et hybrides Néanderthal / sapiens.

D'un point de vue archeologique , des chercheurs ont essayé d'identifier un foyer aux australoides.
en divers points, mais on considère généralement qu'ils seraient originaires du continent de SUNDA, qui, il y a un peu plus de 45.000 reliait entre elles les actuelles îles de la Sonde, Java, Bornéo et les rattachait à la frange côtière du sud-est asiatique. Toutefois, il y a de fortes probabilités pour que les australoïdes d'alors n'aient pas été uniquement cantonnés dans le continent de Sundaet qu'ils peuplaient aussi le continent de Sahul. Ce dernier comprenait jadis l'Australie, la Tasmanie, la Nouvelle Guinée, Timor et n'était séparé du continent de Sunda que par l'archipel de Nallacee formé de nombreuses îles assez rapprochées les unes des autres, certaines si rapprochées du Sahul qu'elles se situaient à des distances allant de 70 km.à 35 Km. Ce faible espace ne devait pas présenter de difficultés insurmontables pour une traversée maritime d'autant plus que les Sapiens l' avaient déjà fait pour peupler l' australie.

Arrow Note: Bien qu'on constate que Java offre des types australoïdes très anciens (Solo, Wajack) indéniablement apparentés. En l'absences d'éléments suffisamment convaincants, il ne nous parait pas possible d'affirmer, que le continent d'origine des autraloïdes est celui de Sunda/Sahul/Wallace.

Le groupe Sunda/Sahul/Wallacee aurait donc été une plate forme de départ vers l'Asie, le Pacifique et l'Inde. Aux environs de -40.000 des foyers australoïdes sont connus un peu partout. En Australie : Lac Arumpo (-36.000) lac Mungo (-30.000) rivière Swan (-39.000) en Inde vers (-38.000), en Afrique et en Amérique à des dates voisines.

Par race australoïde, on entend des individus de 1m65 à 1m55, dolychocéphales, au teint brun clair, aux cheveux frisés et non crépus, de groupe sanguin 0. (nota mitra : pour l' apprence physique c'est globalement ce que les scientifiques attribue au type "denisovien" - pour le groupe sanguin je ne sais pas)

Il est diffcile de connaitre l'impact génétique aujourd'hui qu'aurait eu cette race archaique dans le genome des populations sapiens.

dans la race australoïde, les types ; suivants : Australiens, Mundas de l'Inde, Négritos, Aetas des Philippine, Veddas de Ceylan, Tasmaniens, Semang de Malacca, Irula, Kadar et Panyan de l'Inde du Sud, certains peuples de Malaisie, Bornéo, Nouvelle Guinée, Karang de Java, etc aurait une filiation avec cette ancienne race.
Moi' d'Indochine, Lubu et Ulu de Sumatra, Toula des Célébes, Shom-Pen de Nicobar, Sakaï' de Malaisie, Batin, Nom- Khmers, egalement bien que certains aient subi tardivement une influence asiatique.

Les archéologues ont toujours été irrités par ce problème des migrations australoïdes, d'autant plus irrités qu'elles sont plus anciennes. Pourtant si les sapiens n'aviaent pas migrés d'afrique il y a + de 100 000 ans ... nous sommes un peu la preuve vivante de ces anciennes migrations !
Pour le cas australoides la date de - 40 000 peut servir de référence.
Comment peut-on expliquer par exemple qu'entre -40.000 et -35.000 les australoïdes sont à la fois présents en Inde, Australie, Afrique du Sud et Amérique du Sud , sans envisager une hypothèse de multiples migrations à haute epoque ?

Par ailleurs au niveau linguistiques , ont été identifiée des traces nettes de langue Munda relevées en Amérique du Sud, Nouvelle Zélande, île de Pâques, Madagascar, Afrique, mais aussi en Mésopotamie, Caucase, espace Gréco-égéen et en Vieille Europe et jusque chez les peuples Ouralo- altaïques.
De plus, ces traces linguistiques et anthropologiques sont confirmées par des similitudes culturelles et cultuelles relevées dans les mythes, rites, usages, danses, musiques. Le sumérien comporte une foule de termes Munda, des usages et des rites munda, même des dieux, comme Sumugan, qui n'est autre que le Murugan munda. On peut en dire autant du sanskrit qui comporte non seulement des termes Munda mais aussi dravidiens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Nov - 05:59 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 06:33 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

VOLET 2 : L' Atlantide dans le monde australoides et dans l' Océan indien ?

Amirantes-Seychelles, Mascareignes (reunion) ou Comores formaient une île circulaire qui ressemble beaucoup à celle indiquée par Platon. D'autres ensembles auraient pu former de grandes îles comme Maldives/Laguedives. Les petites îles qui forment le chaînon entre les Maldives, Keeling et Madagascar appartiennent toutes à la même chaîne montagnes et au même socle sous-marin de structure cristalline; les Seychelles, par exemple, présentent des masses granitiques qui l'assimilent à une ancienne masse continentale; des masses granitiques similaires parsèment le fond de l'Océan Indien.

Il y a aussi des similitudes de flore et de faune entre les diverses îles de l'Océan séparées maintenant par de grands espaces; qu'il. ait eu jadis en ces lieux un archipel important, débris d'un vaste continent, ne fait aucun doute. Platon parlait d'ailleurs, non d'un continent mais d'un groupe d'îles, d'un archipel donc, comportant une île principale, ce qui sous entend qu'il en existait d'autres de moindre importance. Les textes sont unanimes à décrire ce groupe d'îles. On parle d'ailleurs de 7 grandes îles principales; les traditions parlent encore des deux dernières grandes îles Routy et Daitya, ce qui indique bien qu'il y en eut d'autres de moindre importance.

Le prof. CARDINIER et d'autres chercheurs ayant effectué des études à ce sujet dans l'Océan Indien furent unanimes à conclure à l'existence d'un ancien continent montagneux logé dans cet espace situé entre l'Inde et l'Afrique et s'étendant vers l'Est. D'autres géologues estiment que l'engloutissement de cet archipel aurait provoqué le plissement N/S africain affectant, entre autres, le Kenya. D'ailleurs, une très ancienne tradition Zoulou affirme que leurs lointains ancêtres étaient les survivants d'un cataclysme qui avait soulevé les montagnes du Nord; les BEJAS du Soudan, qui parlent une langue chamitique ont une tradition selon laquelle, ils sont fils de KUSH, ils disent avoir habité le pays depuis qu'eut lieu le déluge. Les Swahili de l'Est africain, nommés aussi Antalaotsé (ATL) gardent le souvenir de leur ler habitat, une île engloutie, près des Comores et nommée MOJOMBY.

La tradition copte situe les rois pré-diluviens d'Egypte, dont ARAM, fils d'Adam, sur les Monts d'Ethiopie appelés Monts de la Lune. Il est possible que ce soit là que ce soit situé le Pays d'Avila, du moins l'un d'eux car nous verrons plus loin qu'il y eut 2 Avila comme il y eut 2 Egyptes. Si la Bible parle de KUSH, SEBA et AVILA, le VISNNOU PURANA dont les sources dravidiennes parle de Koush, SIVAH ou SEBA, ANOUS et AVILA.

En Ethiopie africaine et en Arabie, nous trouvons des Siwa, Sebah, Shabwa, Havilah, etc...
A l'origine ce fut sans doute le Pays d'Avila plein sud-est, sur les bordures de l'Océan Indien, car les livres anciens parlent de "KUCA DVIPA" l'île de Kouch des préSélénites, située dans l'Océan Indien et "qui est voisine du Pays d'Avila". le Caucase eut aussi une autre Ethiopie, une petite Egypte et un autre Pays d'Avila (La Colchide) "où se trouve l'or, le bdellium, la pierre d'onyx". Après ce détour nécessaire, revenons aux Monts de la Lune africains et disons quelques mots du Nil, ce fleuve célèbre et. sacré ; aucune explication logique n'a jamais été donnée, en ce qui concerne l'origine du nom. Or, le NIL est de nom purement dravidien. Déjà Virgile nous met sur la voie en disant que le Nil vient des Indiens colorés. D'après PTO-LEMEE, c'est dans les Monts de la Lune ("lunae Montes fines occidentalis") que nait le Nil, ce fleuve qui déborde en crues fertilisantes à une certaine période de l'année. "Ils admettent aussi que les phases de la Lune ont un certain rapport avec les crues du Nil" (Plutarque). Or, en dravidien, le terme NI/NELA signifie lune et aussi mois; une autre langue dravidienne, le Télougou propose les termes Nittu/Nidu (s'allonger, s'étendre en longueur), mais aussi NIL "long" et Nila "déborder" provenant d'une racine NI. Ces termes donnent sans conteste l'origine du terme NIL, qui est essentiellement dravidien. On en a une preuve supplémentaire lorsque l'on compare le Walaf africain NWL "eau de fleuve noir" et le nom archaïque égyptien du Nil aux eaux boueuses NWH avec le dravidien NI, NIL, NILA.

Les traditions du peuple dravidien disent que ce peuple serait arrivé en Inde vers -9.500 après avoir échappé en partie à un cataclysme qui aurait englouti leur continent situé au Sud de l'Inde et à l'Est de Madagascar, c'est à dire dans l'Océan Indien. Cette date de -9.500 fit jadis sourire de nombreux archéologues pour qui les Dravidiens de la civilisation de l'Indus ne remontaient pas plus loin que -3.500. Les nouvelles découvertes font maintenant remonter la civilisation de l'Indus à environ -7.500 et la découverte de nouveaux sites pourrait nous entraîner vers des dates plus lointaines. Ceci replace les Dravidiens dans un contexte extrêmement ancien et laisse supposer que la date d'arrivée de - 9.500 pourrait être un fait certain. Les Dravidiens seraient donc les survivants d'un cataclysme qui, vers 9.500 aurait englouti leurs terres de l'Océan Indien. Cette tradition n'est pas isolée puisque d'autres encore parlent d'un vaste territoire dans ce même Océan. Des auteurs de l'Antiquité se feront l'écho de cette tradition et parleront d'un vaste territoire qui reliait Madagascar à l'Inde et s'étendait à l'Est, vers Ceylan, les Comores, Seychelles, Maldives, Laquedives, Chagos, Nascareignes, Keeling.

selon Jacolliot, les habitants de cet archipel (et non de ce continent) portaient le nom de ROUTAS ou ROUTY et aussi celui de DAITYA. Cette indication est des plus intéressantes car ce sont des noms que nous retrouvons en Inde dravidienne, ce gui donne encore plus de valeur aux traditions dravidiennes qui les font venir d'un archipel de l'Océan Indien. Notons encore que la stèle de Thoutmosis nous apprend que l'on donnait au Sphinx de Gizeh le nom de ROUTY (Textes des Pyramides ligne 2082).

Selon d'autres traditions encore, les deux dernières îles de grande importance de l'ATLANTIDE avant sa submersion se nommaient ROUTA et DAITYA. Le parallèle entre ses trois données s'établit logiquement et l'on suppose tout de suite que l'Atlantide n'était autre, que l'archipel de l'Océan Indien. D'autant plus que DAITYA ou ADITYA (anagramme du ler) sont les noms que l'on donne en Inde aux Dravidiens. Ce sont les mêmes que les ADITES des traditions arabes. HAECKEL qui avait eu la possibilité de consulter des documents très anciens, affirmait que l'Atlantide se nommait en réalité KUSHA, un nom intimement lié à la Lune.

. Pour corroborer encore l'existence de ce continent disparu, nous pouvons nous référer à des textes asiatiques qui affirment que "l'empire de la Mer d'Occident" fut englouti par les eaux. Or, pour l'Asie, l'Océan Indien est à l'occident

Pour confirmer Platon, le Vishnu Purana dit que "le Roi présidait au continent entier", ses fils aux provinces "des autres parties du monde". Le fait que certains auteurs anciens aient appelé l'Atlantide "Éthiopie" devrait nous mettre en éveil, car le fait n'est pas fortuit.

VOLET 3
LA TRIKUTA - MONTAGNE AU 3 PICS ( note mitra : hyper important - là je partage à 100 % cette explication pour voir deja perosnnellement relevé ce symbole atlante dan sdifférentes cultures)


le NAHABHARATTA évoque les "Sept grandes îles de la Mer d'Occident" que Brahma détruisit et dont la capitale était la "Ville des 3 Montagnes". C'est celle des trois pics de l'Atlantide. Les Sumériens, proches parents des Dravidiens, gardent en mémoire le souvenir des montagnes lointaines d'où ils étaient originaires et "ils confondaient dans un même mot, KURA, montagne et pays, les représentant par un signe formant trois pics" (J.SERVIER). Wooley et. d'autres auteurs à la recherche du territoire d'origine des Sumériens cherchaient vers le plateau indo-rnalgache. Il serait bien sûr aberrant de faire venir les sumériens d'une terre située en pleine Atlantide, malgré qu'ils viennent d'un Océan Occidental. Le "Livre des Morts" égyptien mentionne cette terre : "En cette nuit du jugement de ceux qui ne sont plus, devant les grands divins chefs de SEKHEM...". Or, nous savons que KHEM, CHAM ou KHAM a désigné la race noire ou cuivré; SEKHEM serait donc la terre des cuivrés, des rouges atlantes. KHEM en Egypte a eu aussi le sens de "terre", en conséquence, le terme SE-KHEiM pourrait se comprendre ainsi : SEKHEM du dravidien SE/CE (rouge) et KHEM (terre), la "Terre des rouges" qui seront plus tard nommés Cushites ou Aéthiops.

Le hiéroglyphe égyptien représente la Terre de KHEM la rouge par une forme ovoïde que surmontent trois points, les trois pics e la terre de SEKHEM, celle des Atlantes, des Sumériens et des Dravidiens. Entre ces trois montagnes, se trouvait la capitale de l'île, celle dont parlent les textes dravidiens : TRICUTA la ville des ASURAS que Shiva détruisit et réduisit en cendres. Ainsi, quatre textes venus d'horizons différents confirment le texte de Platon.


Note Mitra : Autant l' hsitoire des australoides me laisse un peu perplexe , autant les elements d'une Atlantide australoide me convainque . c'est sans doute le lien que je cherchais depuis longtemps Exclamation
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 06:40 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

A la limit si le reste vous genes retenez juste ces passages primoriaux:


Mitra a écrit:


Les traditions du peuple dravidien disent que ce peuple serait arrivé en Inde vers -9.500 après avoir échappé en partie à un cataclysme qui aurait englouti leur continent situé au Sud de l'Inde et à l'Est de Madagascar, c'est à dire dans l'Océan Indien.
LA TRIKUTA - MONTAGNE AU 3 PICS ( note mitra : hyper important - là je partage à 100 % cette explication pour voir deja perosnnellement relevé ce symbole atlante dan sdifférentes cultures)[/color]

le NAHABHARATTA évoque les "Sept grandes îles de la Mer d'Occident" que Brahma détruisit et dont la capitale était la "Ville des 3 Montagnes". C'est celle des trois pics de l'Atlantide. Les Sumériens, proches parents des Dravidiens, gardent en mémoire le souvenir des montagnes lointaines d'où ils étaient originaires et "ils confondaient dans un même mot, KURA, montagne et pays, les représentant par un signe formant trois pics" (J.SERVIER). Wooley et. d'autres auteurs à la recherche du territoire d'origine des Sumériens cherchaient vers le plateau indo-rnalgache. Il serait bien sûr aberrant de faire venir les sumériens d'une terre située en pleine Atlantide, malgré qu'ils viennent d'un Océan Occidental. Le "Livre des Morts" égyptien mentionne cette terre : "En cette nuit du jugement de ceux qui ne sont plus, devant les grands divins chefs de SEKHEM...". Or, nous savons que KHEM, CHAM ou KHAM a désigné la race noire ou cuivré; SEKHEM serait donc la terre des cuivrés, des rouges atlantes. KHEM en Egypte a eu aussi le sens de "terre", en conséquence, le terme SE-KHEiM pourrait se comprendre ainsi : SEKHEM du dravidien SE/CE (rouge) et KHEM (terre), la "Terre des rouges" qui seront plus tard nommés Cushites ou Aéthiops.

Le hiéroglyphe égyptien représente la Terre de KHEM la rouge par une forme ovoïde que surmontent trois points, les trois pics e la terre de SEKHEM, celle des Atlantes, des Sumériens et des Dravidiens. Entre ces trois montagnes, se trouvait la capitale de l'île, celle dont parlent les textes dravidiens : TRICUTA la ville des ASURAS que Shiva détruisit et réduisit en cendres. [b]Ainsi, quatre textes venus d'horizons différents confirment le texte de Platon.



Note Mitra : Autant l' hsitoire des australoides me laisse un peu perplexe , autant les elements d'une Atlantide australoide me convainque . c'est sans doute le lien que je cherchais depuis longtemps Exclamation
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 08:01 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

C'ets une enorme piste et je pèse mes mots , que de suivre le trikuta atlante dan sles differentes civilisations pour comprendre un eventuel ancien lien.

Voici le mot KUR en cunéiforme:


KUR signifie montagne mais egalement pays etranger / ou le grand pays . comme chacun le sait la mesopotamie n'a pas de montagne.
Les dieux ancestraux des sumeriens viennent des montagnes selon eux , d'ou l'importance de ce mot dan sla langue de sumer.

Or ce n'ets pas un sommet qui symbolise le mot montagne mais 3 sommets ... c'ets à dire le Trikuta . La Montagne au 3 sommets.

Quand Abydos au temps prédynastique est fondé et que les egyptiens veulent l'ecrire (hieroglyphe predynastique) voila le symbole qu'ils utilisent :



Montagne + elephant donne le mot Ab(i)jou - (ancien nom d' Abydos)
ET le symbole montagne ... encore une montagne avec 3 pics !

---

La La source  nous indique qu'en plus Terre de KHEM s'ecrirait avec une forme ovoide qui surmonte les 3 points (pics)

---

La fabuleuse et puissnate Ile de Lanka des textes vediques indiens nous indique egalement que la capitale de cette Ile se situait au pieds d'une montagne à 3 pics , la trikuta doont ona largement parlé déjà .

---

Et sur l' atlantide c'ets une montagne à 3 pics egalement qui y est decrite , reprise egalement dans le symbole du trident de Neptune, fortement lié à l' atlantide.

---

En sicile , dedale nous précisait:
Les autochtones nommaient leur île "Thrinakria", et les marins grecs firent le rapport avec un instrument qu'ils connaissaient : le Thrinax, une fourche à 3 pointes, sans pour autant qu'il y ait vraiment de rapport. Les grecs firent de la Sicile "l'île aux 3 pointes".
Et comme par hasard dans cette zone il ya un mythe celui de Pontia , evoquant la disparition d'une ile (meme d'un archipel d'iles) mythiques.

---


Dernière édition par Mitra le Dim 11 Nov - 08:51 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 08:44 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Pour moi il est fort probable que les egyptiens et les grecs aient retranscript le mythe indien de Lanka et d'Atala  (jusqu' à reprendre la racine du mot dans " atlas") . Ce mythe qui pourait s'inscrire par ailleurs dans ce monde australoide tres ancien explicant qu'on retrouve le symbole emblatique de l' atlantide dans les plus vielles civilisations ( sumer, egypte , indus)  peut etre elle meme resultante de migrations des australoides du qui sait a l' aneantissement de leurs iles / capitales de l' ocean indien ?

Je ne vois pas beaucoup d'autres explications à ce symbole importantissime qu'on retrouve  en commun dans les perioddes formatives de ces anciennes civilisations majeures! Comme je ne comrenais pas les analogies evidente des 2 recits mythiques atlantide (grec) / lanka (indien)... jusqu' à aujourd'hui .
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 18:02 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Ce Mitra est un limier dans ce qui est de trouver des pistes très peu connues.

Citation:
Comment peut-on expliquer par exemple qu'entre -40.000 et -35.000 les australoïdes sont à la fois présents en Inde, Australie, Afrique du Sud et Amérique du Sud , sans envisager une hypothèse de multiples migrations à haute epoque ?


Ces migrations sont envisagées.

Citation:
A très haute époque, c'est cette civilisation des Nucléi, pas encore asiatique ni mongole, mais bien Australoïde, qui serait passée en Amérique. Des migrations auraient même pu venir par le Japon, les Kouriles, l'Alaska ou par d'autres voies, plus nombreuses qu'il n'y parait et aussi possibles si ce n'est plus, que l'autoroute de Behring... Certes les Australoïdes venus en Amérique par l'Asie ou le Japon, voilà qui bouscule quelque peu le dogme Behring. A propos du Japon à teinte Australoïde, soulignons que les sites de JWAJUKU (- 40.Q00) OKINAWA (- 32.000), etc... étaient contemporains des sites de Sahul/Sunda/Wallace et présentent un outillage apparenté, que d'autre part les migrations au départ ou avec escale au Japon étaient parfaitement possibles à ces époques.

Pour le principe, donnons quelques dates américaines de la civilisation des Nucléi : Lewisville (- 33.000) Tulé Springs (- 22.000) Santa Rosa (- 25.000) La Jolla (- 20.000). Au Mexique on a des dates plus récentes avec COHAHUILA (accompagné d'un crâne dolycho, Australoïde) Jalisco, Hidalgo ; au Venezuela El Jobo (- 15.000) Muaco (- 13.000) ; Équateur, Piunin accompagné d'un crâne dolycho, Australoïde. Les Nucléi sont encore présents en Uruguay, Chili, Argentine, Patagonie. En fait, partout où nous allons rencontrer la présence Australoïde, et partout des similitudes apparaissent avec les techniques des faciès asiatiques. Les migrations Asie/Amérique par les voies développées plus haut doivent donc retenir tout notre attention.
source : http://www.aci-multimedia.net/connaissance/amerique1.htm
(je n'ai pas cherché très loin)


La théorie de Bering ne doit pas être vue comme un dogme, simplement comme un élément parmi d'autres. Elle n'exclue pas d'autres itinéraires migratoires.

Citation:
Les traditions du peuple dravidien disent que ce peuple serait arrivé en Inde vers -9.500 après avoir échappé en partie à un cataclysme qui aurait englouti leur continent situé au Sud de l'Inde et à l'Est de Madagascar, c'est à dire dans l'Océan Indien. Cette date de -9.500 fit jadis sourire de nombreux archéologues pour qui les Dravidiens de la civilisation de l'Indus ne remontaient pas plus loin que -3.500. Les nouvelles découvertes font maintenant remonter la civilisation de l'Indus à environ -7.500 et la découverte de nouveaux sites pourrait nous entraîner vers des dates plus lointaines. Ceci replace les Dravidiens dans un contexte extrêmement ancien et laisse supposer que la date d'arrivée de - 9.500 pourrait être un fait certain. Les Dravidiens seraient donc les survivants d'un cataclysme qui, vers 9.500 aurait englouti leurs terres de l'Océan Indien. Cette tradition n'est pas isolée puisque d'autres encore parlent d'un vaste territoire dans ce même Océan. Des auteurs de l'Antiquité se feront l'écho de cette tradition et parleront d'un vaste territoire qui reliait Madagascar à l'Inde et s'étendait à l'Est, vers Ceylan, les Comores, Seychelles, Maldives, Laquedives, Chagos, Nascareignes, Keeling.

selon Jacolliot, les habitants de cet archipel (et non de ce continent) portaient le nom de ROUTAS ou ROUTY et aussi celui de DAITYA. Cette indication est des plus intéressantes car ce sont des noms que nous retrouvons en Inde dravidienne, ce gui donne encore plus de valeur aux traditions dravidiennes qui les font venir d'un archipel de l'Océan Indien. Notons encore que la stèle de Thoutmosis nous apprend que l'on donnait au Sphinx de Gizeh le nom de ROUTY (Textes des Pyramides ligne 2082).


Le problème est que tous les peuples ont leur civilisation et leur terre-mère ancestrale disparues dans des cataclysmes, si bien que c'est une référence que l'on retrouve dans toutes les cosmogonies.
Vu qu'en -10 000 il y a eu un bon gros bouleversement climatique global, nombre de peuples y furent confrontés; voilà pourquoi cette date revient.

Et encore je suis gentil, car les chronologies légendaires sont l'objet de nombreuses questions dont certains éléments calculatoires nous échappent surement. Faut-il transformer en comput lunaire, par exemple?

Quant au nom de Routy : les noms peuvent se ressembler, notamment si c'est nous qui les orthographions dans nôtre système phonémique. Mais au-delà de cette ressemblance phonétique, quel rapport y-a-t-il entre le sphinx représentant Routy qui est le lion gardien du désert d'Egypte et Routy le peuple de cet archipel de l'océan indien? Je ne sais pas s'il y a une relation : Peut-être oui, mais j'aimerais savoir laquelle.

Citation:
Pour confirmer Platon, le Vishnu Purana dit que "le Roi présidait au continent entier", ses fils aux provinces "des autres parties du monde".


Je ne veux pas que tu penses que je te contredises systématiquement mais :
- Tous les rois antiques furent des rois du monde.
- Ce que décrit le Vishnu Purana pourrait s'appliquer à Charlemage. (un roi conquérant et ses héritiers se partageant les terres conquises)
- Et sans aller chercher loin dans le passé : Louis XVI était désigné comme le plus grand roi du monde.

Ce sont des formulations trop généralistes pour établir un rapport sans ambiguité

Citation:
Selon d'autres traditions encore, les deux dernières îles de grande importance de l'ATLANTIDE avant sa submersion se nommaient ROUTA et DAITYA. Le parallèle entre ses trois données s'établit logiquement et l'on suppose tout de suite que l'Atlantide n'était autre, que l'archipel de l'Océan Indien. D'autant plus que DAITYA ou ADITYA (anagramme du ler) sont les noms que l'on donne en Inde aux Dravidiens. Ce sont les mêmes que les ADITES des traditions arabes. HAECKEL qui avait eu la possibilité de consulter des documents très anciens, affirmait que l'Atlantide se nommait en réalité KUSHA, un nom intimement lié à la Lune.


Haeckel (Ernst?) transmet là des informations du Ramayana : Les Adityas ou Daityas sont des génies, d'anciennes divinités au temps de Rama et de la civilisation d'Ayodyah, et ils habitent effectivement sur le flanc de montagnes surgissant de la mer, . Kusha est l'un des fils jumeaux de Rama. Ce mythe est largement fondateur du bouddhisme. Les Adityas étaient décrits comme ayant la peau noire, et comme tu le dis on les retrouve dans les mythes arabo-persiques.
Je pense que ce sont des populations subsahariennes en partie pour certaines, et d'autres, comme dans le Ramayana, composées d'autochtones asiatiques d'une couleur de peau plus foncée que le type dravidien. C'est du moins ce que les textes donnent à penser.

Le rapport avec l'Atlantide est très discutable. Déjà, cela dépend de ce qu'est l'Atlantide, de ce que signifie réellement et physiquement ce nom. Comme beaucoup de notions anciennes, il y a eu nombre d'interprétations plus ou moins adaptées aux croyances de l'époque. Pour ma part, je considère aujourd'hui que le mot atlante est équivalent d'océanien et les différentes recherches qui placent l'Atlantide un peu partout sur terre comme une terre engloutie ne fait que confirmer cette signification. L'ancien nom d'Atlas lui-même possède des rapports avec l'océan.

Le problème dans tout cela est qu'au-delà des analogies, les choses peuvent se ressembler sur certains points, mais sans pour autant être les mêmes. 2 frères jumeaux se ressemblent parfaitement mais ne sont pas la même personne. Donc tu peux avoir 50 atlantides sur la terre, mais une seule est celle que tu recherches. Si tant bien qu'elle puisse être localisable selon les critères que nous en avons.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Lun 12 Nov - 18:54 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Mais au-delà de cette ressemblance phonétique, quel rapport y-a-t-il entre le sphinx représentant Routy qui est le lion gardien du désert d'Egypte et Routy le peuple de cet archipel de l'océan indien? Je ne sais pas s'il y a une relation : Peut-être oui, mais j'aimerais savoir laquelle.

Arrow et moi donc que j'aimerais savoir laquelle Laughing

Que tu places l' atlantide à l' ouest chez les proto berbères  ou à l' Est dans l' Ocean Indien , l' egypte est liée aux atlantes.
D'ailleurs c'est grace à L'egypte (et des ses prêtres) que Platon nous a exhumé le recit "perdu" de l' atlantide . C'est les pretres egypties qui en aurait conservé la trace . On peut imaginer que c'etait sufisament important pour eux et lié à leur histoire pour conserver ce recit.

---

Oui je suis d'accord du fait des catastrophes climatiques , on peut avoir 50 versions d'atlantide ou 50 versions de deluges .
Ce qui me rejouit . Car au plus on a d'analogies au plus on peut penser que ces evenements ne sont plus de l' ordre de l' imaginaire mais se sont bien produits.

Par contre il faut garder le coeur des recits de ces differentes versions de l' atlantide , pour peut etre retrouver L' atlantide avec un grand A (quoi que je doute fort que le nom original de ce pays là commença par un A...  Mr. Green )  , la seule et originale qui a inspiré ces differents récits , analogies et confusions.

Et j'en ai presque le portrait robot comme on dit. mais quand on pense etre au plus près , on s'en eloigne.
C'ets un peu comme Ulysse qui tente de revenir à Ithaque.... Là aussi avec  Poséidon en plus Mr. Green
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 05:20 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec le fait que le mythe atlante obéit à une antériorité : Celle de la tradition cataclysmique commune à la plupart des peuples. Le cataclysme est certainement la chose la plus marquante et la plus ancienne à laquelle l'homme a été confronté. C'est une référence dans les cosmogonies.

Par contre là où je suis beaucoup moins d'accord, c'est à propos de l'antériorité du mythe indien sur le mythe égyptien. Je ne vois pas très bien pourquoi on poserait cette condition sans même pouvoir la vérifier.

Secundo, il y a aussi une énorme différence dont personne ne semble tenir cas. Par exemple, une relation est faite entre Atala (qui est un lieu surnaturel de la cosmogonie symbolisé par une montagne, demeure naturelle des dieux) et Atlas (le porteur). Alors oui, les mots se ressemblent. Mais le récit de Platon n'est pas cosmogonique. C'est le récit de peuples qui en envahissent d'autres, et qui s'affrontent. C'est une histoire, peut être légendaire, mais une histoire, rien de plus. La preuve est qu'Atlas est une montagne localisable, dont le nom est lybico-égyptien (Tlaw, le porteur), contrairement à Atala qui désigne un lieu n'appartenant pas à ce monde, malgré que certains le situent on se demande comment. Surtout que selon les rishis, les talas se situent dans la région trans-hymalayenne du nord de l'Inde, et non entre Madagascar (inconnue à ces époques) et Ceylan. Tout se passe dans cette région ultramystique, entre le Cashmir et l'Hymalaya, ou les 7 premiers grands rishis d'essence divine révélèrent au monde, par leur venue, les mystères de la divinité et les secrets du cosmos : Les Védas.

Il y ressemblance entre Atala et Atlas, comme il y en a avec Aztlan, Asaland, etc. Il est évident que les aztèques ne sont pas venus vérifier chez les grecs si quelques mots pouvaient éventuellement se ressembler.
De toutes façons, on a forcément des limites dans nos capacités linguistiques : Sur la multitude de mots qui existent, beaucoup de ressemblent. Beaucoup possèdent des racines communes, mais d'autres ne possèdent que des ressemblances fortuites : Il faut donc faire un tri entre les relations justifiées (les véritables concordances) et ce qui tient d'un faux-semblant.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 06:15 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

@ Dédale: Par contre là où je suis beaucoup moins d'accord, c'est à propos de l'antériorité du mythe indien sur le mythe égyptien. Je ne vois pas très bien pourquoi on poserait cette condition sans même pouvoir la vérifier.

En terme de recit tu as raison La Mahabharata ou est inclu l'histoire et le recit de Lanka , et le Tuimée / critias ont été rédigé à la meme periode. Diffcile de dire si l'un a inspiré l'autre , donc encore moins de soutenir l' antériorité du recit inden sur celui grec.

En terme de mythe c'est encore plus dur.

C'est en terme d'evenement possible ( le mythe de l' atlantide se referait à un evenement réel et precis qui aurait marqué la fin d'une grande civilisation ilienne par "submerssion" suite à un cataclysme) par contre qu'il faut plutot chercher ou reflechir.

Et on peut meme être plus précis que ça . ce n'ets pas une ile mais plusieurs iles touchées part ce phénomène - L' atlantide tel que decrite par Platon est un archipel ok ? et un archipel pas très loin d'un continent , puuisqu'il precise qu' en passant d'une ile à l'autre on pouvait rejoindre le continent d'en face (d'en face de l' atlantide). Je n'ai pas beaucoup trouvé d'"atlantologue" qui mette ce point en avant !

Ce que décrit platon sans le savoir c'ets un arc insulaire.  Les arcs insulaires sont liés à la subduction océanique, le plus souvent en bordure de continents dont les arcs insulaires se trouvent séparés par des mers marginales (qui naissent par extension entre l'arc insulaire et le continent, comme c'est le cas général dans l'ouest du Pacifique.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 06:43 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Et par le recit d ePlaton on peut meme deviner le sens de l' arc . Si d'une ile à l'autre on se rapproche du continent.
Ca veut dire que la subduction qui donne naissance à l'arc insulaire se fait en direction du continent : c'est le dispositif général tout autour du Pacifique central.

Schematiquement ça donne ça : X = continent   Archipel = ( ou )

X (  => la oui d'une ile à l'autre on se rapproche du continent . C'est une subduction à vergence continentale

X )  => la d'une ile a l'autre on s'eloigne plutot du continent . c'est une subduction à vergence oceanique .

Dans le cas de l' atlantide la forme génerale de cet arc de subduction c'est :

X (  si le continent est à l' Ouest   ou   ) X   si le continent ets à l' Est Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 07:11 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Dans l' Alatntique je ne vois guere qu'un seul archipel qui puisse correspondre à ces critères (subductions , forme de l'arc et grande proximité continentale) :



C'est le premier dont j'ai parlé pour l' atlantide à savoir les Canaries. Tres probablement Les canaries sont au moins l' Amenti des egyptiens . l' amenti des egyptiens peut il etre egalement l' atlantide ? possible.

Comme j'avais noté la stèle de Thoutmosis nous apprend que l'on donnait au Sphinx de Gizeh le nom de ROUTY (Textes des Pyramides ligne 2082). Et tu me demandais qu'elle lien possible avec l' atlantide.

les habitants de cet archipel atlante (et non de ce continent) portaient le nom de ROUTAS ou ROUTY et aussi celui de DAITYA.

Dans l'amenti , les iles des beinheureux il me semble et la carte (voualnt faire la transposition de l' amenti sur les Canaries) l'indique , il ya un ile nommée  Ruty.  Je vais verifier cela.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 07:31 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

C'est bon j'ai trouvé Mr. Green   et j'ai trouvé le lien direct entre le sphinx de Gyzeh et Altantide Shocked Exclamation

Explication :

Routy est le nom du sphynx
Y- Ruty dans l' amenti un nom d'ile des bienheureux (l 'Amenptah egyptine)
Routas  est le nom d'une des Ile restante après un premier cataclysme dans la version "pacifiqiue / "australoide" de l' atlantide.

Ruty est un dieu en egypte qui signifie :

Le nom des dieux jumeaux personnifiant l' horizon d el' Est et l' Horizon de L' Ouest (raison  pour laquelle peut etre on trouve un Ruty en atlantique et un Routas dans le pacifique , un "Mu" dans le pacifique , uns " Atlantide" dans l'atlantique .


Ruty personnifie egalement  Hier et demain ( ça c'est moins rassurant...)



Dans l' art Ruty apparait comme un Lion avec un tête d' homme ( Le sphynx !!!) ou 2 lions avec un disque solaire ou l' horizon entre eux.


Voial a mon avis le lien entre batisseur du Sphynx et Atlantide !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 09:35 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Mais c'ets evident même !

La paire de lion . Un a l' horizon Est et l' autre a l' horizon Ouest . jumeaux . qui sont dos à dos . Ce sont les 2 anciennes puissances mondiales toute deux disparues mais qui avait plusieurs choses en commun ( nom d'ile Rutas pour ceux du pacifique / ruty pour ceux de l' atlantique, culte solaire, etc ...)

Ruty la paire de lion. Dos à Dos un qui regarde vers l' est , l'autre vers l' Ouest . Au milieu d'eux le disque solaire (un spiritualité commune qui les unit peut etre ?) Parfois SHU apparait entre eux.
Shu c'est "l' Atlas egyptien" , ainsi representé comme le centre sacré , le nombril du monde.


Ruty symbolise possiblement L'Atlantide et la Lemurie . Le sphinx une hommage rendu a ces 2 civilisations disparues ? Un hommage ou une...signature. Tout dépend l'époque à laquelle il a été construit.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 10:26 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Les Lions jumeaux represente aussi Lanka * (l' Iles des Lions) et sa rivale indienne Shri Lanka. Ca symbolise egalement l' Orient et l' Occident (Rustu et Amh) comme on l' a expliqué.

* Comme je vous ai maintes fois expliqué içi , la montagne au trois pics (Trikuta) sur laquelle Lanka la capitale de l'empire atlante etait construite.

Le soleil içi serait une allegorie de l'explosion collosale (plus brillante que milles soleil) du Mont atlas , le pilier / pic central de la trikuta (montagne au 3 pics) qui devait etre en fait un gros volcan. 

Dans les temples egyptiens on a encore cette symbolique d'un soleil se levant à l' Orient entre 2 piliers :



En fait ces 2 piliers en Orient pourrait etre le Detroit maritime de Sunda , qui est la replique , le pendant des piliers de Gibraltar en Occident .

Ensemble ils forment pour les egyptiens les 4 piliers du monde que ls egyptiens mettent en allegorie des 4 jambes de la vache celeste Hathor.

Donc il me parait diffcile de dissocier (ou d'ecarter)  la partie Orientale du mythe atlante pour en avoir une comprhenesion complète.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 11:38 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

dedale a écrit:

Pour ma part, je considère aujourd'hui que le mot atlante est équivalent d'océanien et les différentes recherches qui placent l'Atlantide un peu partout sur terre comme une terre engloutie ne fait que confirmer cette signification. L'ancien nom d'Atlas lui-même possède des rapports avec l'océan.




on est à 1000 % d'accord sur ce point.

De fait que quand le recit originel de l' atlantide parlait de "mer occidentale"  c'est tout relatif selon la source d'origine.
Par exemple si le recit se transmit au depart d'indonesie ou d' Inde , ben oui la partie ouest de l' ocean pacfique c'est la "mer occidentale" pour eux !
Mais quand ce meme recit est rapporté en occident (egypte, grece , etc...) la mer occidentale pour eux ça veut dire l' ocean atlantique.  Si en plus il ya confusion sur le seul repère valable (les 2 piliers) alors là c'est foutu pour des millenaires...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mar 13 Nov - 19:38 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Citation:
En terme de recit tu as raison La Mahabharata ou est inclu l'histoire et le recit de Lanka , et le Tuimée / critias ont été rédigé à la meme periode. Diffcile de dire si l'un a inspiré l'autre , donc encore moins de soutenir l' antériorité du recit inden sur celui grec.


Il y a le même problème avec l'Atomos grec et l'Atma védique : Il y a pour nous des similitudes, c'est la naissance de l'antique théorie de l'atome.
Mais aucune transmission Inde-Grèce n'est attestée, ni par les chercheurs modernes ni par les sources antiques

Il y a 2 facteurs qui peuvent expliquer cela :
1 - la linguistique et les racines IE des termes. Les notions fondamentalement similaires possèdent des radic sensiblement identiques.
2 - les mathématiques et la résolution d'une unité indivisible. C'est la recherche d'un principe premier (physique, cosmologique, spirituel) : in principio, ce qui est en premier.

Cela résulte donc sur un élément de nature similaire qui n'est pas apprécié selon la même philosophie selon que nous sommes grecs (mécaniste) ou hindou-védique (cosmo-théologue).
Mais fondamentalement c'est la même chose. Pas besoin de transmission.

Citation:
C'est en terme d'evenement possible ( le mythe de l' atlantide se referait à un evenement réel et precis qui aurait marqué la fin d'une grande civilisation ilienne par "submerssion" suite à un cataclysme) par contre qu'il faut plutot chercher ou reflechir.


En terme de "possibles", le modèle atlante n'est pas unique, c'est seulement l'un des plus célèbres. Mais si l'on prend son architecture basique qui se résume en un couple guerre-cataclysme, c'est très commun : les méchants font la guerre et les dieux les punissent. Si l'écriture existait depuis le paléolithique, tu n'aurais probablement pas de mal à trouver une atlantide dans ces périodes reculées.

Citation:
le mythe de l' atlantide se referait à un evenement réel et precis...


d'accord avec ça.
- Le cataclysme : Ca n'a rien de fantaisiste.
- la guerre : n'en parlons pas.
Des réalités.

Citation:
Et on peut meme être plus précis que ça . ce n'ets pas une ile mais plusieurs iles touchées part ce phénomène - L' atlantide tel que decrite par Platon est un archipel ok ?


C'est ce que le texte laisse penser.

Citation:
et un archipel pas très loin d'un continent , puuisqu'il precise qu' en passant d'une ile à l'autre on pouvait rejoindre le continent d'en face (d'en face de l' atlantide).


C'est un peu ambigu. Le sens du texte voudrait que cet archipel soit entre 2 continents placés l'un en face de l'autre, et fasse un pont qui permette de passer de l'un à l'autre. D'où la déduction de Diodore que c'était l'ancienne terre de Pontia.

Je dois quitter
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 05:36 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

dedale a écrit:
Citation:
En terme de recit tu as raison La Mahabharata ou est inclu l'histoire et le recit de Lanka , et le Tuimée / critias ont été rédigé à la meme periode. Diffcile de dire si l'un a inspiré l'autre , donc encore moins de soutenir l' antériorité du recit inden sur celui grec.






Il y a le même problème avec l'Atomos grec et l'Atma védique : Il y a pour nous des similitudes, c'est la naissance de l'antique théorie de l'atome.
Mais aucune transmission Inde-Grèce n'est attestée, ni par les chercheurs modernes ni par les sources antiques

Il y a 2 facteurs qui peuvent expliquer cela :
1 - la linguistique et les racines IE des termes. Les notions fondamentalement similaires possèdent des radic sensiblement identiques.
2 - les mathématiques et la résolution d'une unité indivisible. C'est la recherche d'un principe premier (physique, cosmologique, spirituel) : in principio, ce qui est en premier.

Cela résulte donc sur un élément de nature similaire qui n'est pas apprécié selon la même philosophie selon que nous sommes grecs (mécaniste) ou hindou-védique (cosmo-théologue).
Mais fondamentalement c'est la même chose. Pas besoin de transmission.





il n' yapas besoin de transmission. Surtout si le mythe alantle se réfère à un evenement aussi ancien que - 9500 av JC ... Il n 'ya personne qui s'est transmis les recits du deluge mais on voit bien que tout le monde "savait".

quelle transmission attester ? tu l'atteste comment ?  l' humanit" c'ets tout transmiss depuis le silex ... pas besoin de chercheur qui viennent attester quoique se soit ! ça serait ridicule d'ailleurs... la transmission si en plus etait orale qu'est ce que tu veux attester ?
 
Imagine toi bien qu'un recot comme l' atlantide s'il ets vrai a fait le tour des chaumières... c'est le genre d' histoire de son coin qu'on a envie de faire connaitre à des etrangers !

De toute façon ce n'ets pas la transmission Grece - Indes qui nous interesserait mais Egypte- Inde en l' occurence , puisqu' à la base le recit de l' atlantide est egyptien (rapport ensuite par les grecs) et Indien (dans le MB avec Lanka)

I y encore moins de contacts possible entre egypte etIndes , qu' entre inde et Grèce je pense Mr. Green et pourtant c'est la meme histoire qu'il relate dans ses ôints essentiels.  Je ferais un sujet special Lanka pour bien rappatrier tout ce qu'il ya a savoir sur ce lieu.

Mais en fin deja quand je vois les reseaux comerciaux qu'i ya avit entre Idus et Sumer par exemple , avec meme des interprètres pour bien echanger , je ne me fais pas trop de souci sur la diffusion de l'information à cette epoque.  Même sans Airbus ni internet, ni Ipad  ou autres tablettes electroniques  Laughing   A cette peoque on savait encore ce qu'etait la communication directe , la plus fiable et la plus riche au passage. 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 06:22 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Y a un point tres essentile du recit qui devrait vous interpellez.  les guerres .
Quels sont les 2 seuls recits au monde qui font etat de guerre "internationale" à une epoque tres reculée :

Le Mythe de l' atlantide (tres peu de detail sur ces guerrres mais mention tout de meme) des Saîtes egyptiens,  et Le Mahabharata  ( là des milliers de pages sur la descriptiuon de ces conflits)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dedale


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 698

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 08:18 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Citation:
Routy est le nom du sphynx 
Y- Ruty dans l' amenti un nom d'ile des bienheureux (l 'Amenptah egyptine)
Routas  est le nom d'une des Ile restante après un premier cataclysme dans la version "pacifiqiue / "australoide" de l' atlantide.


Désolé mais il y a aussi Yuruty en Bolivie, qui est une mine de je ne sais plus trop quoi (pierres précieuses je crois), dans la région de Santa Cruz.
Si on cherche objectivement des mots ressemblant à Routi, Routa, on va en trouver des centaines.

Citation:
Ruty est un dieu en egypte qui signifie :

Le nom des dieux jumeaux personnifiant l' horizon d el' Est et l' Horizon de L' Ouest


Oui, parce que, s'il on en croit les textes égyptiens, le Nil qui forme l'axe cosmique nord-sud, et le trajet héliaque est-ouest, constituent l'architecture de leur cosmologie (des égyptiens). On parle de la rive est et de la rive ouest du Nil, qui constitue en fait comme une sorte de frontière entre 2 mondes qui ne sont pas tout à fait sur le même plan (un plan céleste ascendant et un plan descendant)
On retrouve d'ailleurs cette image de dieux qui embrassent l'est et l'ouest (les points cardinaux) dans les épithètes d'horus, exemple : Horus des 2 horizons. Et il me semble également avec Osiris et d'autres divinités dont le nom change selon qu'elles sont situées à l'est du Nil ou à l'ouest.
C'est avant tout en rapport avec le trajet des astres dans le ciel.

C'est la cosmographie, et cela explique pourquoi les édifices sont orientés d'une certaine manière, selon des points astronomiques en rapport avec l'axe nilotique, le trajet héliaque, et certaines étoiles.

Citation:
(raison pour laquelle peut etre on trouve un Ruty en atlantique et un Routas dans le pacifique , un "Mu" dans le pacifique , uns " Atlantide" dans l'atlantique


- Mu est une invention de Churchward. Ca n'empêche pas que la région indo-pacifique ai connu des civilisations disparues.
On a vu quels genres de cataclysmes géoclimatiques peuvent s'y produire assez fréquemment.

Plusieurs choses à ce que tu dis :
1 - Les égyptiens ne mentionnent pas les Routy comme étant des puissances civilisées d'orient et d'occident. Les grands dieux égyptiens ont été maintes fois figurés sous la forme d'un lion ou d'une lionne, mais aussi comme des faucons, des taureaux, etc, tous accompagnant, portant, escortant, le disque solaire.
2 - Le fait de mettre en duo Mu et l'Atlantide, c'est moderne : Il n'existe aucune source ancienne qui le fasse. Et pour que ce duo Mu-Atlantide puisse exister, beaucoup de grosses bêtises furent racontées. Personne n'espère plus voir un jour les fameuses tablettes Naacal de Churchward, ou même un iota de civilisation dite lémurienne.
3 - En orient et dans l'aire indo-océanienne, il existe des mythes d'anciennes civilisations, mais qui sont propres à cette région.

Au premier abord, tu cherches encore la relation Atlantide-Lanka. C'est le contraire qu'il faut faire : D'abord tu as un indice qui mette cette relation en lumière, puis tu développes sur cette base.
La difficulté c'est que tu vas chercher assez loin dans le détroit de la Sonde (Sunda), et que cette région éloignée ne concernait pas les égyptiens de l'antiquité : les indices que tu apportes sont symboliques dans l''ensemble. Mais avec les symboles tu peux mettre en rapport des peuples séparés par le temps et l'espace qui n'ont jamais eu aucun contact.
- 2 piliers avec le disque solaire, c'est le genre de symbole qui pourrait être pangalactique, de formulation IOI pouvant remonter à des dizaines de milliers d'années, lié aux tous premiers cultes solaires et aux premières déterminations cosmographiques. Je suis sûr qu'en cherchant patiemment dans les figurations primitives bien antérieures aux civilisations, on trouvera ce symbole.
- Il faut bien plus que des relations symboliques.

A mon avis, tu crames des étapes. Si tu veux connaître l'antériorité d'un mythe, c'est en suivant les sources et non pas ramener certaines informations à toi pour qu'elles se conforment à ta théorie.

Citation:
Le Mythe de l' atlantide (tres peu de detail sur ces guerrres mais mention tout de meme) des Saîtes egyptiens, et Le Mahabharata ( là des milliers de pages sur la descriptiuon de ces conflits)


- Tu as les grecs : Guerre de Troie, contre Xerxès, les Thermopyles,etc, (Hérodote et les guerres médiques
- De nombreux textes chinois très anciens.
- Tu as les perses, les sémites.
- Tu as des textes égyptiens.

Et vu tout ce qui a disparu, personne ne serait capable de faire une liste.

Citation:
il n' yapas besoin de transmission. Surtout si le mythe alantle se réfère à un evenement aussi ancien que - 9500 av JC ... Il n 'ya personne qui s'est transmis les recits du deluge mais on voit bien que tout le monde "savait".


- Ne compare pas le mythe atlante et celui du Déluge. Le Déluge appartient à un folklore, tandis que l'Atlantide est une histoire singulière dont les traces sont difficiles à retrouver.

Citation:
quelle transmission attester ? tu l'atteste comment ?


Par des sources, des éléments historiologiques : la routine.
Si tu me dis que Lanka est la capitale de l'Atlantide, tu dois me fournir un peu plus que quelques vagues relations symboliques.

Citation:
l' humanit" c'ets tout transmiss depuis le silex


Non pas tout Mitra. Il y a toujours eu des précurseurs et des inventeurs. Et la preuve est que chaque peuple possède ses petites ou ses grandes inventions.

Citation:
Imagine toi bien qu'un recot comme l' atlantide s'il ets vrai a fait le tour des chaumières...


Les histoires de cataclysmes et de guerre n'ont pas besoin de faire le tour des chaumières, puisque elles existent d'office dans les chaumières.

Citation:
II y encore moins de contacts possible entre egypte etIndes , qu' entre inde et Grèce


Le fait est que la source est platonicienne. Elle-même dite de source saïte.
Le truc est que la source saïte n'est pas forcément la source égyptienne. C'est un peu comme si on disait qu'une source basque est une source française.
On a cherché en Egypte, dans la zone lybique : Il y a de nombreux éléments concordants; les atlantes n'ont pas été inventés pas Platon. Il y a un faisceau de relations mythologiques et toponymiques attestant d'une Atlantide lybique mythologique ou réelle, ayant ses capitales dans la Lybie antique.

Ce qui positionne, selon les sources anciennes, l'Atlantide lybique aux antipodes d'une supposée atlantide védique.
Quand un texte ancien te dis que Cercène (ou Cyrène peu importe) est une capitale atlante, tu n'as pas le choix, tu ne peux rien interpréter - contrairement aux relations symboliques que tu fais avec le Lanka.
Toutes les ressemblances du monde ne pourront jamais zappé les infos géographiques de Diodore, d'Hérodote et cie car nous n'avons aucun élément qui puisse les contredire.

D'ailleurs pourquoi les contredirait-on? Sur la base de quoi? Qu'est-ce qui te permet de penser que l'Atlantide n'est pas là où les saïtes, Platon, ou Hérodote et cie, te le disent?

Parce que des textes racontent des histoires plus ou moins semblables de par le monde? Une guerre française, un cataclysme français, ressemblent à une guerre ou un cataclysme chinois ou américain, mais cela reste quand même français. Tu n'iras pas chercher les invasions mauresques je ne sais où aux confins de la russie.

Il y a une atlantide lybique de Platon, qui existe selon des paramètres relativement précis (*), que tu ne peux en aucun cas positionner autre part que dans la région de l'antique Lybie, et cela sans aucune interprétation, aucune relation de type symbolique.

Ce sont les sources qui l'attestent ainsi.

Il n'y a pas besoin d'interpréter, d'augmenter la probabilité d'erreur. On ne le fait que quand c'est nécessaire.

(*) dans nos sociétés modernes, nous avons une culture de la précision que les anciens n'avaient pas toujours. Et tu ne résolves pas cette imprécision en allant chercher un autre mythe. Au contraire.

Citation:
Mais en fin deja quand je vois les reseaux comerciaux qu'i ya avit entre Idus et Sumer par exemple


Ce n'est pas moi qui remettrais en question l'effervescence et la richesse des échanges dans l'antiquité.
Mais ça n'empêche absolument pas que certaines histoires soient particulières, propres à certains peuples, voire à certains individus, ou qu'elles ne soient transmises que partiellement.

Par exemple, ce serait très étrange qu'entre l'Inde et l'Egypte, une histoire de ce type ne connaisse pas des transformations importantes - rien ne dit qu'elle resterait reconnaissable ou comparable, il y a très peu de chances, car chaque culture l'adapterait à sa guise.

On ne reconnaîtrait même pas un Amon grec d'un Amon égyptien. Et toi tu veux faire des relations entre des parties entières de la cosmogonie sur la base de quelques symboles?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 743

MessagePosté le: Mer 14 Nov - 11:54 (2012)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide Répondre en citant

Je reponds en gras sur tes quotes pour gagner du temps

dedale a écrit:


Désolé mais il y a aussi Yuruty en Bolivie, qui est une mine de je ne sais plus trop quoi (pierres précieuses je crois), dans la région de Santa Cruz.
Si on cherche objectivement des mots ressemblant à Routi, Routa, on va en trouver des centaines.


***

des centaines je ne pense pas mais bon. oui et alors ? ça remet quoi en cause qu'on trouve un "Yruty en bolivie" . on a la chance d'avoir le nom d'un des monuments les plus prestigieux et mysterieux d'egypte (le sphynx de Gizeh) . Nom qui correspond à l'ile principale d'une civiilisation perdue dans le pacifique , et d'une ile de l' Amenti Egyptien que beaucoup rapproche d el' atlantide , et d'un de leur dieu representé soit comme les 2 lions jumeaux ou comme un homme a tête de lion. Et tu penses que je vais stopper cette piste parce que tu me dis qu'il ya un vague Yuruty en bolivie ? tu ne me connais pas alors Laughing

Citation:

Oui, parce que, s'il on en croit les textes égyptiens, le Nil qui forme l'axe cosmique nord-sud, et le trajet héliaque est-ouest, constituent l'architecture de leur cosmologie (des égyptiens). On parle de la rive est et de la rive ouest du Nil, qui constitue en fait comme une sorte de frontière entre 2 mondes qui ne sont pas tout à fait sur le même plan (un plan céleste ascendant et un plan descendant)
On retrouve d'ailleurs cette image de dieux qui embrassent l'est et l'ouest (les points cardinaux) dans les épithètes d'horus, exemple : Horus des 2 horizons. Et il me semble également avec Osiris et d'autres divinités dont le nom change selon qu'elles sont situées à l'est du Nil ou à l'ouest.
C'est avant tout en rapport avec le trajet des astres dans le ciel.

C'est la cosmographie, et cela explique pourquoi les édifices sont orientés d'une certaine manière, selon des points astronomiques en rapport avec l'axe nilotique, le trajet héliaque, et certaines étoiles.



Oui ok en général mais les iles des bienheureux et L' Amenti sont positionnées à l'extreme ouest . Par Horizon les egyptiens signifaient aussi des localisations lointaine en Asie ou tres loin à l' ouest aussi . Pas juste sur les rivages du nil.

Citation:


- Mu est une invention de Churchward. Ca n'empêche pas que la région indo-pacifique ai connu des civilisations disparues.
On a vu quels genres de cataclysmes géoclimatiques peuvent s'y produire assez fréquemment.


Oui d'accord.quand je dis "Mu" c'est faute de mieux d'avoir leur nom exact , on peut les appeler "Rutas" si tu fais une allergie au nom MU et à chunward.

Plusieurs choses à ce que tu dis :
1 - Les égyptiens ne mentionnent pas les Routy comme étant des puissances civilisées d'orient et d'occident



Ma réponse est valable pour tes remarques 1 2 et 3: Je vais meme te dire mieux ! Les Egyptiens n'ont même jamais mentionnés les sumeriens !! Et pourtant ils étaient contemporains et Sumer etait la civilisation la plus civilisée d' Orient !
Alors imagine que même ses brillantes civilisations contemporaines ils ne l'ont pas mentionnée ... Pourquoi auraient alors du mentionner les Routy ou les atlantes plusieurs milliers d'années avant eux ?


Citation:

Au premier abord, tu cherches encore la relation Atlantide-Lanka. C'est le contraire qu'il faut faire : D'abord tu as un indice qui mette cette relation en lumière, puis tu développes sur cette base.
Si tu me dis que Lanka est la capitale de l'Atlantide, tu dois me fournir un peu plus que quelques vagues relations symboliques.



Bien decidement soit tu ne me lis jamais ou tu fais dans la memoire selective. Je refairais pour mes besoins une sujet comparatif Lanka / Atlantide mais bon à priori ça ne servira pas a grand chose pour toi...
Je "dois te fournir" ?? tu es devenu grand maitre Atlante qui valide les thèses des élèves ?
Et puis on remet les choses à niveau dédale . Je vais n'apporter de preuves archologiques sur ce sujet à personne. Et toi non plus je pense. Je fais pas une these , je n'ai rien a prouver à qui que se soit sauf a celui qui m'amenera sur le lieu ou est l' atlantide ou qui financerait des recherches à ce sujet ... Je donne gracieusement , et je suis des pistes. ceux qui ne sont pas convaincus des elements que j' apporte , je vais pas monter une secte des fils des atlantes de Lanka . ils suivent pas cette piste et voila.
Mais bon sur un sujet comme celui là c'ets esentiellement des elements symboliques qu'on peut ressortir.
Si a chaque fois tu me ressors que c'ets des lements que symboliques , on peut clore le chapitre atlante d'ores et deja. Je vaispas pouvoir inhumer un suqelette atlante.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:51 (2017)    Sujet du message: L'hypothese australe de l' atlantide

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo