Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Le coin des archéologues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 14:39 (2013)    Sujet du message: Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques Répondre en citant

Par ce sujet , il n'est nullement l'intention de faire un procès aux archeologues qui se consacrent à la prehistoire ou la proto histoire
qui font vraiment au mieux leur travail vu les contraintes et difficultés qu'ils ont a gérer.
Au contraire ce sujet demontrera pourquoi il est si difficle de reconstruire une vision réaliste de nombreux sites pré-et proto historiques.

Limites et contraintes qui limite l'action des archeologues

1) Renoncer a faire des fouilles
si l’étude géomorphologique des payasages  montre qu’il y a un dépôt de 6 mètres d’épaisseur par exemple, il n' y a pas de fouille archéologique- Donc globalement c'ets la première limite - Les fouilles qui necessiterait de creuser trop profondement ne sont pas entreprises.

2) Destructions des sites
Nombreux sites ne serons jamais connu car ils ont déjà été detruit , soit par la nature (submerssion , glissement de terrains, fonds de vallées , lacs , etc...) soit par l'activité humaine ancienne ce qui esttres frequent: les prehistoriques n'etant pas plus bête que nous , ils s'installaient dans des zones favorables , zones favorables que les periodes suivantes ont réutilisées aussi de façon preferntielles.
Et par l'activité moderne biensur dans des pays ou le developpement economique prime sur la sauvegarde  archeologique.

3) Decouvertes fortuites de sites
Il ne faut pas croire que la grosse majorité de sites soit decouverts par des archeologues... La pluspart des sites sont decouverts
par des particuliers (agriculteur , entrepreneurs , etc...). Encore faut il que ces personnes fassent la demarche pour signaler leurs decouvertes... Une partie ne le font pas (peur de voir leurs travaux interdits ou retardés par exemple , ou simple meconnaissance)

4) Le choix des sites a fouiller et des methodes de detections
Si le site ne presente  pas un intérêt scientifique ou ne repond a aucun questionnement scientifique , il n'est pas fouillé.
Donc intrinsequement soyons clair si une site archeologique n'est pas en adequation avec l'intéret scientifique il est laissé de coté.
Na pas croire aussi (c'ets le même problème pour les datations) qu 'on utilise systematiquement des methodes complexes de detections de sites archéologiques. c'est souvent simplement "pedestre" par l'observation des sols labourés par exemple.
Et dans des zones ou il n' ya pas d'activité agricole ou de travaux de prévue, il y a de tres grandes chances que les sites archeolgiques dorment a jamais ...

5) Le minimalisme du aux contraites temporaires , financières et administratives

Quand il ya decision ou necessité de sonder : déjà préalablement faut il une autorisation du proprietaire et service de l’Etat,  Ministère de la Culture par l’intermédiaire du Service Régional de l’Archéologie assisté de conseils consultatif qui juge de l’intérêt du projet et des compétence de l’équipe.  premiers relevés/photos et demarches administratives c'est environ 30 % du temps de travail des archeologues avant même que le premier sondage ait lieu. Le % d'autorisation de fouilles je ne le connais pas exactement mais je suppose que ça doit etreassez long et difficile a obtenir.

Déjà les sondages sont fait sur des zones extrement réduites et mobilise pour les plus petits projets 5 à 10 personnes (topographes , geologues,etc... le temps ou l'archeologue partait tout seul avec sa pelle est revolu).

Le % de decisons de fouilles plus lourdes apres sondage je ne le connais pas non plus, mais bon nombre de sites qui ont fait l'objet de sondages ne sront pas fouillés pour autant. 
Une fouille mobilise du personnel salariés , beaucoup d'equipements , des locations d'engins (par exemple des tractopelles pour decaper ) etc ... Il ets illusoire de penser que sur un site toutsera fouillé...

Sur des grands projets qui par exemple mettrait  a jour  100  zones  a fouiller . dans la realité seule une quinzaine de zone sera retenue. Et sur ces quinze zone , imaginons par exemple qu'une zone soit un village neolithique , les archeologues ne vont fouiller qu'une a deux maison au grand maximum !

Apres il y aura une equipe post fouille qui sera chargée de reconstituer l' histoire et la globalité de ce village par exemple à partir des elements de fouilles ... d'une ou deux  maison, et d'organiser la publication du site...

Pare xemple on dit les Olmeques , cette civilisation si mystérieuse, etc... Evidemment sur leur site capitale , concretement 1 % du site a été fouillé Exclamation

Vous saisissez peut etre mieux  pourquoi persistent de nombreuse zones d'ombre ou de questions.

Dans ces conditions on ne peut avoir qu'une vision souvent eronnée (car compensée par interpretation/extrapolotion à aprtir de surfaces fouillées très limitées)  , morcellée et lacunaire, non parce que les archeologues font mal leur travail  mais parce que leur travail est limité par toutes ses contraintes, et j'en oublie sans doute.




 
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Mar - 14:39 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 15:26 (2013)    Sujet du message: Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques Répondre en citant

"Nous allions tout perdre, , il fallait donc dans l’urgence du sauvetage voir grand. Nous avons été pris par une sorte de courage et avons décidé de mener nos recherches sur une immense surface alors que les fouilles préhistoriques sont d’habitude circonscrites à de minuscules superficies, rarement plus d’une ou deux maisons sont fouillées.

(Danielle Stordeur archéologue / Cnrs à propos de fouilles sur un site néolithique syrien - Jerf el Amar)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 18:55 (2013)    Sujet du message: Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques Répondre en citant

Je préfère ça, plutôt que "les archéologues sont des méchants conspirationnistes qui nous cachent des choses".
Eh oui, les archéologues ne sont que des hommes qui font avec leurs moyens.
Cela n'empêche pas d'avoir conscience d'un certain conservatisme, commun à toutes les disciplines scientifiques, du fait que les 'anciens' sont aussi les 'maitres' qui dirigent et qui veulent garder leurs prérogatives.

Mais les "secrets" qu'on trouve en ligne sur internet.... Rolling Eyes

Une référence: la 'révolution du radiocarbone' : ça a été dur d'admettre les nouvelles données, il a fallu 15-20 ans ( une génération), dans les années 70-80, mais maintenant cela est acté.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Sam 9 Mar - 16:48 (2013)    Sujet du message: Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques Répondre en citant

C'ets sur que les recherches sont influencées par le conservatisme.
C'est le systeme même academique qui l'alimente.  Par exemple en histoire il me parait impossible a un etudiant de soutenir
une thèse qui serait trop opposée à ce que pensent les "maitres " de la discipline. Déjà il aurait du mal a trouver son directeur de thèse et a reunir un jury.  Ou defendre une thèse en opposition de son directeur de thèse ... peu doivent le faire.

En archeologie je ne sais pas exactement mais les autorisations (ou non) de fouilles orientent sans doute les recherches.

Quand je parle d' histoire secrete je ne l'aborde pas  avec l'idée d'une consipiration mais comme des pans entiers de proto histoire perdus ou non encore  decouverts. Et parfois emerge un morceau de ces pans. S'il etait si simple d'expliquer et de recontextualiser ces morceaux personne n' irait chercher des explications autres.
L'approche scientifique veut etre la seule à pouvoir nous permettre de comprendre  le monde (et de fait son passé) , le problème est qu'elle n' y arrive pas elle même ...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:57 (2016)    Sujet du message: Les limites des fouilles archeologiques prehistoriques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Le coin des archéologues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo