Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Les origines perdues de l' Ankh

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> Astronomies - Cosmologies - Magies et Religions anciennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Sam 9 Mar - 17:28 (2013)    Sujet du message: Les origines perdues de l' Ankh Répondre en citant

L' ANKH

source: histoiredumonde.net

http://www.histoiredumonde.net/Mythologie Egyptienne > Ankh
Ankh

L’ankh est le hiéroglyphe qui signifie « vie ». Les dieux peuvent le tenir par la boucle, ou en porter un dans chaque main, les bras croisés sur la poitrine. Ce symbole était appelé crux ansata en latin (« croix ansée »).


Les égyptologues ignorent encore ce que ce dessin matérialise. Certains ont supposé qu’il était un utérus stylisé. Cette hypothèse n’a pas remporté un franc succès. Alan Gardiner a imaginé qu’il s’agissait de la courroie d’une sandale, avec la boucle contournant la cheville. Le mot désignant la courroie de sandale s’écrit pareil même s’il se prononçait peut-être différemment.
L’ankh apparaît fréquemment dans l’art égyptien, en particulier dans les peintures des tombes ; il apparaît souvent au bout des doigts d’un dieu ou d’une déesse, dans des images montrant les divinités de l’au-delà faisant le don de vie à la momie de la personne défunte. Ce symbole était souvent porté comme amulette par les Egyptiens, soit seul, soit en association avec deux autres hiéroglyphes signifiant « force » et « santé ». Les miroirs étaient souvent faits en forme d’ankh.
Un symbole similaire était utilisée pour représenter la déesse romaine Vénus. Connu sous le nom de miroir de Vénus, il est plus souvent associé à l’utérus. En astrologie, il représente la planète Vénus, et en alchimie l’élément cuivre ; en biologie, il identifie le sexe féminin.
L’ankh est largement utilisé dans la culture populaire, comme un moyen de communiquer instantanément avec une histoire lointaine, de mystérieuses forces vitales et/ou une magie spirituelle.

***
fin  de source

On voit l'Ânkh, sur la plupart des monuments antiques egyptiens, dans la main d’un dieu, prêtre ou roi (D’Alviella, ibid.) et avec la déesse Sekhet.

Un signe problematique pour les egyptologues

wikipedia

es hypothèses divergent quant au signifié que codifie l'idéogramme. On a pu supposer qu'il s'agissait d'un utérus stylisé. Cette hypothèse n'a pas remporté un franc succès. Alan Gardiner a imaginé qu'il s'agissait de la courroie d'une sandale, avec la boucle contournant la cheville. Le mot désignant la courroie de sandale s'écrit également ˁnḫ même s'il se prononçait peut-être différemment.
Une troisième hypothèse est celle de la vertèbre d'un bœuf, perspective que pourrait corroborer l'origine bovine de la première lettre des alphabets phéniciens ou sémitiques qui renvoie au même animal, symbole de puissance et force civilisationnelle. Le taureau est aussi dans la symbolique chinoise l'ordonnateur du cycle zodiacal (orbe du poumon, maître de l'Énergie, 3h-5h).
Selon une autre hypothèse, l'ânkh symboliserait l'Égypte et plus particulièrement le Nil, source de vie pour les Égyptiens (d'où la signification de ce signe). Ainsi, la partie basse (le trait vertical) représenterait la vallée du Nil (Haute-Égypte) et la partie haute (la boucle) le delta (Basse-Égypte). La branche horizontale, quant à elle, représenterait le nœud d'Isis, qui réunit en un tout les deux parties du fleuve et, par extension, du pays. Cette théorie serait corroborée par certaines représentations de l'ânkh sur lesquelles on peut distinguer des stries sur la branche horizontale, à l'image du plissé d'un nœud.
Une autre hypothèse est que l'axe vertical représente la divinité et l'axe horizontal le monde physique. La boucle serait la création née de cette rencontre
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Mar - 17:28 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Sam 9 Mar - 17:52 (2013)    Sujet du message: Les origines perdues de l' Ankh Répondre en citant

Pourquoi l'egyptologue n'arrive pas a retrouver les origines de ce signes et en a des interpretations diverses.
Simplement parce les egyptologues focalisent sur ..l' Egypte Mr. Green c'est ce qu'on leur demande a la base mais quand on est dans une impasse il convient d' explorer d'autres voies ?

S'ils l'avaient fait ils seraient allés voir en orient et aurait compris sa réelle signification:



L' ankh est le symbole des organes sexuels male et femelle reunis , attributs de Ardhanari , la representation androgyne de shiva.
Les egyptiens en faisant un symbole qui signifie "vie"  (la reunion du sexe masculin et feminin permettent en effet la vie ..) donc tres  connexe a la symbolique indienne.
A noter egalement sur Ardhanari indien l' Uraeus : il représente un cobra dressé... comme en Egypte (autre attributs des pharaons)
Et la fleur au 7 petales ... comme en egypte predynastique ... ?



Au dessus du scorpion, une fleur à sept pétales est sans doute un symbole royal....
fragment de massue cérémonielle date de la fin de l'époque prédynastique (vers 3025 av JC)

Mais ne comptons pas sur l' histoire academique pour exploiter ces connections pourtant qui eclairent une problematique non resolue.
En partant d' ardhanari  qui nous donne l'explication de l' Ankh , je pense qu'on doit peut etre remonter à des bases communes "eclairantes"...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Dim 10 Mar - 09:28 (2013)    Sujet du message: Les origines perdues de l' Ankh Répondre en citant

Idea Androgynie du roi des dieux egyptien: Amon

le Roi des Dieux égyptien Amon était également présenté comme étant androgyne : dans ses lettres adressées à Figeac en 1835, Champollion le Jeune écrit : « Amon est le point de départ et de réunion de toutes les essences divines. Amon-Râ Etre Suprême et primordial, étant son propre père et qualifié de mari de sa mère (Mouth), sa portion féminine renfermée dans sa propre essence à la fois mâle et femelle. »Amon n’est pas le seul Dieu a être androgyne dans la cosmogonie égyptienne, Hâpi, le dieu du Nil est également représenté sous une forme mi femme mi homme.

Idea Correspondance aussi entre la represenation d' Ardhanari et le paragdime d' Heliopolis en egypte

Selon le paradigme heliopolitain un lotus en bouton , tous les petales repliées flottait au premier jour du monde à la surface del' océan primordial Noum. Et un faiseau de lumiere vint animer le Lotus qui s'ouvrit et libera le soleil sous l'aspect d'un jeune enfant.
En afrique et par exemple, chez les Dogon, l’enfant qui naît est, tout comme le Dieu Suprême, androgyne.

Dans le dessin posté plus haut Ardhanari emerge lui aussi d'une fleur de lotus dans sa forme androgyne.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:55 (2016)    Sujet du message: Les origines perdues de l' Ankh

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> Astronomies - Cosmologies - Magies et Religions anciennes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo