Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

L'ADN, nos ancètres et nous
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Paléonthologie Humaine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sissi Of Mars


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2012
Messages: 43
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 19:45 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

En octobre 2011, j'avais regardé une théma sur ARTE "Pour en finir avec le racisme"
Je n'avais jamais retrouvé la vidéo entière, à part sur les vidéos à la demande, c'est-à-dire payantes.

Je viens de la trouver sur ce site :
http://nemesistv.info/video/4BB1WHBGYO98/l-adn-nos-ancetres-et-nous#

Quand vous aurez 1h15 de répit, n'hésitez pas à la visionner, c'est passionnant.

NB : Une pub s'affiche sur l'écran. Il faut attendre d'avoir le feu vert avec la mention "start video" en haut à droite.
_________________
"L'impossible, c'est ce que nous ne connaissons pas encore"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Déc - 19:45 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Ven 20 Déc - 17:57 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Merci pour le lien video . je vais essayer de le regarder ce week end.

En fait le debat est toujours sensible quant au terme race. il existe des groupes ethniques différents chez les sapiens , mais ces différences sont essentiellement morphotypiques et s'expliquent par des adapations
à un environnement géographique, climatique et culturel (des données socio culturelles qui priviligient tel ou tel critère physique dans le choix de son partenaire sexuel pour la reproduction) différent.

Cependant si on remonte un peu dans le passé préhistorique , on découvre qu'il y a eu plusieurs types d' homininés interfeconds qui ont participé a la diversité génétique des sapiens modernes.
Je pense par exemple à Neanderthal, à l' homme de denisova , a d'autres hominés qu'on commence a redecouvrir en Asie.
De fait génétiquement parlant les groupes sapiens africains resté en afrique ne se sont pas hybridés avec neandertal par exemple . Ou ceux qui sont partis vers l' asie du sud , l'oceanie etc...ont croisé la route génétique des denisoviens par exemple et/ou d'autres anciens hominés.
Dire aujourd'hui que tous les sapiens ont 100 % (ou même 99.9% comme l'indique le resumé de cette video) le même patrimoine génétique est faux , ne serait ce que du fait de ces "hybridations" préhistoriques.
Mais bon à ponderer par les nombreuses migrations protohistoriques et historiques depuis , qui ont permis de mixer tout ça.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Ven 20 Déc - 20:37 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Ca y est j'ai vu la video qui permet de clarifier cela.
Bien ça confirme ce que je pensais . Je suis desolé mais les groupes de premiers sapiens sorti de ce groupe originel berceau en Afrique et qui sont allés s'hybrider avec d'autres d'hommes que homo sapiens , ça a crée une différence genitique . Voila mon patrimoine génétique n'est pas forcement le même que celui d'un papou ou d'un aborigene dont l'ancetre s'est croisé avec un denisovien ou un homo florensis. Ou un africain dont les ancetres sont resté strictement sur le continent africain n' a pas le même patrimoine génétique qu'un européen dont les ancetres se sont croisé avec néanderthal.

Ces différences même minimes au niveau du génome global existent . Ce n'est pas du racisme que de le souligner , c'est de la science. D'ailleurs les raciste généralement ne vont pas puiser dans ce domaine là...ignoré généralement du grand public.
Eux ils stigmatisent les différences morphotypiques visibles par tous. Celles du a de simples mutations génétiques adaptatives aux environnements comme j'expliquais et comme l'explique tres bien cette video.

Par contre le discour de dire on est tous pareil , on descend tous d'une eve biologique africaine , doit etre nuancé par la pré-existance d'autre types d'hommes (voir d'autres espèces humaines) sur d'autres continents qui ont influé sur le genome de l'homo sapiens. C'est beaucoup plus complexe que ce que certains voudraient le laisser paraitre.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sissi Of Mars


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2012
Messages: 43
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam 21 Déc - 09:27 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Je suis d'accord Mitra. C'est pour en débattre que j'ai mis ce lien vers la vidéo.

Le débat portait sur l'utilisation du mot "race" pour classifier l'espèce humaine, terme qui ne date que du XIXe siècle. On s'accorde à dire aujourd'hui que le mot "race" n'est pas pertinent pour caractériser les différents sous-groupes géographiques, question de sémantique sans doute, mais question importante.

Mais hors du débat passionnant, c'est le travail scientifique qui m'a subjugué. Une coopération mondiale qui tente de réunir toutes les connaissances en paléontologie, biologie, anatomie comparée et en génétique. Mis à part la Chine, qui n'est pas d'accord avec la théorie de ce berceau de l'humanité, tous les pays ont joué le jeu en collectant des millions d'ADN. Si certains y voient un complot mondial pour mieux nous contrôler, j'y vois un espoir de paix ... mais je suis une incorrigible optimiste.
Peut être ainsi, en comprenant mieux le génome humain, arriveront nous à trouver des remèdes contre le cancer, les guerres, la barbarie ...
_________________
"L'impossible, c'est ce que nous ne connaissons pas encore"
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 02:42 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

oui c'est un enorme travail et j'espère comme toi que ce secteur de la génétique appliqué à l'etude de l' ADN humain amenera de nombreux progrès medicaux..

Au niveau historique et archéologique , la génétique est de plus en plus utilisée pour essayer de retracer les anciennes migrations humaines.

Il existe des kits aussi pour que chacun puisse faire analyser son adn pour connaitre l' origine de ses ancêtres... ça doit etre intéressant ça aussi à connaitre Okay

Il ya souvent de nombreuses surprises à ce niveau Laughing

Je ne sais pas si le mot race est pertinent ou pas au niveau des differences génitiques (au niveau prehistorique à mon sens il l'est) , au niveau historique par contre c'est un mot et une notion qui a fait beaucoup de mal a l' humanité... ce mot a du sang sur les mains comme on dit , donc je comprends aisement qu'aujourd'hui les scientifiques ne veuillent plus l'utiliser dans les etudes génétiques concernant l' homme.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dies Irae
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Déc - 02:48 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

on a deja beaucoup débattu là dessus ici : http://histoiresecrete.leforum.eu/t478-Europe-Le-paradoxe-proche-oriental-d…


Citation:

 une théma sur ARTE "Pour en finir avec le racisme"

Oui, evidemment, quand les Ayatollah de la genetique (autoproclamés, ou bien financés par ceux qui ont des objectifs de propagande en instrumentalisant la science et la genetique de cette maniere) nous disent que l'approche phenotypique , raciale est à bannir de notre attitude, quoi de plus normal que d'ecouter cette pure parole d'evangile mondialisto-muticulturaliste.


Le seul probleme (cf le lien ci dessus) est qu'à l'heure actuelle la genetique en est à ses balbutiements, pour ce qui est de retracer et confirmer la theorie de l'evolution telle qu'elle est acutellement ou la chronogenetique l'etude de l'evolution genetique sur d'immenses periodes.


Donc certains comblent soit leur incompetence, soit par des lacunes, soit avec leur vision de la chose. 


Quitte à nier les preuves qui contredisent


Quitte à établir un FAIT réel sur des bases infondées ou tres faibles scientifiquement.


Donc oui ça sert bien à la propagande mondialiste actuelle.
Revenir en haut
Sissi Of Mars


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2012
Messages: 43
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Dim 22 Déc - 10:39 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Merci pour cet éclairage Dies Irae, je viens de lire attentivement le topic "Le paradoxe de nos origines" et je reconnais que je ne peux que me soumettre à vos avis, n'ayant aucune culture en génétique.
Je suis une littéraire et c'est sur la sémantique d'un mot qui fut détourné de son sens premier (Lignée, ensemble des ascendants et des descendants d’une même famille) au XIXe siècle (race blanche et race noire) que je me suis penchée, plus que sur les conclusions scientifiques de ce reportage.
Parler d'histoire, c'est aussi pouvoir utiliser des mots communs et si possible sans trop d’ambiguïtés. Alors, soit, je ne m'offusquerai pas lorsque je lirai le mot "race", dans vos topics ... j'ai compris !

Par contre, je ne vois pas bien en quoi l'objectif de supprimer la notion de racisme pourrait bien servir la propagande mondialiste actuelle.
L'incorrigible optimiste que je suis n'en est pas moins consciente du monde dominé par l'argent. Il suffit de lire ou relire Rousseau, Alain, George Simmel, Robert Musil, Montesquieu, Tolstoï, Marx et bien d'autres philosophes et sociologues pour prendre conscience que la rationalité de l'argent affecte le monde humain depuis toujours.
A part attendre "le grand soir", je me demande si la recherche de nos origines, la connaissance de notre Histoire et la diffusion à grande échelle de ce savoir ne serait pas un début de solution pour qu'arrive, enfin, l’ère où la paix régnera sur terre .... mais je ne le verrai sans doute pas ... mais pour nos enfants, je l'espère Rolling Eyes
_________________
"L'impossible, c'est ce que nous ne connaissons pas encore"
Revenir en haut
Dies Irae
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Déc - 13:12 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Oui, pour résumer la genetique sert de maniere certaine dans beaucoup de domaines: etudes de toxicite et polymorphismes genetiques (en pharmacologie entre autres), etude sur les cellules souches (qui commencent à devenir prometteuses), therapie genique (qui en est à ses debuts), etudes des populations animales et vegetales actuelles. Cela, c'est du concret, du validé scientifiquement, et les resultat sont plus ou moins visibles/tangibles, tous les jours (en medecine par exemple: cf la PCR par exemple pour decourvrir, notemment les virus comme le VIH).





Là où il commence à y avoir de gros doutes sur la rigueur scientifique, c'est pour la "chrono-genetique" cf donc le lien vers l'autre topic sur lequel j'ai fait un renvoi, precedemment. Trop de variables, sur de trop grandes periodes , de telle maniere que les scientifiques peu scrupuleux, soit pour les subvention, soit par propagande (mondialiste ou autre) aboutiront sur des conclusions totalement differentes, ou subjectives. Quand aux scientifiques serieux, pour avoir compare les publications de ces 10 dernieres années sur certains sujets, ou populations, on en vient des fois à des publications sur le meme sujet avec toutes une conclusion differente. 


Sachant cela, alors l'etude des phenotypes (cf l'enorme litterature à ce sujet entre le 19eme et le 20eme-le mot "race" ou "peuple"etant alors tres employe), est toujours bien plus rigoureuse, et ça tombe bien, car l'etude de phenotype d'une population, c'est plus accessible, et bien plus tangible il n'y a qu'à observer autour de nous (bon ça ne se limite pas à cela, bien sur mais c'est beaucoup moins abstrait, et evidemment cela mene à moins d'abberrations - comme celle de dire qu'on est tous pareils ce qui est non seulement faux, mais dangereux).


Citation:
Par contre, je ne vois pas bien en quoi l'objectif de supprimer la notion de racisme pourrait bien servir la propagande mondialiste actuelle.
En niant les differences ethniques, annihilant les cultures des differents peuples, leurs caracteristiques, en souhaitant une societe multiculturaliste -qui, en, fait detruit les cultures de chaque peuple - mondialisée, on detruit chaque jour un peu plus ce qui faisait la particularite de chaque individu, qui ne devient au final qu'un clone consommateur/producteur, sans ame, sans croyance, sans objectif autre que celui de consommer, vivant dans une societe mondiale, dont en fait les immenses richesses de quelques elites, lobbys, mafias, societes secretes ou criminelles, sectes et multinationales n'ont jamais connu de precedent dans l'Histoire de l'Homme. C'est la mondialisation de l'exploitation des peuples, quand ceux ci ne sont pas persecutés ou detruits avec leur Histoire meme (par exemple en amerique du sud certains autochtones de la foret amazonienne, etc..etc.. evidemmen t on n'en parle jamais et ces peuples, qui avaient des siecles de tradition orale, perdent tout en une generation quand ils ne sont pas eliminés ou persecutes physiquement).


Nier la notion de "race", de "peuple", de "nation", de "religion", et bien d'autres, cela contribue à renforcer le controle total et technologique sur les populations.


En effet, au plus les populations n'auront plus aucun denominateur commun au niveau de leur identite propre, au moins les non-individus, auront de capacite à se regrouper, pour defendre leurs interets (à ajouter cela au fait que l'on controle parallemeent aussi leurs idées, par les medias, le Net, la fausse litterature qu'on nous sort de nos jours, ou la science biaisée).










remarque importante sur la genetique :


C'est là où l'on en vient à la part d'aleatoire de la génétique, de ce que dont j'ai parle ci dessus, on comprend donc qu'au plus on fait des etudes sur de grandes periodes, ou sur un nombre limite de preuves, au plus on va tenter de combler les lacunes par la caractere aleatoire de la genetique (http://en.wikipedia.org/wiki/Genetic_drift), pratique en effet. Du coup, on peut faire dire ce qu'on veut à l'aleatoire.


pratique aussi lorsque ça commence à concerner...Chacun d'entre nous, et de plus en plus.


L'orientation actuelle de la recherche et de l'economie sur la genetique, fait redouter, dans le futur un asservissement technologique de plus en grand des populations, c'est deja le cas en fait, pour les OGM, mais bientot ça concernera chacun d'entre nous




Dans quelle mesure? 


Qui donc a oublié cet evenement: http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/05/15/angelina-jolie-lance-le-deba…


Une pure propagande mediatique de ce qui nous attend dans ces 5-20 prochaines années.


L'etablissement d'une discrimination des individus, sur des bases génétiques, est en cours, et ça semble inéluctable.


Les dangers?


Des discriminations professionelles, discriminations aux assurances, aux systemes de sante (et j'en passe ), sur la base de NOS données génétiques, NOTRE genome, qui en fait ne sont que des probabiltes/ susceptibilités de contracter telle ou telle maladie.


Sans compter evidemment tout le marché economique  malsain susceptible de se créer sur la speculation à partir du génome de chaque individu.
Imaginez: therapies geniques preventives, mastectomies preventive (cf A jolie), tratiement preventifs sans compter impact psychologique de savoir à sa naissance qu'on a 20% de chances de contracter tel cancer- ça tombe bien, car le systeme aura prevu de traiter cette depression medicalement parlant (rires)


La cas d'Angelina Jolie est un début d'aperçu de l'aberrance où l'on va en arriver sur la base de probabilites.


Mais l'Histoire récente ne fait que se répéter, le marché de la prevention est en plein essort pour l'economie de la Santé, et là où les peuples ont déjà cédé pour la vaccination (cf grippe h1n1 et avant dans les années 90 d'autres supercheries partout dans le monde enfin un vulgaire message forum n'est pas assez pour tout decrire), pour la psychiatrie (invention de nouvelles maladies psychiatriques qui ne sont en fait que des maux créé par une societe de plus en plus malsaine, ils céderont pour la génétique et leur asservissement sera encore plus total.
Revenir en haut
Astéroïde


Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2012
Messages: 102
Localisation: une planète perdue

MessagePosté le: Lun 23 Déc - 12:35 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Okay
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sissi Of Mars


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2012
Messages: 43
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Lun 23 Déc - 12:40 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Je suis d'accord que le débat mériterait autre chose que quelques posts dans un topic.

Mais je pense aussi qu'il y a beaucoup de 'gens biens", des scientifiques qui pensent différemment. Un de mes mentors n'est autre que Albert Jacquard, décédé récemment.
Voilà un généticien que j'admire pour ses théories et surtout pour ses engagements citoyens. A lire absolument "L'équation du nénuphar" que j'offre à tous mes amis qui ont des enfants au collège (compréhensible à partir de 10 ans). Et bien sur, "L'éloge de la différence", un livre manifeste contre les inégalités.
A chacun de voir le verre à moitié vide ou plein.

Merci en tout cas pour avoir pris le temps de m'exposer ton point de vue Dies Irae. Une vision effrayante du futur, mais qui permet de rester encore plus vigilants !
_________________
"L'impossible, c'est ce que nous ne connaissons pas encore"
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Mar 31 Déc - 17:46 (2013)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Dies Irae a écrit:


Nier la notion de "race", de "peuple", de "nation", de "religion", et bien d'autres, cela contribue à renforcer le controle total et technologique sur les populations.



Ca s'appelle l'identité tout simplement. Il me parait tres important que chaque homme cultive sa difference , tout en  s'intéressant et s'enrichissant aux contacts des autres identités également . Plutot que de vouloir fusionner dans une masse uniforme (mondialisation) , dont il ne sera qu'une piece interchangeable , et au final jetable...

Même si le mass media vous incite à longueur de journée à tomber dans cette facilité (et ce piège) là .

Personnellement avec ce forum j'ai grand plaisir a decouvrir des civilisations très différentes, à etudier des traditions , mythes, religions ...C'est cette diversité là qui a fait le monde.
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Enkidu


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2013
Messages: 53

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 21:38 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Je ne sais pas si il faut voir une mauvaise intention dans les discours qui visent à considérer la "race" humaine comme une unité. A mon sens ça n'enlève rien à la notion d'identité, d'appartenance à un groupe.

Cette identité peut se construire sur de nombreux critères autres que le faciès ou le phénotype. C'est un ensemble de codes culturels, éthiques, juridiques, vestimentaires, linguistiques etc. qui font qu'on appartient à un groupe ou une population donnée. D'ailleurs les anthropologues ont depuis longtemps délaissé les mesures anatomiques pour se focaliser sur les aspects culturels.

Sans vouloir nier la diversité au sein de la population humaine, je pense que le fait de vouloir distinguer des "races" n'est pas pertinent d'un point du vue purement scientifique. En effet les gènes qui codent les caractéristiques qu'on retient le plus souvent (couleur de la peau, des yeux, des cheveux, forme du visage etc) ne représentent qu'un pourcentage minime de la part d'ADN qu'on pourrait qualifier de "variable". Il y a bien d'autres gènes qui varient fortement, comme les gènes HLA ou du groupe sanguin, etc.

Si on devait classer les gens selon un groupe de gènes particulier, on obtiendrait des résultats différents pour chaque groupe de gènes différent. Donc au final c'est une démarche complètement biaisée par le parti pris de départ.
Il y a toujours eu brassage des populations, c'est la base même des sociétés : l'exogamie. On va chercher des femmes dans le village voisin, ou dans l'ethnie voisine. Du coup les gènes se mélangent.
Différents types de gènes répondent à des logiques de brassages différentes. On pourra être attiré par un partenaire qui possède un type physique proche du notre, tout comme on pourra être attiré par un partenaire au système immunitaire très différent (et donc complémentaire) du notre.

Tout ça pour dire que le concept de classification en "races" est tout aussi absurde que de classer des voitures sur un seul critère, comme la couleur, sans tenir compte de tous les autres qui ont aussi leur pertinence : type de moteur, constructeur, équipements etc.
Qui oserait dire qu'une Polo rouge est équivalente à une Ferrari, sous prétexte qu'elles sont de même couleur ?...
C'est pourtant le même raisonnement que tiennent les racistes en parlant des noirs...

Au final on peut avoir plus de gènes en commun avec un individu d'une autre ethnie qu'avec quelqu'un de son propre groupe. On peut être blanc et se faire greffer la moelle d'un noir parce qu'elle sera davantage compatible que celle de notre voisin blanc.

Les gènes qui codent le type physique sont une quantité minime par rapport à l'ensemble des gènes "variables", tout comme ces gènes variables sont une infime quantité par rapport à l'ensemble du génome humain. La moyenne de 99,9% de gènes communs entre deux humains ne me semble pas choquante, quand on sait que les Chimpanzés et les Bonobos, que l'on classe comme deux espèces différentes, ont 99,6% de gènes semblables. Et ces deux espèces de singe ont chacune 98,7% de gènes communs avec l'Homme...
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Ven 3 Jan - 22:39 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

A mon avis dans une culture X ou Y les phenotypes ont une part tres importante et influence directement l'evolution en faisant que les partenaires sexuels choisis, présentent visuellement telle ou telle caractéristique valorisée par la culture en question.
Par exemple les yeux en amande dans les populations asiatiques , la blondeur dans d'autre culture , des femmes plus calypiges dans d'autres culture etc ...
Intellectuellement je comprends tres bien ton raisonnement , concretement dans les faits et socialement ces critères phenotypiques sont plus important que tout le reste de l' ADN... dans les choix reproductifs.

Donc a mon avis il ne faut pas les sous estimer dans ce qui fait l'identité d'une culture. Pour autant il ne faut pas leur apporter une valeur historique , dans le sens ou ce n'ets pas parce qu'une population avait telle ou telle couleur de peau , ou tel forme de crane ou que sais je , que c'ets ce qui explique pourquoi elle est devenue une grande civilisation . Il n' y a que les racistes ou tout type d'historiens nationalistes (indien , afrocentristes, chinois, européaniste, etc...) qui hierarchisent ces critères phenotypiques.

Et le racisme est présent dans l' histoire academique... Moi dire que les premeirs européens homo sapiens ( nos fameux cro magnon ... tu en as vu beaucoup avec la peau noire dans les documentaires pre historique - qui se veulent fidèles ...- ou les livres d'histoire ? Mr. Green ) etaient noirs ou que les premiers pharaon etaient de type australoide ne me derange aucunement ... Ce n'est pas le cas de nos chères academies d'historiens qui censurent (souvent par le non dit tout simplement et la non transmission ) soigneusement ce type de vérités historiques par exemple.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 04:28 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Et par ailleurs il suffit de comparer visuellement les representations des populations ( quand archeologiquement on a la chance d'en avoir à differentes periodes) pour comprendre que même sur plusieurs milliers d'année , il y a une permanence phenotypique des cultures sur un territoire géographique donné.
Le Metissage a toujours existé mais de façon marginale... disons pas au point de modifier les phenotypes collectifs d'une population. C'est bien que la tres grande majorité des individus à chaque génération priviligie plus ou moins toujours le phenotype referent et/ou valorisé par sa culture non ?
Que même malgré les phenomènes migratoires plus ou moins importants selon les epoques , il n' y a pas autant de variation que ça du phenotype , même sur de longue periode.

La je parle en tant que "enqueteur" en anciennes cultures et civilisations lol . Avec le peu de données qu'on a , exploiter des caractères aussi visibles et aussi fiables sur de longues periodes que les phenotypes , je ne vais pas m'en priver Laughing

Par contre je mets au defi quiconque sur le forum de trouver un article de ma part qui hierarchiserait une civilisation ou qui denigrerait tel ou tel phenotypes en faveur d'un autre Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 05:42 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Par contre les etudes phénotypiques doivent etre serieuses... et detaillées

Exemple la population Ainous



qui par ailleurs subit aujourd'hui une discrimination raciale au Japon...

Je vous présente maintenant leurs ancêtres , le peuple qui aujourd'hui est le plus proche génétiquement
des Ainous :



Les negritos des Iles Aidaman.... Les etudes ADN l'ont prouvé

Le raciste de base va s'ettoufer si je dis que ces 2 peuples sont aussi phenotypiquement proche.

Mais a regarder de plus prêt ... :

Bien que leur peau soit cuivrée comme les asiatiques , leur morphologie rappelle celle des Aborigènes d'Australie : ils sont plus grands, leur carrure et pilosité sont plus affirmées, leur peau est plus claire, leur visage est moins lisse, leur arcade sourcilière est développée, et leurs yeux ne sont pas bridés

Phenotype Aborigène donc ... C'est une peuple a rattacher a la tres ancienne et brillante RACE prehistorique australoide,


Les Japonais sont issus du mélange entre JOMON et immigrants de Corée. Les ainous ne sont pas metissé avec
les immigrants coréen ( ou tres peu) ... et ont conservé le caractere nettement phenotypiquement australoide des JOMONS
Les Jomons c'est la premiere civilisation du monde a avoir fait de la poterie par exemple, c'est une des premieres a devenir néolothique de memoire ...  etc ... 

ne pas s'attacher aux phenotypes c'est ne pas (voir ne rien) comprendre de l'importance de ces australoides par exemple sur les premieres civilistions en afrique , proche orient , inde , asie etc ...

Arrow conclusion " phenotypique" sur l' histoire de l' humanité :

le phénotype « à peau noire, nez épaté, lèvres charnues et cheveux crépus » était, il y a 50 000 à 70 000 ans, présent de l'Afrique à l'Australie tout autour de l'Océan Indien , et les asiatiques modernes descendent en grande partie de ce phenotype également.

Et ça c'etait quelque chose d' acquis dès le 19 eme siècle ... maintenant l les scientifiques avec leur petites eprouvettes à ADN le (re) confirment alors qu'il y a peu encore cette thèse etait digne d'etre celles des méchants racistes ... qui stigmatisait de façon ignobles les traits negroides pour en faire un groupe a part... biensur Mad

Mais les plus grands racistes sont ceux qui nient les phenotypes parce qu'en faisant cela ils coupent les racines historiques de peuples anciens tres importants pour la comprehension globale de l' humanité en plus !


Il ya des classifications phenotypiques bien plus efficaces que les poncifs à priori bien pensant pour expliquer l' histoire (tres) ancienne de l'humanité.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
alamata


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2011
Messages: 824

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 11:43 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

s/c haman  e-v-en-ki

Revenir en haut
Enkidu


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2013
Messages: 53

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 11:46 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Mitra, je n'ai jamais dit que le phénotype n'avait pas son importance pour comprendre les migrations. Smile
Je ne conteste pas les exemples que tu cites, j'ai eu moi-même la chance de passer beaucoup de temps en Inde, au Japon et en Australie et j'ai pu observer ces traits physique dont tu parles. Je ne les nie pas.

Mais ils ne représentent que la face émergée de l'iceberg, et comme tu l'as dit puisqu'ils sont visibles ils ont tendance à être sélectionnés de génération en génération et à se fixer localement. A l'inverse d'autres gènes qui ne sont pas visibles vont beaucoup voyager d'une population à l'autre car ils ne sont pas liés à un critère de sélection matrimoniale.

Je ne dis pas que le type physique n'a pas de pertinence, mais les gènes qui le déterminent sont une part si infime du génome humain qu'ils ne peuvent pas servir de critère de classement pour déterminer des ensembles pertinents sur le plan biologique.
Comme tu l'as démontré, des populations à peau foncé ou claire peuvent être très proches génétiquement. A l'inverse deux populations noires d'Afrique peuvent être bien plus différentes entre elles génétiquement, tout en ayant un type physique assez similaire. Il y a une très forte variabilité génétique en Afrique, davantage que dans le reste du monde.
Le type physique est une notion qui peut être éclairante en sciences humaines, pour établir des sous-ensembles. Mais une telle démarche est beaucoup moins pertinente en biologie. Si on se demande pourquoi les joueurs d'une équipe nationale de basket sont tous grands, ce n'est pas du côté de la biologie qu'on doit chercher la réponse. La biologie n'expliquera pas comment l'équipe de basket a été composée, ce sont des mécanismes sociaux qui sont en jeu. Il en va de même pour les groupes humains. Parler de "race" en biologie, c'est un peu comme parler d'un gène du basket.

Au final, notre divergence d'opinion vient peut-être de ce qu'on entend par le mot "race". Pour moi il reste fortement connoté et me choque toujours un peu. Il faut dire que j'ai grandi dans un milieu très raciste. Je préfère donc parler de "type physique" : type mongoloïde, type australoïde, type caucasien etc.
En effet le concept de type me semble moins clivant car c'est une sorte de standard dont on peut s'éloigner plus ou moins, qu'on peut mixer etc.
Le concept de race me semble beaucoup plus discriminant et dangereux, comme si il fallait absolument mettre les gens dans une case, les diviser.
Peut-être juste une question de sémantique...
Revenir en haut
Sissi Of Mars


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2012
Messages: 43
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 12:53 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Enkidu vient d'exprimer, plus clairement que moi, ce dont je voulais parler  Okay  
_________________
"L'impossible, c'est ce que nous ne connaissons pas encore"
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 15:32 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Au niveau biologique je suis d'accord avec vous , ça n'apporte rien de plus et c'est de plus un terme considéré comme discriminent aujourd'hui.


Enkidu a écrit:

Le type physique est une notion qui peut être éclairante en sciences humaines, pour établir des sous-ensembles. Mais une telle démarche est beaucoup moins pertinente en biologie.


on est completement d'acord Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 632

MessagePosté le: Sam 4 Jan - 16:06 (2014)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous Répondre en citant

Enkidu a écrit:

Il y a une très forte variabilité génétique en Afrique, davantage que dans le reste du monde.


Normal. C'est lié a l'ancienneté des populations. Au plus une population est ancienne au plus elle est variable génétiquement d'un individus à l'autre qui la compose. c'est en autre ce qui permet de dire aux scientifiques que l' afrique est le berceau de l' humanité.

Mais là encore il afut préciser certains faits . A savoir qu' on a pratiquement a faire à 2 humanités à l'epoque prehistorique.

Celle d'individus pour simplifier on va dire, d' Homo Erectus qui sont restés en Afrique et ont continué à evoluer de sorte qu'ils deviennent des Homo sapiens

et Celle d'individus pour simplifier toujours , qu' on va dire d' Homo Erectus (issus du berceau africain) qui eux ont migré sur l' Eurasie . Et ils connaissent une evolution différente aux Homos Erectus "africains". Qui elle va donner plusieurs (type / race / sous espece homo ?) que pour simplifier on va dire Pre neanderthaliens . Elles même vont evoluer vers le Neanderthal et le denisovien .

Et meme on pourrait encore distinguer 3 types de neandertal différents selon qu'il vive en europe du sud, europe centrale ou orientale. mais bon....

Donc quand Homo sapiens arrive / decide a son tour de migrer en Eurasie c'est le choc frontal des 2 humanités en quelques sortes...
et à la fin il ne restera plus qu' une . C'est la branche africaine qui est " la survivante" Mr. Green

Mais l' ADN , notre boite noire a enregistré toutes les peripeties ce qui fait qu' aujourd'hui certains d'entre nous sont porteurs de quelques gènes de cette humanité disparue (neandertal et denisovien et peut etre d'autres qu'on decouvrira a l' avenir)
et d'autres non . Ca n'a pas une importance génétique significative mais bon c'ets inéteressant de le savoir.

Quant au type aborigène ( et possiblement australoide dans son ensemble) lui à mon sens il est directement influencé par une hybridation plus prononcée
avec les denisoviens . L'avenir scientifique le confirmera clairement.

J'aimerais en apprendre beaucoup plus sur les capacités de ces dénisoviens qui peuvent nous reveler de belles (voir d'enormes) surprises mais bon peut etre dans 100 ans ou plus ...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:58 (2017)    Sujet du message: L'ADN, nos ancètres et nous

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Paléonthologie Humaine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo