Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[Mesopotamie] Histoire de l' architecture du 7 eme au 4 eme millénaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Civilisations Mesopotamie , Asie Mineure , levantines , Proche et Moyen Orient
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 12 Avr - 04:17 (2014)    Sujet du message: [Mesopotamie] Histoire de l' architecture du 7 eme au 4 eme millénaire Répondre en citant

L’ARCHITECTURE EN MÉSOPOTAMIE (DU 7E AU 4E MILLÉNAIRE).

lien: http://www.theoriesensorielle.com/larchitecture-en-mesopotamie-du-7e-au-4e-…

Un texte de Jean-Daniel Forest (Spécialiste du Proche-Orient Ancien, Chercheur au CNRS, Enseignant à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Quand c'est parfait il n' y a pas lieu de mettre en doute Wink - juste un petit doute sur l'origine du sanctuaire
en mesopotamie (dont on a fait un sujet içi) par rapport à ce travail, pour le reste c'est extremement enrichissant comme lecture.

Quelques passage clés , en citation:

Arrow Les matériaux disponibles localement étaient très limités : l’argile déposée par les fleuves, le bois (en particulier le peuplier) et le roseau qui poussaient le long des voies d’eau. Mélangée à de l’eau et à de la paille, l’argile constituait le principal matériau de construction, servant à faire des briques et du mortier, ou encore du pisé.

Arrow Tout village d’agriculteurs comprend essentiellement des greniers pour abriter les récoltes et des habitations. Les plus anciens villages de la plaine alluviale n’échappent pas à cette règle, et les deux types d’installations sont attestés à Oueili , dans la phase la plus ancienne de la culture dite d’Obeid, à la fin du VIIe millénaire.

Arrow "Dans la culture méridionale d’Obeid, comme dans celle, plus septentrionale de Hassuna/Samarra, les habitations sont quadrangulaires et pluricellulaires et ces caractères, à eux seuls, doivent attirer l’attention, car ils ne sont pas aussi évidents que l’on pourrait le croire."

Arrow Aux époques les plus anciennes (du VIIe au IVe millénaire) et à l’exception du Halaf, la maison mésopotamienne est fondamentalement tripartite

Arrow
Dans des régions où il ne pleut guère, la toiture est très généralement en terrasse, et celle-ci est largement utilisée pour entreposer des éléments mobiliers, pour faire sécher divers produits et pour dormir l’été.

Arrow la brique crue est un excellent isolant thermique qui garde la maison fraîche le jour, elle restitue la chaleur la nuit. C’est d’ailleurs pour limiter les échanges thermiques que les ouvertures sont rares.

Arrow A Oueili, à la fin du VIIe millénaire et au début du VIe, la maison est totalement indépendante. Assez vaste, elle s’étend sur quelque 150 m2 et présente un plan tripartite complexe.

Nota: des maisons de 150 m2 dès le VII millénaire av JC de quoi laisser reveur un bon nombre de nos lecteurs du 21 eme siècle apres JC n'ets ce pas Laughing Question

Arrow Lorsque l’on dispose de la profondeur stratigraphique nécessaire, comme c’est le cas sur le site d’Eridu (culture d’Obeid), on constate que les bâtiments deviennent de plus en plus grands, leurs façades de plus en plus soignées, leur terrasse de plus en plus haute. En d’autres termes, l’investissement est de plus en plus considérable, le caractère ostentatoire de plus en plus accentué

Arrow L’Uruk (IVe millénaire) qui, dans la plaine alluviale, succède à l’Obeid, est une culture bien plus complexe, déjà urbaine.

Dès le IVe millénaire au plus tard, la population se regroupe dans des agglomérations à caractère urbain, qui constituent le cœur de petites principautés et que l’on appelle pour cette raison des cités-états.
 
Nota: Uruk a titre d'exemple c'est une ville d'environ 250 hectares , au bas mot 30 000 habitants minimum
(c'est l Erech citée dans la bible )

Arrow apparaissent des bâtiments témoignant d’une inventivité qui ne sera jamais égalée par la suite. Leur taille, tout d’abord, est exceptionnelle, puisque le Temple C (comme on l’appelle) mesure plus de 1200 m², le Temple D près de 4600 m². Le plan tripartite hérité du passé est toujours présent, encore que très amplifié, mais des nouveautés apparaissent, avec de grands halls rectangulaires dessinés par des piles indépendantes, des plans labyrinthiques, ou encore un vaste édifice carré comprenant quatre corps de bâtiments répartis autour d’une cour.

Nota: L'auteur considère qu'il s'agit de palais plutot que de temples

Une belle prise de position historique par contre pour finir:

Arrow On notera pour finir que l’Egypte de la fin du IV’ millénaire témoigne d’une incontestable influence urukéenne, y compris dans le domaine architectural. On voit en effet apparaître non seulement des façades à niches et redans, mais aussi (à Bouto) des cônes décoratifs en terre cuite, tout à fait caractéristiques de l’architecture urukéenne. A l’époque où les Urukéens s’installaient en Syrie, les Egyptiens s’intéressaient également aux ressources proche-orientales, et il est certain que des représentants des deux communautés se sont rencontrés, vraisemblablement sur la côte levantine. On ne saurait dire si des Egyptiens ont pu visiter les villes coloniales urukéennes, ou si des Urukéens ont pu gagner l’Egypte, mais les emprunts architecturaux évoqués témoignent indubitablement d’une excellente connaissance réciproque.

Nota: L'influence d' Uruk sur la période predynastique egyptienne est évidente (en particulier Nagada)
Outre les aspects architecturaux On a aussi des formes de massettes representée chez les chasseurs et guerriers egyptiens qui sont specifique de la mésopotamie egalement. (en forme de poire , alors qu'au tout debut les egyptiens utilisaient une massette en forme de disque) , est un fameux couteau ceremoniel mesopotamien aussi retrouvé a Nagada, ainsi que des representations d'architecture de facade proche
voire identique a de grande huttes en roseaux qu'on retrouve egalement  dans les marais irakiens... (le nom technique m'echappe mais on en a parlé déjà sur le forum)
Bizarrement ça gène les historiens de creuser le sujet... pour une raison qui m'échappe sans doute.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Avr - 04:17 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Civilisations Mesopotamie , Asie Mineure , levantines , Proche et Moyen Orient Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo