Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Peut on dater le(s) deluge(s) ?
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 12 Fév - 10:59 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant



La problématique des Civilisations antédiluviennes est d'abord de pouvoir positionner dans une chronologie de l' histoire humaine, le déluge.  Et de définir ce qu'on entend par déluge.

Le souvenir obsessionnel de grands cataclysmes

L'idée que la Terre a souvent été victime de catastrophes de grande ampleur, d'origine cosmique ou terrestre, n'est pas nouvelle. C'était un point commun à toutes les mythologies des peuples anciens, aussi loin que l'on remonte dans le temps, même si le nombre et les causes de ces cataclysmes variaient d'une mythologie à l'autre. Il faut noter que la notion même de catastrophisme a évolué avec le temps, au fur et à mesure des observations et des découvertes des Anciens
.

A partir de l’époque d’Empédocle d’Agrimente, au Ve siècle avant J.-C., de nombreux philosophes enseignèrent que la combinaison ou la dissociation des quatre éléments fondamentaux de la nature : la terre, l’eau, l’air et le feu étaient à la base de tous les changements observés.
L’eau et surtout le feu étaient considérés comme pouvant provoquer la fin d’un cycle cosmique, à travers le kataclysmos  (le déluge) et l'ekpyrosis (feu cosmique) et l’et ramener ainsi la régénération périodique de la vie.
1500 ans plus tard, des savants du Moyen Age croyaient encore à la véracité de cette théorie des quatre éléments.
 


Déluges : Mythe ou réalité Historique ?


De la préhistoire au Néolithique, le catastrophisme fut uniquement mythologique avant de devenir progressivement astrologique et cyclique en fonction des connaissances de nos anciens.
Les principaux exemples de Mythe traitant  du (des) Déluge(s):

Mythologie chinoise : Kong-Kong, le dragon
allusions dans des anciens textes chinois 
à de sérieux cataclysmes qui se seraient produits à l'époque de l’empereur Yao, que l'on situe en général au IIIe millénaire avant J.-C

Mythologie égyptienne : Sekhmet, la lionne en furie
Une légende liée à un drame cosmique racontait que sur les ordres de Rê, elle se jeta sur les hommes révoltés avec une telle frénésie et une telle méchanceté que le dieu soleil redoutant l'extermination de la race humaine dut lui demander d'arrêter le carnage. Comme elle refusait obstinément d'obtempérer, il dut employer un curieux stratagème, une ruse comme seuls les dieux en avaient le secret :
« Rê fit préparer des cruches de "didi", liquide colorant en rouge, qui sont mélangées à de la bière. Pendant toute la nuit, alors que Sekhmet dort, la bière rouge est versée sur toute la terre d'Égypte. A son lever, la déesse pense voir un fleuve de sang dû au massacre des hommes. Elle se mire dedans, puis commence à laper. Bientôt totalement ivre, elle oublie sa mission et s'en retourne auprès des dieux en épargnant les survivants. » 3 
On remarque dans cette légende le fait souvent noté que le monde prit une couleur rouge à l'occasion de ce cataclysme 

 
Mythologie grecque : Typhon et Phaéton
connues par les textes classiques d'Hésiode (VIIIe siècle) et d'Ovide (43 av. J.-C.-18).

Typhon:
Hésiode raconte dans sa Théogonie qu'à la suite d'une guerre entre Zeus et les Titans, guerre qui faillit détruire l'univers, un monstre flamboyant surmonté de cent têtes et baptisé Typhon (ou Typhée) fit son apparition dans le ciel, effrayant les populations. Zeus dut intervenir une nouvelle fois pour sauver le monde.
Une ardeur régnait sur la mer allumée à la fois par les deux adversaires, par le tonnerre et l'éclair comme par le feu jaillissant du monstre, par les vents furieux autant que par la foudre flamboyante. La terre bouillonnait toute, et le ciel et la mer. De tous côtés, de hautes vagues se ruaient vers le rivage. Un tremblement incoercible commençait : Hadès frémissait et aussi les Titans ébranlés par l'incoercible fracas et la funeste rencontre. Zeus frappa, il embrasa d'un seul coup à la ronde les prodigieuses têtes du monstre effroyable ; et, dompté par le coup dont il l'avait cinglé, Typhon mutilé, s'écroula, tandis que gémissait l'énorme terre[...]

Phaéton

La légende de Phaéton est l'un des meilleurs contes d'Ovide qui en fit une des pièces maîtresses de ses Métamorphoses. Mais cette légende était bien antérieure à Ovide. Phaéton était le fils du Soleil. Pour satisfaire son orgueil, il demanda à son père de conduire son char l'espace d'une journée à travers le ciel. Entreprise démesurée qui se termina par une catastrophe cosmique, puisque le char de Phaéton quitta la route habituelle et se précipita vers la Terre. Là encore, Jupiter fut obligé d'intervenir pour sauver le monde et la race humaine.
[...]Le sol se fend sur toute sa surface... La mer diminue de volume ; une plaine de sable sec s'étend où naguère s'étalait le flot ; les montagnes que recouvraient les eaux profondes surgissent... La Terre nourricière des êtres, avec une grande secousse qui ébranla le monde, s'affaissa un peu au-dessous de son niveau habituel... Pourquoi le niveau des mers décroît-il ? Atlas lui-même est à bout de forces, il a peine à supporter sur ses épaules le monde incandescent... [...]

Mythologie germano-scandinave : le Ragnarök 

 
Pour les Germains et les autres peuples du Nord, la fin du monde était symbolisée par le Ragnarök, ou Crépuscule des dieux. Cette catastrophe cosmique de grande ampleur est racontée en détail (mythologique) dans le poème intitulé la Voluspa et qui fait partie du grand ensemble de l'Edda. quelques extraits
 
[...] « Au Sud apparaît Surt, que suit la troupe innombrable des géants du feu ; son épée lance des éclairs ; tout autour de lui des flammes jaillissent du sol crevassé. A son approche les rochers s'écroulent, les hommes s'affaissent sans vie. La voûte du ciel, ébranlée par le tumulte de cette armée en marche, embrasée par l'haleine de fournaise qui l'environne, éclate en deux… 
Les grands dieux sont morts. Et maintenant que Thor, protecteur des demeures humaines, a disparu, les hommes sont abandonnés ; il leur faut quitter leurs foyers ; la race humaine est balayée de la surface de la terre. La terre elle-même va perdre sa forme. Déjà les étoiles se détachent du ciel et tombent dans le vide béant... Le géant Surt inonde de feu la terre entière ; l'univers n'est plus qu'un brasier ; des flammes jaillissent de toutes les fentes des rochers ; la vapeur siffle de toutes parts ; toute plante, toute vie sont anéanties ; seul le sol nu subsiste... 
Et voici que toutes les mers, que tous les fleuves débordent. De tous côtés les vagues pressent les vagues. Les flots, qui se gonflent en bouillonnant, recouvrent peu à peu toutes choses. La terre s'enfonce dans la mer. L'immense champ de bataille où s'étaient affrontés les maîtres de l'univers cesse d'être visible.[...] 

Mythologie aztèque : les quatre soleils
 

 
Les anciens Aztèques racontaient que quatre mondes, ou quatre soleils, ont précédé le nôtre et qu'ils furent détruits par des cataclysmes de grande ampleur. 
« Quatre fois le monde fut détruit. La première fois, le soleil s'éteignit et un froid mortel s'abattit sur la terre. Seul un couple humain put s'échapper et perpétuer l'espèce. La deuxième fois, un vent magique souffla de l'ouest, et tous les hommes, sauf deux encore, furent transformés en singes. La troisième fois, ce fut le feu qui accomplit l'œuvre de destruction. Les rayons d'un soleil gigantesque firent flamber la planète, tandis que les coups de foudre répondaient aux rugissements des volcans déchaînés. Il y eut deux rescapés, et l'homme ne mourut pas. Enfin vint le quatrième cataclysme, celui de l'eau. Le ciel tomba sur la terre et ce fut le déluge. Tout disparut sous les flots, étoiles, soleils et planètes. L'obscurité s'étendit sur l'abîme. Mais l'homme survivait toujours. »  
Les quatre destructions quasi totales du monde furent successivement le fait du froid, du vent, du feu et de l'eau. On retrouve comme on a vu en introduction ces quatre agents de destruction dans de nombreuses autres mythologies. 

 
A suivre...
 

 

 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Fév - 10:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mar 15 Fév - 20:06 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Le déluge Biblique

On s'est longuement concerté avec Dédale et Ase. Après étude de plusieurs textes références et evenements et etudes archéologiques qu'on peut citer , je pense:

TEXTES

- Genèse d'Eridu (texte ecrit par les sumeriens au 3 eme millénaire)
- Atrahasis puis Gilgalmesh (autres textes sumeriens moins anciens abordant l'evenement du déluge)
- La bible et le déluge

Après Correspondances des héros type "Noe" , des noms de cités et de dieux dit "antédiluviens" , des anciens travaux archéologiques menés à Ur , des hypothèses type Golfe persique, remplissage de la mer Noire par la Méditérranée , des études archéologiques menées à eridu , des evenements climatologiques connus , etc...

En faisant une synthèse de tout ces éléments , on arrive à une conclusion , temporaire, révisable toutefois , que un déluge local située à Shurrupak (Mesopotamie) et qui s'est etendu au sud de Sumer , vers 2900-2800 avant JC aurait pu influencer grandement le récit du déluge biblique dans sa verison "emphasée".

Ceci dit on a encore a étudier de près certaines thèses (William Ryan et Walter Pitman) pour voir si d'autres hypothèses peuvent être exploitées ou succeptibles de faire fluctuer les limites , mais de toute évidence le déluge qui a inspiré le récit biblique se situe dans les limites" techniques" de - 5000 à - 1750 ans av JC

- 5000 : étant la date estimé de fondation de la première ville de Sumer et qualifié par les sumeriens de fondation antédiluvienne
- 1750 : la Génèse d' eridu mentionnant le déluge, utilise le nom de la déesse Ninḫursaĝa , nom qui n'ets plus utilisé dans aucun texte sumérien apres - 1750.

Ceci dit il n' y aucune obligation a devoir "dater" le déluge ... Il se peut que ce ne soit relié à aucun évenement en particulier Mr. Green . Dans ce cas on priviligiera plus l' approche mytho-philosophique de ce qu'est la mort (ce qu'à montré l'historien Elvire Gagneur et l'archéologue Bottéro - citation de Ase) ou l' approche culturelle puisqu'on l' a vu l'eau est commune à diverses mythologies de part le monde , comme agent de destruction cyclique , symbole du divin, mais aussi de renaissance, de purification, de recréation.

Pour introduire une nouvelle phase dans la religion ou la spirualité et/ou marquer la fin / le debut d'un age (cosmologie), la transition par un déluge (fictif) pouvait s'imposer comme une nécessité pour les anciens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 19 Fév - 07:32 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Idea Note de Dédale en partie Recherche


dedale a écrit:



[quote Ase]
La Bible parle d'une forte pluie provenant de l'atmosphère. Il ne peut en tout cas pas s'agir d'une précipitation torrentielle (débit supérieur à 2 millimètres d'eau par minute) puisque selon les travaux Perelman, le déluge biblique est équivalent à une pluie de 25 millimètres en 40 jours. Donc s'il y eut un déluge universel (comme en parle la Bible) c'est aux proportions ridicules de 2,5 cm de hauteur.
Il ne peut donc nullement s'agir d'une pluie. Seule la thèse inondation locale semble la meilleure surtout qu'elle est confirmée par l'archéologie.
Ceci dit, le "déluge" de -8500 ans (à l'optimum néolithique) n'est pas un déluge mais un remplissage de la mer noire suivi de son déversement, et de souvenir il a été redaté de -5500. Maintenant disant cela, je me base sur des travaux anciens que j'avais lu, ceux plus modernes des géologues que tu cites (Ryan&Pitman) me sont inconnus, et de toute façon l'hypothèse me semble intéressante (j'avais jadis fait un calcul pour étudier le débit échappé et c'était assez important pour faire penser à un phénomène "déluvial").
Sinon de souvenir le déluge sumérien ne s'échoue pas sur le mont Ararat mais sur le mont Nizir (en Mésopotamie) et semble correspondre au grandes crues du Tigre et de l'Euphrate (ce qu'à montré les diverses couches alluviales sous plusieurs villes de Mésopotamie).



Disons que ça nous remet simplement en mémoire que l'histoire ancienne se compose de plusieurs évènements nommés déluges : déluge d'Ogygès, déluge de Deucalion et Déluge Babylonien. Grosso modo, ils se ressemblent, le déroulement de l'histoire est assez identique, mais les lieux et les causes sont assez différentes. Il est cependant toujours question de fortes pluies, même lorsque le phénomène qui semble être décrit ressemble à une montée des flots, à une rupture de digues naturelles, provoquée, comme le mot kataklusmos le suggère, par un ébranlement de la terre, une secousse.

Evidemment, le mot latin diluvium fait tout de suite penser à une montée des eaux causée par des pluies. Mais le mot hébreu mabbowl, quant à lui, fait plutôt penser à l'irruption d'une importante masse d'eau, un torrent disons. Et le mot kataklusmos, sachant que le mot grec katakluso existe pour désigner la submersion, le recouvrement par les eaux, se rapproche d'une contraction de kata-kluso-séismos, c'est à dire : l'irruption d'une masse d'eau en raison d'un ébranlement du sol. mais je peux me tromper.

Dans les descriptions de Deucalion en Thessalie ou d'Ogygès en Attique, il y a des expressions se référant au débordement des sources, à l'eau qui passe par dessus les montagnes. Pareillement, les "écluses du ciel" sont généralement employées pour désigner de hautes chutes d'eau. Les montagnes sont appelées, dans certains textes, les maisons du ciel, les très hautes montagnes "les temples des étoiles" ou "des nues" et toujours dans le même style très cosmogonique, une porte ou un pilier du ciel est une montagne située précisément dans la direction d'un point cardinal.

Autre point également, j'avais pris note il y a longtemps qu'Hérodote pensait que le Déluge d'Ogygès tenait son origine d'un mythe égyptien. Et peut être que les égyptiens le tenaient eux-mêmes des phéniciens.

Ogygès, roi fameux et légendaire de Béotie, tenait son nom d'Ogygie. Dans la mythologie, l'Ogygie est le royaume ilien disparu de la nymphe Calypso. Mais en réalité, les anciens grecs nommaient Ogygie, l'Egypte, lorsqu'elle tenait sous sa coupe "culturelle" tout le littoral sud-méditerranéen, des colonnes d'hercule jusqu'en Phénicie. Elle était aussi nommée, le royaume des 12 seigneurs.

Calypso, "celle qui dissimule", fait directement référence à Isis et l'Egypte. Donc philologiquement, le plus ancien déluge grec - Ogygès - est affilié à une tradition égyptienne - selon Hérodote. Reste à savoir laquelle : une intuition me dit que c'est surement la grande cosmogonie égyptienne, surement très impressionnante pour les peuples de l'époque -> Memphis qui, justement, met en valeur le grand cycle cataclysmique qui façonne le monde, et dont le phénix est le héraut de la renaissance.

Pour moi, ce qui est très plausible, c'est l'existence probable d'un modèle de cataclysme qui fut sacralisé par le premier peuple qui le mit en écriture, et qui a servi d'inspiration, de scénario, pour les autres. Il y a donc ce modèle qui est tout à la fois structurel et explicatif - mais il y a surement plusieurs déluges, ou évènements comparables que les anciens ont rapproché en raison de similitudes, et peut être aussi d'un sens cosmogonique : celui de la destruction et de la renaissance du monde dont l'eau est l'élément primordial.

[fin de citation dédale]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 18:12 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Pour les recits de deluges grecs je reste assez sceptiques sur leur caractère universel ou "originels".

Les Grecs racontaient que dans les âges primitifs leur pays avait été le théâtre de plusieurs de ces "déluges"; Istros en comptait quatre principales, dont une avait ouvert les détroits du Bosphore et de l'Hellespont, précipitant les eaux du Pont-Euxin dans la Mer Égée et submergeant les îles et les côtes voisines Arrow le déluge de Samothrace, où les habitants qui parvinrent à se sauver ne le firent qu'en gagnant le plus haut sommet de la montagne qui s'y élève.

De même, la tradition du déluge d'Ogygès paraît bien se rapporter au souvenir d'une crue extraordinaire du lac Copaïs (aujourd'hui desseché depuis le XIX eme sièlce) , inondant toute la grande vallée béotienne.
Il ya pas mal d'auteurs grecs qui evoquent l' histoire de ce lac et localise le déluge D' Ogygès en Béotie.

Est ce qu'il n' ya pas confusion entre Thebes en egypte , et la nouvelle Thebes en Grèce thebaine, région qui elle a porté le nom d' Ogygia ? Question
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 26 Fév - 11:09 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Idea Un indice de plus qui va dans le sens de notre "datation" :

-Djemdet-Nasr (3100-2700 BC) :
Amélioration de l'écriture. Repli vers le sud mésopotamien. Selon la légende, cette période se termine par une (ou plusieurs) grande crue.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
desbarats50


Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2011
Messages: 2
Localisation: marseille

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 22:40 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

EUSÈBE DE CÉSARÉE     -     Préparation évangélique            LIVRE IX  CHAPITRE XXI. DE DÉMÉTRIUS SUR JACOB.
 Depuis Adam donc,  jusqu'à l'entrée en Égypte des parents de Joseph, il s'est écoulé 3624 ans; depuis le déluge jusqu'à l'arrivée de Jacob en Égypte, 1360 ans. Depuis la vocation d'Abraham du sein des nations, et son arrivée de Charrhan en Chanaan, jusqu'à la translation de Jacob et de sa famille en Égypte, l'espace de temps est de 215 ans.

Je retranscris textuellement, sans être parvenu à reconstituer les 3624 ans, ni les 1360 ans. Je pense avoir trouvé l'explication des 1360 ans, mais le texte est en anglais.

Si vous pouvez me donner l'explication des 3624 ans...
_________________
En astrologie sidérale, celle que j'utilise, je suis soleil taureau.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mer 7 Sep - 23:01 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Bonsoir Desbarats50 .  Je regarderais et verifierais ça demain sur le lien Wink mais je pense que Eusebe de Cesarée qui est un historien tres religieux à du additionner l'age de tous les descendants adam (le premier homme pour les chretiens). c'est plus une source biblique que historique pour lui.

Quel est ton explication concernant les 1360 ans Question
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Basil


Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2011
Messages: 2

MessagePosté le: Mar 13 Sep - 23:01 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Salut,

Interessant ce sujet sur les "mythes" des déluges, qui sont vraiment présents partout dans les anciennes civilisations qui en ont laissés des traces.

En ce qui concerne leurs datations, pour l'instant je ne suis pas chez moi, mais dès que j'aurais mon scanner sous la main je vous posterai des cartes retracées par un ami de l'écrivain Graham Hancock, qui a mis au point un logiciel pour dresser des cartes anciennes, qui démontrent quelles apparences avaient alors les continents dans les différentes époques où les eaux ont fais leurs avancées.
Dès que possible je posterai ces cartes si ca peux vous interesser.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mer 14 Sep - 13:39 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Avec plaisir pour cett carte Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 18:12 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Il y a un mythe 'catastrophique' qui peut peut-être être daté. Il s'agit de Phaeton.
En effet, parmi les effets engendrés par le passage de Phaeton, il y a ceux-ci :

"...Alors la Libye, perdant à jamais sa féconde humidité, devint un désert de sables brûlants..."
"...Le Nil épouvanté remonte aux extrémités de la terre, où depuis il a caché sa source. Les sept bouches de ce fleuve sont des canaux desséchés dans des vallées stériles..."

Or, on peut trouver sur les murs de Medinet habou :

"« …Un terrible flambeau projeta des flammes du haut du ciel pour consumer les ames (des lybiens) et détruire leur peuple dans leur pays. »
« …La libye est devenu un desert, une redoutable torche lanca les flammes du ciel pour détruire leurs armes et pour ravager leur pays… »
« …la chaleur ( de Sekhmet) consume leur pays comme une flamme. Leurs os brulent et leurs membres rotissent. »
« …sa chaleur brule leur pays, tel le feu dans le four.. »
« …sa chaleur consume leur pays comme une flamme… »
« …eux ( les lybiens) se rendent à (illisible) qui se trouve sous une nuée ardente et sous une immense flamme… »

et

« …le nil était asséché, et le pays était livré à la secheresse… »

Tout ceci se passant à l'époque de la premiére attaque des peuples de la mer, la cinquième année du règne de Merenptha, selon une inscription de Karnak :

"…La lybie est devenue un desert infertile, les lybiens viennent vers l’Egypte pour chercher la nourriture de leur corps… » (Holscher, 1937)

Il y a, de plus, de nombreux indices d'un cataclysme en méditerranée ( la dernière en date : un tsunami en Sardaigne), et même en Europe du Nord ( destruction de la culture des bronziers du nord [Danemark]) à cette époque.

Cdlt,
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Mer 21 Sep - 19:50 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

soucolline a écrit:


Tout ceci se passant à l'époque de la premiére attaque des peuples de la mer, la cinquième année du règne de Merenptha, selon une inscription de Karnak :

"…La lybie est devenue un desert infertile, les lybiens viennent vers l’Egypte pour chercher la nourriture de leur corps… » (Holscher, 1937)



Cdlt,

Trés intéressant , c'ets probablement un evenement cataclysmique entrainant une secheresse généralisée en méditérrranée orientale et sans doute afrique du Nord qui a poussé different peuples hétéroclites ( les peuples de la mer) à s'unir pour aller attaquer les zones encore fertile (levant et nil)

Hérodote l' affirme egalement "d'une longue famine qui aurait poussé leur roi Atys à envoyer la moitié de son peuple à Smyrne, d'où ils se seraient embarqués pour l'Ombrie sous l'autorité de son fils Thyrrénos" (en parlant des etrusques faisant partie des peuples de la mer)

Pour la chute de Phaeton (une météorite donc)  tu l'estimes a quelle date environ ?

Sinon le deluge qui a inondé tout le plateau continental de l' asie mineure (dessous la mer noire) il est tres précisement  daté à - 5150 av JC selon les etudes (scientifiquement prouvées) de Pitman.

edit: je viens lire ton lien dans la partie "Theorie conflit nucleaire"  , la chute de Phaeton serait estimé autour de - 1208/ -1209 avant JC Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 05:55 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Citation:
Hérodote l' affirme egalement "d'une longue famine qui aurait poussé leur roi Atys à envoyer la moitié de son peuple à Smyrne, d'où ils se seraient embarqués pour l'Ombrie sous l'autorité de son fils Thyrrénos" (en parlant des etrusques faisant partie des peuples de la mer)


Strabon parle de la même chose, mais il y a un problème : ce sont à l'origine des lydiens qui ne prennent le nom de Thyrreniens qu'aprés leur départ d'Asie, et archéologiquement, la civilisation étrusque ne commence que vers 800BC => un hiatus de 400 ans !

J. Faucounau dans son livre "l'histoire des peuples de la mer" estime que les 'Tourshas' sont en grec 'ceux des tours', et il les situe en Sardaigne, comme étant les porteurs de la culture nuraghique.
Or, il apparait qu'il y a peut-être eu un tsunami en Sargaigne à cette époque.
http://www.archeologia-magazine.com/numero-485/livre-morts-british-museum/s…

A noter aussi qu'un archéologue israelien a publié une étude selon laquelle un site de fouille de cette région ne correspondrait pas aux autochtones de l'époque, mais ressemblerait plutôt au style nuraghique selon lui...
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 18:59 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Les etrusques seraient selon une etude que j'avais lu,  parti de l' Ile lemnos après la defaite des peuples de la mer.
Voici la reference de cette etude (en anglais): http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1181945/

  Cette etude ADN permettrait de confirmer l' origine anatolienne des Etrusques , donnant raison à Hérodote , virgile (entre autre) qui plaçait ce peuple originaire de Lydie ( turquie antique) avant de quitter leurs terres et d'émigrer vers la méditerranée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 18:38 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Cher(e) Mitra,

Je crois que vous sur-interpretez cette étude ( origine à Lemnos, datée de 1200BC).
Mais bon, nous ne résoudrons pas cette énigme ici et maintenant.
Pour la bonne bouche, un petit Strabon pour la route, qui disait que les Romains voyaient les Etrusques comme...des colons Sardes!
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Ven 23 Sep - 19:07 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Je suis un homme  Very Happy Mon avatar est pour rendre hommage à la beauté feminine dans ce monde Mr. Green

Les estrusques semblent génétiquement avoir des origines anatoliennes mais je vous l' accorde, cette étude génétique est pas mal critiquée par les etruscologues. C'est une quetsion qui reste diffcile à trancher.

Par contre le fait de souligner que la méditerranée a connu par le passé plusieurs tsunami est intéressant .

Tout  comme de rappeler que pas mal dede kilomètres de rivages ont été en engloutis suite a la periode de déglaciation et la montée des eaux.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
indo-euro


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 11

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 11:12 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

S'il y a un livre a ne surtout pas écouter c'est bien la Bible si vous voulez un quoi que ce soit d'objectif.
Revenir en haut
indo-euro


Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2011
Messages: 11

MessagePosté le: Jeu 6 Oct - 23:42 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Sinon oui on peut en dater plusieurs donr celui qui a ravager l'Europe et l'Asie en -6500 par la fonte et destruction de la calotte fennoscandienne.

Fleuve Manche :
http://www.science.gouv.fr/fr/actualites/bdd/res/2396/quand-la-manche-etait…

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1986…
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 213

MessagePosté le: Sam 15 Oct - 20:30 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

Salut Indo-euro . Oui je confirme ces liens. Le deluge de Noe est à mon avis aussi bien celui qui a ravagé zone danubienne, Mer noire / Méditerranée vers la date que tu cites.

J'ia fait un sujet dans ce sens en etude de cas Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Infrajazz


Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2011
Messages: 24

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 18:45 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

la question du déluge à pour moi une explication qu'il faut chercher assez loin, non pas d'un possible raz de marré etc...  Mais de la lune , en fait de son apparition, j'ai trouvé cette explication sur un site http://jardin-secret.org/legendes-verites.html .

Tout part du fait qu'a la préhistoire, la lune apparaît jamais. Ni sur les peinture , ni sur aucune représentation préhistorique, on y voit le soleil, plusieurs étoiles connue mais pas la lune. Or vers -11000 ans , il se trouve qu'apparait non pas la lune, mais deux soleil sur les représentations.

L'explication est ( et vous la trouverai bien mieux expliqué sur le site en question) ; que la terre a capté la lune grâce a sa gravité, chose somme toute possible, Mars compte 2 lunes, Jupiter bien plus , si l'on part donc du principe que la lune fût capté par la terre, à son arrivé cette masse devait être gelé, elle a en même temps destabilisé l'axe de la terre de 30°. La fonte de cette glace fût également capté par la gravité de la terre et créa des pluie importante.

Pour ce qui est du fait que deux soleil apparaîssent au alentour de -11000 ans, l'explication est que les millions de mètres cube d’hélium dans le sous-sol lunaire on brulée , la dernière éruption lunaire date du  18 juin 1178 .

Cette apparition correspond avec un certains nombre de récit traditionnel et de fait géologique, c'est une idée à prendre au sérieux en cela qu'elle vaux le coup d'être étudié.
_________________
Le faux est susceptible d’une infinité de combinaisons; mais la vérité n’a qu’une manière d’être.
Discours sur les sciences et les arts (1750)

Jean-Jacques Rousseau


Dernière édition par Infrajazz le Ven 2 Déc - 00:15 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
bardal


Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2011
Messages: 23
Localisation: morbihan

MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 20:55 (2011)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ? Répondre en citant

oui, c'est sûrement cela...
_________________
homo sum et nihil homini a me alienum puto...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:14 (2016)    Sujet du message: Peut on dater le(s) deluge(s) ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> L' Histoire Hérétique et antédiluvienne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo