Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

humour - religion anciennes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> Astronomies - Cosmologies - Magies et Religions anciennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 062

MessagePosté le: Mar 24 Juin - 14:29 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant



Laughing
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Juin - 14:29 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vercetty


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2012
Messages: 144
Localisation: Toulouse

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 01:11 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

Excéllent Mr. Green
Revenir en haut
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Ven 27 Juin - 23:46 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

La bible est écrite en Arabie.

Titre très provocateur écrite par Kamal Salibi directeur de l'université américain du Liban il y a 29 ans.

La Bible ancien testament raconte la vie en grand parti dans la dernière période de 1000 ans BC.

Le problème c'est que dans tous les civilisations autour de Israël ni les Hittites ni les égyptiens ni Assyriens ni Grecs ou Perses ont écrite un mot sur ce peuple si extraordinaire, David et Salomon sont totalement inconnu.

Salibi à fait une étude sur les noms des lieux au moyen orient et constat que le plupart de ces lieux ont des noms correspondant en Arabie heureuse.

Les méchant langues dissent que ce fut une œuvre de propagande de l’Arabie saoudite.

Salibi d'après un amie veut dire croisé ( des croisades) kamal ,chameau ?

Si j'ai du mal à accepter que la vie de L'ancien testament c'est déroulé exclusivement dans cet parti de l'Arabie dit Asir ce chercheur m'a aidé à découvrir qui est zobbe la mouche , qui est la Shulamite et la vrai sens des poème érotique de la Bible, les cantique des cantiques

La reine de Saba vient de Yémen et n'a pas fait 2000 km sur un dos de chameau qui n'existent pas encore à cet époque ,la razzia de Cheshonk -945 BC écrite dans la bible mais le pharaon a fait son compte rendu dans le marbre ce dernier est pas falsifiable comme pour des tablettes en argile contrairement aux écrites sur papyrus sauf quelques bribes conservés ils sont copié et recopié.

Autre révélations sur Sodome et Gomorrhe ce qui nous fait plonger dans l'actualité avec les études sur le gender et ABC pour nos tout petits à l'école la mariage pour tous ou eurosongvestival avec Wurst ( saucisse en allemand) je ne vais pas faire un parallèle avec une éventuel WWIII mais actuellement on fait tout pour reproduire cet catastrophe à l’échelle planétaire.Papa où t'es d'après la chanson regardez que sont devenu nos grecs.

Dans la Bible ça se termine très très mal Lot part avec sa femme et deux filles avant la destruction des deux villes dans le style Hiroshima et Nagasaki.

D'après les textes sacres la destruction est par le feu du ciel.

Seul des volcans sont à prendre en compte pour ces événements et des volcans dans cet parti de l'arabie ne manquent pas en plus les noms de Sodome et Gomorrhe sont courant dans ces contrées volcanique.

Vouloir chercher ces villes autour de la mer mort est risible.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 062

MessagePosté le: Sam 28 Juin - 15:12 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

Globalement les hebreux se sont sédentarisés au Proche orient vers - 1200 BC.
C'est là que leurs contacts avec les autres civilisations tel que pheniciens, phillistins , egyptiens, etc... commencent.


Une hypothèse fort intéressante et possible est,  qu'ils auraient pu etre originaires du Sud arabique.
Dans cette hypothèse possible donc qu'ils aient recyclé des anciens episodes de leurs légendes et traditions
sous la direction du roi Josias pour se recréer un passé glorieux et federateur d'une nouvelle nation s'enracinant au proche orient. (pour la partie nouveau testament).
C'est sans doute à partir de cette hypothèse que l'auteur que tu cites à du faire son enquête Question

Pour l'ancien testament l'influence (pour ne pas dire la source d'inspiration ou la source tout court) est incontestablement mésopotamienne vu les similitudes entre anciens textes et mythes sumero akkadien et ancien testament.

J'ai lance sur le site web un dossier "Peninsule arabique" , mais je commence le periple très très en amont de ces dates Laughing mais bon au fil des énigmes et des lieux  on s'en rapprochera Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Sam 28 Juin - 20:19 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

la shulamite est bien une culture de l'arabie.
 
 
La Šulamite Nous sommes en septembre 2000 ; les choses semblent reprendre leur chemin après les émouvantes retrouvailles le jour de Pâques à Viarmes en cette année 2000, de la tribu perdue restée en Israël dans les années trente et de L’inoubliable mariage de notre fille cadet Cendrine fin juillet.
Les études sur les noms des Dieux avaient pâti de toutes ces bousculades et occupations, mais ce qui est dans un bon fût ne tourne pas au vinaigre et me voilà plongé dans l’arbre généalogique laissé par notre cousine deTel-Aviv.
La raison fondamentale de cette reprise ne me revient pas, mais je tombe sur le nom de la mère de mon beau-père connu par la famille en France comme Frida Levikoff et que la famille en Israël appel Sulamit.
Les origines sont clairement présentées : Frida = nom germanique de la déesse Freya et correspond en français à la déesse romaine Venus. D’ailleurs les jours de la semaine
correspondent dans les langues nordiques et latines par friday ou freitag et vendredi.
Levi détermine son appartenance à la tribu des lévites, caste prêtres (cohens) et Koff vient du mot russe …. . ?
Une appellation pour bien souligner que ce sont des Russes nous disons en France «Russekoff »
Kalinka
Le mot «shulamit » me fut bien connu par les cantiques des cantiques de l’ancien testament et qui représente l’adore, l’épouse ou future épouse chantée par Salomon. Il faut dire que ce roi avait l’occasion
de chanter quand on voit le nombre d’épouses «300 » et concubines «600 » d’après les textes sacrés.
Ce poème érotique fut accepté dans la Bible sous couverture d’une explication très ecclésiastique en disant qu’il s’agit en fait de l’amour de Dieu et autres dédouanements. Ce poème existait dans tout le moyen orient et fut chanté lors des mariages et les choses dit sont à prendre selon les paroles écrites au premier dégrée. D’autre part dans mon bureau sous ma chaise se trouve un tapis industriel de pacotille sur laquelle est représentée une femme orientale d’une époque reculée et que j’appelais depuis des années la shulamite !

La question posée au cousin Yahouda, pourquoi grand-mère ne fut pas appelée Lévikoff mais šulamite, la réponse fut brève et circoncis : «it is the hebreu name » et le mystère restait entier. Je restais sur ma faim et du me résigner. Les mois passent et la fin d’année nous envahit sans crier gare et nous voilà réuni en famille avec Frida ma belle sœur le dimanche 31 décembre autour de la cheminer en attente de l’heur fatidique de minuit.
Frida a hérité le nom de grand-mère Frida, il fut donc normal de lui faire part mon désarroi devant ce problème non éclairé. C’est là qu’on voit la puissance d’un travaille de groupe. En peu de temps Frida remarque que grand-père s’appelle sur l’arbre généalogique, tracé par ordinateur, Moïse-Moshe, et Frida-Sulamite sans nom de famille pour les deux parents.
Le tout n ‘a pas traîné 3 minutes.
Bien sûr fut mon exclamation, pour parodier Remond Souplex, c’est le nom de Frida qui est la traduction de Sulamite. Effectivement l’arbre généalogique de Venus, Freya dont provient le nom Frida, trouve son origine dans le moyen orient sous Inanna-Istarte-Issis pour devenir au Liban Aphoret et Aphrodite en Chypre et Grèce. Les romains lui donnent le nom d’une déesse celte «Vannes »et devient Venus.
Les Germains et nordiques reprennent la même symbolique sous leur appellation Freya.
Toutes ces déesses sont la déesse de l’amour.
La traduction de Istarte chez les hébreux est Ester mais la comparaison entre la déesse de l’amour physique et la shulamit est certainement très cohérente mais le nom de Ester évoque une période aussi héroïque que la sorti d’Egypte avec la libération du peuple juif du joug de Babylone avec une symbolique tout autre que l’amour physique.
L’étymologie du nom sulamite est à chercher dans la bible chez David. Pour ses vieux jours il prend un énième et dernière femme Abichag
la sunamite (originaire de Sunam) pour le tenir chaud au lit, mais dont il n’a plus eu de communion charnelle. Après la mort de David son fils Adonias et frère aîné de Salomon demande de l’épouser. Ceci aurait impliqué son droit au trône. Son frère cadet ne tombe pas dans le piège et le fait assassiner.
La Sulamite est donc bien le «Hebreu name », Merci Yahouda, Merci Frida.
D’après Kamal Salibi dans son livre « la bible est née en arabie » donne une explication plus convaincante ; Salomon (Shl
õmõh, ou non vocalisé Šlmh) dont la féminisation s’écrit Šwlmyt ou Shulamite. Chez les Arabes dans leur chant d’amour la belle aimée s’appelle Salmã, le feminin de Salmãn ou Salomon en arabe.
Havahnag
Le nom Aïcha est considéré comme équivalent à Venus. N’ayant pas trouvé une dérive logique de ce nom j’ai fait la même démarche que pour l’éponyme Frida et le nom de Abichiag me semble convenir parfaitement. Aïcha fut l’épouse aimée de Mahomet, fille de son compagnon d’armes Aboubakre Essedik, depuis j’ai appris que la mère de Aïcha fut une juive conquise lors d’une razzia, Aïcha est donc bien un nom juif et est à rapprocher au nom shulamite et je peu donc terminer par C.Q.F.D.

Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 7 062

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 16:50 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

oupelouri a écrit:


Ce poème érotique fut accepté dans la Bible sous couverture d’une explication très ecclésiastique en disant qu’il s’agit en fait de l’amour de Dieu et autres dédouanements. Ce poème existait dans tout le moyen orient et fut chanté lors des mariages et les choses dit sont à prendre selon les paroles écrites au premier dégrée.


Dans la litterature sumerienne il ya des textes equivalents souvent tres cru et à la sexualité explicite.
Evidemment les prudes religieux qui les ont copiés par la suite en ont detourné et denaturé le sens.

Pourquoi je n'étudie pas les textes bibliques de l' Ancien Testament... déjà historiquement ça a trés peu d'intéret, ensuite je préfère toujours les originaux à de mauvais remake mal compris pour l'  AT et nationaliste pour le NT...

Venus  : dans tous le proche orient et moyen Orient puis en méditerranée , la  déesse de l'  amour est  associée à l'etoile/planete Venus, et chez les locuteurs IE aussi si on en croit tes exemples aussi.
L'explication n'est pas a chercher tres loin  Mr. Green :
 
Vénus étant l'objet le plus lumineux du ciel après le soleil et la lune, il est l'objet le plus observé parmi toutes les planètes. C'était l'étoile du matin et la déesse de l'amour sexuel et erotique...
Je vous laisse deviner pourquoi le matin est associé à ça Laughing et ce depuis les temps préhistoriques où elle etait déjà observée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Dim 29 Juin - 19:51 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

J'aime bien la chute
Revenir en haut
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Lun 30 Juin - 00:37 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

 
 
Chapitre Baal 
Baal, personnage omniprésent dans la Tora et dans l'ancien testament, est une divinité qui sent le soufre.
Le simple fait de dire qu'il s'agit d'un Dieu même en rajoutant "antique" peut suffire à produire une excommunication ou pire un fatwa.

Cette éponyme fut vénérée par les Juifs et phéniciens qui se trouvaient en Asir (en Arabie à coté de Yémen)vers 1000 ans AV. J.C. avec comme adversaires les philistins.* Ces derniers ont comme Dieu suprême la divinité Dagôn Dieu des montagnes (d'Asir et pas de Gaza!!) d'autres textes donnent Dagôn comme Dieu de la mer, peut être ! Après que les Philistins avaient émigrés vers Gaza et donnent leur nom à la Palestine et les phéniciens dont l’étymologie vient du Grèce phoinica qui veut dire rouge traduction du mot Himyrites peuple en Arabie coté Yémen (racine H-M-R en arabe est rouge (et mer rouge ?) sont allés au Liban et les Hébreux vers l'actuel Israël.
Dagôn (dont le mot veut dire "grain" en hébreux est considéré comme le père de Baal.
Le mot Baal vient de l'akkadien "Bélu" écrit à Ougarite (Liban) dans l’alphabet de l'époque sans voyelle "B'L qui signifie "Seigneur, Maître".
Quelques siècles auparavant le roi Hammu-rabi avait crée le Dieu principal de Babylone " Seigneur Marduk".
Il s'agit à nouveau d'une dérive linguistique d'une divinité post diluvienne "Nimrod" (voir aussi chapitre qui lui est consacré ) En.Mer.Rud.Kar. se transforme en (N)amarud et finit avec Marduk **.
Chez les sumero-akkadiens existe une autre divinité très vénérée nommée Tamuze ou Dumuzi amant berger de Istar(planète Venus) sa parèdre.
Le culte de Tamuze était très répandu au moyen orient et s'inspire de l'épopée Gilgamesh dans laquelle Enkidu (la lune) meurt et est pleuré par Gilgamesh pendant 6 jours. La bible nous décrit ses scènes par Ezechiel "les femmes pleurent Tamuze".
Le dieu Baal va s’identifier avec ce culte agraire qui célèbre la mort et enterrement des grains et leurs
résurrection au printemps. La mort et résurrection de Jésus ne doivent pas être une pure coïncidence !
La parèdre de Baal devient cette fois ci Astarte ou Ashérat ou Annat et autres variantes et adopte la coutume de l'Egypte, dont le Liban a été longtemps une colonie ou satrape, c'est à dire qu’elle est en même temps sa sœur.
Les Juifs adoraient autant Baal que Yaweh, qui n'est rien d'autre que Adonai (Seigneur) en langue araméen. Les voyelles de Adonaï donne Yahvé ou Jéhovah mais c’est toujours le mot Seigneur.
La parèdre de Baal est bien connu et accepté ; Astarte ou Ashérat, La copine de Yawhé par contre est bien gommée dans les écrits ou transmissions orales, qui nous sont parvenus, depuis des millénaires.
Les archéologues ont néanmoins pu découvrir une ostraca avec l'inscription laconique Yawhé et sa Ashera ***.
Nous voyons par-là qu’il est bien identique avec Baal d'ailleurs toute exégèse note qu'à l'époque de Saul David et Salomon et au de là, les deux dieux étaient en cours et vénérés, les enfants des ces rois avaient des noms comme" Yawhé vous aime" ou" vénéré par Baal" et vise versa.
Toutes les religions ont eu leurs scissions pour ne citer seulement les catholiques, orthodoxes, protestants, sunnite, chi’ites etc. accompagnées de leurs guerres et massacres. Les Yawhistes ont gagné sur les Baalistes et il suffit de lire la bible pour savoir comment Baal fut mauvais.
On ne peut pas nier qu'on sacrifia à Baal-Moloch des enfants. Une coutume assez ancienne et largement répandue dans le monde est pour nos yeux d'aujourd'hui une ignominie. Peut-on comparer ces pratiques avec les sacrifices des embryons des avortements au Dieu Mamon (confort matériel, argent actuel) ou il y a quelques siècles passés quand l'inquisition faisait brûler ses condamnés aux jours de naissance royal et autres événements marquants, charmante coutume!!
Et Abraham allait bien sacrifier son fils Isaac et le peuple juif est encore reconnaissant que l'ange avait arrêté sa main. En fait ne s'agit-il pas d'un des anges qui ont visité Sara un an avant la naissance de Isaac ou s'agit' il de l'ange qui a annoncé à Hagar, lors de sa fugue dans le désert qu'elle était enceinte. Une chose est sûr l'enfant était de Sara et l'autre d’Hagar un point c'est tout.
D’autres mots pour Baal sont Bel, Baaltis, Moloch ou Adonaï.


Abraham reçoit les anges
tableau de Tiepolo
 

 
 
Des Phéniciens les mots vont vers la Grèce via Crète et Chypre et devient Belus ou Belous qui donne Zelus-Zeus et nous trouvons notre planète Jupiter en associent le mot Pater ou p'ter qui donne Zeus-piter nous reviendrons sur ce personnage plus amplement.
Baal était appelé le Prince Baal fils de Dagôn et prince qui s'écrit "Zeboule". Afin de bien se moquer du dieu concurrent les Juifs donnaient le sobriquet Baal-zebub au lieu de Baal-zeboul qui veut dire Baal des mouches (de merde bien entendue). Zebub est une onomatopée qui imite bien le bruit d'une mouche.
Dans le livre de Kamal Salabi "la Bible est née en Arabie" je trouve un dieu arabe de la fertilité avec le grand phallus dénommé Z.B.B. la tentative de prononcer ces trois consonnes me donne Z'bbe que j'ai vite fait d'associer avec Zobbe qui veut dire en langage très populaire et originaire d’Afrique du nord "bitte" et est fréquemment utilisée sur nos chantiers où il existe une forte population maghrébine. Renseignements pris chez mon érudit, portugais de chantier, Luis ; l’appellation officielle est "Zobbe la mouche" ou arbatache(14 en arabe)Zobbe la moustache.
J'ai donc pu mettre en dessous de ma démonstration C.Q.F.D. en conclusion de la preuve faite et que Z(e)B(u)B est sans voyelles Z.B.B. que nous Chrétiens avons transformées en Belzébuth, le diable en personne.
En effet le culte de Baal avait une forte connotation sexuelle et pas seulement celui de la fertilité du blé ou de l'abondance ! Probablement du à l’influence cassite et leurs maîtres indo-européens avec leur Shiva
Nous trouverons ce personnage plus tard chez les Grecs et les romains sous la forme d'un Dieu du vin et vu ses ancêtres il n'y est pas étonnant de le voir vénéré dans des fêtes orgiaques.
Une autre variante de Baal est Belphegor qui nous rappelle la série télévisée des années '60 dans laquelle nous voyons ce mystérieux personnage dans les sous-sols du Louvre et incarne un esprit maléfique.
La composition du mot vient de Bel-beor dont beor veut dire en akkadien âne ****. Les noms de personnes et des lieux sont encore nombreux dans laquelle la racine Baal persiste la ville de Baalbeck est l'exemple le plus connu.
Il n’est pas impossible que le surnom de Baal : mouche fut attribué par les peuples vénérant ce dieu du fait que les offrandes furent sanglantes et il suffit de voir avec quelle rapidité les mouches détectent la présence d’un cadavre pour comprendre que cette idole en fut couverte.
Le temple de Salomon possédait deux colonnes en bronze avec comme inscription sur un Yakîn à droite
et l’autre boaz 1 Rs 7,21 ;2Ch3,17. Inverser la lecture de droite à gauche donne Nikai et Zaob la première est la déesse de la victoire et le seconde réponde au dieu des mouches qui figuraient sur les colonnes du temple de Tyr au Liban dans la première moitié du deuxième millénaire. L’origine de z.b.b. vient d’un mot akkadien zumbu = mouche qui existe dans des diverses déclinaisons comme pour dire une sorte de guêpe en sumérien NIM-BUBBU ou NIM-SIG-SIG nous sommes donc bien loin du monothéisme bêlant avec Yaweh comme Dieu exclusif.
 
Le saint Bartholomé chez les Juifs
Nous allons aborder maintenant un sujet cher aux croyants (des extra terrestres). Les bases de ces croyances sont à chercher dans la Bible chez le prophète Elie. En convainquant le roi Achab que les prêtres de Baal sont de faux prêtres il lui suggère un concours entre les prêtres de Baal (450) et lui Elie. Le but était de faire allumer une offrande aux Dieux respectifs Baal et Yahvé en évoquant l'aide du ciel. Les prêtres de Baal tous exténués sous les moqueries de Elie n'arrivent pas à provoquer quoi que ce soit. Enfin Elie arrose son offrande avec une outre d'eau et assure en plus que le pourtour en est mouillé. Etant donné que l'auteur ne croit pas aux interventions divines il faut chercher la triche de Elie. Nous sommes dans le pays, l'Arabie heureuse* ou les produits pétroliers sont abondants. Les dérivés de pétrole étaient connus, peut-être même sous forme de distillats bien que ce procédé ne nous soit pas révélé pour cette époque mais pas impossible dans une société secrète comme ces prophètes hommes de "miracles". Une chose est sûre Elie n'a pas emporté un jerrycan de kérosène de sa fusée intergalactique. De là faire démarrer son offrande en allumant secrètement la traîné de "l'eau hautement inflammable ne demande pas trop d'imagination. La suite est le massacre des 450 prêtres par Elie lui-même selon les us et coutumes de l'époque.
Peu de temps après ce sera le tour de Jezabel grande adoratrice de Baal d'ailleurs son nom propre contient le mot Bel = Baal. Sa fin sera par la défenestration de son palais. En France ce type de méthode fut largement repris à Amboise à part qu'on retenait le supplicié par une corde attachée aux grilles des fenêtres.
Nous sommes avec Elie en -850 B.C. Moïse est déjà mort depuis 400 ans et il faut attendre le retour de Babylone pour que les Juifs deviennent réellement monothéistes comme les Perses avec leur Ahoura-Masda 300 ans plus tard.
Qu'arrive-t-il à Elie pour qu'on en parle encore aujourd'hui ?
Entre temps Elie vit retiré dans les montagnes et le fils de Achab après une chute dans les montagnes lui fait des consultations par intermédiaire des émissaires, les malheureux seront foudroyés par le feu du ciel le troisième "ambassadeur" s'agenouille plus qu'à plat ventre et peut retourner chez son maître pour lui annoncer qu'il crèvera sur son lit. Tout ça parce que ce fils avait consulté auparavant Seigneur Baal. Nous voyons que Elie est un maniaque du feu et a largement expérimenté ses connaissances nouvelles pour l'époque.
Tous ceux qui ont joué avec le feu savent que tôt ou tard on se brûle. Ainsi selon les témoignages de son acolyte Elisée, sa charrette et cheveux partent dans une boule de feu. Comme nous avons déjà constaté que Elie manipule des liquides hautement inflammables, nous pouvons être certain que transportant quelques outres (la barrique n'existe pas encore, c'est une invention des Gaulois) ou autres récipients et une étincelle électrostatique ou pire une torche de l'acolyte s'assurant une succession ****glorieuse et voilà pourquoi les 50 personnes qui ont cherché vainement pendant 3 jours pour ne trouver aucune trace!! On peut aussi penser au suicide du fait que dans certaines versions il était en présence de ses fils. En tout cas il n'est pas parti avec son engin interplanétaire restons sérieux!!!
Tout au long de cet ouvrage nous serons confrontées à des révolutions, guerres, qui presque chaque fois sont déclenchées par des conditions climatiques calamiteuses. Selon la Bible 1 Rois XVIII,19-38 Ellie le peuple Hébreux est confronté à un sécheresse exceptionnelle. Faut-il croire la Bible quand il dit que 450 prêtres sont égorgés. Les chiffres bibliques sont généralement symboliques comme pour Abraham qui partait avec 318 hommes et son majordome Eliezar, libérer son cousin Lot. Or le nom de Eliezar converti
en chiffres donne 318 (voir Ifrah).
Si aucun peuple peut exister longtemps sans religion un excès de clergé en surnombre est également nuisible en particulier lors d’une sécheresse et le peuple a certainement contribué à la réduction d’un certain nombre de bouches parasite en trop. Nous pouvons tenir le même raisonnement pour la caste des nobles ou notre société moderne gérée par une caste d’élus fonctionnaires, la révolution française nous apprend comment ça se termine en période de difficultés.

La page suivant présentant Elie au travail pour allumer son offrande.

L'autre tableau présentant Elie au décollage.

* La Bible est née en Arabie, de Kamal Salibi
**Die geheime Botschaft von Gilgamesch, Pr. Werner Papke
***Le monde de la Bible No 110
Revenir en haut
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Mar 1 Juil - 22:41 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

voila la suite , une photo de Elie au travail puis son départ au ciel.
images d'un carte postale des années 30 exclusive.
Decollage de Elie 

Revenir en haut
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 535

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 07:12 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

 
Citation:
 Des Phéniciens les mots vont vers la Grèce via Crète et Chypre et devient Belus ou Belous qui donne Zelus-Zeus et nous trouvons notre planète Jupiter en associent le mot Pater ou p'ter qui donne Zeus-piter


Désolé, mais ça, c'est du grand n'importe quoi.
Je ne peux juger du reste de l'article ( ce n'est pas mon domaine de prédilection), mais s'il a été fait avec la même rigueur intellectuelle...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_proto-indo-européenne

http://thomasferrier.hautetfort.com/archive/2012/01/01/zeus-ζευσ-et-son-anc…

( Je n'ai pas cherché qui était T. ferrier, il semble 'socialiste'...)
Revenir en haut
oupelouri


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2014
Messages: 129
Localisation: Viarmes

MessagePosté le: Sam 5 Juil - 21:52 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

Le dieu du ciel lumineux[modifier | modifier le code]
Le dieu du ciel diurne a été reconstitué en indo-européen commun sous le nom de Deywos. Il serait ainsi le dieu patron des Proto-Indo-Européens et la forme primordiale avant la dispersion d'une partie des dieux principaux que l'on retrouve dans les mythologies indo-européennes. Le *Deywos proto-indo-européen se retrouve en Jupiter, Zeus, Dyaus Pitar et Týr, tous d'étymologie et de fonctions communes. Avec la différenciation, leurs rôles auraient évolué, certains perdant une part de leur fonction souveraine initiale, comme Týr.
Dans plusieurs langues indo-européennes, on retrouve le proto-indo-européen commun deywos comme étymologie pour dieux ; dei en latin, deva en sanskrit, dia en vieil irlandais, tívar en vieux norrois.





Oui Soucoline tout à fait d’accord mais ce n'est pas du grand n'importe quoi quand je dis que l'origine date d'un Dieux orientale




Acclamer que le nom de Zeus est d'origine orientale doit choquer un indo-européaniste con-vaincu ( oui tu aura ta revanche) bien entendu l'origine de ce nom se trouve par son étymologie en grand partie dans les pays des indo-européens. Aucun doute là dessus mais Zeus est par son origine orientale par son essence. Tout sa famille et ses ancêtres sont du moyen orient.




Son origine est Bêlu (seigneur) de Mardouk. Veau du soleil et son origine date de l'époque de Nimrod ( En merud kar) la planète Jupiter mille ans avant donc vers 2600 BC que on retrouve avec Jus-piter Jupiter. Et tous ses variants.On trouve le nom de Belus Jupiter dans les textes milieu premier millénaire et on voit bien que les anciens ne sont pas loin du problème. Oui je extrapole pour donner belus Zeus aucun texte me le confirme. Mais je maintien Zeus est Bêlu, B'l , ou Baal et Bel

Tous les dieux indo-européens se sont fait phagocyter Vannes ,Venus Wodan ,St Nicolas soit par les Romains soit par les Chrétiens et tant autres.

Ce-ci n'est pas une copie collé de Wiki-média. La recherche n'est pas une compilation d'un anthologie de cet outille pourtant merveilleux dont beaucoup abusent en les citent comme le sainte évangile.
Revenir en haut
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 535

MessagePosté le: Dim 6 Juil - 04:54 (2014)    Sujet du message: humour - religion anciennes Répondre en citant

Citation:
Oui Soucoline tout à fait d’accord mais ce n'est pas du grand n'importe quoi quand je dis que l'origine date d'un Dieux orientale


Ce que je critique, c'est l'explication étymologique ( Belus => Zelus =Zeus) . Ca, c'est n'importe quoi.
Pour le reste, je ne sais pas d'ou viennent les proto-IE, donc je ne connais pas l'origine de *Deiwos *pHter.
Mais les explications 'Ex Orientes Lux', avec des arguments que je reconnais comme erronés, par des gens qui bien souvent ne savent rien de Cucuteni-Trypillia, par exemple, ...bof.
C'est l'effet reverbere : on cherche la ou il y a de la lumiere ( en l'occurence des textes) en ignorant tout de ce qu'il y a un peu plus loin.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:59 (2017)    Sujet du message: humour - religion anciennes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoires alternatives -> Astronomies - Cosmologies - Magies et Religions anciennes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo