Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Les cas etudiés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mer 16 Fév - 07:49 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant



Au commencent Les temples etaient construits sur des plateformes.
Durant le III eme millénaire, les hommes ont voulu ériger des temples
toujours plus grands, toujours plus hauts...
Il fut decidé de construire de grands temples sur des plateformes en forme d'escalier
pour s'elever plus facilement. Ces tours en forme d'escaliers furent nommées par nos anciens:

"ZIGGOURATS"

Vers 2000 ava JC , plusieurs Ziggourats de briques furent édifiés dans plusieurs cités Sumériennes
Plus tard les Ziggourats furent construits dans les cités Babyloniennes et Assyriennes.

Personne ne peut affirmer avec certitude pourquoi les Ziggourats furent construits, dans quel but,
de quelle façon ils etaient utilisés. Ils faisaient partis d'un complexe des temples, donc on suppose
qu'ils avaient un lien avec la religion.


4000 av JC : 
Temple d' Eridu


Il ne s'agit pas encore de Ziggourat, mais d'un temple construit sur une plateforme
Le plus vieux se situe à Eridu. Comment sait t on que ce vestige etait un temple ?
On ya retrouvé des restes de poissons brulés laissés comme offrandes.

 Par ailleurs A eridu on construisit au fil des siecles de nouveaux temples sur les vestiges de ce temple

Les anciens mésopotamiens voualient que la maison des dieux soient plus haute que leur propres maisons.

A la fin du 4 eme millénaire d'enorme plateformes avec un temple au dessus furent construites à Uruk , une des plus grandes cités du monde à cette époque
Les personnes atteignaient le temple par des escaliers. La plateforme etait souvent décorées de niches et de mosaiques.
Les murs du temple etaient ornés de petits cones de terre cuite. On pense aussi que le haut du temple etait affublé de representation de cornes de taureaux. LesMurs et le sol etait peints de couleur blanche, bleu, noire, jaune, rouge combinées pour former une mosaique de couleurs. Le temple avait de grandes colonnes de briques egalement.

3200 av JC : 
  vestiges du temple d' Uruk


Les Sumeriens pensaient que les Dieux venaient des Montagnes

Aussi on pense que les temples puis les ziggourats etait erigé comme "montagne artificielle", soit pour etre  "vues" par les dieux qui de leur montagnes avaient une vision complete des plaines sans relief sumériennes , soit pour recréer un habitat agréable aux dieux (habitués aux montagnes) qui pouvaient ainsi vivre au coeur de la cité sur leur "montagne" crée par l' homme.

Une des responsabilités du Roi etait de construire et de garder en bonne condition la demeure des dieux.
Sur de nombreux temples , les rois laissaient donc leur signature !


   
Ci dessus une brique avec la signature et les titres du Roi Nammur de UR... un chien est passé par là Mr. Green

A la fin du 3 eme millenaire (vers 2100 - 2000 av JC) , les cités sumeriennes etaient sous domination de la cité d' UR et de son roi Nammu. Pour montrer s apuissance il fit erriger de nombreux temples pour les dieux dans un style caractéristiques : Les Ziggourats

reconstitution du Ziggourat de Ur

La montagne de briques où les dieux pouvaient vivre !!

Chaque cité avait son dieu "tutélaire" (fondateur, protecteur et residant) , chaque dieu avait sa propre maison au centre de la cité : Le ziggourat  (ausis nommé "E-" maison de ... ou Apsu = temple)





   

   
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Fév - 07:49 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mer 16 Fév - 13:45 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

 

Quelques exemples de Ziggourats en Mésopotamie: photo ci dessus - à Ur

Le ziggourat de Ur etait la maison du die de la lune Nanna
Le ziggourat de Eridu etait la maison du dieu de la sagesse et des eaux Enki

Pour certains Temples en Mesopotamie, le peuple leur donnait des noms propres . celui de Eridu s'appelait "Eunir" , celui à nippur s'appelait Eduranki , qui signifie "la maison qui lie le ciel et la terre"'etc...

La tour de babel

Le plus fameux Ziggourat de l' histoire est celui qui fut construit à babylone (sous les akkadiens)
son"petit nom" etait : 'Etemenanki' , soit " la Maison plateforme du Ciel et de la Terre"
plus connue sous le nom de "Tour de babel"

Il n'en reste hélas plus que les fondations aujourd'hui:

 

Mais ces fondation là nous confirme que la "tour de babel" etait un ziggourat de forme carré (et non ronde comme trop souvent representée sur internet)  , dont la hauteur etait estilée à 90 Mètres Exclamation

Une reconstitution du Ziggourat de babylone:




 


(eh oui c'ets l' avatar choisi par defaut pour notre forum Very Happy )


Sujet  réalisé avec crédits photo British Muséum
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Jeu 17 Fév - 23:12 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Je me souviens que la première fois que j'ai entendu parler de cette ziggurat, celle-ci m'avait laisser perplexe. La tablette Esagil (-229 av. J.-C.) nous raconte qu'en son sommet se trouvait le temple Shahuru, temple dédié au dieu Marduk (où s'y trouvait son trône et sa chambre muni d'un lit pour ses occasionnels passages sur Terre). D'ailleurs cette reconstitution dont tu parles n'a été possible que grâce à cette tablette (on sait aujourd'hui que la hauteur de 90 mètres de cette ziggurat était constituée de sept étages de taille décroissante séparés par une rampe lisse, qu'elle était au sein d'une enceinte dont les dimensions formaient un carré de 400 mètres de côté). Et toujours selon cette tablette, qu'elle s'inscrivait selon une symbolique astrologique et astronomique ("bâti selon des signes du firmament").


Néanmoins une telle ziggurat et surtout le complexe dans lequel elle s'inscrit (le palais sud, la cour de Bêl, l'Esagil, etc.) atteste du rayonnement de Babylone à cette époque. La ziggurat atteste d'un rôle important dans l'administration socialo-religieuse des babyloniens puisque celle-ci signifie l'alliance entre Marduk et les hommes.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Ven 18 Fév - 06:49 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Okay Merci Ase pour cette référence sur la tablette d' Esagil (qui est une copie d'un texte plus ancien)

Voila ce que nous dit le departement des antiquités Orientales du Louvre à propos de cette tablette et de cette Ziggourat:

Tablette dite "de l'Esagil"
La tablette dite "de l'Esagil" est un texte mathématique néo-babylonien qui nous est parvenu sous la forme d'une copie tardive rédigée à Uruk (Mésopotamie) en 229 av. J.-C. Le titre ne recouvre pas exactement le contenu du texte, puisque les seules parties d'Esagil (le temple du dieu Marduk à Babylone) traitées par les scribes sont deux cours antérieures du temple. Le reste de la tablette concerne la Ziggurat, Etemenanki, et est extrêmement précieux pour sa restitution.


Le temple de Marduk à Babylone
Le texte, copié à partir d'un document plus ancien, décrit le temple du dieu Marduk à Babylone tel que le reconstruisirent les rois de la dynastie babylonienne Nabopolassar (625-605 av. J.-C.) et Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.). Ce temple s'appelait l'Esagil, "temple qui relève la tête". Le texte donne d'abord une double description de la base de la tour à étages placée dans l'enceinte ou ziggurat, puis décrit le temple principal, et enfin, donne les mesures de la tour à étages appelée Etemenanki, "Maison du fondement du ciel et de la terre", la "tour de Babel" de la Bible (Genèse XI, 1-9). Celle-ci devait avoir sept étages, disposés en gradins, que surmontait le temple du sommet. Les fouilles allemandes ont confirmé les dimensions de sa base carrée : plus de 91 m de côté. Elles ont révélé que trois grands escaliers, appuyés sur la face sud, donnaient accès au premier étage, plus élevé que les autres, et au second étage. Des escaliers plus petits permettaient d'atteindre le sommet, probablement à 90 m de hauteur.

Un système mathématique complexe
Ce texte, qui illustre les méthodes de calcul mathématiques employées par les Babyloniens, nous introduit dans un domaine plus mystérieux de l'art du scribe : ces dimensions sont "sacrées", et au revers, la récapitulation des dimensions à calculer comporte l'indication : "que l'initié à l'initié le montre, le profane ne doit pas le voir". Ce système hermétique et savant n'était destiné qu'aux "sages", gardiens de la tradition. Par souci de la sauvegarder, ils omirent de la transmettre à leurs collègues araméens et grecs, ce qui entraîna la disparition de la culture mésopotamienne tout entière, pendant près de deux mille ans.
Extrait du texte :
"Mesures de la base de l'etemenanki : voici la longueur et la largeur à considérer : 3x60 est la longueur, 3x60 est la largeur, mesurée en coudées standard (1 coudée=environ 50 cm). Ses dimensions sont donc : 3x3=9 ; 9x2=18. Si tu ne connais pas la valeur de 18, la voici : 3 mesures de semence, superficie mesurée avec la petite coudée. Base de l'etemenanki : la hauteur est égale à la longueur et à la largeur. Que le sage initié montre ceci à l'initié. Que le non-initié ne le voit pas. Tablette écrite, tracée et collationnée, d'après une copie de Borsippa... Uruk, mois de Kislimmu, 26e jour (12 décembre 229 av. J.-C.). Année 83 : Seleucos (II était) roi."

Les sources grecques
Cette tour de Bel-Marduk nous est également connue par des sources grecques : Diodore de Sicile (II, 7-10) rapporte que "Le temple de Bélus élevé au milieu de la ville... était extraordinairement élevé... et que les Chaldéens y faisaient leurs travaux astronomiques", et Hérodote (I, 178-182) en donne les mesures : "il est quadrangulaire et chacun des côtés peut avoir deux stades. Au milieu s'élève une tour solide ayant un stade en longueur et en largeur, sur cette première tour, une autre est bâtie, une troisième sur celle-ci, et ainsi de suite jusqu'au nombre de huit". Le texte babylonien nous confirme ces données.


La tablette du Louvre est complétée par un fragment au British Museum (BM 40813).

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Ven 18 Fév - 09:13 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant



Citation:
Ce texte, qui illustre les méthodes de calcul mathématiques employées par les Babyloniens, nous introduit dans un domaine plus mystérieux de l'art du scribe : ces dimensions sont "sacrées", et au revers, la récapitulation des dimensions à calculer comporte l'indication : "que l'initié à l'initié le montre, le profane ne doit pas le voir". Ce système hermétique et savant n'était destiné qu'aux "sages", gardiens de la tradition. Par souci de la sauvegarder, ils omirent de la transmettre à leurs collègues araméens et grecs, ce qui entraîna la disparition de la culture mésopotamienne tout entière, pendant près de deux mille ans.

C'est compréhensible bien que déprimant de lire une chose pareille.
C'est déprimant puisque pendant 2000 ans on a retardé la compréhension et la connaissance de la culture babylonienne. Heureusement que nous avons des penseurs, historiens et mathématiciens grecs qui eux ramenaient l'essentiel de cette culture et qui nous l'ont transmis.
Et c'est compréhensible parce que dans ces temps anciens le savoir à toujours été clef du pouvoir (et pas que le savoir mathématique). Et ici de ce qu'il ressort il est question d'un savoir mathématique, mathématiques qui permettent de prédire et donc de préserver le pouvoir. En effet, les babyloniens sont connus également pour être les premiers à donner une interprétation mathématique des phénomènes physiques observés n'hésitant pas à utiliser des modèles mathématiques prédictifs (comme à notre époque mais avec une différence de moyens).


 
Citation:
Base de l'etemenanki : la hauteur est égale à la longueur et à la largeur. Que le sage initié montre ceci à l'initié. Que le non-initié ne le voit pas. Tablette écrite, tracée et collationnée, d'après une copie de Borsippa

C’est une référence au théorème de Pythagore ? Dont il est probable que Pythagore (-550 av. J.-C.) l’est appris de ses voyages à Babylone.
 
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Ven 18 Fév - 14:01 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:
. En effet, les babyloniens sont connus également pour être les premiers à donner une interprétation mathématique des phénomènes physiques observés n'hésitant pas à utiliser des modèles mathématiques prédictifs (comme à notre époque mais avec une différence de moyens).

Citation:
Base de l'etemenanki : la hauteur est égale à la longueur et à la largeur. Que le sage initié montre ceci à l'initié. Que le non-initié ne le voit pas. Tablette écrite, tracée et collationnée, d'après une copie de Borsippa





C’est une référence au théorème de Pythagore ? Dont il est probable que Pythagore (-550 av. J.-C.) l’est appris de ses voyages à Babylone.




Razz  bien Vu ase ! ça serait une belle decouverte d'avoir identifié la source de pythagore pour son théorème Exclamation ça fait plaisir que nos sujets permettent d'explorer ce type de points !

Pour les modèles de mathématiques prédictifs as tu des exemples , ça  a l'air trés intéressant aussi Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 11:24 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Néanmoins, il reste un mystère entourant les ziggurats : pourquoi des tours a étages ? Et quel est le rôle du temple d'en haut ?
On dénombre parmi la trntaine de ziggurats trouvées en Mésopotamie, une variation du nombre des étages, allant de 3 à Ur jusqu'à 7 à Babylone. Chaque étage est une terrasse dont la superficie diminue en fonction de la superposition. Les textes racontent que ces terasses possédaient des jardins, des arbres.
Au sommet se trouve le "Temple d'en Haut" et qui est censé être en bijection avec un Temple d'en Bas, malheureusement ces temples n'ont jamais pu être identifiés, ce qui laisse planer le mystère sur la fonction des ziggurats, et la linguistique du terme qui dérive du verbe "saqqaru" n'arrange rien à la compréhension de l'édifice.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 12:23 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Je pense qu'il ya une dimension symbolique et esotérique qui nous echappe.

3 et 7 je suis théoriquement en mesure de l'expliquer par exemple. Mais pourquoi choisir 3 etages plutot que 7...
ça repond à une logique qu'il faut bien travailler en amont. Est ce que dans les variations de nombres d'etages il y a des exemples à 5 et 6 etages ? si oui ça va etre complexe à expliquer ! S'il n' ya que des exemples à 3 - 4 et 7 etages je donnerais une explication.

A te lire à ce sujet Wink

Tout comme un rapport entre temple d'en haut se projettant sur le temple d'en bas. C'ets lié aux eseignements de la magie orientale. Le dieu qui s'élève des eaux primordiales et son ombre ou image qui se reflete en bas.

Mais je prefère continuer et murir mes recherches avant de formaliser une réponse precise sur ce point.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 19:09 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:
la linguistique du terme qui dérive du verbe "saqqaru" n'arrange rien à la compréhension de l'édifice.


Si on fait l'etude linguistique de ce monument :
ziqqurratu en akkadien. Ce dernier mot est tiré du verbe akkadien : "zaqâru"
ziqquratu peut aussi s'écrire : "ziqquratu" (ziqqarat, ziqqurata, ziqqurati) ou "siqqurratu" (siqqurrat, siqqurrata, siqqurrati) ou "sequarratu" (sequarrat, sequarrata, sequarrati)

le verbe "zaqâru" signifie : "construire en hauteur"

ziqquratu est une substantif féminin qui signifie : "celle qui est construite en hauteur"

Dans les sources akkadiennes, le mot "ziggourat" est écrit de manière phonétique ; par exemple : ziq-qur-ra-tum ou ziq-qu-ra-tu ou ziq-qur-ra-tum.

Dans les sources sumériennes, "ziggourat" est écrite au moyen de deux signes : u6-nir.

C'ets un monument dont la vocation ets d'etre construit en hauteur , donc sans doute par palier successif (etages) pour faciliter sa construction
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 19:44 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:
Et quel est le rôle du temple d'en haut ?


Ona quelque source a ce sujet, puisque c'etait la mission des rois de construire ou d'entrenir les Ziggourats, sur des briques et/ou dans textes ils nous ont laissé quelques informations précieuses:

SHAMSHI-ADAD I 1813-1781 : Je finis le haut de la ziggourat. Texte en akkadien : zi-iq-qu2-ur-ra-as-su2 ulli

SAMSUILUNA 1749-1712 : Il finit la ziggourat et son sublime gigunû.
Texte en sumérien : u6.nir-gi-gun4.na-makh.a.ni sag.bi an.ginx il2.i.de3

ISHCHALI "Année où le cœur de la ziggourat fut construite." Mu eper zi-qu2-ra-at-tum

KADASHMAN-ENLIL II 1279-1265 Pour son maître Enlil, le roi de tous les pays, l'humble pasteur, a construit le grand socle pour le temple de la ziggourat d'Elildaku.

ASHURBANIPAL 668-627 Je détruisis la ziggourat de la ville de Suse qui avait été construite avec des briques bleues émaillées et je coupai ses cornes faites en bronze brillant.

NABONIDE (?) (le dieu Shamash) eut l'ingénieuse idée d'avoir une ziggourat, son gigunû fut construit plus haut qu'il n'en avait jamais existé.

Arrow En haut de la ziggourat on a la certitude d'un temple appelé "gigunû" / gi-gun4.na / gigunâshu

De ce gigunu , a part un fragment de mosaique bleu au british museum de mémoire, on a très peu d'éléments autre que des temoignages historiques toutefois :

« Mardouk, Ie seigneur, m’ordonna à propos d’Etemenanki, la tour à étages de Babylone, qui avant mon temps était tombée en ruines, d’assurer son fondement dans le sein du monde inférieur et son sommet, de la faire semblable au ciel ». (roi nabopollasar 625- 605)

« d’Etemenanki, je rehaussai la pointe avec des briques cuites d’émail resplendissantes, semblable à la couleur du ciel. »
Nabucodonosor ( 605-562)

Mais c'est sans doute hérodote qui nous en donne la fonction:

« La dernière tour contient une grande chapelle, et dans la chapelle on voit un lit richement dressé et près de lui une table d’or. Ils disent encore que le dieu vient en personne dans son temple et se repose sur ce lit ». (Histoires, I).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 22:38 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Le problème c'est qu'on se base sur des témoignages ponctuels. De ceux-ci il vient que dans le Temple d'en Haut se déroulait le rite hiérogamique lors du Nouvel An, dont le but était d'assurer la fertilité du pays, d'autres pensent que c'était le lieu de résidence du dieu quand il descend sur Terre. Les témoignages divergent. Ce qui fait que nous ne savons pas le rôle réel de ces monuments.

On peut juste que supposer un rapport symbolique (et non pas ésotérique) parce qu'on retrouve une ziggurat par ville dédiée au culte du seigneur de la région et que celles-ci porte divers noms cosmiques : "maison de la montagne", "maison de l'univers", "maison du fondement du ciel et de la terre", "maison de la montagne qui monte au ciel"....
Le ciel en Haut c'est le domaine d'Anu donc désigne la voûte céleste, la terre en Bas c'est le domaine d'Enki/Ea donc désigne les eaux primordiales (l'apsû) sur lesquels repose la Terre. Mais de ceci et ce uniquement à une époque tardive, on peut déduire un rôle symbolique : la ziggurat est un axe du monde où s'opère l'accès aux royaumes souterrains et célestes.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 07:17 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:
[font=Verdana, Arial, Helvetica, sansserif][font=Verdana, Arial, Helvetica, sansserif]Le problème c'est qu'on se base sur des témoignages ponctuels.


Oui mais pour ce type de monument il ya une certaine continuité. On en change pas la fonction au cours de l' histoire à mon avis. Par exemple sur un sceau de Suse (periode Uruk) , on voit une ziggourat representée avec 3 paires de cornes.

Des siècles apres : ASHURBANIPAL 668-627 Je détruisis la ziggourat de la ville de Suse qui avait été construite avec des briques bleues émaillées et je coupai ses cornes faites en bronze brillant.

Les cornes sont toujours là , le style de base est resté fidèle à la tradition. On a 2 temoignanes éloignés dans le temps qui nous donne la même information.

***

Pour moi l'explication symbolique est assez simple : On a un peuple sumerien qui positionne ses dieux comme habitants des montagnes , qui considère les montagnes sont sacrés , sans doute en lointain souvenir où ce peuple devait vivre dans des montagnes. En s'installant dans les plaines mesopotamiennes (en quête de terres fertiles), ils perdent leurs liens avec leurs montagnes. Donc symboliquement ils en construisent une , pour renouer avec leurs anciennes traditions.

Remontant à l' epoque où il vivait dans des montagnes , leur cosmogonie initiale etait pour résumer simplement en une image : 2 sommets de montagnes entre lesquelles se levait le soleil.



On retrouve cette racine "historique" dans ce type de sceau par exemple , ou en bas de l' image on voit un dieu (avec une feuille de palme) se lever entre 2 sommets (montagnes representée par ces 2 carrés)

Avec leur installation au bord de l'eau ( fleuve , marais , et mer du golfe êrsique) leur cosmogonie évolue pour tenir compte de l' élément "Eau"



La ziggourat devient sans doute comme tu dis un axe du monde pouvant relier royaume d'enki (terre /eau) et royaume d' Anu (celeste) mais c'ets aussi le trait d'union avec leur ancienne cosmogonie (montagne)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ase


Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 10:24 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

J'ai du mal à voir la relation que tu vois entre les dieux et ces montagnes sur terre.
Moi je prends l'appellation de "montagnes" en référence à une croyance cosmogonique : un "monticules des origines" (le duku sumérien) dont on aurait perdu toute trace, qui selon leurs croyances serait une terre primordiale situé au ciel d'ou naîtrait les dieux. On retrouve cette même croyance chez les Anciens Égyptiens, avec Ra qui émerge du tertre primordial. Et j'ai déjà vu des représentations égyptiennes où Ra apparaît entre deux akhet ("horizons").


Si on ne peut rien dire de la fonction symbolique des ziggurats dès leur origine, on peut néanmoins évoquer une fonction architecturale et donc sociale. De la culture obeidienne (Basse-Mésopotamie) et samarrienne (Mésopotamie centrale), vers -6500, on voit apparaître progressivement les premières techniques architecturales (dont les briques moulées, contreforts). Puis vers -5300 cette culture influence la Haute Mésopotamie et on voit du coup apparaître l'émergence de cette architecture monumentale dont le plan architectural dérive de celui des habitations. Ce qui laisse à penser que ces édifices servaient principalement de maisons pour les élites (administrateurs, rois, prêtres) et donc ces édifices auraient un rôle d'hiérarchisation sociale.
Par contre en Basse Mésopotamie, de tels édifices monumentaux après avoir étés considérés comme des temples à terrasses, sont actuellement considérés comme étant des bâtiments à usage collectif donc là encore un rôle social.
Donc de ce point de vue, un rôle de centralisation social semble être mis en évidence.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 19:53 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Salut Ase . J'essayerais d'approfondir en coulisse la symbolique des montagnes pur le sumeriens. et on en reparlera ensuite dans ce sujet Okay

Je voudrais revenir sur le temple en haut de la ziggourat appelé " gin-gun.4na " en sumerien. J'ai trouvé quelques citations intéressante directement dans les textes sumeriens à son sujet , qui pourrait peut etre nous eclairer sur le role entier de la ziggourat:

Dans Enki et l'ordre du Monde: Les Anuna, les grands dieux, ont pris des logements parmi vous et consomment leur nourriture dans vos lieux saints giguna parmi les arbres uniques et exceptionnels. Puisse votre giguna toucher les cieux. Puisse vos bons temples mener jusqu'au ciel. Puisse l'Anuna déterminer les destins parmi vous "

Dans lamentation Pour Sumer et Urim:
(suite à des destructions de cités par les Gutis) A Zabalam le Giguna sacré fut hanté (ou profané peut etre)

Dans la prise d' Agade: Comme un athlète a plié au début un concours, il a traité le giguna comme s'il valait seulement trente shekels. Comme un voleur pillant la ville, il a mis de grandes échelles contre le temple. Pour démolir E-kur comme si c'était un bateau énorme, rompre son sol comme le sol de montagnes où les métaux précieux sont extraits, le briser en éclats comme le lapis lazuli la montagne, l'accabler comme une ville inondée par Iskur


dans la prise d' Agade toujours, tres intéressant parce que la ziggourat est detruite et on peut voir son contenu !


Les gens pourraient voir la chambre à coucher, sa pièce(chambre) qui ne connaît aucune lumière du jour. Les Akkadians pourrait examiner le coffre au trésor saint des dieux. les déités des grands pilastres étant debout au temple et ont été jeté dans le feu par Naram-Suen. Le cèdre, le cyprès, le genévrier et le buis, les bois de son giguna, étaient …… par lui. Il a mis son or dans des conteneurs et a mis son argent dans des sacs en cuir. Il a rempli les docks de son cuivre, comme si c'était un transport énorme de grain. Les orfèvres réorganisaient son argent, les bijoutiers réorganisaient ses pierres précieuses, les forgerons battaient son cuivre. De grands bateaux ont été amarrés au temple, de grands bateaux ont été amarrés au temple d'Enlil et ses biens ont été pris(emmenés) loin de la ville

[...] puisse votre giguna etre reduit à une pile de poussiere, puisse vos piliers supportant les deités Lahama debouts , tomber au sol comme de grands jeunes homme ivres de vin...

Arrow Est ce que les ziggourats sont construits au dessus des eaux ? il semble que oui puisque le texte précise que des bateaux ont été amarés au temple pour le piller ! La ziggourat en plus de la chambre du dieu possède semble t il un coffre au trésor ! ça aurait fait aussi office de lieu ou proteger les richesses dela ville (or, argent, cuivre, pierre precieuse ... etc ?). Et puis aussi des piliers avec des statues de déités , et pas mal de boiserie precieuse.

Un poeme de Ur-Namma: Ses terrasses comme un nuage blanc est un spectacle au milieu des cieux (ou du ciel)

Toujours dans ce poeme:
Pour Nanna, mon maitre, j'ai construit son temple, comme si c'était une montagne verdoyante . J'ai entouré ses terasses avec une barrière d'or et de lapis-lazuli.

Hymne à Inana pour Isme -Dagan: Le devoir(droit) de construire des temples pour les dieux, pour pourvoir leurs parts quotidiennes, pour purifier leurs temple levés et sanctifier leurs estrades, pour garantir leur spiritueux quotidien, sirop et la bière de choix dans leurs salles à manger.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 07:52 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Arrow Si je fais une synthèse de ces etudes de textes sumériens:

Dans le coeur de la cité et au bord de canaux ou d'etendue d'eau doit être construit une zigourrat , la plus haute possible poour pouvoir "relier" le sol et les eaux ( royaume d' enki) aux cieux (royaume de anu). que cette construction se fait en terasses succesive , qu'elle doit ressembler à une montagne (vegetation et terrasse blanche comme des nuages) , que en son sommet doit etre érigé un temple , une vertibale estrade uniquement reservé au dieu qui y a sa chambre , sa salle de repas etc.. Que ce temple d'en haut doit ressembler aux cieux ( briques en email bleu du ciel) , qu'il doit y pousser des arbres sacrés egalement. On reconstitue en quelque sorte un jardin celeste pour le Dieu.
Que la ziggourat (lme batiment) doit etre egalement le coffre du dieu , on y collecte quotidiennement la "part" du dieu c'est a dire les richesses de la ville (cuivre, or, argent, pierre precieuses, meilleures bieres , etc...). Symboliquement c'ets la part de dieu , mais c'ets aussi dans les faits pour la ville son "coffre fort" , "sa banque centrale" Mr. Green
Que à l'interieur de la Ziggourat il ya de grands piliers , pilastres avec des statues de déité.
Qu'il peut y avoir aussi parfois en exterieur des cornes de bronze en référence aux cornes de taureaux (Enki etant pour les sumériens née du taureau - ou le taureau lui même)
Que la pire humiliation pour une cité est la destruction de sa Ziggourat et son pillage, et la profonation du temple d'en haut qui est le saint des saints supposer heberger le dieu de la cité.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 23:53 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Exclamation Petite rectification sur cette synthèse:

Selon les archéologues:
Il n'y a pas ni cavité ni chambre ni couloir à l'intérieur des ziggourats. Elles sont pleines, entièrement remplies de briques d'argile.

La chambre , la salle à manger des dieux, leur "coffre aux tresors" , les pilastres avec la statue de déités serait plutôt l'intérieur du Giguna et pas l'intérieur de la Ziggourat.

La seule ziggourat non pleine , connue à ce jour
est La ziggourat de Tchoga Zanbil , qui est la plus grande ziggourat jamais construite, elle mesure 105 x 105 mètres. Elle se trouve en Elam (Iran). C'est aussi le seule ziggourat avec des escaliers intérieurs.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 23:58 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Tableau recapitulatif des Ziggourats Sumero-akkadiennes

VILLE  
DIVINITÉ  
NOM DE LA ZIGGOURAT  
SIGNIFICATION DU NOM  
UR
SINÉ-TEMEN-NÍ-GURmaison au fondement imposant
 
LAGASHNINGIRSUÉ-UB-IMIN-AN-KImaison des sept quartiers du ciel et de la terre
 
NIPPURENLILÉ-DUR-AN-KImaison du lien entre le ciel et la terre
 
 BABYLONE
MARDUKÉ-TEMEN-AN-KI
AN : ciel

KI : terre

maison du fondement du ciel et de la terre
 
 BORSIPA
NABUÉ-ÙR-IMIN-AN-KImaison des sept toits du ciel et de la terre
 
SIPPARSHAMASHÉ-I-LU-AN-KÚ-GAmaison de l'échelle du ciel pur
 
 ASHUR
ASHUR et
ENLIL
É-KUR-RU-KI-SHÁR-RAmaison de la montagne de l'univers
 
DUR KUGALZU
ENLILÉ-GI-RINmaison immaculé
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 00:22 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:
Le problème c'est qu'on se base sur des témoignages ponctuels. De ceux-ci il vient que dans le Temple d'en Haut se déroulait le rite hiérogamique lors du Nouvel An, dont le but était d'assurer la fertilité du pays, d'autres pensent que c'était le lieu de résidence du dieu quand il descend sur Terre. Les témoignages divergent. Ce qui fait que nous ne savons pas le rôle réel de ces monuments.



hiérogamie : "hiérogamie" est un terme qui vient du grec et qui signifie : "mariage sacrée". Il s'agit de l'union sexuelle entre deux divinités. Lors des cérémonies de la fête du Nouvel an, le roi s'unissait avec une prêtresse qui représentait une déesse. Cet acte symbolisait la création et avait pour but d'apporter la prospérité au pays.

Je confirme l'existence de pretresses , de prostituées sacrées dans les textes sumériens. Et que c'etait un signe de prospérité et de fertilité quand elles tombaient enceintes. Il me semble même avoir lu que le roi Sargon d' Akkad serait un enfant de ce type d'"union"...
Je ne pense pas qu'elles étaient "reservées" uniquement au roi. Par contre j'aimerais avoir les sources qui indiquent
que ces accouplements s'effectuaient dans le temple d'en haut de la ziggourat. Ce n'est qu'un détail tu me diras. Mais si tu as possibilité de retrouver cela. ça sera un plus Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Sam 5 Mar - 08:12 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

Ase a écrit:


On dénombre parmi la trentaine de ziggurats trouvées en Mésopotamie, une variation du nombre des étages, allant de 3 à Ur jusqu'à 7 à Babylone.


Parmis les questionnement en suspens concernant les ziggourats , ce point de nombre d'etages , pourquoi 3 etages , pourquoi 7 etages , etc ... reste un point à élucider.

Il y a un explication qui me parait intéressante avancée il y a fort longtemps (vers 1880 !) par les archéologues de l' epoque (entre autre par george rawlinson)

La ziggourat ou construction pyramidale a étage avec un temple ou sanctuaire en son sommet, s'inscrit dans la tradition (memoire ?) d'une époque où les dieux reignaient au sommet des montagnes du monde, ainsi leurs sanctuaires devait occuper une position aussi haute que pouvait le permettre les moyens de construction de l' homme.

Le grand temple de Ur n' a que 3 etages , d'autre en ont jusqu' à 7. Le célèbre Temple des 7 sphères à Borsip par exemple. Ce choix de nombre de terrasse se fait toujours en fonction des 3 nombres sacrés:

- 3 etages correspond à la trinité divine des Sumériens
- 5 étages correspond aux 5 planètes connues par les Sumériens
- 7 étages correspond aux 5 planètes + le soleil et la Lune.
(source: Perrot and Chipiez.)

Etude sur la Ziggourat de Borsipa:

Les 7 etages representent les 7 sphères et selon les connaissances astronomiques de l' epoque les 7 planètes.
Les traces de pelicule de couleurs distinctives de chaque etage ont été retrouvées :

L'etage du soleil (samash) etait doré
L'etage de la lune (Sin ou nannar) etait argenté
L'etage de Saturne (Adar) etait noir
L'etage de Jupiter (Marduk) etait orange
L'etage de Mars (Nergal) etait rouge
L'etage de Venus (Ishtar) etait jaune clair
L'tage de Mercure (Nebo ou Nabu) bleu foncé

le 1 er etage etait Saturne, noirci par des charbons de bois et du bitume
Le 2 eme etage etait jupiter , colorié en orange par des briques brulée
Le 3 eme etage etait Mars, colrié en rouge par des brique semi brulée mélangée à de l'argile
Le 4 eme etage assigné au Soleil etait recouvert de feuille d'or
Le 5 eme etage assigné à Venus etait jaune pale avec des briques de ce coloris
Le 6 eme etage assigné à Mercure , bleu azur (sans doute obtenu par vitrification de lapi lazulli - trace d'intense chaleur apres construction de l'etage pour pourvoir le colorer)
Le 7 eme etage etait la lune , recouvert de feuille d'argent.

esoérant avoir répondu à cette question par ces explications Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Sam 5 Mar - 18:01 (2011)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats Répondre en citant

La Tour de Babel (ziggourat) telle qu'elle apparait sur un stele retrouvée datant de 600 av JC



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:04 (2016)    Sujet du message: [Mésopotamie] l' Histoire des Ziggourats

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Les cas etudiés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo