Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Les toutes premieres bibliothèques de l' histoire / le cas sumérien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> L' Histoire des Ecritures, Mathématiques et Sciences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 04:08 (2014)    Sujet du message: Les toutes premieres bibliothèques de l' histoire / le cas sumérien Répondre en citant

Bien avant Alexandrie...

Les premères grandes bibliothèques de l' humanité sont localisées à Sumer et en Akkad.

Rien d'etonnants... les sumériens avait une organisation sociale et economique comparable a nos sociétés modernes où information
et sa conservation jouait un role primordial.

Ne croyez pas que les sumériens était de grand poètes ou de grands amoureux de littérature qui aurait conservé les plus beaux textes
de leur littérature naissante... Non ! 90 % des env 200 000 tablettes découvertes concernent des données économiques et administrative.

Rien de très romantique...

Si les sumériens ont inventé leur ecriture cunieforme et les premières bibliothèques , c'est pour des raisons purement pragmatiques
pas dans le but de préserver des mythes, des savoirs antédiluviens, des hymnes, des poèmes, de la propagande royale ancienne, etc...

Au mieux leurs "archives" et premières librairies auraient eu de quoi emoustiller un comptable peut être Laughing

Si de stextes religieux etaient conservés c'était pour diffuser et maintenir dans le temps des données normatives et codifiantes pour la société,
rangées au même niveaux que d'autres informations économiques.

On est loin du fantasme des librairies "historiques" ou "spirituelles"

Pourtant l' activité libraire était un rouage essentiel . Plus grande ville possédaient ses archives , une des principales villes portait le nom de Pantabiblia ( littéralement la ville - Livre) . On pense que c'est Sippar , d'autres pensent que c'est l'ancien nom de Babylone.

L' intelligencia des scribes n'etaient pas les gardiens d'une tradition ... mais plutôt les gardiens d'un statut quo. de données qui permettaient la pérénité de la société sumerienne. Par consequence oui OK pour un sumerien c'était les dieux qui avaient donné l' ecriture aux hommes. Donc la fonction de scribe touchait quelque part au sacré... mais en aucun cas les scribes etaient ou détenaient des source de savoirs sacrés et secrets , mais était juste des agents , medium de transmission, même ceux attachés aux temples ou au Roi pourtant representant de dieu sur terre.

Mais dans une société maladivement habituée a tout consigner , évidemment c'était des agents très bien payés et une fonction sociale valorisée...
du style " Tu seras scribe mon fils " Mr. Green

La syllabique sumérienne se prêtait par ailleurs assez mal a developper la pensée humaine par écrit. A l'image d'une société tres conservatrice
innover en la matière pour faire une littérature "intellectuelle", requerrait de nombreuses compétences aussi bien pour le scribe que pour ses lecteurs... Ce n'était pas forcement le but , ni encouragé par le système même d'ecriture...

D'ailleurs même aujourd'hui et très honnêtement il est difficile de s'extasier devant la beauté littéraire sumérienne Laughing
C'est lourd, répétitif , ça manque beaucoup de finesse et de nuances , les archétypes y sont répétés , le developpement d'une histoire
est souvent conventionnelle.
Mais c'est normal c'était voulu ainsi et l'écriture de toute façon n'avait pas été faite pour ça.

C'est une société qui renvoit par son système écrit une image assez "carrée" ... Les mots qui concernent la géométrie c'est pour delimiter
un champ (pas pour divaguer sur des solides platoniciens Laughing ) , les mots qui concernent l' astronomie sont adapté aux calendriers et aux divinations, pas pour decrire une reverie en contemplant la beauté des etoiles un soir de pleine lune...etc.

C'est plus tardivement et surtout dans la période babylonienne que l'écriture va s'emphaser et revêtir un coté plus poétique et esotérique.

[A suivre]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Juil - 04:08 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 260

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 05:26 (2014)    Sujet du message: Les toutes premieres bibliothèques de l' histoire / le cas sumérien Répondre en citant

Tiens au fait , le mot bibliothèque en sumerien c'était ?

"e dub ba " littéralement la "maison des tablettes" mais également " la pièce ou l'on conserve "

qui finançait ces bibliothèques ?

des privés , individus riches (des sortes de mécènes donc)
des entreprises familiales
des officiels (temple et Royauté)

Pouvait on avoir une bibliothèque chez soit ?

A priori oui , des collections de taille assez modeste . dans les maisons des scribes on a retrouvé des textes scientifiques et plus littéraire
sans doute pour se detendre...
C'était des collections modestes donc rarement plus d'un coin d'une pièce chez les "particuliers" était consacré à sa bibliotheque
mais ça ne concernait que les personnes sachant / devant utiliser l'écriture ... le fait de savoir lire et ecrire ne concernait qu'une petite partie de la société.
à la différence de nos sociétés modernes.

Ensuite il y a avait les grosses bibliothèques officielles : celles des temples et celles des palais.
Donc soit au service du culte et de la religion , soit au service du roi ...

Selon les "sponsors" et le service (temple/ roi) auquels elles était rattachées le contenu de ces bibliothèques différait :

Globalement archives economies, textes légaux (lois, contrats, administraifs etc..) , textes scolaires et didactique (utile pour l'aprentissage des scribes et de façon générale même la littérature "classique" avait une fonction didactique) communiqués officiels politiques et enfin une partie plus litteraire Razz

Mais là aussi qu'entend on par littéraire.

Par exemple, une bibliothèque decouverte à Ebla (actuelle syrie) de 15 000 tablettes comportait un 1/3 de textes littéraires ...
sur ces 5000 tablettes essentiellements des sorts , des textes divinatoires , des prieres .
Et enfin parmis ces 5000 tablettes une vingtaine seulement qui retranscrivait des mythes (soit 0.15 % de la bibliotheque) . et encore c'était une bibliotheque a vocation "littéraire" Mr. Green

Une grande bibliothèque type de temple c'ets :

1) des archives "business" , tansactionnelles sur le commerce et le fonctionnement du temple
2) de nombreux rayons reservés a l' apprentissage didactique des scribes et des prêtres
3) des hymnes , incantations , etc... pour s'entrainer à la priere
4) des textes religieux en relation directe avec les cultes pratiqués


Les textes littéraires servaient surtout d'outil éducatif :
comme le mythe de Gilgamesh qui était pratiquement un classique "scolaire" , des listes de proverbes , des énoncés de problèmes mathématiques , des listes de mots.

Existait il des bibliothèques scientifiques ?

Un grand mot...mais oui en quelque sorte , certains rangements semblait destiné à des connaissances jugées scientifiques pour l' epoque comme
des manuels de divinations analysant la position des etoiles, les comportements animaliers , des evenements observables divers etc...)
Des encyclopédies sur les animaux, les pierres , les végétaux, les metaux qu'on peut considerer comme des ouvrages scientifiques descriptifs
mais pas théoriques ou destinés a faire de la recherche théorique en tout cas...

Les premières bibliothèques qu'on pourrait qualifier de réellement universitaire seront sous le reigne du roi assyrien Assurbanipal (vers 650 av JC)
qui dans sa bibliothèque de 20 000 tablettes va collecter dans tous l'empire des textes relatifs aux savoirs sumériens , dans des collections quasi universitaire
avec actions de collectes, , de produire des catalogues , des classifications et de conservation.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:52 (2016)    Sujet du message: Les toutes premieres bibliothèques de l' histoire / le cas sumérien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> L' Histoire des Ecritures, Mathématiques et Sciences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo