Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

[Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Civilisations Mesopotamie , Asie Mineure , levantines , Proche et Moyen Orient
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 19:14 (2011)    Sujet du message: [Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie ! Répondre en citant

Jusqu' à present j'avais lu par des spécialistes , qu'on avait pas retrouvé de traces de monnaie chez les civilisations Mésopotamiennes , qui pourtant commerçaient de longue date avec de nombreux peuples (du golfe persique jusqu' en asie centrale !) . Ce genre de conclusion de la non existence d'une monnaie pour organiser le commerce me dérangeait fortement... Certains même avancaient que la Bière était utilisée comme moyen de paiement ou support de transaction Exclamation

Or ce matin je tombe sur un ancien texte Sumérien s' appelant " la prise d' Agade" ( Agade = Akkad la capitale des akkadiens - non retrouvée d'ailleurs à ce jour ! ) et sur une phrase qui m' a fait réagir :

"il a traité le giguna * comme s'il valait seulement trente shekels"

(* giguna = "temple du haut" sur la ziggourat) . On a dans cette phrase la base d'un système de valeur monétaire , du moins d'étalon de valeur pouvant servir de monnaie Exclamation

Le shekel fait référence, à l’origine, à une unité de poids et à une monnaie utilisée en Mésopotamie depuis le 3e millénaire av. J.-C Exclamation Monnais sans doute pas "matérialisée" puisqu' on a pas retrouvé a proprement parler de "pièces" , mais etalon de valeur monétaire oui Exclamation

Le mystère est donc résolu Question

Pas completement mais ce qu'il y a de fabuleux dans l' histoire , ce sont ses résurgences . une rapide recherche sur le mot "Shekel" sur le moteur de recherche google , nous apprend qu'aujourd'hui depuis 1980 , c'est le nom de la monnaie d' Etat de l' Israel et que ce fut egalement l' unité de poids des Hebreux dès leur sortie d' Egypte !

***

Maintenant la calculatriceà Sumer :

Pareil les spécialistes font remarquer que sur les tablettes de leçon sumerienne pour apprendre les calculs (Ase nous en dira sans doute plus dans histoire des mathématiques quand il abordera les mathématiques sumérienes) , un point les avaient surpris : Il n' ya pas de notation de calcul intermediaire.

Ca impliquait directement que les sumériens s'appuyaint sur un outil de calcul et pas seulement sur de rudimentaires systeme de calculi (utilisation de cailloux) Exclamation

Il s'agissait de tablette en bois (ou en argile), ancêtre de nos calculatrice Exclamation



Vers 2700 - 2300 avant J.C, les Sumériens abandonnent le système des calculi pour un abaque à colonnes, tracées d'avance et délimitant les ordres consécutifs d'unités de leur système sexagésimal (de base 60, donc). A l'aide de petites bûchettes, de bois ou de roseaux, il permettait de faire toutes sortes d'opérations, colonne par colonne, par ordres d'unités de cette numération: 1, 10, 10.6, 10.6.10, 10.6.10.6, etc... Malgré le fait que l'archéologie n'a retrouvé aucun abaque sur le territoire sumérien (fait d'un matériau beaucoup trop périssable, probablement: le bois), ni même de texte le décrivant, de nombreux recoupements permettent non seulement d'avoir la certitude qu'il a bien existé dès cette époque reculée, mais encore de connaître sa nature et sa forme. Enquêtons, encore dans les pas de Georges Ifrah, ce merveilleux voyageur au pays des nombres :

ENQUÊTE : Les textes cunéiformes suméro-akkadiens du début du IIe millénaire avant J.C sont les principales sources de cette enquête. On y trouve établi des listes de professions de l'époque, en basse Mésopotamie (les Sumériens étaient champions de listes de toutes sortes!). L'étymologie même du verbe compter (šid) renferme une image approximative de l'abaque. Comme les idéogrammes chinois, japonais ou égyptiens, les idéogrammes sumériens se sont formés à partir de représentations concrètes de l'objet ou l'idée signifiés. Représentations schématiques, bien entendu, mais assez suggestives, comme vous pouvez le voir ci-après : , où on devine la main qui supporte un tableau avec lignes et colonnes. D'autre part, la langue sumérienne distingue bien les activités de calcul de celles de "comptabilité générale". Les mots qui désignent le système des calculi ( imna, imna na ou na im) ne sont pas les mêmes que celui de la comptabilité ( littéralement, "compte du total) : nig šid. Là encore, l'étymologie éclaire notre lanterne. Voyez comme le concept ancien de "total", "totalité", "rassembler" (nigi), évoque par son idéogramme les cases de l'abaque : . De plus, l'expert en poids et mesures (lù na na , " l'homme des pierres"), le calculateur aux calculi (lù imna na ou lù na im na " homme des petits objets d'argile ") et l'abaciste (lù geš dab-dim, " homme de la tablette de bois pour les comptes ", ou lù dab ) ne sont pas nommés de la même façon. Et grâce à toutes ces nuances, notre enquête va encore rebondir, qui va nous faire toucher de près cet abaque, qui n'est pourtant jamais représenté, comme nous l'avons dit au début. En effet le mot geš (bois) est associé à nig šid (comptabilité, nous l'avons vu) pour désigner le bois à compter. Aussitôt, on comprend qu'on ne parle plus des calculi (en argile, souvent) mais d'un tout autre système, fait de bois. Que représente ce morceau de bois à compter? On finit par le savoir quand on rencontre le mot gešdab-dim qui réunit les mots "tablette": dab, " bois ": geš, et celui utilisé comme verbe ou comme substantif signifiant l'acte d'élaborer, de mettre au point, associé souvent à des activités comptables. Mieux encore, un autre vocable, geššu-me-ge, est formé de šu (littéralement main, mais au figuré c'est le total comptabilisé par la main), me (qui s'entend par rite, règle), ge (qui détermine les objets fabriqués en roseau) et geš, le bois. C'est bel et bien l'abaque qui semble là, nommément désigné, ce " bois sur lequel on établit un total selon les règles ".
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Fév - 19:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 19:29 (2011)    Sujet du message: [Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie ! Répondre en citant

L'enquete sur la calculatrice est tirée de l'encyclopedie universelle ,

lien ci dessous pour pouvoir visualiser les elements graphiques:

http://www.encyclopedie-universelle.com/abaque-calcul2-sumer.html
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 13:33 (2011)    Sujet du message: [Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie ! Répondre en citant

Idea quelques details supplementaire , sur une ancienne version babylonienen de la prise d' Agade ( Akkad)

In those days, oil for one shekel was only half a litre, grain for one shekel was only half a litre, wool for one shekel was only one mina, fish for one shekel filled only one ban measure -- these sold at such prices in the markets of the cities!

En ces temps, l' huile pour 1 shekel etiat seulement un demi litre , le grain pour 1 shekel etait seulement 1 demi-litre, la laine pour 1 shekel etait seulement 1 "mina"(?) , le poisson pour 1 shekel remplissait seulement 1 mesure.
Ceci etait vendu a de  tel prix , sur les marchés de la cité !


Arrow Il ne fait aucun doute que le shekel etait la monnaie réfèrence et utilisé au quotidien  pour l' achat / vente de marchandises en mesopotamie.

Il est très etonnant que des archéologues n'en retrouve pas trace Shocked Exclamation A moins qu'ils ne sachent pas l'identifier comme tel Question

Le shekel etait une pièce d'argent
, tout ceci est bien expliqué egalement dans ce lien qui donne d'autres citations compélmenatires à celle postées içi:  http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhs_0048-7996_1957_n…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 6 951

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 13:59 (2011)    Sujet du message: [Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie ! Répondre en citant

Il ya ausis d'autres textes attestatnt l'utilisation du shekel comme pièce d'argent . Par exemple:


Contrat pour la vente d'un esclave Reigne de Rim-Sin, c. 2300  av JC





Sini-Ishtar a acheté un esclave [...] et a payé 10 Shekels d'argent , le prix convenu.[...]


Le shekel etait aussi une monnaie divisible comme le prouve ce texte:


Contrat pour la vente de Bien, Sumer, c. 2000 av JC

[...] "Ils ont payé 4 shekel et demi d'argent, le prix convenu"

Source: http://www.fordham.edu/halsall/ancient/mesopotamia-contracts.html
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:52 (2017)    Sujet du message: [Mesopotamie] L'existence d'une monnaie et de calculatrices en Mésopotamie !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Mystères des Civilisations et Monuments étranges du passé -> Civilisations Mesopotamie , Asie Mineure , levantines , Proche et Moyen Orient Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo