Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece -

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Le coin des archéologues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Sam 28 Nov - 00:07 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Vieille de 3500 ans cette tombe mycénienne  était encore intacte et a permis de découvrir environ 1400 artefacts d'epoque !

http://espace-temps.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/11/04/la-tombe-intacte…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Nov - 00:07 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
quercus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 188

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 00:42 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Cool  Very Happy

J'ai pas résisté à chercher quelques infos et photos

La sépulture d'un personnage de haut rang

La découverte d'une tombe remontant à l'Âge du Bronze a été effectuée dans le cadre de recherches archéologiques dirigées par des chercheurs de l'Université de Cincinnati sur le site du Palais de Nestor à proximité de la Ville de Pylos dans le Péloponnèse (sud de la Grèce).

Pylos fut l'une des grandes cités de l'époque mycénienne. Elle abritait notamment "le Palais de Nestor", un des héros de la guerre de Troie célébré par Homère tant dans l'Iliade que dans l'Odyssée. Les premières fouilles archéologiques sur le site remontent à 1939 avec Carl Blegen, archéologue américain, qui mit au jour les premières tablettes en "linéaire B". En 1952, Carl Blegen s'attaqua à l'Âge du Bronze du site et découvrit le fameux "Palais de Nestor". Chronologiquement, la civilisation mycénienne appartient à l'âge du Bronze et s'étend entre 1650 et 1100 avant notre Ere.

La sépulture a été identifiée en mai dernier. Elle est celle d'un homme âgé de 30-35 ans et a été datée des environs de 1500 avant J.-C. Allongée sur le dos, la dépouille fut inhumée dans un cercueil en bois. Des armes étaient posées à sa droite; Des bijoux à sa gauche. La tombe présente un appareillage en pierres rectangulaire et était longue de 2,4 m pour une largeur de 1,5 m. Les archéologues furent frappés par l'extrême richesse et diversité du mobilier archéologique qui accompagnait le défunt.

Ainsi, à proximité de sa tête et de sa poitrine, une épée de bronze avec un fourreau en ivoire recouvert d'or a été exhumé; sous cette dernière, une dague et son fourreau en or. Une multitude d'armes furent également mises au jour à côté des jambes et des pieds du défunt. Des coupes d'or reposaient sur sa poitrine et son abdomen; un exceptionnel collier en or et ses deux pendentifs trouvé proche de son cou. Disposées près de son crâne, plus d'un millier de perles en cornaline, améthyste, jaspe, agate et or. À proximité, quatre anneaux d'or, des coupes d'argent ainsi que des bols en bronze, des cruches, uniquement en métal. Elément de surprise pour les archéologues : l'absence de céramique.

Au total, les fouilles permirent de récupérer plus de 1400 objets archéologiques.

Le potentiel certain des données archéologiques recueillies

Sharon Stocker, responsable scientifique attachée à l'Université de Cincinnati, n'a pas manqué de préciser que la tombe en question n'est pas celle du roi légendaire Nestor relaté par Homère dans l'Iliade et l'Odyssée. Cette dernière n'est pas non plus la tombe de son père, Nélée. L'intérêt de la découverte semble bien plus important encore, car la sépulture est antérieure à Nestor et Nélée d'à peu près 200 à 300 ans.

Selon la scientifique, la tombe est susceptible d'être celle d'un guerrier de haut rang, d'un roi voire d'un marchand décédé à l'âge de 30 à 35 ans et qui a vraisemblablement contribué à jeter les bases de la culture mycénienne qui s'est développa par après dans la région. L'importance de la découverte suscite de très nombreuses interrogations parmi lesquelles celle de l'influence de Pylos : n'a-t-elle pas été plus précoce que ce que l'on pense?

Les archéologues s'accordent également sur le rapprochement manifeste du mobilier archéologique et de la crête minoenne. Ainsi, sur un des anneaux mis au jour, les archéologues ont constaté une scène comparable à celle que l'on peut observer dans les palais crétois de la même époque : un athlète sautant par-dessus un taureau.

D'autres objets attestent de ce rapprochement : la représentation de taureaux sur plusieurs bijoux. Dernier objet d'importance : une plaque d'ivoire gravée représentant un griffon qui fut placée entre les jambes du défunt.

Chose plus surprenante: la découverte d'une quantité d'objets généralement associés à des sépultures de femmes a remis en cause cette perception traditionnelle et n'a pas manqué d'interpeller les archéologues sur le pourquoi de la présence de tels objets dans un sépulture d'un homme adulte? Offrandes à une déesse? Question posée.

A ce stade, les scientifiques considèrent que cette sépulture et le mobilier associé vont apporter des informations de premier ordre pour comprendre l'essor de la civilisation mycénienne et la chute de la civilisation minoenne. Par ailleurs, l'étude des ossements permettra également d'apporter des précisions sur la vie et les causes probablement de la mort de l'intéressé.

A suivre donc.

Pierre-Emmanuel LENFANT,
Auteur du réseau Archeologia.be



Voici le schéma général des trouvailles:


de jolis bijoux d'influence minoenne (caractéristique de l'art mycénien) :




Il y a même un peigne en ivoire, l'importation d'ivoire (par l’Égypte j'imagine, puisqu'elle en faisait commerce) devait donc être assez commun, (le manche de la longue épée et celui d'un miroir sont aussi en ivoire doré)



-----------------------------------------------------

  

J’espère qu'ils ont pensé à prendre son ADN Exclamation
ou au moins à conserver les ossements au froid et sans contamination pour de futurs études...

Mais je ne rêve pas trop, si nous avons maintenant des centaines d'échantillons d'ADN autosomal pour un grand nombre de cultures du Néolithiques et des ages des métaux d'Eurasie, nous ayant permis récemment d'élucider le peuplement de l'Europe et de l'Asie centrale de la préhistoire aux ages des métaux, et qu'on a même des échantillons du Paléolithique et de Néandertaliens, il règne en revanche une très épais tabou et un blocage politico-religieux inadmissible sur l'ADN autosomal des civilisations antiques, on a encore pas un seul échantillon d'ADN autosomal d'une civilisation antique quelle qu'elle soit, alors qu'on a une profusion de tombes et de squelettes !

Ce squelette appartenant à l'élite du début de la période mycénienne est d'une importance capitale pour commencer à comprendre comment s'est former la Grèce antique dans le cadre des invasions indo-européennes, c'est en comparant son ADN autosomal avec celui de squelettes d'autres périodes, lieux et classes sociales qu'on arrivera à comprendre le processus (sans doute complexe)...
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 01:07 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Meric pour ta recherche complémentaire Quercus ainsi que les photos.
quercus a écrit:

, il règne en revanche une très épais tabou et un blocage politico-religieux inadmissible sur l'ADN autosomal des civilisations antiques, on a encore pas un seul échantillon d'ADN autosomal d'une civilisation antique quelle qu'elle soit, alors qu'on a une profusion de tombes et de squelettes !

Ce squelette appartenant à l'élite du début de la période mycénienne est d'une importance capitale pour commencer à comprendre comment s'est former la Grèce antique dans le cadre des invasions indo-européennes, c'est en comparant son ADN autosomal avec celui de squelettes d'autres périodes, lieux et classes sociales qu'on arrivera à comprendre le processus (sans doute complexe)...
Etonnant en effet !  Pourquoi donc ce blocage  si les elements permettant de faire ses etudes sont disponibles ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
quercus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 188

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 02:22 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Je pense que c'est parce que ces questions sont politiquement très "sensibles" pour les pays concernés.
par exemple Zahi Hawass en Égypte avait clairement posé la condition que pour permettre l'étude de l'ADN des momies des pharaons égyptiens (pour l'étude des liens de parenté entre les différentes momies présentes au musée du Caire, car on n'y comprenait rien), il était interdit de publier tout résultat permettant de déterminer les origines ethniques (donc pas d'haplogroupe à l'époque, et encore moins d'ADN autosomal). De même le grand scandale qu'avait provoqué l’existence d'une mèche de cheveux de Ramses II en Occident (prélevé en cachette dans les années 60 par les "médecins" qui avait examiné et "soigné" la momie en grande pompe à Paris, justement dans le but de pouvoir un jour faire des tests ADN !) c'est très révélateur de la mentalité actuelle pour laquelle toute donné "ethnique" est "nauséabonde" et doivent être absolument censuré... Et puis il y a l'idéologie pseudo-"antiraciste" aujourd'hui devenu religion d'état dans la plupart des pays occidentaux et qui a peur de toute nouvelle info qui ferait comprendre à quel point ces civilisations antiques nous étaient assez apparentés, risquant de nuire à des décennies de discours lénifiant anti-blanc, pro-oriental et pro-migrationiste.
C'est un peu tout cela à la fois explique les réticences et les blocages (je n'y voit aucun complot, mais un blocage). Avec la terreur des résultats de part et d'autres on préfère attendre et ne pas en parler, c'est typiquement une situation d'obscurantisme comme il y en a tant. Mais j'ai confiance, dès que quelqu'un brisera la chape de plomb et fera des tests, la course aux résultats sera lancé, comme cela s'est produit pour le Néolithique européen et la question indo-européenne.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 23:15 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Ah oui Ok je comprends mieux... c'est nul cette mentalité pour preserver quelques succeptibilité nationales (ex en egypte)
on préfère occulter le sens de l' histoire (et notamment le sens des migrations anciennes)

tu donnais l'exemple egyptien. il ya eu en 2010 une polémique sur l' ADN de TouthanKamon.
Les resultats (quant a son origine génétique) ont été en effet tenus secrets...mais au fil du temps il y a eu des fuites Mr. Green


Toutankhamon appartient à l'haplogroupe R1b1a2, auquel appartiennent aujourd’hui plus de 50% des hommes de l’Europe occidentale.

DYS#  39339019391385a385b439389-1
Allele  13248/141111141013
 
DYS#  392389-2458437448GATA H4456438
Allele  1330169/1419101512

Figure: le profil ADN de Toutankhamon

Source du profil:  igenea.com


Pour rappel Toutankhamon fut le dernier pharaon de la 18ème dynastie et a régné de 1332 à 1323 av. JC. Sa lignée paternelle commence avec le pharaon Thoutmosis I. qui a régné d'environ 1504 av. JC à 1492 av. JC, dont l'origine paternelle est inconnue.
La façon dont cette lignée est arrivée de sa région d'origine en Égypte reste donc aujourd'hui encore incertain
Le groupe R1b1a2 est supposé être apparu il y a environ 10 000 ans autour de la mer noire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Dim 29 Nov - 23:37 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Tiens du coup je vais le tweeter sur notre compte @HistoireSecrete  pour mettre ma petite pierre à l'édifice d'une diffusion de l' Histoire sans tabou obscurantiste  Wink

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
quercus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 188

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 04:00 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

Oui, très bonne initiative.
et bon petit résumé de la problématique.

Savoir d'où a pu venir ce R1b1a2 (synonyme de R1b-M269) dans la famille royale au Nouvelle-Empire est vraiment un problème. Avec les donnés actuelles on peut dire que cet haplogroupe est arrivé très tard en Europe occidentale durant les invasions indo-européennes avec la Céramique Campaniforme et il s'est progressivement étendu jusqu'à devenir dominant durant les ages des métaux (mais on a encore aucune donné de l'Europe du nord-ouest, façade atlantique).

L’Égypte ancienne était peuplée au départ très probablement par une population très proche des EEF, probablement directement issue du Proche-Orient néolithique (et possiblement aussi d'Europe du Sud néolithique), or R1b-M269 n'est pas un haplogroupe EEF ou apparenté (seul R1b-V88 est typiquement présent chez les EEF et il a été répandu probablement par eux en Afrique). R1b-M269 est typiquement indo-européen.

On ne sait pas à quel sous branche de R1b1a2 (M269) Toutankhamon appartenait, c'est dommage car c'est ce qui aurait dû nous en apprendre le plus.

Mais il existe Z2103, une branche ancienne appartenant à R1b-M269. Z2103 est très répandu au Proche-Orient et en Europe du sud-ouest, et aussi un peu en Inde, et en faible dose dans toute l'Europe occidentale (et donc présent aussi chez les indo-européens de l'ouest). Il est considéré comme ayant pu avoir été présent dans les culture de Sintashta et d'Andronovo, probables ancêtres des Indo-Iraniens, étant donné qu'il est assez fréquent chez les peuples actuels parlant des langues indo-iraniennes et présent aussi en Asie centrale. De manière plus générale cette sous branche était probablement fréquente dans les premières vagues d'invasion indo-européennes, dont les proto-Grecs (il devait être probablement très fréquents chez les Mycéniens entre autres, mais on a aucune donné), les Hittites (et autres indo-européens du Caucase et d'Anatolie) dans le Mittanni, les Thraco-Illyriens, mais aussi chez les proto-Indo-Aryens (Sintashta, Andronovo).

Répartition actuelle de R1b1a2a2 (Z2103) :

    

C'est la culture de Sintashta (ancêtre le plus probable de la branche indo-iranienne des langues indo-européennes), au sud de l'Oural, qui invente le char de combat vers 2000 av JC (c'est pas si vieux).

Le char de combat apparait en Égypte vers 1600-1500 av JC durant la Seconde Période Intermédiaire avec la domination des Hyksos (dont les origines ethniques sont inconnue et leur affiliation toute ou partielle avec les indo-européens a toujours fait débat mais est aujourd'hui généralement démenti), les Hyksos apportent aussi de nombreuses armes évoluées et sophistiquées qui n'existaient pas en Égypte auparavant (mais existaient dans la culture de Sintashta et Andronovo).

Ces techniques se transmettent aussi rapidement à d'autres peuples indo-européens qui étaient déjà des branches séparées de Sintashta auparavant (tels les Anatoliens et les proto-Grecs, et aussi les autres indo-européens déjà en Europe), puisque ces peuples étaient en lutte entre eux et qu'il devait y avoir une course à l'armement et une transmission rapide des techniques entre les peuples indo-européens (donc je mes l'attention sur le fait qu'il il ne faudrait pas commettre l'erreur que tout les peuples indo-européens porteurs du char de combat, et encore moins ceux porteurs de Z2103, seraient des descendants de Sintashta, d'autant moins que les Hittites et les Hellènes n'appartenaient pas à la sous-branche des langues indo-iraniennes, ni même des langues satem, auxquelles appartenait probablement Sintashta).

Le char de combat et toutes ces armes arrivent en Grèce avec les Mycéniens, plus tard qu'en Égypte... l'arrivé des Hyksos et leurs techniques en Égypte est assez précoce et semble provenir d'un mouvement qui a traversé tout le Proche-Orient rapidement.

Le char de combat apparait au Proche-Orient vers 1600-1500 av JC chez les Hourrites (royaume du Mitanni, dirigé à l'origine par une élite indo-européenne avec en particulier des noms à consonance indo-aryenne !). Cette irruption du char au Proche-Orient est contemporaines des supposées invasions aryennes en Inde.

    

Expansion du char de combat à partir de la culture de Sintashta.


Les deux questions fondamentales que pose ce R1b1a2 de Toutankhamon sont donc les suivantes :
Arrow La XVIIIe dynastie égyptienne (qui a émergée pendant la seconde période intermédiaire, sous domination Hyksos) a-t elle des origines Hyksos  Question
Arrow Quelle est l'origine des Hyksos et leurs liens avec les Indo-iraniens Question

    
    
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 247

MessagePosté le: Sam 5 Déc - 04:55 (2015)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece - Répondre en citant

quercus a écrit:
 
Arrow Quelle est l'origine des Hyksos et leurs liens avec les Indo-iraniens Question

     
     

Selon Sanchuniathon ( l' historien phenicien dont je suis en train d'etudier les traduction de Philon) les Hyksos batirent des villes
et occupèrent les paturages situés le long de la mer dont la ville d' elath (Eilotha)  en Idumée etait leur limite territoriale. (monts de judée - Negev)

 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:03 (2016)    Sujet du message: Tombe inviolée d'un guerrier Mycénien decouverte en grece -

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Les Sources de l' Histoire -> Le coin des archéologues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo