Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique..
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mitra



Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mer 30 Déc - 06:22 (2015)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

Revue du message précédent :

Idea "Neuf nuits et neuf jours, en peinant, nous laissons çà et là des tribus d'hommes cruels, la race des Pactes et des Arctiers et des fiers Lélies, les Scythes porteurs d'arcs, fidèles serviteurs d'Arès et les Taures mangeurs d'hommes qui portent à Mounichia des victimes qui ne sourient pas et le cratère déborde de sang humain; plus haut les Hyperboréens, les Nomades et le peuple de la Caspienne."

tu vois bien que pour les argonautes les hyperboréens c'est dans cette zone entre scythes /nomades:habitants de la caspienne... Rien à voir avec la mer du Nord.

Quant au fait que ca peut pas etre le danube qu'ils remontent : Il est ecrit noir sur blanc qu'ils passent par la mer d' Azov Exclamation (palus maiotide - marais maiotide*)


"Alors, à la rame, nous navigons une nuit et un jour, et en deux fois trois quarts de jour, nous arrivons au Bosphore au milieu d'un étang où jadis Titan, voleur de boeufs, monté sur un vigoureux taureau, fendit le déversoir du marais. Et après avoir peiné tout un jour sur les rames, nous arrivons d'abord dans le pays des Maiotes, aux molles tuniques, chez le peuple Gélon et les tribus immenses des Longues-Chevelures, les Gètes, les Gymnaies, les Cécryphes, les Arimaspes aux yeux hauts, dans la terre desquels des peuples d'hommes très malheureux ** habitent autour du marais Maiotide."

* http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/Méotide/132765
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Déc - 06:22 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Mer 30 Déc - 07:24 (2015)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

Les habitantes de la terre de Kolkhôs, les Vierges intrépides au combat, et la multitude des Skythes qui hantent, aux extrémités de la terre, le marais Maiotide

Strophe II.
Les habitantes de la terre de Kolkhôs, les Vierges intrépides au combat, et la multitude des Skythes qui hantent, aux extrémités de la terre, le marais Maiotide ;
Antistrophe II.
Et la fleur belliqueuse de l’Arabia, et tous ceux qui habitent la citadelle près du Kaukasos, foule guerrière, frémissante de lances aiguës.
Épôde.
J’ai vu un seul autre Titan, avant toi, accablé des mêmes maux et de cet éternel outrage par les Dieux, Atlas qui, toujours doué d’une immense vigueur, soutient de ses épaules le lourd pôle Ouranien.
[...]
Tu rencontreras la foule des amazones qui méprisent les males et qui habiteront un jour Themiscyra


Eschyle  (556 - 426 av JC)

** pour expliquer pourquoi la mention "des peuples d' hommes très malheureux" Arrow parce que meprisés (sexuellement en autre)  par les femmes guerrieres
qui restent vierges .  Souvenons nous que la matriarchat est au coeur de cette zone depuis des millenaires ( Cucutani Trypilia par exemple
et ses "conseils de déesses en statuaires" ). Vu d'un oeil patriarcal grec , l' homme y est forcement malheureux .

Arrow Il est clair que pour les Grecs  les Titans, Atlas et les amazones on les trouve aussi dans cette zone ( Azov - caspienne ) . Peut etre pourquoi pas l' atlantide du coup aussi Mr. Green Question

Apres quand on a 2 versions de tradition quasi identique , comment savoir laquelle est la plus ancienne ou la primale ?



Alors Atlas / Titans / Amazones / Lac Maiotide  des "Hyperboréens" de la zone caucasienne
ou Atlas / Géants / Amazones / Lac Tritonis  des "Lybiens" de la zone afrique du Nord
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Ven 1 Jan - 09:53 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

 
Citation:
 tu vois bien que pour les argonautes les hyperboréens c'est dans cette zone entre scythes /nomades:habitants de la caspienne... Rien à voir avec la mer du Nord.

Quant au fait que ca peut pas etre le danube qu'ils remontent : Il est ecrit noir sur blanc qu'ils passent par la mer d' Azov Exclamation (palus maiotide - marais maiotide*)


Toujours tes problèmes avec la mise en perspective, le lien entre les différents sujets :

1°) Il est unanimement reconnu que l'épisode de la Toison d'or se passe en Mer Noire.
2°) Il est unanimement reconnu que les argonautes fuient par l'Ister, sur recommandation du bateau Argo, parce qu'ils ne doivent pas revenir par le même trajet, le Bosphore.
3°) Il est unanimement reconnu que l'Ister est le Danube.

Strabon : " Jusqu'à l'époque romaine, on connaissait très mal l'Ister ou Danube. Et on n'avait aucune idée précise de son cours supérieur. On avait confondu le fleuve et ses affluents avec les routes commerciales ouvertes par leurs vallées...."
Voir aussi la carte d'Hérodote ( qui refuse l'idée de l'Eridan et de la mer septentrionale) que tu as toi-même postée dans 'une histoire d'îles'.

Toutes les cartes de l'époque grecque, c'est du pipeau, à cause de l'effet réverbere. Seules comptent les informations , pas leurs interprétations par des grecs ignares en géographie.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Dim 3 Jan - 02:28 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

soucolline a écrit:


1°) Il est unanimement reconnu que l'épisode de la Toison d'or se passe en Mer Noire.
2°) Il est unanimement reconnu que les argonautes fuient par l'Ister, sur recommandation du bateau Argo, parce qu'ils ne doivent pas revenir par le même trajet, le Bosphore.
3°) Il est unanimement reconnu que l'Ister est le Danube.

Strabon : " Jusqu'à l'époque romaine, on connaissait très mal l'Ister ou Danube. Et on n'avait aucune idée précise de son cours supérieur. On avait confondu le fleuve et ses affluents avec les routes commerciales ouvertes par leurs vallées...."
Voir aussi la carte d'Hérodote ( qui refuse l'idée de l'Eridan et de la mer septentrionale) que tu as toi-même postée dans 'une histoire d'îles'.

Toutes les cartes de l'époque grecque, c'est du pipeau, à cause de l'effet réverbere. Seules comptent les informations , pas leurs interprétations par des grecs ignares en géographie.













ah  ces grecs Laughing .

Unanimement et "argonautes" c'est pas vraiment le terme le plus approprié vu le nombre d'auteurs antiques ( grecs, romains) qui ont repris et brodé sur les argonautes.
Et au moins mille fois plus de commentateurs qui ont voulu localiser les differentes etapes de leurs periples...

1°) Il est unanimement reconnu que l'épisode de la Toison d'or se passe en Mer Noire. 

Ben oui j'ai pas dit l'inverse, c'est à peu près le seul point ou tout le monde est d'accord en effet...

je dis simplement que La mer d’Azov et le Don restaient pour les grecs antiques  la base des frontières établies par les géographes et non le Danube.


Après je suppose que tu te bases sur le recit d' appollonius de Rhodes qui est un mic mac infame de lacunes et de confusions géographiques dans son dernier chant (le 4)
et qui melange sans rougir une route retour qui aurait été explorée (selon lui) par des egyptiens style au III eme milenaire avant notre ère et inconnue des grecs.

"
Les Egyptiens, ayant reconnu une grande partie de son cours, lui ont donné le nom d'Ister " Mr. Green

au revoir la credibilté du reste de son voyage retour...

Car Je vois pas bien historiquement parlant les egyptiens cartographier le danube... à n'importe quelle date et encore moins 4000 ans avant notre ere...
ses sources sont plus que douteuses...
Ensuite qui melange a peu pres tous les fleuves possibles et inimaginables  Ister / Eridan / Po / rhin / rhone  tous plus ou moins affluents ... (manque plus que l' euphrate, le nil et le gange)Ou l'on passe des Iles electrides (difficile
si c'ets les iles baltes)  aux  Iles d' Hyeres sans soucis
C'est hyper confus je sais pas comment on peut exploiter ou conclure quelque chose "historiquement" parlant de cela.
Si on se base que sur Appolodore pour le recit des argonautes alors oui je t'accorde qu'il parle du danube dans son delire. Mais enfin c'est aussi credible que s'il avait imaginé
une route retour  via la planète Mars pour les argonautes...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
soucolline


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2011
Messages: 506

MessagePosté le: Dim 3 Jan - 07:32 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

Citation:
Après je suppose que tu te bases sur le recit d' appollonius de Rhodes qui est un mic mac infame de lacunes et de confusions géographiques dans son dernier chant (le 4)


Pas spécialement. Les grecs connaissent la mer Noire, ils implanteront des comptoirs jusqu'en Crimée. Elle est 'sous leur reverbere'.
Et ils ont toujours appelaient le Danube 'Ister'.
Enfin, pour être précis, parlons de l'embouchure du fleuve : les grecs restent sur les côtes et ne s'aventurent pas à l'intérieur des terres ( ou des fleuves).
Comme le dit Strabon, ils ne connaissent rien à son cours supérieur.
Tu peux le constater sur la carte d'Herodote que tu as toi-même posté dans une 'histoire d'îles' : l'Ister-Danube est correctement situé dans son cours inférieur, par contre son cours supérieur remonte quasiment jusqu'aux Pyrénées !
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Dim 3 Jan - 18:04 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

soucolline a écrit:

Citation:


Après je suppose que tu te bases sur le recit d' appollonius de Rhodes qui est un mic mac infame de lacunes et de confusions géographiques dans son dernier chant (le 4)




Pas spécialement. Les grecs connaissent la mer Noire, ils implanteront des comptoirs jusqu'en Crimée. Elle est 'sous leur reverbere'.
Et ils ont toujours appelaient le Danube 'Ister'.
Enfin, pour être précis, parlons de l'embouchure du fleuve : les grecs restent sur les côtes et ne s'aventurent pas à l'intérieur des terres ( ou des fleuves).
Comme le dit Strabon, ils ne connaissent rien à son cours supérieur.
Tu peux le constater sur la carte d'Herodote que tu as toi-même posté dans une 'histoire d'îles' : l'Ister-Danube est correctement situé dans son cours inférieur, par contre son cours supérieur remonte quasiment jusqu'aux Pyrénées !


Exact. c'ets pour ça que les argonautes d' appolonius commencent a remonter l' ister (le danube) et finissent par se retrouver au large de la cote d' azur Very Happy ... Il doit faire du Po un affluent du danube ou un truc dans le style , ou zappe des episodes qu'ils ne connaitraient pas du tout du style danube  Arrow rhin Arrow rhone pour  retombe devant les iles d' Hyeres du coup.

Ce qui est bizarre c'ets que j'ai pas du tout travaillé sur une source qui faisait passer les argonautes par l' Ister. je sais pas s'il y a des versions
alternative a cette histoire ou si tous les auteurs anciens ( hormis ce texte donc que j'ai lu) les fait bien passer par l' Ister Question
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 254

MessagePosté le: Jeu 7 Jan - 05:34 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique.. Répondre en citant

Idea Apres cette longue disgression "argonautique"  Mr. Green   Je reviens à l' Ile de Cerné avec une nouvelle trouvaille:

Code:

La  grande île de Ménuthias (Madagascar), était appelée  Cernè-^Ethiopica  ]pour la distinguer de l'île Madère  (Cerné- Atlantica)[/b][/color]) *


*l es premiers auteurs qui affirmèrent que l'ile de Cerné
faisait partie du Nouveau-Monde, s'inspirèrent, dit- on, d'un
savant Ethiopien initié aux lettres grepques.

Source: "Les civilisations africaines. Histoire de l'Éthiopie (Nubie et Abyssinie) depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:57 (2016)    Sujet du message: Quand un récit phénicien relate la destruction d'une île de l' Atlantique..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Etude de cas -> Atlantide Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo