Histoire Secrète Index du Forum Histoire Secrète
Le passé de notre humanité avec ses mystères et ses secrets
 
 FAQ   Rechercher   Membres   
 S’enregistrer   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 

Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoire Secrete -> Les Membres d' Histoire Secrète
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cecrops


Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2016
Messages: 2

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 15:39 (2016)    Sujet du message: Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ? Répondre en citant

Bonjour,


Je m'intéresse avant tout au matriarcat (sociétés de droit maternel et non pas de domination féminine),
Et je pense qu'il y a assez d'éléments pour penser que jusqu'à la fin du néolithique, 
Les populations d'Europe fonctionnaient selon le droit maternel (ou matriarcat), dans lequel la propriété (enfants, maisons, terres...) étaient aux mains des mères et non pas des pères (patriarcat).


Mais pour le moment, je ne suis pas venu pour parler de cela,
Mais pour faire "expertiser" des trouvailles qui semblent être du néolithique.
Voyez plutôt dans mon prochain topic.


Amicalement,


Cecrops.
_________________
Mariage et paternité existaient ils au néolithique ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Jan - 15:39 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 16:35 (2016)    Sujet du message: Re: Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ? Répondre en citant

Cecrops a écrit:

Et je pense qu'il y a assez d'éléments pour penser que jusqu'à la fin du néolithique, 
Les populations d'Europe fonctionnaient selon le droit maternel (ou matriarcat), dans lequel la propriété (enfants, maisons, terres...) étaient aux mains des mères et non pas des pères (patriarcat).


Mais pour le moment, je ne suis pas venu pour parler de cela,
Mais pour faire "expertiser" des trouvailles qui semblent être du néolithique.
Voyez plutôt dans mon prochain topic.


Amicalement,


Cecrops.

Bonjour Cecrops . completement d'accord de qualifier  les cultures et civilisations (pour la partie  mer noire, balkans, danube - civilistations dites de la "vieille europe" ) - l ya pas mal de decouvertes archéologiques  qui le laissent à penser-  d' organisations matriarcales durant le neolithique européen.
Je vais voir ton deuxieme sujet  Okay
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
quercus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 188

MessagePosté le: Ven 8 Jan - 18:13 (2016)    Sujet du message: Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ? Répondre en citant

Bonjours

Mon opinion est qu'il est en réalité très peu probable que les sociétés néolithiques européennes aient été véritablement matriarcales, car dans l'histoire connue de l'humanité le vraie matriarcat est vraiment une très très rare exception (ce qui est souvent considéré abusivement comme tel n'est bien souvent que des formes modérés ou particulières de patriarcat avec des rôles biens attitrés pour chacun des deux sexes). Il y a beaucoup de fantasmes idéaliste-politique-utopiques dans ces considérations (c'est Gimbutas qui en est à l'origine pour l'idée du matriarcat au Néolithique européen, elle était clairement féministe, et elle s'est servie de ses théories archéologiques pour défendre ses idées sociétales, elle les voyait aussi pacifistes chose dont on sait aujourd'hui qu'il n'était pas, elle les opposait aux méchants indo-européens guerriers et patriarcaux, alors que là aussi c'est exagéré). Que la femme ait pu avoir une place symbolique centrale et bénéficier d'une place importante dans le cœur des hommes en tant que mères (la mère a toujours été plus ou moins l'objet d'une sorte d’amour chaste et sacrée) et épouses, et tout ce que ça implique dans la théogonie de ces peuples (liens avec la fertilité de la terre pour les sociétés d'agriculteurs, et la place centrale de la femme comme tenancière du foyer, la maison, la famille, pour les peuples sédentaires du Néolithiques), ne signifie absolument pas que la société était matriarcale (dans le sens ou c'est majoritairement les femmes qui prennent les décisions dans la société, qui ont le pouvoir).

De plus, cette focalisation sur les déesses mères c'est passer un peu vite sur le fait que à coté il y avait aussi la figure du taureau omniprésente au Néolithique, et qui est assurément un symbole de force virile. La civilisation minoenne qu'ont peut considérer comme une héritière encore assez fidèle de cette culture néolithique faisait à la fois le culte d'une déesse mère et du taureau, et surtout c’était selon toutes vraisemblances une société plutôt patriarcale normale et habituelle.

En France au Moyen-Age le culte de la vierge Marie avait presque supplanté celui de Jésus, notamment au temps des grandes cathédrales et la majorité de ces cathédrales étaient (et sont encore) dédiées à Notre Dame, la déesse mère par excellence. A cette époque les images de crucifix avec Jésus étaient bien moins répandues que dans les siècles suivants (et pourtant un homme sentimental, sensible et pacifiste sur une croix, c'est pas vraiment un symbole de virilité et de patriarcat...), Jésus était le plus souvent représenté enfant dans les bras de sa mère, les effigies de la vierges étaient partout à l'intérieur des maisons comme à l’extérieur. C'était aussi la grande époque de l'amour courtois où le modèle était le bon chevalier servant de sa dame. Bref le rôle de la femme dans la société était très hautement respecté et sacralisé. On a même érigé une vraie femme (vierge d'ailleurs, c'était important) en chef de guerre envoyée par dieu pour délivrer la France: Jeanne d'Arc. Mais à cette époque est ce que la France était matriarcale ? Est ce que les femmes prenaient la majorité des décisions familiales, politiques, et dans les affaires ? La France du temps des cathédrales restait un pays éminemment patriarcal au sens où nous l’entendons habituellement (c'est les mecs avec des couilles qui dirigeaient et décidaient, les femmes trop sentimentales devaient se taire quand il fallait parler de choses vraiment sérieuses, elles avaient leur rôle hautement sacralisé, mais pas celui là, seuls les hommes faibles, trop jeunes ou absents voyaient leur le rôle suppléé par les femmes alors régentes).

Je suppose que de ce point de vue la situation au Néolithique devait être assez semblable à celle de notre Moyen-Age, les figurines de déesses mères ne doivent pas nous tromper sur leur réalité sociale, pas plus que le nom de nos cathédrales.
Revenir en haut
Mitra
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2011
Messages: 5 267

MessagePosté le: Sam 9 Jan - 14:50 (2016)    Sujet du message: Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ? Répondre en citant

Pour Cucutani trypillia 80 % du statuaire retrouvé est feminin mais surtout seules les statuettes de femmes sont assises sur des sieges
et agencées en sorte de "conseils":





Apres pour les autres cultures a etudier au cas par cas mais pour la plus importante et la plus avancée  à mes yeux du neolthique européen , elle était matriarcale.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:06 (2016)    Sujet du message: Le matriarcat de la Déesse-Mère, un mythe ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Histoire Secrète Index du Forum -> Histoire Secrete -> Les Membres d' Histoire Secrète Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
MylStargate theme by SGo